France : 81.400 créations nettes d'emplois au 2e trimestre

 |   |  403  mots
Le secteur de la construction, en berne entre 2008 et fin 2016, connait lui un regain.
Le secteur de la construction, en berne entre 2008 et fin 2016, connait lui un regain. (Crédits : STR)
D'avril à juin, l'économie française a enregistré 76.800 créations de postes dans le privé (+0,4%) et 4.600 (+0,1%) dans la fonction publique. La hausse est tirée par l'intérim (+17,4% sur un an), qui a passé pour la première fois la barre des 700.000 salariés.

Pour le onzième trimestre consécutif, l'économie française a connu une hausse des créations nettes d'empois. Quelque 81.400 nouveaux postes (+0,3%) dont 76.800 dans le secteur privé, tiré par l'intérim, les services et la construction ont été créés entre avril et juin, selon des données définitives de l'Insee publiées mardi. Sur un an, l'emploi salarié a augmenté de 303.500 postes au total (276.300 dans le privé et 27.200 dans le public), soit une hausse de 1,2%.

Les chiffres provisoires publiés en août étaient plus optimistes, avec 91.700 créations (+0,5%) pour le secteur privé. L'Insee a également revu les créations du premier trimestre à 72.800 (58.800 dans le privé et 14.000 dans le public contre respectivement 57.700 et 9.500 annoncés précédemment), "principalement du fait d'une révision à la baisse de l'intérim".

Très forte hausse de l'intérim, recul moindre pour l'industrie

Dans le détail, les services marchands progressent de 0,6% avec 67.000 créations au deuxième trimestre, ce qui représente sur un an une hausse de 2,2% (+259.400). Hors intérim, la progression dans ce secteur ralentit légèrement, relève l'Insee (+0,4% après +0,5% trois mois plus tôt). De fait, l'emploi intérim connait une hausse de 3,4% sur le trimestre, et en très forte hausse sur un an (17,4%) passant pour la première fois la barre des 700.000 salariés.

Le secteur de la construction, en berne entre 2008 et fin 2016, connait lui un regain: les créations augmentent pour le deuxième trimestre consécutif (+0,4%, à 4.800) soit +0,6% sur un an (+8.600). Le recul dans le secteur de l'industrie s'atténue (-0,1% à -2.800) et enregistre une baisse de 0,4% sur un an. Dans les services non marchands, l'augmentation est de 0,1% avec 9.500 créations, en deçà du trimestre précédent qui avait enregistré 19.500 créations. Dans ce secteur, les créations sont de 46.400 emplois nets sur l'année dont 22.300 dans le privé.

Hausse des salaires supérieures à l'inflation

Dans un communiqué distinct, l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss) fait état d'une hausse du salaire moyen par tête de 0,4% sur le trimestre en France et de 2,0% sur un an, un rythme nettement supérieur à l'inflation (+0,1%, sur le trimestre et +0,7% sur un an).

Au bout du compte, la masse salariale du secteur privé a progressé de 0,8% au deuxième trimestre et de 3,5% sur un an.

>> Lire aussi France : les prix à la consommation reculent de 0,3% en juillet

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/09/2017 à 12:35 :
Vous pouvez précisez l'âge des 700 000 personnes en intérim.Merci.
A lire cet article il y a aucune problématique sur l'emploi en France : 0,4% en privé et 0,1% emploi d'état ... c'est équivalent au 0,2% de croissance de 2015 à 2016...
Les chiffres ne sont absolument pas optimistes car les " vrais fainéants " sont les agences d'intérim qui exploitent les jeunes et bloquent l'emploi en France pour tous.
a écrit le 12/09/2017 à 9:15 :
"Le secteur de la construction, en berne entre 2008 et fin 2016"

Tiens c'est marrant ça fait bien 5 ans que je vais sur la tribune et les échos et jamais je n'ai lu un article affirmant que le secteur de la construction était "en berne".

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :