Après Fitch, Standard & Poor's dégrade la note du Venezuela

 |   |  245  mots
Par ailleurs, le Fonds monétaire international a pris acte lors d'une réunion de son comité de direction que le pays, qui traverse une grave crise politique et économique, était en violation avec les règles de l'institution en ne donnant pas accès à ses données économiques complètes.
Par ailleurs, le Fonds monétaire international a pris acte lors d'une réunion de son comité de direction que le pays, qui traverse une grave crise politique et économique, était "en violation" avec les règles de l'institution en ne donnant pas accès à ses données économiques complètes. (Crédits : Carlos Garcia Rawlins)
Les agences de notation anticipent un probable défaut du Venezuela. Le pays a annoncé une restructuration de sa dette.

L'agence de notation Standard and Poor's a annoncé vendredi 3 novembre avoir abaissé la notation sur la dette du Venezuela à "CC". Elle anticipe ainsi un probable défaut suite à l'annonce de la restructuration de la dette du pays par le président Nicolas Maduro. "Je dis aux investisseurs du monde entier et aux détenteurs de dette vénézuélienne: je vous convoque le 13 novembre à Caracas pour lancer un processus de refinancement et de renégociation de la dette externe", avait déclaré le chef de l'Etat.

Une autre agence de notation, Fitch, plus tôt vendredi, avait abaissé la note du pays à "C", peu après l'annonce de Nicolas Maduro.

"En violation" avec les règles du FMI

Par ailleurs, le Fonds monétaire international a pris acte lors d'une réunion de son comité de direction que le pays, qui traverse une grave crise politique et économique, était "en violation" avec les règles de l'institution en ne donnant pas accès à ses données économiques complètes.

Fournir les données relatives aux exportations et aux importations de marchandises ainsi que celles concernant les indicateurs économiques clés sont "une obligation de tous les membres du Fonds", a rappelé le FMI.

Les membres du conseil d'administration du FMI, qui se sont réunis vendredi, exhortent en outre le Venezuela "à adopter des mesures de rattrapage spécifiques et se réuniront dans les six mois pour examiner l'évolution du Venezuela".

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/11/2017 à 11:25 :
Maduro vend maintenant son pétrole en Yuan : Ppas bien du tout ça ! donc sanctions économiques, dégradation de la note par les agences de notation, gel des avoirs, interdiction d'achat d'obligs, et même menace d'intervention militaire. Alors, c'est qui le plus fort ? Pour info : Réunion des créanciers à Caracas le 13/11 pour envisager une restructuration de la dette .
a écrit le 05/11/2017 à 8:33 :
Tiens ça faisait longtemps qu'on nous bassinait plus avec ces agences de notation !
C'est comme le cycle des saisons ça revient a intervalles réguliers !
a écrit le 05/11/2017 à 8:33 :
Tiens ça fesait longtemps qu'on nous bassinait plus avec ces agences de notation !
C'est comme le cycle des saisons ça revient a intervalles réguliers !
a écrit le 04/11/2017 à 17:06 :
L info dans cette article c'est uqe le Vénézuela n'était pas déjà la note minimale...Faut être zinzin ou Insoumis pour vouloir prêter son épargne à ce pays...
a écrit le 04/11/2017 à 15:24 :
Il manque la note essentielle celle de M. Mélenchon et des Insoumis. Les Insoumis ceux qui ont du mal à calculer leur revenus pour accès au logement social ou qui ont du mal avec le code du travail un peu à la vénézuélienne car par encore au pouvoir pour faire fonctionner la matraque pour les grévistes qui ne seraient membres du parti au pouvoir.
a écrit le 04/11/2017 à 14:58 :
restructuration = defaut
j'attend avec gourmandise de voir comment il va expliquer ca aux chinois et aux russes, qui sont peut etre moins tolerants que les ultraliberaux americains, qui se contentent de proces........une bonne invasion qui n'a rien de liberale, ou une main mise complete sur le pays, ce qui rappelera le tibet pour un, et le temps beni du printemps de prague pour l'autre..............
les nostalgiques de ces regimes pourront sortir le champagne ( celui que ne manque jamais de boire la nomenklatura qui n'a rien d 'ultraliberale)
a écrit le 04/11/2017 à 13:53 :
Vous avez le choix! Soit vivre décemment de votre travail dans votre famille et votre patrie, soit avoir une bonne note de votre professeur qui en empochera les lauriers!
Réponse de le 04/11/2017 à 14:13 :
Le Venezuela n'a pas choisi : à cause des crapules chavistes il ne fait ni l'un ni l'autre.
a écrit le 04/11/2017 à 13:09 :
Maduro doit effectivement trembler....😂 fitch et poor's....les pieds nickelés de l'analyse financière.....😁
Réponse de le 04/11/2017 à 14:14 :
Maduro ne fait que croire qu'en cassant les thermomètres il guérira la maladie.
Réponse de le 04/11/2017 à 15:29 :
Je ne suis pas sur que le peuple vénézuélien utiliserait votre smile souriant. Pour ce qui est des pieds nickelés je ne suis pas sur s'ils lisaient votre commentaire que eux auraient non pas un sourire mais des éclats de rire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :