Nucléaire : Pyongyang agite la menace d'une attaque préventive contre Séoul et Washington

 |   |  411  mots
Nous devons être toujours prêts, à chaque instant, à utiliser notre arsenal nucléaire, avait déjà déclaré vendredi le leader nord-coréen Kim Jong-Un.
"Nous devons être toujours prêts, à chaque instant, à utiliser notre arsenal nucléaire", avait déjà déclaré vendredi le leader nord-coréen Kim Jong-Un. (Crédits : Reuters)
La Corée du Nord réagit ainsi à la décision du Conseil de sécurité des Nations unies de lui imposer une nouvelle série de lourdes sanctions. Alors que les spécialistes sont divisés sur les capacités nucléaires de Pyongyang, le Commandement suprême de l'Armée populaire coréenne affirme être en mesure d'"anéantir" ses ennemis.

La Corée du Nord hausse le ton. Si la Corée du Sud et les Etats-Unis maintiennent leurs manœuvres militaires communes prévues à partir de lundi 7 mars, Pyongyang menace de procéder à des frappes nucléaires "à l'aveugle" contre ces pays. L'avertissement d'une "attaque nucléaire préventive au nom de la justice" figure dans une déclaration du Commandement suprême de l'Armée populaire coréenne, indique notamment lundi l'agence officielle nord-coréenne KCNA.

Ces déclarations interviennent quelques jours après la décision du Conseil de sécurité des Nations unies d'imposer une nouvelle série de lourdes sanctions à la Corée du Nord après les derniers essais nucléaire et balistique effectués par le régime communiste. Cette résolution du Conseil, présentée par les États-Unis, a été votée mercredi 2 mars à l'unanimité, y compris par la Chine, unique allié de Pyongyang.

"Nous devons être toujours prêts (...) à utiliser notre arsenal nucléaire"

Dans son communiqué cité par KCNA, le Commandement suprême de l'Armée populaire coréenne affirme que ces sanctions "scandaleuses" ont conduit "cette terre à bouillonner comme un chaudron de bataille". Accusant les manœuvres militaires communes annuelles de Washington et Séoul d'être "un exercice de guerre nucléaire à visage découvert", le Commandement suprême met en garde :

"Cette frappe nucléaire (...) montrera clairement aux partisans de l'agression et de la guerre la force militaire" de la Corée du Nord.

Signe des vives tensions dans la péninsule coréenne, le leader nord-coréen Kim Jong-Un avait fait de nouvelles déclarations martiales vendredi 4 mars.

"Nous devons être toujours prêts, à chaque instant, à utiliser notre arsenal nucléaire", avait-il déclaré, cité par KCNA, brandissant déjà la menace d'"attaques préventives".

"Les origines des provocations seront réduites à des océans de flammes"

La rhétorique belliqueuse est une constante de la part du régime le plus isolé au monde lorsque les tensions augmentent avec Séoul. Si Pyongyang dispose vraisemblablement d'un petit arsenal de têtes nucléaires, les spécialistes sont divisés quant à sa capacité à les monter sur des missiles.

Toutefois, assure le Commandement suprême de l'Armée populaire coréenne dans son communiqué cité par KCNA, "si nous appuyons sur les boutons pour anéantir nos ennemis (...), toutes les origines des provocations seront réduites à des océans de flammes et de cendres en un instant".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/03/2016 à 15:29 :
Avec sa coupe de cheveux et ses velléités de frustrés dans tous les domaines, il est sur que dès qu'il franchira la ligne rouge, son peuple hélas, risque de ne pas s'en remettre et la péninsule non plus !!
a écrit le 07/03/2016 à 12:06 :
Il s'énerve le gros "nobèse", mais en général à l'instar des chiens aboyeurs, ce ne sont pas ceux qui font le plus de bruit qui sont les plus dangereux.
a écrit le 07/03/2016 à 11:01 :
Un petit chien dans un enclos, même s'il aboie beaucoup beaucoup, reste un petit chien dans l'enclos de la Corée du Nord. La seule chose qu'il peut mordre, c'est ceux qui vivent avec lui dans cet enclos. Il n'est pas écrit que cela soit pour l'éternité.
La Corée du Nord ne représente aucun danger militaire pour l'extérieur. Si ses dirigeants commettaient l'erreur d'un attaque nucléaire, Pyong Yang serait instantanément bombardé, sans même le recours à l'arme nucléaire.
a écrit le 07/03/2016 à 10:42 :
Il ne faut pas envisager à lui aussi, de lui donner la Légion d'Honneur. Même si cette distinction a perdue toute sa valeur.
a écrit le 07/03/2016 à 9:37 :
/// MORALE///ENTRE LA FOLIE ET L INTELLIGENCE? LA FRONTIERE ET FAIBLE? BEAUCOUP DE PAYS EN FONT AUTANT CHAQUE ANNEES ? CHAQU UN MONTRE SA VIRILITEZ? C EST TOUT SINPLEMENT L A M E NT A B L E ???
Réponse de le 07/03/2016 à 19:40 :
TES FAUTES PIQUENT LES YEUX !!!
Réponse de le 07/03/2016 à 21:02 :
Que de fautes de français.
Comment est-ce possible ?
a écrit le 07/03/2016 à 8:46 :
Un dictateur et une menace qui tombent à pic pour un système agonisant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :