Union européenne : 5,1 millions de bébés nés en 2014

 |   |  274  mots
Parmi les États membres, la France enregistre toujours le nombre le plus élevé de naissances (819 300 en 2014).
Parmi les États membres, la France enregistre toujours le nombre le plus élevé de naissances (819 300 en 2014). (Crédits : Public Domain.)
La natalité continue de progresser dans l'Union européenne avec un taux de fécondité en hausse à 1,5 enfant par femme en 2014 contre 1,4 en 2001. La France reste largement en tête du classement.

Le "Vieux continent" prendrait-il un coup de jeune ? Le taux de fécondité au sein de l'Union européenne augmente en tout cas sur treize ans, en passant de 1,46 à 1,58 entre 2001 et 2014, indique mardi une étude d'Eurostat. En 2014, 5,132 millions de bébés sont nés au sein de l'Union contre 5,063 millions en 2001.

Parmi les États membres, la France enregistrait toujours le nombre le plus élevé de naissances (819.300 en 2014), devant le Royaume-Uni (775.900), l'Allemagne (714.900), l'Italie (502.600), l'Espagne (426.100) et la Pologne (375.200).

La France et le Portugal aux extrémités du classement

L'Hexagone est ainsi en tête du taux de fécondité dans l'UE, avec 2,01 enfants par femme, contre seulement 1,23 pour les Portugaises. En 2014, la France était d'ailleurs le seul État membre à afficher un taux de fécondité supérieur à 2,0, suivie par l'Irlande (1,94), la Suède (1,88) et le Royaume-Uni (1,81). À l'opposé, les pays du sud de l'Union ferment la marche avec le Portugal, puis la Grèce (1,30), Chypre (1,31) et l'Espagne (1,32).

En somme, 68.552 naissances supplémentaires ont été recensées en 2014 par rapport à 2001. La plupart des États membres ont enregistré une hausse du taux de fécondité entre 2001 et 2014. Les augmentations les plus fortes ont été observées en Lettonie (+0,43), en République tchèque (+0,38), en Slovénie (+0,37), en Lituanie (+0,34), en Bulgarie (+0,32) et en Suède (+0,31). En revanche, les baisses les plus marquées ont été enregistrées encore une fois à Chypre (-0,26), au Portugal (-0,22) ainsi qu'au Luxembourg (-0,16).

Eurostat fécondité

Premier enfant à 29 ans

En moyenne dans l'UE, les femmes qui ont donné naissance à leur premier enfant en 2014 avaient 29 ans. Les mères les plus jeunes étaient Bulgares (27 ans en moyenne), les plus âgées Italiennes (30,7 ans) et Espagnoles (30,6 ans).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/03/2016 à 13:43 :
La bonne question est de savoir combien aurons du travail dans 20 ans.... Combien sont effectivement européen... Voila de vrais question....
a écrit le 15/03/2016 à 20:53 :
1,5 = division de la population active "d origine" par deux en 50 ans
Mal accepté par les populations autochtones, le grand remplacement est pourtant une nécessité économique.
Si le remplacement était géré par le choix des qualifications professionnelles et la proximité culturelle, et non soumis aux aleas migratoires, sa nécessité rencontrerait une meilleure acceptation.
L europe est a a tout point de vue (economique, demographique, dynamisme de sa gouvernance) un continent usé. Au tour d'autres de prendre sa place dans l histoire des civilisations.
Aetius ne sauva pas l empire, seulement la nostalgie de sa grandeur éteinte.
a écrit le 15/03/2016 à 20:33 :
Bravo pour cette natalité malgré la crise et le chômage mais comme il a déjà été fait donner le détail par origine des familles ?
Les derniers chiffres publiés étaient explicites c'est à dire nombre d'enfants par familles
a écrit le 15/03/2016 à 15:16 :
La Turquie fait partie de l'UE maintenant ?
a écrit le 15/03/2016 à 14:39 :
Des futurs fantassins pour la WWIII mdr...
a écrit le 15/03/2016 à 14:28 :
Depuis quand la Turquie fait-elle partie de l'Union Européenne ?

Cette évolue n'est pas lié au fait que les européens font plus d'enfants, mais que le nombres d'envahisseurs venant se reproduire en Europe ne fait qu'augmenter.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :