Bernard Krief Consulting reprend les fils à broder DMC et sauve 245 emplois en France

 |   |  258  mots
Le tribunal de commerce de Paris permet à la société française de conseil Bernard Krief Consulting de reprendre le fabricant de fil à broder DMC SA, filiale du groupe centenaire DMC (Dollfus Mieg et Cie).

Le tribunal de commerce de Paris a accepté le plan de reprise du fabricant de fil à broder DMC SA, filiale du groupe centenaire DMC (Dollfus Mieg et Cie), par la société française de conseil Bernard Krief Consulting.

Cette reprise permettra de préserver au total 331 emplois dont 245 en France. Pendant deux ans, en raison de la décision du tribunal, il sera interdit au repreneur de procéder à des licenciements économiques. "Les salariés repris bénéficieront de tous leurs droits acquis, RTT et congés payés", selon le communiqué de la société DMC.

Louis Petiet, président de Bernard Krief Consulting, a précisé à l'Agence France Presse : "notre stratégie est de faire de DMC SA une marque leader mondial du textile du bien-être". Il a également ajouté que son objectif est de "multiplier par quatre les ventes du groupe en dix ans".

Le groupe DMC, et ses trois branches (DMC SA, Saic Velcorex et Loisirs & Création), a été placé en redressement judiciaire le 5 mai dernier.Le groupe est en difficulté depuis plusieurs années en raison de la concurrence asiatique et une baisse de la demande causée par la crise économique. En 1995 déjà les effectifs sont passés de 9.000 à environ 400 emplois.

En août dernier, le groupe DMC a déjà cédé DMC Tissu au pakistanais Kahinoor (associé à Bernard Krief Consulting) et les magasins Loisirs et Création, repris partiellement en juillet par un consortium géré par un fonds d'investissement de la banque Natixis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :