La Banque de France révise à la hausse ses prévisions de croissance pour la fin 2010

Selon le bulletin de conjoncture mensuel de la Banque de France, la croissance de l'économie française devrait atteindre 0,6% au dernier trimestre soit 0,1% de plus qu'elle ne le prévoyait jusqu'alors.
Copyright Reuters

La Banque de France a relevé de 0,1% sa prévision de croissance du PIB au quatrième trimestre 2010 à +0,6%, selon son bulletin de conjoncture mensuel de novembre publié mercredi.

Selon la BdF, l'activité industrielle s'est dans l'ensemble accélérée en novembre. L'indicateur du climat des affaires dans l'industrie s'est établi à 107 en novembre après 104 en octobre.

L'activité dans les services s'est quant à elle intensifiée dans tous les secteurs et en particulier dans le travail temporaire. L'indicateur du climat des affaires dans les services s'est établi à 98 en novembre après 96 en octobre.

Dans l'industrie, le taux d'utilisation des capacités de production a sensiblement progressé, tout en demeurant toutefois en-deçà de sa moyenne de longue période (à 78,2 en novembre après 76,9 en octobre).

Les carnets de commandes se sont étoffés du fait de la progression soutenue des prises de commandes et sont considérés comme supérieurs à leur niveau normal et les stocks de produits finis se sont maintenus à un niveau conforme aux attentes. Ces prévisions augurent d'une poursuite de la croissance de la production à court terme, souligne la Banque de France.

Dans les services, les perspectives pour les prochains mois sont orientées vers une poursuite de la croissance, précise la Banque de France qui souligne par ailleurs que les prix sont restés stables et que les effectifs ont de nouveau progressé sensiblement.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.