Changer de police de caractères peut faire économiser aux Etats des millions

 |   |  402  mots
Le gouvernement américain dépense chaque année environ 467 millions de dollars en encre.
Le gouvernement américain dépense chaque année environ 467 millions de dollars en encre. (Crédits : Dailypaul)
Un jeune américain de 14 ans a calculé qu'en abandonnant "Times New Roman" au profit de "Garamond", le gouvernement américain pourrait économiser presque 470 millions de dollars par an. Explications.

Trouver la bonne police de caractères, un casse-tête purement esthétique réservé à quelques graphistes ? Au contraire : une décision aux conséquences économiques remarquables, à en croire la récente découverte d'un jeune américain de 14 ans, Suvir Mirchandani.

Le lycéen, qui vit à Pittsburgh (Pennsylvanie), a essayé de déterminer si les polices les plus généralement utilisées - le "Times New Roman" et le "Century Gothic" - étaient aussi les plus rentables en matière d'impression. Le résultat de ses calculs, effectués avec l'aide du software APFill Ink Coverage, est déconcertant: en renonçant à les utiliser dans ses documents officiels, le gouvernement américain économiserait presque... 400 millions de dollars d'encre par an.

Certaines polices sont plus gourmandes que d'autres

Dans le détail, le gain du gouvernement fédéral serait de 135 millions de dollars sur douze mois, mais il grimperait à plus de 370 millions si tous les Etats changeaient leurs pratiques.

Ces polices, dont les traits sont très marqués, assèchent en effet les toners des imprimantes beaucoup plus que d'autres caractères. "Garamond" serait notamment, selon cette étude, la police la plus économique.

polices Garamond Times New Roman

L'étude de Suvir Mirchandani a été portée à la connaissance du public par la CNN.

Au départ, Suvir Mirchandani voulait simplement trouver la meilleure manière de réduire les coûts de son école, la Dorseyville Middle School. Il a fini par lui suggérer gratuitement la solution pour économiser 21.000 dollars environ par an, en réduisant la consommation de toners de 24%.

Le parfum français coûte moins cher que l'encre

C'est après cette première découverte que Suvir a décidé de s'intéresser aux économies possibles pour le gouvernement fédéral américain. Celui-ci dépense chaque année environ 467 millions de dollars en encre et consacre 1,8 milliard du budget aux frais d'impression.

Il faut dire que 2.000 exemplaires de la Federal Register, le journal quotidien du gouvernement, composé de plusieurs centaines de pages, sont diffusés tous les jours. Les fonctionnaires imprimeraient chacun, en moyenne, 7.200 feuilles par an.

Reste que "l'encre coûte deux fois plus cher qu'un parfum français", a lancé le lycéen, après avoir calculé que le prix de Chanel n° 5 est de 38 dollars per once (environ 30 ml), alors que la quantité équivalente d'encre pour une imprimante Hewlett-Packard peut valoir jusqu'à 75 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2014 à 0:10 :
Le toner a un prix inversement proportionnel à celui de l'imprimante.
Certaines polices ont des caractères plus fins et plus ramassés que d'autres et sont moins onéreux. Elles consomment encore moins de papier.
a écrit le 02/04/2014 à 12:27 :
le fait est que les fabricant de cartouches d'encre pratiquent des prix abusifs sur les consommables, HP en tête. Ils "offrent" leurs imprimantes et gagnent des fortunes sur les cartouches.
Certes les gouvernents utilisent des imprimantes industrielles, mais le particulier lui trinque.
Réponse de le 12/01/2015 à 13:18 :
J'ai changé mon imprimante (une Lexmark estampillée DELL) pour une HP, en me fiant au coût à la page donné dans les comparatifs de la FNAC.
Je pleure.
a écrit le 02/04/2014 à 9:05 :
L'article n'est pas très rigoureux, les chiffres se croisent sans grande cohérence (370; 470, ..)
Réponse de le 05/04/2014 à 17:38 :
CR ne sont que des estimations. Il n'y a pas de quoi en faire un scandale, essayez simplement de retenir l'idée. "Bonnes pratiques = grosses économies pour l'État."

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :