Les entreprises auront besoin de 60.000 milliards de dollars d'ici à 2018

 |   |  247  mots
Car aujourd'hui, un risque supérieur pour les emprunteurs de la Chine signifie un risque plus élevé pour le monde, assure Jayan Dhru. /Reuters
"Car aujourd'hui, un risque supérieur pour les emprunteurs de la Chine signifie un risque plus élevé pour le monde", assure Jayan Dhru. /Reuters (Crédits : reuters.com)
Les sociétés à travers le monde auront besoin de 60 000 milliards de dollars pour se refinancer. La dette des entreprises en Asie dépassera celles des Etats-Unis et de l’Europe.

Les sociétés émettrices mondiales chercheraient près de 60 000 milliards de dollars pour des besoins de refinancements d'ici 2018. Dans le rapport publié lundi par l'agence de notation américaine Standard & Poor, on apprend que les besoins en financement de la région Asie-Pacifique sont de plus en plus importants. Sa dette est telle qu'elle pourrait dépasser celles de l'Europe et des Etats-Unis confondues.

Grignotant son retard sur les Etats-Unis et l'Europe, l'Asie pourrait devenir la région des plus grands groupes de sociétés en besoin d'emprunts. Ce besoin en financement pourrait créer un stress des places financières selon l'agence de notation.

Les marchés inquiets de la situation de la Chine

Une inquiétude des marchés à laquelle vient s'ajouter le changement de politique des entreprises asiatiques souligné par Standard & Poor dans un rapport connexe. La région a pour ambition de supprimer les intermédiaires et d'avoir recours aux titres de créances, plutôt que  de faire appel à des prêts bancaires.

Une situation préocupante pour Jayan Dhru, Responsable mondial des évaluations entreprises à l'agence de notation Standard & Poor :

"Les États-Unis poursuivent leur lancée sur la voie de la reprise économique. Alors que la zone euro est en prise avec une faible croissance. Mais l'essentiel, c'est qu'il ne s'agit plus que d'un problème chinois. Car aujourd'hui, un risque supérieur pour les emprunteurs de la Chine signifie un risque plus élevé pour le monde."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/06/2014 à 9:28 :
amusant cet article , tiens tiens , la dette privée revient par là ou l'on avait pas vu ?.. cela risque de faire très mal aux taux d'intérêts dans les années a venir et avec les dogmes européens les états risquent de boire un drôle de breuvage indigeste ..
a écrit le 17/06/2014 à 9:11 :
En 2012 le PIB mondial est de l'ordre de 72.000 milliards de dollars,juste pour avoir une référence de base.Ici l'on parle de 60.000 milliards pour refinancer les entreprises soit 83% du Pib M.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :