Hollande élude les mauvais chiffres du chômage et se pose en rassembleur d'une gauche divisée

 |   |  610  mots
Si le chômage ne baisse pas d'ici à 2017, je n'ai, ou aucune raison d'être candidat, ou aucune chance d'être réélu, avait déclaré M. Hollande devant des salariés de Michelin, lors d'une visite à Clermont-Ferrand, en avril. REUTERS.
"Si le chômage ne baisse pas d'ici à 2017, je n'ai, ou aucune raison d'être candidat, ou aucune chance d'être réélu", avait déclaré M. Hollande devant des salariés de Michelin, lors d'une visite à Clermont-Ferrand, en avril. REUTERS. (Crédits : REUTERS/Christian Hartmann)
Dimanche, à Dijon, dans le fief de son ministre du Travail François Rebsamen, où était réuni le 25e congrès de la Fédération Léo Lagrange, le président de la République s'est refusé à tout autre commentaire sur le nouveau bond du chômage en septembre, qualifié vendredi d'"échec" par M. Rebsamen lui-même.

François Hollande s'est refusé, dimanche à Dijon, à commenter le nouveau record du chômage en septembre, préférant promouvoir les emplois d'avenir et l'unité face aux déchirements de sa majorité. "Tout ce qui ira vers l'emploi, et vers l'emploi des jeunes, sera accueilli par le gouvernement dans un sens favorable", a déclaré le président de la République, dans le fief de son ministre du Travail François Rebsamen, où était réuni le 25e congrès de la Fédération Léo Lagrange. Evoquant les demandes en ce sens du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, M. Hollande a simplement rappelé que 150.000 emplois d'avenir avaient déjà été créés pour les jeunes, "les moins qualifiés" et "les plus éloignés du marché du travail".

Sollicité ensuite par la presse, il s'est refusé à tout autre commentaire sur le nouveau bond du chômage en septembre, qualifié vendredi d'"échec" par M. Rebsamen lui-même. "Il faut avoir confiance, c'est la durée qui compte, on va arriver à des résultats, il faut des résultats, c'est très important, sur le chômage, surtout sur le chômage", a simplement lancé le président devant quelques badauds qui l'attendaient à la sortie de cette réunion.

Le nombre record de 3,41 millions de demandeurs d'emploi atteint le mois dernier constitue pourtant un nouveau signal d'alarme pour le chef de l'Etat, à l'orée de la deuxième moitié de son quinquenat. D'autant qu'en avril dernier, celui-ci avait conditionné son éventuelle candidature en 2017 à une amélioration sur le front de l'emploi, dont il a fait une priorité de son quinquennat. "Si le chômage ne baisse pas d'ici à 2017, je n'ai, ou aucune raison d'être candidat, ou aucune chance d'être réélu", avait déclaré M. Hollande devant des salariés de Michelin, lors d'une visite à Clermont-Ferrand.

Devant l'assemblée acquise des représentants des clubs Léo Lagrange, fondés par Pierre Mauroy en 1950, le chef de l'Etat a préféré se poser en rassembleur, face aux discours défaitistes et aux déchirements à gauche. "Ce que doit rechercher un président de la République, c'est l'unité du pays, alors que nous sommes dans un moment où tout est fragmenté, tout est divisé, tout est séparé, tout est exacerbé", a-t-il déclaré, dans un discours de près d'une heure, brassant de nombreux sujets, sans annonce particulière.

Avant d'enchaîner sur les divisions dans sa propre majorité: "C'est toujours un combat difficile, l'unité, pas simplement dans les groupes politiques ou dans les partis", a ainsi affirmé le chef de l'Etat, en présence de Bruno Leroux, président de la fédération Léo Lagrange... mais aussi du groupe socialiste à l'Assemblée nationale. "Donc ma tâche, mon rôle, mon devoir, c'est de réunir, de faire comprendre que nous sommes tous ensemble, que nous avons besoin de destin commun, de bien commun, de lien commun et de sens commun pour vivre ensemble. C'est ça, le message de la République", a-t-il poursuivi.

M. Hollande s'en est aussi pris à  "ceux qui pensent que la France doit être forcément tourmentée et nostalgique", en regrettant "un âge d'or" passé. "Le débat public a pris ces dernières années, peut-être même ces derniers mois, un tour nouveau", a-t-il déploré, à propos du pessimisme ambiant. Au contraire, il faut "construire l'avenir" avec un "esprit de conquête de liberté", a plaidé le chef de l'Etat, alors que pour l'heure, seulement 4% des Français le considèrent comme le meilleur candidat du PS en 2017, selon un récent sondage.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/11/2014 à 21:22 :
la France est bloquée depuis plus de 20ans à cause aussi de syndicats qui refuse tout, de charges trop élevées, et lui, tout va bien alors qu'il vociférait contre sarko, qui certes la France n'était pas reluisante mais subissait bien moins de cata , cet homme est une calamité !!! il s'en ira tout pépère avec tout ce qu'il touchera....c'est honteux
a écrit le 27/10/2014 à 18:12 :
Nouvel exemple significatif de "l'excellence française"........ on élude. Comme l' autruche, ou le cancre !!!!!
a écrit le 27/10/2014 à 12:06 :
Il ne rassemble rien, il détruit tout ce qu'il touche.
a écrit le 27/10/2014 à 12:06 :
F.H et le PS sont responsables de la misère de millions de Français mais cela ne les effleure même pas.... ils m'en n'ont rien à cirer, voilà la réalité.! ils préfèrent de bonnes petites guerres comme en Irak ou au Mali et les débats internes.... la sanction électorale va être terrible.
Réponse de le 27/10/2014 à 12:28 :
Vous avez en partie raison, mais vous oubliez l’énorme responsabilité de l’UMP également. PS comme UMP ne font qu’appliquer la même politique économique. Il est pourtant évident que le néolibéralisme ne fonctionne pas. L’économie dominante actuelle(libéralisme, néolibéralisme, les marchés, le capitalisme d’une façon générale) ne fonctionne pas. Sauf, bien sûr, pour la minorité de profiteurs.
a écrit le 27/10/2014 à 11:32 :
La décadence s'accélère, le déclin s'amplifie, et Hollande ne fait rien d'utile. Pire: il accentue le mouvement.
a écrit le 27/10/2014 à 11:30 :
on ne comprend pas en quoi l'explosion du chomage est un echec, vu que tt le monde la savait AVANT
et vu l'etat des boites, y a pas besoin d'avoir fait polytechnique pour connaitre la suite, la france commence a peine a recolter les bons fruits de ce qu'elle a seme il y a 2 ans !
Réponse de le 27/10/2014 à 12:21 :
Je n'arrive pas à savoir si votre commentaire est cynique ou demago
a écrit le 27/10/2014 à 11:01 :
Ayant détruit le PS après 11 ans de présidence, franchement, vous espérez quoi de lui ?? Il bavarde pour tenir le devant de la scène, mais à part cela ?? et je ne dis pas que les autres sont meilleurs !! Tous ces nuls qui ne pensent qu'au pouvoir et à l'argent rapide et n'ont aucun plan ni aucune compétence sont le grand problème de la France :-)
Réponse de le 27/10/2014 à 11:46 :
C'est tellement vrai ce que vous dites .
a écrit le 27/10/2014 à 10:49 :
Décidemment en France nous avons l'habitude d'élire des pompiers pyromanes. après Sarko qui creuse le déficit et ensuite appelle à faire des efforts pour le combler maintenant Hollande qui saborde le PS pour après appeler à l'Union Quand on voit que pour certains la solution s'appelle MLP on peut d'inquiéter pour l'avenir du pays!
Réponse de le 27/10/2014 à 11:02 :
Et si on retrouve Sarko Côme candidat elle sera pas loin d'être élue

Moi Sarko plus jamais meme si on doit avoir lepen
a écrit le 27/10/2014 à 10:41 :
F H est un chef de parti mais non un président
Donc il est dangereux à ce poste de responsabilité
a écrit le 27/10/2014 à 8:49 :
En effet, Hollande est le rassembleur de la gauche caviar et de la droite bling bling, ils sont tous d'accord pour tirer la France vers le bas et profiter du nectar ensemble dans la vie mondaine ; L'on comprends mieux que Hollande Valls ont une répugnatitude envers les sans dents, tout comme Sarkozy Raffarin Chirac Fillon et leurs amis Copé ont une méprisitude pour les français d'en bas qui se lèvent tôt pour gagner la misère.
Réponse de le 27/10/2014 à 8:57 :
Le socialisme est un échec permanent, masqué par le travail des entrepreneurs et des salariés qui se remuent pour donner les moyens de leur démagogie !
Arrêtez de vous remuer : laissez les s'effondrer, qu'on en finisse...
Réponse de le 27/10/2014 à 11:51 :
c'est exactement ce que je fais. Suite à la vente de mon fond de commerce pour lequel je percevais le smic tous les mois aprés 14 h de travail par jour, je vis sur mon capital car je sais d'ores déjà que réinvestir serait de la pure folie. J'ai fais le choix donc de prendre le bon temps que je n'ai jamais pris et en même temps je recherche un poste en Suisse. Aucune reconversion possible en France . ce qui est grave c'est que mes amis qui ont vendu ( pour ceux qui n'ont pas fait faillite) leur entreprise sont dans la même situation ils ne savent plus quoi faire !!!!!
Réponse de le 27/10/2014 à 11:53 :
"Mort de rire" du socialisme en France !!!!

Faut éteindre ta télé et allumer ton cerveau toute suite !!
La première action d'Hollande a été d'offrir 30 Milliards aux banques et aux entreprises.

Bref j'ai voté à droite toute ma vie et je pense que toutes les mauvaises choses qui arrive sont à cause de la gauche => Pouvre aux yeux ....
a écrit le 27/10/2014 à 8:28 :
Ce n'est pas lui le rassembleur, c'est lui le problème qui divise.
Réponse de le 27/10/2014 à 9:51 :
le titre été incomplètement retranscris. il faut lire:
"...se pose en rassembleur d'une gauche divisée par ses soins".
a écrit le 27/10/2014 à 8:12 :
Que ça se la droite ou la gauche
Plus personne ne l'écoute
Alors vive 2017 a moins qu'il ai une bonne idée
Réponse de le 27/10/2014 à 9:49 :
Osons du neuf sans casseroles
Lemaire ca renouvellera toute la droite
a écrit le 27/10/2014 à 8:05 :
va t'il se poser il y a longtemps que plus personne ne le croit
a part les 4 pour cent qui créer sa cours
la hollandie est finie ,sont reve n'a pas eu lieu baye baye
a écrit le 27/10/2014 à 7:42 :
monsieur 4%...
a écrit le 27/10/2014 à 7:22 :
Il ne parle plus maintenant, c'est un incapable complet qui est totalement perdu. Qu'il dégage, le plus tôt sera le mieux.
a écrit le 26/10/2014 à 23:18 :
Eh bien il remonte dans les sondages! en 2017 il sera réélu pour un autre mandat. Les français sont des râleurs mais pas méchants.
a écrit le 26/10/2014 à 23:13 :
il n'a rien a foutre il aura ca super retraite chapeau
Réponse de le 27/10/2014 à 8:10 :
retraite non
il faut demander des comptes comme a ses predecesseurs
et ils doivent gerer la france avec la gagne et non le deficit
les regles doivent changer
un salaries qui fait perdre de l'arent a une entreprise
est virer ceci doit etre reciproque
Réponse de le 27/10/2014 à 11:33 :
Ou as tu vu que l'on pouvait virer un employé dans ce pays??
a écrit le 26/10/2014 à 21:50 :
Lamentable faire de la com politicienne pour ne par répondre sur son échec total
Boîte à bricolage absence de vision reculade depuis 2 ans et demi rien rien que des impots et du déficit

J'espère que bientot il devra partir
a écrit le 26/10/2014 à 19:09 :
C'est l'exemple parfait de la république exemplaire.
a écrit le 26/10/2014 à 19:09 :
la palice n aurais pas mieux dit???
a écrit le 26/10/2014 à 19:05 :
La politique économique ou (plutôt l'absence de politique économique) conduite par notre Président pousse au désespoir et à la misère 800 nouveaux chômeurs chaque jour, de quoi élargir le cercle de ses amis, les "sans-dents"....
Réponse de le 26/10/2014 à 19:18 :
Hélas !!! nos énarques, personnellement, ne sont pas poussés au désespoir et à la misère ! tout va bien , très bien pour eux !!
a écrit le 26/10/2014 à 18:54 :
Par le simple fait de jouer "le relais" de la commission de Bruxelles, il ne se sent pas responsable ni coupable devant les français mais simplement devant ses supérieurs!
Réponse de le 26/10/2014 à 19:02 :
Les hommes politiques pensent généralement à leur réélection, laquelle se fait par le peuple et non l'UE. Sinon pourquoi depuis Jacques Chirac, les présidents font ils des politiques de déficits supérieurs à ce que l'UE toléré, si ce n'est pour plaire aux électeurs.
Réponse de le 27/10/2014 à 7:04 :
Ils sont choisi par le "haut" et c'est un jeu d'enfant pour les faire accepter par le "bas", ce n'est plus comme avant l'euro!
Réponse de le 27/10/2014 à 7:06 :
Mais il font ça simplement pour nous enfoncer encore plus et nous mettre sous tutelle UE et US!
a écrit le 26/10/2014 à 18:37 :
Si le patient ne se rappelle plus de son programme et ne prend plus conscience de la réalité c'est très grave ?
a écrit le 26/10/2014 à 18:13 :
Je crois que notre président ne peut plus servir qu'à inaugurer les expositions !
Réponse de le 26/10/2014 à 18:22 :
+ 1 !
a écrit le 26/10/2014 à 17:58 :
Celui-là il va rester dans l'histoire et le socialisme dans la mémoire de notre jeunesse
a écrit le 26/10/2014 à 17:50 :
Si il avait un minimum de dignité et de respect pour les citoyens de ce pays, il demissionnerait.
Réponse de le 26/10/2014 à 18:23 :
..N'est pas De Gaulle, qui veut !!
a écrit le 26/10/2014 à 17:49 :
Messages creux, généralités voire banalités, foire aux répétitions et aux synonymes. Est ce que quelqu'un l'écoute encore???
a écrit le 26/10/2014 à 17:45 :
On peut penser ce qu'on veut d'Hollande mais je trouve qu'il représente à merveille la France d'aujourd'hui. Comme on dit on a les dirigeants qu'on mérite.
Réponse de le 26/10/2014 à 17:54 :

Hélas !
Réponse de le 26/10/2014 à 18:46 :
c'est vrai, qu'il nous aura " ré-enchantés"!!! c'est le moins que l'on puisse dire! MISERE!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :