Epidémie Ebola : la patronne d'IBM parie sur le Big Data

 |   |  276  mots
(Crédits : Bloomberg)
Les données massives ("big data") peuvent constituer des outils utiles face à de nombreuses situations complexes auxquelles est confronté le monde, comme l'épidémie Ebola, a assuré mardi à Tokyo la patronne d'IBM, Virginia ("Ginni") Rometty.

"L'analyse des données massives sur les réseaux sociaux à propos d'Ebola en Sierra Leone permet de voir là où se situent les principaux besoins d'éducation afin de prévenir la propagation du virus Ebola", a expliqué Mme Rometty, lors d'une session de conférences à Tokyo.

Son observation est appuyée par les travaux d'un groupe de chercheurs et informaticiens de Boston, qui avait repéré que la fièvre hémorragique commençait à se répandre en Guinée neuf jours avant qu'Ebola y soit déclarée à un stade épidémique.

En parcourant internet pour trouver des indices sur les médias sociaux, les informations locales et d'autres données disponibles en ligne, l'algorithme développé par HealthMap avait en effet dressé une image précoce de la maladie mortelle se déplaçant à travers l'Afrique de l'Ouest.

Il est impossible de savoir si une détection plus précoce aurait pu contribuer à contenir la propagation du virus Ebola (qui a fait près de 5.000 morts sur quelque 13.300 cas), mais de nombreux scientifiques estiment que les possibilités nouvelles offertes par les technologies informatiques offrent une approche intéressante et potentiellement utile.

Plusieurs grands noms de l'internet ont déjà proposé leurs services ou offert de l'argent pour combattre Ebola.

Selon Mme Rometty, beaucoup d'autres problèmes dans le monde pourront trouver des éléments de réponse et de traitement dans l'analyse pertinente des données massives émanant de diverses sources.

A l'inverse, d'autres prédisent des dangers nouveaux dans l'usage d'informations parfois collectées et traitées à l'insu des personnes, ce qui fait courir un risque d'atteinte aux libertés individuelles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/11/2014 à 7:59 :
les 2 points de vue se tiennent... cela dit, on a deja du mal avec du small data, alors avec le big...
mais c'est en effet une excellente opportunite pour presenter leurs projets/infrastructures/solutions
a écrit le 12/11/2014 à 7:56 :
Et l'information a t elle été transmise aux autorités compétentes? Pourquoi en parler maintenant? 3 mois trop tard. Uniquement pour les coups de pub
a écrit le 11/11/2014 à 13:26 :
Belle "excuse" pour un espionnage massif qui rapportera du commercial. Ou pire encore.
Réponse de le 11/11/2014 à 23:37 :
Bonsoir.Entierement d accord avec vous.Pourquoi?Tout simplement pour la raison que lorsqu un virus bacteriologique tel que Ebola touche un pays alors c est la planete entiere!On n y echappe pas.Que la c est purement de la propagation en tous genres!Il faut arreter de faire croire n importe quoi!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :