Le PIB français va reculer "significativement" au quatrième trimestre

 |   |  344  mots
Selon Christian Noyer, le gouverneur de la banque de France, la France connaît un ralentissement marqué de son activité qui devrait se prolonger au minimum jusqu'au deuxième semestre 2009.

Le Produit intérieur brut (PIB) de la France devrait reculer "significativement" au quatrième trimestre, estime Christian Noyer,le gouverneur de la Banque de France, dans un entretien à paraître jeudi dans Le Figaro. "Nous connaissons aujourd'hui un ralentissement très prononcé de l'activité. Tout laisse penser que le quatrième trimestre sera significativement négatif en France et en zone euro".

Au troisième trimestre, la France avait échappé de peu à la récession, définie comme deux trimestres consécutifs de repli de l'activité, frappant de nombreux pays européens. Le PIB français avait en effet enregistré une croissance de 0,1% alors que la plupart des économistes s'attendaient à un recul du PIB, après celui de 0,3% déjà enregistré au trimestre précédent.

La majorité des enquêtes de conjoncture et des prévisions estiment toutefois que l'impact de la crise internationale va se faire sentir au dernier trimestre de cette année, aboutissant à une diminution de l'activité, avec des effets négatifs qui se prolongeront jusqu'à la mi 2009. "Le ralentissement est si fort et si brutal qu'il est peu probable que les choses se rétablissent très vite. Le premier semestre sera donc encore assez difficile", a confirmé Christian Noyer.

"En revanche, nous pouvons envisager une légère reprise de l'économie au second semestre car plusieurs facteurs jouent favorablement: la très forte désinflation redonnera du pouvoir d'achat; la politique monétaire soutient les prêts et l'investissement et les plans de relance soutiennent l'activité", a ajouté le gouverneur de la Banque de France.

Christian Noyer affirme également n'avoir aucune "inquiétude sur l'arrivée d'une déflation telle qu'on l'entend, c'est-à-dire une baisse du niveau général des prix et des salaires pendant une certaine période". "Ce n'est pas du tout ce à quoi on assiste, qui est une forte désinflation" liée à la baisse des prix du pétrole et des matières premières, et la progression des prix à la consommation sur un an devrait rester "largement positive", explique-t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Attendons l'arrivée du nouveau Président Américain, le 1er et le 2éme trimestre en FRANCE sera forcément en repli. OBAMA doit relevé ses promesses électorales, il n'y aura pas de cadeau !!!! les affaires restent les affaires!!!!
,
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
avez-vous remarqué que dans certains milieux, y compris les journalistes radio ou télé, on dit "Pib" et non "Pé I Bé".
Ce sont là des acronymes auxquels le commun des mortels ne comprend rien.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
quand un responsable économique nous indique qu'il n'y pas de risque d'inflation ou de déflation, en laguage décodé, celà veut dire que le risque se profile et qu'il travaille sur le sujet
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Etonnant ce que dit Christian Noyer sur la déflation et pas crédible. La méthode Couet, ça suffit !
Avec la baisse des matières premières et de l'énergie, on doit être forcément au dernier trimestre 2008 en déflation
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La baisse du prix des matieres premieres,et la hausse induite du pouvoir d'achat seront effacees par la montee du chomage.Selon Mr. Tobin,on aura de la deflation jusqu'en 2014!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
jtm
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quand on a vu la justesse de la non-prévision de la crise financière dans un premier temps (les sub primes n'étaient que quelques petits milliards à effacer bien vite avec les gros profits des banques !!!) et que cette crise n'affecterai en rien l'économie réelle, on a quand même des doutes sur les propos de tous ces experts de tous poils
Dommage qu'il n'y ai pas d'Affelou pour eux, car plusieurs paires de lunettes leurs seraient bien utiles
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tout va bien Madame la marquise, tout va très bien ,...ça continue, on nous prend pour des boeufs ! Mais on doit avoir peur que les boeufs ne donnent des coups de cornes, un petit fichier Edwige, une petite garde à vue pour journaliste, un prestataire pour surveiller les blogs des profs,des hôpitaux psy un peu plus ferme,un petit peu plus chaque jour de liberticide...le sommet aurait il la trouille ?...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La"crise financière" est une mascarade pour nous faire digérer les dépenses militaires Américaines . Un ralentissement programmé de notre industrie permet aux USA de conserver le contrôle mondial .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :