Plan de relance français : le gouvernement présente 1.000 projets

 |   |  1128  mots
Le Premier ministre, François Fillon, a présenté ce lundi le plan de relance de 26 milliards d'euros de l'économie française. L'Etat va lancer 1.000 projets différents pour tenter de relancer la croissance.

A l'occasion d'un Comité interministériel d'aménagement et de compétitivité des territoires (CIACT) à Lyon, le Premier ministre, François Fillon, a révélé les détails du plan de relance de l'économie française, annoncé le 4 décembre par le président de la République et adopté définitivement la semaine dernière par le Parlement.

Le CIACT a validé la répartition territoire par territoire de plus de 1.000 opérations prêtes à être lancées en 2009. Les crédits affectés à ces opérations devront être consommés pour les trois quarts au moins au cours de l'année 2009. "Les projets qui accuseraient du retard ne pourraient plus bénéficier des conditions et du financement public prévus au titre du plan de relance", précise le communiqué de Matignon.

Les investissements prévus vont de la mise en sécurité des UFR médicales des facultés Paris V et Paris VI, à la construction d'une bibliothèque universitaire à Brest pour le volet enseignement supérieur. Diverses restaurations de monuments partout en France sont également prévues, ainsi que la création du musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem) à Marseille.

Dans le domaine de la justice, plusieurs maisons d'arrêt et tribunaux vont bénéficier de travaux d'aménagement. Les installations militaires ne devraient pas être oubliées et d'importants travaux d'infrastructures routières et ferroviaires sont prévus. Enfin, le logement social et la rénovation urbaine vont occuper une large part du plan de relance.

L'un des principaux objectifs affiché est de générer de l'emploi. Selon Patrick Devedjian, le volet logement du projet devrait permettre "la création ou le maintien de 120.000 emplois". Au total, le plan de relance "devrait générer 1,3 point de croissance en plus" en France, grâce à "un effet d'entraînement" des investissements publics, d'après le gouvernement. Une prévision à prendre avec prudence, jusque là, le chiffre avancé par les autorités était de un point supplémentaire.

 

Dans le détail, le plan de relance comprend :

un programme d'investissement public

? 870 millions d'euros d'investissement seront consacrés aux infrastructures avec un total de 149 opérations : un montant total de 400 M? sera consacré à la rénovation et à la modernisation du réseau routier. 300 M? seront dédiés à l'accélération d'opérations de développement du réseau ferroviaire et 170 M? seront mobilisés pour des actions d'entretien et de modernisation du réseau fluvial et portuaire.

Il faut ajouter à ces fonds prévus pour les infrastructures 4 milliards d'euros d'investissements qui seront réalisés par les grandes entreprises publiques (EDF, GDF-Suez, RATP,SNCF, La Poste).

? 731 millions d'euros seront consacrés à l'enseignement supérieur et à la recherche pour accélérer le démarrage de l'opération campus sur 12 sites, pour rénover plus de 100 établissements d'enseignement supérieur et 10 centres de recherche, accélérer la réalisation de plus de 80 projets inclus dans les contrats Etat-Régions, rénover des logements étudiants et accélérer le développement de 15 très grandes infrastructures de recherche.

? 620 millions d'euros seront destinés à la rénovation du patrimoine culturel et de l'immobilier de la justice et de la défense pour rénover notamment 163 établissements pénitentiaires, faire des travaux de rénovation et d'accessibilité dans 40 tribunaux, pour la construction anticipée de treize quartiers de courte peine et la restauration de plus de 70 grands monuments et de plus de 50 cathédrales.

un soutien à l'investissement via des mesures à destination des collectivités territoriales

? 2,5 milliards d'euros seront destinés au Fonds de compensation de la TVA 2008 pour être versés dès 2009, au lieu du terme normal de 2010, pour soutenir les collectivités qui s'engagent à augmenter en 2009 leurs dépenses réelles d'équipement. Les petites collectivités qui le souhaiteront seront aidées à se doter d'écoles numériques interactives.

? par ailleurs, 8 milliards d'euros sont mobilisés sous forme de prêts sur fonds d'épargne de la caisse des dépôts et consignations en faveur de grands projets (LGV, énergies renouvelables, projets universitaires, transports en commun en site propre), à destination des collectivités porteuses de projets ou des sociétés de projets de partenariat public-privé.

un soutien à l'emploi et aux territoires en difficulté

? une action spécifique en faveur des PME sera menée : 575 millions d'euros seront apportés à OSEO Garantie afin de couvrir 4 milliards d'euros de prêts supplémentaires, 25 millions d'euros sont apportés à la SIAGI pour son action de soutien aux commerçants et aux artisans et 700 millions d'euros sont consacrés à l'aide à l'embauche dans les très petites entreprises.

? il est prévu la mise en place d'un accompagnement dédié aux mutations économiques dans les territoires en difficulté : l'indemnisation du chômage partiel est augmentée et un meilleur accompagnement des salariés licenciés économiques est mis en place via les conventions de reclassement personnalisé. Le nombre de bassins d'emploi concernés par les contrats de transition professionnelle passera de 7 à 25.

un effort en faveur du logement et de la solidarité

? soutien à la construction et à l'accession sociale à la propriété : 340 millions d'euros seront consacrés à un programme exceptionnel de construction de 100 000 logements sociaux et intermédiaires supplémentaires sur deux ans. Le prêt à 0% sera doublé en 2009 pour l'achat de logements neufs par les primo accédants. Une aide supplémentaire et exceptionnelle de l'Etat pour l'accession sociale de 50 millions d'euros est mise en place pour aider les collectivités locales à réaliser des opérations en "Pass-Foncier".

? rénovation urbaine : la réalisation du programme national de rénovation urbaine (PNRU) sera accélérée par un abondement de 350 millions d'euros pour des engagements supplémentaires à destination de projets gelés jusqu'alors pour des raisons financières.

? lutte contre la précarité énergétique, l'habitat indigne ou très dégradé : les aides de l'ANAH toucheront 80.000 logements supplémentaires pour une enveloppe de 100 millions d'euros afin d'améliorer la performance énergétique, 50 millions d'euros supplémentaires sont destinés à aider les copropriétés en difficulté et 50 millions d'euros permettront d'accélérer des opérations programmées d'amélioration de l'habitat.

? amélioration de la qualité globale du parc d'hébergement : 80 millions d'euros seront investis pour la modernisation du parc. 53 millions d'euros seront dédiés au renforcement du dispositif de veille sociale et d'hébergement.

? création d'une Prime de solidarité active (PSA) : elle mobilisera 760 millions d'euros à destination de 3,8 millions de ménages à revenus modestes répondant aux conditions d'attribution, ce qui équivaudra à 200 euros par foyer concerné.
 

Retrouvez demain, en pages 2 et 3 de votre journal "La Tribune", un dossier spécial sur le plan de relance de l'économie française.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bou diouuuuuu ....
Que de populisme démagogique et stérile !!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
heureusement je n'ai pas voté sarkozy
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Du saupoudrage sans intérêt.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la belle blague,que des charges de fontionnement pour tard
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
1000 projets qui devaient de tte façon être déjà prévus répertoriés et utilisés à des fins politiques... Bravo!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On trouve des millions voire des milliards et pas capable de renflouer les caisses de la sécu ! On va droit dans le mur !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L'annonce multiple, toujours idéale pour noyer le poisson...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En espérant que tous ces progets d'infrastructures n'est pas qu'un seul but: les revendre ensuite aux copains...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
1000 souris futiles pour un gros chiffre, concoctés par des enarques, leur spécialité, qui n'ont jamais vu venir les périls . 1er projet l'auto entrepreneur, ensuite les collectivités locmunicipalités, les départements et les régions qui vont investir dans des ronds points, ou d'autres et s'endetter puis augmenter les impots locaux
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
des travaux pour les amis, amis politiques, ceux qui font partis des mêmes "cercles" plus ou moins obscur
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
1000 et 1 hisoires pour nous endormir... investisser dans les pates... les pauvres se nourrisent de pâtes... que de pâtes.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Remplacer les projets musées et vieillles pierres par du logement universitaire et social.

Cordialement.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
partage sous la houlette de Xavier Bertrand, à la manoeuvre !!! de l'UMP
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
et le projet de punition des banquiers, ou est il ? COMMENT des banquiers, qui ont recycler, véhiculé et commercialisé des produits toxiques, ne sont ils pas en prison ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
et l'armée dans les paradis fiscaux, voila un bon projet pour récupérer les lingots d'or cachés par les voyous, dirigeants de multinationales et memebres des conseils d'administration des banques - ca serai peut etre plus utiles que de les laissés en afghanistan sans munitions.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Comment créer de la croissance avec la construction de bibliothèque(s) ? Simple : la construction implique des entreprises locales de travaux, et l'entretien crée des emplois. Or ces emplois, vous en conviendrez, sont difficilement délocalisables, tout comme ceux induits par les constructions de LGV !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
et encore un bac de poudre pour nous en mettre dansles yeux.
comment peut on creer de la croissance avec la creation de bibliotheques universitaires ou leur renovation?
les salaires francais sont pitoyablement bas et le seul moyen d'elever un peu son niveau de vie, c'est d'avoir la chance de tomber sur un patron qui vous fasse faire des heures sup' et vous les paye!
il faudrait un peu reprendre les problemes à leur source, inflation record pour stagnation des salaires, alors pour ce qui est du 1.3 de croissance, oublions le tres vite et soyons spectateurs de la decheance d'un systeme qui marche en aveugle!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
1000 projets dont la plupart étaient déjà programmés....
quel sera le mensonge suivant ?
et Exxon, Shell, et Total qui dévoilent des douzaines de milliards de bénéfices. On sait où est le cash. Faudra t il aller le prendre par la force ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
http://yanismouhou.wordpress.com

TOUTE LANLAYSE DES GRANDS SUJETS D ACTU SANS LANGUE DE BOIS
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il es clair que ce plan de relance est contesté... est il voué a l'echec probablement, l'état dans l'économie c fini! sarkozy aurait il envie de ressembler a DE GAULLE? mais seulement l'europe veille ! les mains liées pas la bCE et la comission.. sans parler du déficit... mettre en place un politique de protectionisme et de compétitivité.. cela relancerai la croissance et sa couterai qu une" petite" Dixaine de milliards.. .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il serait temps,pour faire des économies de clarifier l'utilité de toutes ces institutions rapaces sangsues qui sont sur notre dos.des bénis-oui-oui,toujours d'accords pour entériner toutes les augmentations de taxes et autres,que prévoie le petit prince et sa clique!! tous ces énarques sortis de pochettes surprises,qui connaissent tout ! savent tout ! fantaisistes qui nous plumes !!c'est vrai qu'ils sont nés avant jésus-christ,et qu'ils ont la science infuse,continuons,nous sommes sur la bonne voie(de garage).
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour Fox,

et une fois que vous aurez pris le cash par la force, que faisons nous ensuite ???
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
si on devait chiffrer ce que représente le temps passé à faire des commentaires qui ne produisent auncune valeur (et pas pas seulement financière chers compatriotes ?) ...allons trève de blabla, et vous, vous faites quoi cette semaine pour faire avancer la France ?
Bonne semaine à tous.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
on va soigner certajns effets de la crise mais on ne soigne pas les causes.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce n'est pas d'un plan de relance à large émiettement en travaux de rénovation de clochers et autres musées et rond-points dont la france a besoin. Elle a pour mission de redonner du travail aux français et donc de redevenir une locomotive économique. Pour cela, elle a besoin de réduire massivement les dépenses inutiles de l'état à tout niveau. Le printemps arrive et des milliers d'employés municipaux vont poser des millions de petites fleurs pour faire des concours entre municipalités. Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. Stop à la bêtise des élus. Maintenant il est temps d'utiliser l'argent pour construire et développer nos usines. Nous produisons trop cher ? et bien recherchons les idées pour produire moins cher des produits de meilleure qualité que ceux produits ailleurs. Si on ne se bat pas, on est foutus. Je suis très déçu par NS.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tout le monde gueule mais une majorité a voté Sarko, alors fermez-la bande de nazes !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les etudiants ne vont plus en bibliothèque, ils utilisent internet, c'est + pratique et rapide et de plus on va encore créer des postes de fonctionnaires pour ces musées : on se fout du monde quand on sait ce que nous coutent les fonctionnaires. Que nos politiques donnent l'exemple en supprimant certains de leurs privilèges : voiture et appartement de fonction, entre autres...pour réduire les dépenses budgétaires liées à leur fonction, sans parler de leurs indemnités et des cumuls de mandats.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Voici une carte de la France qui reprend les plans sociaux, fermeture d'usines, de sites...

Ne faudrait-il pas, à partir de cette liste, alloués les investissements sur ces régions qui vont souffrir ? Cela devrait être plus efficace...

http://maps.google.com/maps/ms?ie=UTF8&hl=fr&t=p&msa=0&msid=106468196104779563781.00045a2a5e1c2cf69d5d4&ll=46.988988,1.955652&spn=8.033979,11.664219&source=embed
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
TRES CHER FRANCOIS? FAITES DES ECONOMIES DANS LES FRAIS DE GESTION COURANTE : a) FERMEZ LES "grandes" ECOLES qui ont PRODUIT DES NULS. SUPPRIMEZ MASSIVEMENTS LES ENARQUES et leurs SERVITEURS dans toutes les SPHERES DE l'ETAT. reduisez de 50 % les COUTS DES PARLEMENTAIRES... ET SUPPRIMEZ AUSSI 50 % des PARLEMENTAIRES INUTILES... voila faites simplement d'ajuster les services de l'ETAT à la réalité économique, car les disparitions d'entreprises, les pertes de recette de TVA, les impayés que vont ramasser les banques voyous en suite des disparitions d'entreprsies qu'elles auront générées elles même, tout cela va vers une PERTE de PIB COLOSSALE !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le new deal à la française, je ne suis pas un grand connaisseur mais il me semble que lorsque les temps sont durs il faut rassembler ses forces et non les disperser. Encore une fois le gouvernement se laisse aller à cette tendance bien française : "Quand il y en a pour tout le monde il y en a pour personne".
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quels objectifs avec date réalisation et résultats chiffrés : Comme dans l'industrie, si résultats annuels insuffisants comparés aux objectifs, alors engagement de démission puisque pas possible de mettre à la porte avant 2012 !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Très bien d'avoir pris la sage décision de donner instantanément de l'activité dans nos entreprises qui en ont besoin et de continuez notre relance!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je crois rêver !!! Nos enarques qui ne connaissent pas le monde de l'entreprise ont encore pondu un lot d'usines à gaz couteuses .

A ce jour 4 mesures à prendre qui ne coutent rien !!! à réfléchir non ...

1° - Exempter d'I.S toutes PME de - de 10 mo de C.A à condition que le résultat soit porté en augmentation de capital bloqué 10 ans = renforcement rapide des fonds propre, moins d'appel aux banques et autres factors ...

2° Autoliquidation de la TVA sur les produits importés = trésorerie à l'aise, - de Douaniers, qui pourront avantageusement être affectés à des missions de contrôles fiscaux plutot que d'encaisser de la TVA récupérable le mois suivant !!!

3° Déplafonnement de la tranche 7.5 MO, barrière au dela de lqualelle les charges, taxe pro etc... explosent .

4° Plutôt que d'aider les banques, aidons les PME par des prêts à taux corrects, autorisons la Banque de France à ouvrir des comptes P.M.E, je pense ques les employés de cet établissement s'ennuient ferme à traiter des dossiers de particuliers en surendettement .

Mesures TROP SIMPLES et PAS ASSEZ COUTEUSES POUR ETRE MISES EN PLACE ??? ou Mesures risquant de faire perdre un peu d'Argent à nos chers Banquiers ???
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Encore un musée, un produit de luxe en ces temps de crise !
On n'en a pas suffisamment déjà des musées qui coutent ?
Un musée c'est un centre de coût qui va encore grever les finances de l'Etat. Ce n'est pas un investissement productif.
On ferait mieux de faire le musée des dettes de l'Etat !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Nomade14 a raison MAIS. DROITE et GAUCHE cesont les mêmes, des ramassis de politiciens égocentriques, parfaitement dénués de bon sens, ignorant tout des entreprises, affublés de parfaits idiots, et idotes, VOTEZ NUL ou VOTEZ BLANC, pour mettre en évicence LE RIDICULE DES POLITIQUES PRODUITS PARS LES GRANDES ECOLES FRANCAISES... voila la leçon qu'il faut leur donner NOS ELUS DEVRONT FAIRE PROFIL BAS et VIDANGER LES SPHERES DE l'
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est n'importe quoi, et que fait t'on pour la classe moyenne, qui elle n'est là que pour payer. Si vous êtes hyper bien rémunéré, vous ne payez pas plus qu'un cadre moyen pour la sécu. voiture de fonction, stock options etc, et pas d'impôt à payer. bref c'est toujours la classe moyenne qui n'est là que pour payer, le bouclier fiscal, le rsa, et tous les avantages accordés aux plus pauvres. Ce n'est pas les classes aisées ou les élus qui mettent la Main au porte monnaie. Le prix des légumes, le pain, et l'essence est le même prix pour tous. On ne va quand même pas croire que le fait de construire un musé, retaper les monuments, amèneront quoi que ce soit aux français. Pour une fois faite un effort, au lieu de nous vendre des idioties pareilles. Il ne faut pas sortir de l'ena pour nous pondre une ânerie pareil. Supprimez une fois pour tout plusieurs élus, ou certains services ( dans tout ce millefeuille d'élus qui ne servent strictement à rien et vous trouvez déjà un peu plus de fric pour augmenter les revenus, combler l
le trou de la sécu ( il faudrait aussi que l'état verse ce qu'il doit à ces organismes etc... J'en ai marre d'entendre qu'on donne aux banquiers, aux milieux automobiles qui ont des centaines de personnes qui n'ont rien vu venir, c'est honteux. Ou sont ces grands patrons qui ramassaient des millions, ou est actuellement le patron de la caisse d'épargne, dans un placard doré aux Antilles,nous on se retrouverait en taule. Aidons nos copains, ça c'est le raisonnement de notre clique de ministres ( si on peut les appeler comme ça) J'espère que tous les gens iront dans la rue, et que cette fois ci vous réagirez un peu différemment, ou alors c'est la porte pour tous.....
Sommes nous un pays bananier???? il me semble que oui.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est surréaliste, on est en panne de croissance et on nous sort des politiques de grands travaux avec certaines mesures avec des dépenses qui ne génereront pas de croissance mais qui vont continuer a nous endetter encore alors que la France comme tous les pays vis au dessus de ces moyens depuis des années, Effectivement tout l'investissement aujourd'hui doit être fait pour être rentable , produire de la richesse qui permettra ensuite de financer les bien publics
Créer des emplois qui ne génèrent pas de croissance c'est aggraver notre situation à long terme
Exemples: une autoroute générera des péages, un tgv des places payantes,les musées des entrées mais des sculptures dans un rond-point??? NON, du logement étudiant NON, du logement social NON et une bibliothèque ne créera pas de croissance, mais les salaires depenses pour la construire seront financés par le impots
A quoi sert de sortir de l'ENA pour ne pas comprendre que les services publics et tout ce qui détruit de la richesse ne peutt être financé que par de la création de richesse par le privé,
Faire le contraire nous a amené au désastre d'aujourd'hui
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Certes ce plan de relance pas encore connu d'ailleurs ;
ne sera pas la panacée mais au moins il a le mérite d'exister et de faire bourger les choses.
Toutefois ce n'est pas normal que les banques ne paient pas leur grosses erreurs; ils nous ruinent car la bourse n'est pas prête de nous faire regagner ce que nous avons perdu c'est à dire plus de 50% de nos avoirs.
Mais cela personne n'en parle.
Avoir travaillé toute sa vie pour en arriver là c'est une honte.
LES BANQUIERS DOIVENT PAYER . NOUS REMBOURSER
C'est une race de nantis et finalement ils s'amusent avec nos économies.
ET LA PERSONNE NE DIT RIEN . PAS DE PROPOSITION ???
Notre argent est parti en fumée !!!

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Merci alain pour la pertinence de votre commentaire!...auquel j'adhère à 100%.Bonne semaine et bon courage à ceux qui participent à faire avancer la France plutôt que de se plaindre sans cesse ou critiquer systématiquement, ceci dans l'outrance!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Comme trés cher francois!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
OUTRANCIERES ANNONCES - a Alain et à jlf, ce sont les annonces de MILLIARDS et de MILLE PROJETS, tous les jours qui SONT OURANCIERES - EN FAIT la règle 80/20, 80% d'idioties ( primes pour voitures fabriquées hors de France !!! ) ET 20 % de banalités déjà dans les tuyaux, et ce qui est outrancier de surcroit, c'est LE COUT DES PARLEMENTAIRES QUI DORMENT ET RONRONNENT.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Comme le disait le Général, supprimer le SENAT qui ne sert à rien,et nous coûte une fortune.
Ces Messieurs ont des magasins HT pour faire leurs achats, des salles de massages, piscine,
appartement de fonction, voiture, et j'en passe.
Voilà où nous pourrions faire des économies durables sans créer de chômage.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Alain ET jlf, les outrances, c'est aussi LE POIDS FINANCIER DES ENARQUES STUPIDES ET INUTILES...qui gravitent dans les "cercles" du pouvoir princier
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
quels que soient les avis (politiques)...l'important n'est il pas que le plan (quel qu'il soit...) REUSSISSE et surtout VITE....sinon les pleurs et gémissements auront réellement lieu d'etre...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
1000 projets.... 1 par Yard de dette de ce pays... et 26 Yards de relance... Mhh.. estimons l'importance de ce plan en le comparant aux pertes des banques françaises à cause de leurs investissement hasardeux : Cred aGr : 6.8M // Soc gen : 6.0M // BNP : 4.2M // Natixis : 3.4M // Caisse Epar : 0.8m // TOTAL : 21.2 YArds... ouahhh...avec 26... on va aller loin : surtout dans le creusement de la dette. Dans les autres domaines rien dans la mesure ou l'on délocalise la production et ou l'on achète de plus en plus étranger...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
pouvoir d'achat remettre le prix des denrées alimentaires au tarif du francs inflations pour tous les produits de la terre de 655% au moment du pasage a l'euro. Sanstionnons les grandes surfaces et les grossistes qui s'en mettent plein les poches. déjà des economies seraient réalisées et le pouvoir d'achat nettement amélioré.
de plus quand un particulier transmet au pouvoir publique une idée sur la relance et la création d'emplois nos dirigeants ont l'air de s'en moquer car nous ne sommes pas des henarques.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il est vaisemblable que ma réponse ne passera pas comme les précédentes . Sur l 'ensemble des réponses pratiquement toutes vont dans le même sens de la critique, de l 'appel à la manifestation, au combat et même au conseil à l 'utilisation de l 'armée dans les paradis fiscaux ...vous journaliste comment sélestionnez vous les réponses , vous estimez vous à votre place intégre honnête
pensez vous que de passer que des réponses de ce genre non constructives sans aucun intérêt soit digne de votre journal économique ? Ne pouvons nous pas avoir un minimum de réponses positives , face à cette crise doit on uniquement jetter de l 'huile sur le feux ? quelles sont les solutions qui pourait être évoquées dans votre Tribune
dite économique . La négation, le mépris ,les insultes sont indignes d 'un journal économique et malheureusement vous ne faites rien pour élever les débats .
Déçu de vos tribunes et de leur médiocrités , je surveillerais le passage de ma réponse mais uniquement par curiosité parce que pour le moral je conseille à tous de suprimer ces chats et infos qui poussent à la révolution ou au suicide économique bien sur .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Astérix avec ses douze travaux semble bien dépassé, mais cela risque d'être moins marrant quand vont arriver les nouvelles taxes et impôts, à part de créer de l'emploi pour quelques années quel sera le fruit de ces investisssements
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
DICTATURE DU PROLETARIAT !!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
j'aurais preferé 1001 projet car il en manque 1,alors l'argent que les banquiers nous ont volé alors que la bourse grimpée.demandons leurs de le rendre il est bien quelque part.et bien non on redonne aux memes alors que le president veut punir les coupables (mais tout le monde sais que notre president est tres fidele en amitié) que serait arrivé a ouvrier pour un vol je vous laisse deviner
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Y'en a marre oui, mais surtout de ceux qui ralent tout le temps.
Ces mesures sont cohérentes : elles ont pour ambition de sauver les emplois du batiment, de l'automobile, (les plus gros employeurs "productifs" de France. Elles ont pour ambitions de créer des emplois : aides aux PME.
N'est ce pas ce que demandaient et à juste titre tous ces manifestants du privé.
Je vous accorde que l'aide directe aux plus démunis est bien faible.
Mainten
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cette crise a au moins un effet positif (entre gros guillemets), c'est qu'elle démontre bien que si 'le peuple', c'est à dire la plus grosse partie de la population, ne consomme pas, cela ne sert à rien de produire...Avis aux patrons, si on ne produit pas, on ne s'enrichit pas. Donc, dans un premier temps, cela peut paraître stratégiquement hyper intéressant d'aller fabriquer en Chine, en Inde, en thaïlande...mais c'est en france que l'on est censé acheter. C'est donc une stratégie à très court terme et cela m'étonne que des sociétés dans lesquelles travaillent d'imminents économistes, ces derniers avec leurs formules mathématiques hyper élaborées, n'ont rien vu venir....bizarre. pour ma toute petite part de toute petite personne, cela fait plus d'un an que je pense qu'il y avait comme qui dirait une situation explosive.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si l'on regarde un peu en arriere,la chute de la france a commencee le 1er janvier 1993 date de l'ouverture de nos frontieres.Plus de controle des douanes sur l'importation des marchandises,perte de notre pavillon routier, delocalisation de nos usines, augmentation des loyers, etc....etc...Et tout cela pour qu'un certain nombres de personnes se batissent des fortunes colossales sur le dos de ceux qui travaillent pour de vrai.On pourrait arreter l'hemorragie, mais il faudrait changer le systeme, a savoir de passer du capitalisme financier qui est bati sur du virtuel(on en paie les pots casés a l'heure actuelle) a un capitalisme industriel qui refleterait la vraie vie.Il faut faire des enquetes afin de faire rembourser ceux qui nous on mis dans la panade et aller jusqu'au banissement de la nationalite francaise pour ceux qui ont delocaliser notre outil industriel pour faire uniquement du profit et qui toisent de haut a l'heure actuelle, il faut que ces gens la rembourse les milliards qu'ils ont amassés et avec cet argent la, faire repartir la machine industrielle qui pourra recree des emplois , donc de la consommation, donc des rentrees pour l'etat.Mais cela ne depends pas de moi, mais des gens qui nous gouvernent et on le pouvoir de prendre des decisions.A eux de se montrer courageux et de se comporter en vrai francais et non pas a la botte de bruxelles qui ne nous apportent que des malheurs, sauf a certains.Nous ne sommes pas un pays de faineants,mais il faudrait savoir se passer de certaines personnes nefastes au pays et prendre des decisions courageuses(suppression de l'ena, du senat, et verification des banques etc....)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le gouvernement nous reprocherait presque de ne pas acheter français pour justifier de ne pas relancer la consommation. Un comble! Mais qui a permis que l'on ne puisse plus acheter une télé, des vêtements, des chaussures, de l'électromager "MADE IN FRANCE"? On va demander aux femmes d'aller bosser pour construire des autoroutes, des lignes de chemin de fer? L'Etat s'est tiré une balle dans le pied en permettant aux entreprises qui ont profité des aides publiques à délocaliser pour engraisser les actionnaires. Elle est où la valeur travail t'en défendue par SARKOZY pendant les présidentielles? En France, les entreprises qui peuvent délocaliser font ce qu'elles veulent ou nous rient au nez!!! On nous bassine qu'il faille être citoyen mais que font les entreprises qui délocalisent et licencient, proposent aux salariés un emploi en Roumanie à 200?/mois? La paquet(cadeau)fiscal de SARKO n'était pas fait pour que les plus riches, ceux qui ont beaucoup puisse maintenir la croissance, la consommation? Mais les ROLLS et autres FERRARI ne sont pas fabriquées en France!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'était hier, les caisses de l'état étaient vides...que voulez-vous que l'on fasse? Il n'y a plus d'argent...
Depuis 3 mois, l'état a dilapidé 50 milliards d'euros sur le compte de la Caisse des Dépôts, garante de l'épargne sur livrets de tous les Français(200 mds), des fonds notariaux(35 mds), de ses fonds propres(30mds) et gérante du logement social, des retraites de nombre de foctionnaires, des investissements descollectivités!N'est-ce pas gravissime que d'allouer 2 mds à Dexia, Dexia qui terminera l'exercice 2008 avec 3 mds de pertes et un plan de licenciements de 900 postes? Où est la cohérence? Le peuple doit-il subir les prélèvements sur ses avoirs, la baisse du taux de rémunération des livrets, sans justifications?La caisse des dépôts est devenue la caisse des débits et si pour s'en convaincre les épargnants reprenaient leur mise?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quand on arrive au bord d une depression il faut reagir,au risque de sombrer,certe les banque fautives devraient etre punies,le plan est indispensable et n oublions pas qu il est europeen et mondial.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'entends FILLON dire que si on relancait la consommation, cela irait dans des produits qui ne seraient pas "MADE IN FRANCE". Mais à qui la faute? N'est ce pas ce système de profit qui fait que des entreprises ce sont délocalisées? Que l'on ne peut plus se chausser, s'habiller "made in France", que l'on ne peut plus acheter un appareil électroménager ou de la HIFI/VIDEO, une citadine "made in France"? Le projet proposé aura des retombés quand? La situation n'est elle pas urgente? Combien de commerces, d'artisans, doivent mettre la clé sous la porte pour que l'Etat réagisse? Combien doivent perdre leur emploi? Beaucoup consomment moins, se nourrissent mal car les produits Français sont chers. Alors on va nous reprocher de ne pas acheter français maintenant alors que l'Etat n'a rien fait pour retenir certaines entreprises qui ont profité d'aides publiques? C'est un comble!!!! L'Etat a laissé ces entreprises distribuer les richesses, le fruit du travail aux actionnaires plutôt qu'aux salariés.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Un plan de relance sans cap, un plan qui ne donne aucune communication sur l'emploi, un plan qui ne donne aucune communication sur son coût réel, un plan de relance disparate et très soupoudré par filière, mais sans un fil conducteur qui pourrait permettre d'entrevoir ce que pourrait être demain. Pour ma part je ne suis pas spécialement contre les musés ou "repeindre" les cathédrales à condition qu'il y est une idéee derrière exemple améliorer notre capacité touristique créatrice d'emplois mais dans ce cas il faut mettre un plan pour rénover nos capacités d'accueil etc, et là rien donc les musés et les cathédrales ne sont des projets porteurs pour l'avenir. Pour moi un plan doit être pensé de A à Z et non pour 1 an. En conclusion un plan politique qui ne permmetra pas au citoyen de se sentir concerné et ne lui permettra pas de s'investir dans une dynamique du mieux pour demain. Un plan polito-technocratique pensé dans des bureaux sans vouloir créer une adhésion l'ensemble des citoyens. Les politiques ont oublié que le moral comme pour tout malade est un des "médicaments" impalpable mais indispensable pour accélérer la guérisson, sans moral le malade ne guérit pas.Bonne soirée.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pourque la relance réussisse, il faut que les Francais se remettent au travail. Tous les Francais y compris les chômeurs de longue durée. Un effort important de formation et de réorientation devra ête mené pour les Francais sans faire appel à de la main-d'oeuvre étrangère qui ne ferait que déqéquilibrer le marché du travail. Immigration = 0 sera de mise.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
seule une révolution nous remettra en place. si il n'y a pas une révolution majeure du système qui consiste actuellement à faire des petits français comme autant de petites seringues qui alimentent en perfusion permanente les "gros", ça va péter un moment donné, car les seringues elles seront vides tôt ou tard et vu la crise ça risque d'être tôt...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
attention a l'exaspération et aux émeutes qui menacent...
Sarko et sa bande seront-ils bientôt remplacés par un comité de salut public et un gouvernement provisoire ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce gouvernement est fait d'incompétants, mais au moins on rigole bien : 21,3 M EUR seront dépensés pour les épis de faîtage de Notre-Dame-de-Paris et l'emmarchement de la cathédrale d'Arras. Vous ne rêvez pas, je n'ai pas inventé ça, c'est écrit noir sur blanc. Avec des dépenses aussi indispensables, si l'économie n'est pas relancé, je ne comprends vraiment pas.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
au moins le plan de relance soutiendra les entreprises du batiment et des travaux publics, qui ont créées la plupart des emplois de ces dernières années.
Une relance par la consommation ,prônée par le PS, serait inutile et coûteuse car n'oublions pas que la plupart des produits en vogue actuellement sont fabriqués hors de l'union européenne (écrans plat, ordinateurs, consoles, i pod etc.

Moins d'Etat et plus de surveillance à l'avenir nous permettrait de réduire le déficit et d'encadrer et empécher les dérives du privé.
L'Etat doit se reconcentrer sur ses missions régaliennes et mettre en place des instances indépendantes chargées de la régulation du secteur privé.

et chaque citoyen doit aussi faire sa part (voter, avoir des activités sociales ou associatives, respecter la loi etc)

à bon entendeur...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La bibliothèque universitaire de Brest est pratiquement terminée:le contenu sera déménagé cet été et la mise en service sera effective à la rentrée 2009.La Faculté des Lettres et Sciences Humaines Victor Ségalen ne possédait que des locaux mal adaptés et trop exigüs,provisoires.......pendant 15 ans.Les 2derniers étages seront occupés par une maison de recherches en Sciences Humaines.Tout ça est de notoriété publique dans la region de Brest,les dubitatifs n'auront qu'à consulter les sites du Télégramme et de Ouest-France. Projet signé en 2006:11 millions D'Euros,Etat 5,7,Région et Département1,2 chacun,Brest Métropole Océane (CUB)1,7,Fonds Européens? J'insiste sur les détails pour prouver que les 5,7Millions d'Euros sont prévus de longue date et ne devraient pas faire partie de ce plan de "relance"si le gouvernement avait une certaine honnêteté intelectuelle.............Même mensonges pour d'autres projets?C'est de la poudre aux yeux,pour rester polie.PAR CONTRE L'ARGENT SERA SUREMENT DEBLOQUE POUR LE 2éEPR PREVU,CONSTRUIT AVEC L'ARGENT DES IMPÖTS,EXPLOITE,POUR LA PARTIE RENTABLE ,PAR AREVA,SOCIETE LORGNEE PAR BOUYGUES.............
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
1000 et pourquoi pas 2000 ? On joue encore avec les chiffres pour faire des effets d'annonce. Combien de ces mesures seront efficaces à terme ? C'est de la communication et rien d'autre. Messieurs les politiques, commencez donc par montrer l'exemple en baissant vos salaires et en diminuant vos frais de fonctionnement !! Vous n'êtes plus crédibles !!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pourquoi l'ETAT ne veut pas de SUPERMARCHES d'ETAT ??, pour que les grands distributeurs qui affament la France comprennent qu'ils ont assez joués avec la culbute des prix.
Creer des magasins tenus par des fonctionnaires avec des prix raisonnables, voila qui relancerai la consommation
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La 1001° mesure : restaurer la confiance pour susciter l'investissement privé :
http://www.lameraboire.fr/lettrepremi.php
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
hindahamadi@hotmail.fr
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
article
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
1er constat: les dépenses de l'Etat étant déjà supérieures aux recettes, le 1er devoir de l'Etat c'est d'essayer de revenir à l'équilibre des recettes et des dépenses. C'est là un principe de bon sens.

2ème constat: l'Etat peut toujours emprunter auprès d'autres pays mais il faudra bien rembourser la dette en faisant un prélèvement supplémentaire , par l'impôt, sur l'épargne ou sur les revenus des français.

Sarkozy souhaite donner ou préserver l'activité et les revenus des français, fragilisés par la crise.
Il a 2 possibilités:
- la première: c'est emprunter 50 milliards d'euros, prendre son carnet de chèque et distribuer des chèques de 1000Euros à chacun des Français.
Les Français achèterons des voitures asiatiques moins chères, des vêtements et sous-vetements, des chaussures , des téléphones, des ordinateurs premiers prix, des iPod, des machines à laver etc. toutes choses qui sont importées d'Asie, sinon des oranges d'Espagne, des bananes des Antilles,. En Bref toutes ces dépenses ne feront pas marcher la production française et donc ne feront pas de l'emploi pour les français.
Bien entendu, il faudra rembourser l'emprunt et il faudra bien demander un jour ou l'autre à chaque français de rembourser , chacun à hauteur de 1000Euros + les intérêts, l'emprunt contracté par l'Etat.

- la deuxième c'est de faire aujourd'hui les dépenses d'équipement incontournables qui sont prévues pour dans 2 ans , 3 ans, 5 ans. C'est, entre autres , l'entretien nécessaire des réseaux de communication (routes, autoroutes, voies navigables, ponts etc), des conduites électriques, des conduites d'eau, des réseaux internet etc, des investissements nécessaires pour préserver notre indépendance énergétique (lancement de la construction d'un EPR, développement des énergies renouvelables, photovoltaïques notamment etc.) , bref toutes dépenses d'équipement qui devront, de toutes façons, être faites d'ici 5 ans.

Quel est l'intéret d'une telle démarche:

- le 1er intéret , c'est que c'est aux seules entreprises françaises que l'Etat commande ces grands travaux ; ces dépenses de l'Etat profitent donc exclusivement à l'emploi des français alorsque les dépenses individuelles qu'auraient fait les français , si on leur distribuait des revenus supplémentaires, profiteraient à l'emploi des asiatiques et à l'emploi des Européens des autres pays

- le 2ème intéret d'une telle démarche est que ce qui est construit aujourd'hui ne sera plus à construire demain. Et l'Etat qui s'endette aujourd'hui n'aura plus à refaire cet emprunt demain.
Et le sur-endettement de l'Etat ne reste que passager (alorsqu'il aurait été définitif si l'Etat avait emprunté pour distribuer des revenus supplémentaires, les équipements à construire dans les prochaines années devant eux-mêmes être financés en plus.
Enfin en relançant le bâtiment , on relance aussi toutes les activités induites (les sous-traitants et les services) . on préserve ainsi durablement l'emploi des français (cf l'adage: "Quand le bâtiment va, tout va!").

Bien sûr, et parce que il faut aussi parer aux urgences, il faut soutenir les grands perdant de la crise actuelle, et qui sont:
- d?abord ceux, salariés ou non, qui perdent leur emploi et sont au chômage (62.000 de plus en novembre . 2008) ;
- ensuite ceux qui sont mis en chômage technique et perdent un pourcentage important (souvent 30%) de leur salaire ; et ceux auxquels de moins en moins d?heures supplémentaires sont proposées.

- Les chômeurs et les nouveaux entrants sur le marché du travail qui ont moins de chance de trouver un emploi.

- Les entrepreneurs dont l?entreprise est en difficulté allant de la baisse d?activité à la faillite, sont aussi sévèrement touchés par la crise.

- Les acheteurs de logements incapables de revendre leur logement actuel et qui sont piégés par leur crédit relais.

- je ne mentionnerai pas les petits actionnaires qui ont pourtant perdu de 30 à 50% de leur patrimoine.

Je ferai ici remarquer qu' aucune de ces catégorie de grands perdants de la crise n'est défendue par les syndicats. Et que les syndicats de la fonction publique ne font que défendre les travailleurs les plus nantis et les mieux protégés.




a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
QUE DE BON SENS!Je me réjouis de lire vos commentaires,collègues car ils montrent beaucoup de bon sens!Bien sûr que le pays est dans la merde mais bien moins que les autres,et la France ne pourra remonter la pente qu'avec la baisse drastique du nombre de fonctionnaires pour les remplacer par des emplois productifs dans l'Industrie et les Services.L'autoentreprise fait déja un carton et va créer de vrais emplois rapidement:avez vs vu le facteur qui vient de créer la sienne?Certes ce n'es pas celui de Neuilly qui vient de fonder le NPA!Restons positifs car la France va s'en sortir + vite que la plupart de ces camarades européens et la relocalisation va progresser surtout si une majorité de gens voyaient la différence entre l'achat de produits importés et l'achat de produits vraiment made in france!
christian/retraité du Var/PBS
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je me suis confié de ne pas ressambler a notre presidetn je devriendré president

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :