France : la dette va atteindre 73,9% du PIB, l'activité va plonger de 1,5%

Le conseil des ministres a adopté le projet de loi de finances rectificative qui prévoit un recul de l'activité de 1,5% cette année, s'accompagnant d'un creusement du déficit public à 5,6% du PIB et de la dette à 73,9% du PIB.

Les chiffres avaient été largement éventés, ils ont été officialisés ce mercredi matin en conseil des ministres. Le déficit budgétaire de la France sera de 103,8 milliards d'euros en 2009, le déficit public atteignant 5,6% du produit intérieur brut (PIB), selon les nouvelles prévisions inscrites dans la loi de finances rectificative présentée au conseil dont Reuters a obtenu une copie.

En 2010, le déficit public atteindrait 5,2% du PIB. De son côté, la dette publique s'établirait à 73,9% du PIB à la fin 2009 et à 77,5% du PIB fin 2010.

Le gouvernement table désormais sur une contraction du PIB de 1,5% en 2009 et une croissance de 1% en 2010. L'inflation s'établirait à 0,4% en 2009 et 1,4% en 2010. dans les secteur marchand, quelque 300.000 suppressions d'emplois pourraient se produire cette année qui descendraient à quelque dizaines de milliers en 2010 . Le gouvernement prévoyait jusqu'alors une croissance de 0,2 à 0,5% en 2009 et un déficit public (Etat, Sécurité sociale et collectivités locales) à 4,4% du PIB.

La France n'est la seule en Europe à souffrir. En témoignent le chiffre des directeurs d'achat (PMI, l'équivalent de l'ISM américain) du secteur des services de la zone euro qui chute encore ou celui des commandes de machine-outil en Allemagne qui plonge lui aussi (voir nos articles en liens).

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le jour où les syndicats du secteur public et les politiciens dit de gauche auront compris que pour s'en sortir, il faut absolument réduire le poids de la fonction publique (25 % en France, 15% chez nos voisins...) et cesseront de faire de l'oppositi...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Les chiffres étaient connus à Bercy depuis Octobre 2008. Seule la récession est encore sous estimée. Mr SARKOZY et ses gouvernements successifs vont réussir en un quinquennat à augmenter le dette de la FRANCE à 90% du PIB, c'est à dire de la m...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
y'a un an et demi fillon parlait de france en faillite pour ne pas a avoir a maintenir le pouvoir d'achat des fonctionnaires. Aujourd'hui alors que le monde eco de sarko bling bling éclate, la france ne est ou? c'est la liquidation judiciaire, 12 ans...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Comme le gouvernement a toujours un wagon de retard et/ou ment grossièrement, il est quasi certain que ce sera largement pire. Bravo au bouclier fiscal et à la loi TEPA qui plombent le budget au pire moment.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
LE POISON POUR VOS PETITS ENFANTS - c'est ce que réservent les POLITICARDS ( TOUS CONFONDUS / TOUS LES MEMES / VENANT DES MEMES ECOLES ET DES MEMES SPHERES LOUCHES ) et Leur MONUMENTALE FAIBLESSE ou peut être pour un grand nombre d'entre eux leur com...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
LA CHUTE des 12 ETAGES de DEVEDJIAN - rappelez vous cette grande pensée de ce Ministre fanfaron et inculte... NOUS N'EN SOMMES QU'AU 8 ème étage de la chutte, il reste 7 étages à parcourir, en bas du crash, ce sera une éca tombe... des PME ET DES TPE...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
REDUIRE LES SALAIRES DES PARLEMENTAIRES DE 50 % - DE TOUTE FACON, ILS DORMENT et SE MOQUENT DE LEURS ELECTEURS - ces Messieurs dames doivent montrer l'EXEMPLE en coupant en 2 leurs émoluments et en supprimant 2 assistants parlementaires sur 3 -

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Je crois que c'est trop tard pour sauver la France

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Un truc simple pour faire des économies pendant une crise est tout simplement de baisser la rémunération des fonctionnaires comme les pays baltes? et celle des hommes politiques en France grassement payés !

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Complètement d'accord avec carpatrick. Au delà d'un certain montant la dette augmente mécaniquement de manière auto entretenue. Les décisions qui ont amené la France a aborder cette crise avec des finances malsaines ont été prises au moment des vache...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La crise est ressentie différement si on travaille dans les "salons feutrés" du gouvernement qu'à la chaine chez Renault... Ils sont plus mauvais que la plupart des Francais pour gérer un budget serré, je ne les voit pas vivre avec 1000 Euros / mois,...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La France va mal et Sarko s'en fout pas mal...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.