De nouvelles suppressions d'emplois prévues aux hôpitaux de Paris

 |   |  174  mots
Le directeur général de l'AP-HP, Benoît Leclercq, a déclaré ce mercredi que d'autres suppressions d'emplois feraient suite aux 700 déjà prévues dans le budget 2009, sans avancer de chiffres précis.

"Ce qu'on peut dire clairement c'est qu'il y aura d'autres suppressions d'emplois" au sein de l'AP-HP après les 700 prévues dans le budget 2009, a déclaré le directeur général de l'AP-HP, Benoît Leclercq, devant l'Association des journalistes de l'information sociale (Ajis), ce mercredi.

Il a cependant affirmé ne pas être en mesure de chiffrer ces nouvelles suppressions: "On a une visibilité sur le taux de sorties [...]. Sur les rentrées, ça dépendra de la conjoncture", a-t-il indiqué, faisant allusion aux salariés qui quittent l'AP-HP et à ceux qui sont embauchés.

Il a également précisé que les 700 suppressions d'"équivalents temps plein" en 2009 concernent 350 emplois permanents et 350 "emplois dits de remplacement". Parmi ceux-ci se trouvent, par exemple, des salariés en contrat à durée déterminée (CDD), a précisé l'AP-HP.

Ces suppressions de postes ne concernent pas les médecins ni les infirmiers, selon l'AP-HP, mais le personnel administratif, les aides-soignantes et les "agents de service hospitalier", chargés, entre autres, de l'hygiène des chambres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est une honte !!! Il existe un déficit chronique dans tous les services de soins et ce n'est pas pour autant qu'il y a des embauches d'infirmières. J'y travaille à l'AP HP et dans des conditions de plus en plus déplorables et en premier pour les patients, pour le personnel on n'en parlera pas, ne serait-ce que pour les heures qui disparaissent. Pour ma part j'ai plus d'une année de récupérations. Alors je comprends qu'il y a des choses à revoir, mais ce n'est pas des bureaucrates et leurs pseudo audits (qui coûte un certain budget) qui feront avancer les choses. On va vers une élimination du soins pour tous : C'EST UNE HONTE.
Mr LECLERCQ est invité à venir travailler avec nous, mais pas en tant que PDG de l'AP-HP, je ne sais pas combien de temps tiendra-t-il ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Dans la conjoncture actuelle, avons nous les moyens de nous payer la santé?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
N'importe quoi, le but est de sauver le système. Les audits trouvent des domaines où la productivité peut être améliorée, ça évite de faire des coupes sombres dans le coeur de ce service public. Le regard indépendant de ces audits sur des pans entiers de services publics qui sentent le renfermé depuis trop longtemps est une bouffée d'oxygène pour tout le pays. A terme, si vous êtes infirmière cela vous profitera aussi.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :