Le FN largement en tête au premier tour pour la mairie d'Hénin-Beaumont

 |   |  288  mots
Avec près de 40% des voix au premier tour, le Front national est en bonne place pour emporter l'élection municipale d'Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais. Cette élection est organisée suite à la mise en examen du maire socialiste de la ville, Gérard Dalongeville, élu en mars 2008.

La liste FN menée par Steeve Briois - avec Marine Le Pen, la vice-présidente du parti, en deuxième position - a obtenu 39,34% des voix au premier tour de l'élection municipale d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais).

Cette élection fait suite à la mise en examen pour détournement de fonds publics, faux en écriture et favoritisme en lien avec l'attribution de marchés publics du maire socialiste élu en mars 2008, Gérard Dalongeville, qui a été depuis exclu du parti socialiste.

La liste FN arrive loin devant la liste d'Union de la gauche et du centre menée par le jeune socialiste Pierre Ferrari, la liste divers gauche de Daniel Duquenne, déjà présente au deuxième tour en mars 2008 (une division de la gauche qui sert le FN), et celle des Verts conduite par Régine Calzia.

Le PS ne présentait pas de liste propre mais soutient Pierre Ferrari, dont la liste compte en deuxième et troisième positions la représentante locale du Modem Chirstine Coget et le communiste David Noël.

Chômage à 19%

Le FN, qui a réalisé à Hénin-Beaumont son meilleur score national aux européennes avec près de 28% des voix - loin devant le PS relégué à dix points - bénéficie des effets de la crise économique dans cette ville du bassin minier de 26.000 habitants, lourdement frappée par le chômage (19%).

Le FN profite également de la gestion désastreuse du maire socialiste Gérard Dalongeville, qui éclabousse son entourage, dont Pierre Ferrari, qui fut son adjoint.

En mars 2008, Gérard Dalongeville avait été réélu au deuxième tour dans une triangulaire avec 51,94% des voix, devant la liste FN (28,83%) et celle de Daniel Duquenne (19,23%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
mon dieux en 1998 on parle deja de cette ville ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Qhand la crise économique d'additionne à des élus ripoux le mél
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quand la crise s'additionne à des élus ripoux le mélange devient détonant !Les politiciens attachés aux valeurs démocratiques doivent impérativement en tirer leçon et se rappeler qu'entre compromis et compromission il n'y a souvent qu'un pas à l'intérieur de nos frontières comme dans nos relations internationales...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L'UMP appelle à voter pour la gauche ? Sarkozy se chiraquise...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Eh dire que dans cette ville il reste ENCORE 60% d'électeurs qui votent pour le Front Républicain... celui qui est à l'origine des malversations financières ! c'est dingue ! que faut faire ? Que faut il dire devant tant de stupidité crasse... ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je pense que le FN a toutes ses chances dans un contexte où il peut amener sa pierre à la démocratie. Il détient aussi et l'actualité le prouve hélas, une part de vérité non négligeable dans ses argumentations
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les électeurs du FN ne sont pas des pestiférés que je sache, en tout cas pas plus que ceux qui votent communiste ou extrême gauche.Alors que l'on laisse voter les gens comme ils l'entendent. On est en démocratie ou pas?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et une tumeur de plus
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est bon ca!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :