Prison avec sursis pour six ouvriers de Continental

Le tribunal correctionnel de Compiègne a condamné à des peines allant de trois à cinq mois de prison avec sursis six ouvriers de l'usine Continental de Clairoix, poursuivis pour le saccage de la sous-préfecture de Compiègne en avril. Le PS se déclare "solidaire" des condamnés.

Le tribunal correctionnel de Compiègne (Oise) a condamné ce mardi à des peines allant de trois à cinq mois de prison avec sursis six ouvriers de l'usine Continental de Clairoix (Oise), dont son délégué CGT Xavier Mathieu, poursuivis pour le saccage de la sous-préfecture de Compiègne en avril.

Le porte-parole du PS, Benoît Hamon, a exprimé la "pleine et entière solidarité du parti socialiste" à l'égard des salariés de Continental "condamnés injustement".
Benoît Hamon a jugé "insensé" que "les voleurs en col blanc se voient quasi amnistiés et ne soient pas traduits devant la justice par le gouvernement alors que les cols bleus, quand il défendent leurs conditions d'existence, se voient non seulement traduits en justice mais condamnés extrêmement sévèrement".

"Les voleurs en col blanc" sont "épargnés" "alors qu'on sait qu'ils ont volé et triché, qu'ils sont au moins 3.000 au minimum puisque le gouvernement en a la liste", a-t-il ajouté, faisant allusion à la liste des contribuables soupçonnés d'avoir des comptes non déclarés en Suisse détenue par Bercy.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
C'EST POUR QUAND LA CONDAMNATION des CASSEURS de l'ECONOMIE ? LES POLITICARDS SAVENT TRES BIEN OU ILS SONT, ILS SONT TRES FACILES A TROUVER - Et ALORS MADAME LA MINISTRE DE LA JUSTICE, QUE FAITES VOUS POUR CES CASSEURS RECIDIVSTES dont les "FORFAITS"...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le PS par son porte parole fait deux choses : 1- il se permet de commenter une décision de justice 2- il est solidaire de personnes responsables du saccage d'une prefecture (c'est un bien public) Il n'est responsable de la part d'un parti politiqu...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Du sursis c'est encore trop pour ces gens. Quand on pense à tous les non lieux dont bénéficient règulièrement tous les politiques, qui tapent dans la caisse, détournent de l'argent, trafiquent des armes, ont des morts sur la conscience. C'est dég.......

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.