Exclusif Jean-François Copé : "Il ne faut pas que la taxe carbone soit perçue comme un impôt supplémentaire"

 |   |  581  mots
Pour le président du groupe UMP à l'Assemblée, le produit de la taxe carbone ne doit pas être redistribué aux ménages mais servir à investir dans des transports en zone rurale. Une interview à retrouver dans la Tribune ce samedi.

La Tribune -  Le désaveu de François Fillon par Nicolas Sarkozy sur la taxe carbone ne pose t-il pas le problème du rôle du Premier ministre ?
 

Jean-François Copé : Pour moi il n'y a ni désaveu, ni crise, il y a débat au sein de la majorité sur les modalités de mise en ?uvre de la taxe carbone. Au final, c'est au Parlement que cela sera tranché puisque ce sont les parlementaires qui votent le budget.

- Deux tiers des Français sont opposés à la taxe carbone. Sous quelle forme faut-il prévoir cette taxe, s'il faut toujours la mettre en oeuvre?
 

- Il ne faut pas que la taxe carbone soit perçue comme un impôt supplémentaire ou pire comme une sanction appliquée sans discernement à toute personne qui va acheter son litre d'essence, sans à aucun moment tenir compte des disparités géographiques. En clair, le citadin a de multiples voies alternatives de transport. Ce n'est pas le cas de celui qui habite en zone rurale et qui n'a d'autre choix que de prendre sa voiture.

-Comment faire ?
 

-Le produit de cette taxe doit être identifié et fléché vers des investissements en faveur du développement durable. Et en particulier des modes alternatifs de transport. Voilà une formule logique, lisible et parfaitement acceptable par les Français.

-Donc vous ne le redonnez pas en compensation aux ménages ?
 

- Imaginons que le produit de la taxe soit de l'ordre de quatre à cinq milliards. Vous imaginez ce qu'on peut réaliser en trois ou quatre ans dans un certain nombre de régions ? Concernant les ménages, il faut trouver le moyen de ne pas pénaliser ceux qui sont dans des zones dépourvues de transports en commun.


-Autre thème, la réforme des collectivités territoriales...
 

- L'organisation optimale de notre pays en ce XXIe siècle c'est celle qui comprend un Etat, de grandes régions et de grandes agglomérations. Nous ne pouvons pas nous payer le luxe de financer des structures coexistantes département et région. Cela signifie toujours plus de dépenses locales, toujours plus d'administrations locales et donc toujours plus d'impôts locaux...

-La préparation du Budget entre dans sa dernière ligne droite. Qu'allez vous défendre ?
 

-La fiscalisation des indemnités journalières d'accidents du travail et l'augmentation du taux de cotisation chômage des fonctionnaires au titre de la solidarité.

-Eric Woerth souhaite raboter quelques niches... Partagez-vous sa préoccupation ?
 

-De manière générale je me demande si c'est le moment pour augmenter les impôts. Or la suppression des niches fiscales, c'est une augmentation des impôts, qu'on le veuille ou non. Le jeu n'en vaut pas la chandelle. Cela fait juste plaisir à quelques aficionados.

- Etes-vous satisfait de la réforme de la taxe professionnelle telle qu'elle se dessine ?
 

- Je ne sais pas. Sur ce sujet que je connais bien - je suis l'auteur d'une réforme qui a quand même réglé beaucoup de problèmes - on veut aller au-delà, très bien, allons-y. Mais les conséquences sur l'organisation générale de la fiscalité nationale et locale sont telles que je suis sceptique... Et puis on a une réforme de la décentralisation à faire.

Découvrez son interview complète ce samedi dans la Tribune, seul quotidien économique français en vente tous les samedis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/04/2010 à 5:39 :
Coppé est impayable , il dit que nous sommes limités intellectuellement et qu'une bonne explication de cet improbable gouvernement nous faira accepter la taxe carbonne , contre qui il agissait il y a quelques semaines d'ailleurs ...Bref , pour les écolos PS et le FN , ce sont des autoroutes à douze voies qu'il leur construit ...

d'ailleurs , il n'explique pas pourquoi il a changé son fusil d"épaule sur l'utilité de la taxe carbonne , a t-il étré victime d'une atrtaque via réchauffement climatique anthropique par la faute de l'occidental uniquement ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Coppé nous prends vraiement pour des cons: la taxe carbonne ira à l'Etat, les transports en régions sont du ressort de la région et du département. Cherchez l'arnaque............
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il ne faut pas être dupe .la taxe carbone est un outil pour renflouer les caisses de l'etat et comme cela ne doit pas être percu comme une taxe, le gouvernement promet une redistribution mais plus elle sera longue à mettre en route et meilleure sera-t-elle pour les finances de l'etat .L'idée d'un investissement en zone rurale pour favoriser les transports en commun prendra certainement beaucoup de temps avant qu'elle ne se réalise...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On ne peut plus dans les circonstances actuelles baisser les impôts. Il nous faut assumer un déficit catastrophique. On supprime la taxe professionnelle, c'est bien, cet impôt était injuste, idiot et pénalisait les entreprises françaises. On crée la taxe carbone, c'est bien, elles devrait inciter à plus de raison sur les comportements vis à vis de la planète. Cette suppression et cette création peuvent éventuellement s'équilibrer, voire procurer quelques recttes supplémentaires : c'est parfait. Mais vouloir redistribuer la taxe carbone ne permet pas de compenser la TP. Il n'y a pas de miracle, les fonds récoltés ne se multiplient pas.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
trop tard !!!!!!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la suppression de la taxe pro n' a d'echos que celui du patronat comme pour les restaurateurs avec leur tva resultat pour le client neant le vide absolue et l'mploi zero pointé ; la taxe carbone est bien un impôt supplémentaire et c'est pas autre chose
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne crois pas un seul instant que baisser la TP soit une bonne chose. Voyez la TVA pour les restaurateurs.... pas (ou très très peu) de baisse de prix, peu d' augmentations de salaire et d'embauches. Les restaurateurs " se la gardent pour eux"

Cela sera la même chose. Il faut toujours et toujours améliorer les marges, rendre les entreprises compétitives (soi disant) . Et il n' y aura que des miettes pour l'emploi et le salaires.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
TROP BEAU , COPé !
il ne faut pas que ...et hop, magie du verbe, vla t y pas que c est fait et qu on y croit.
allez, prenez de la JUVAMINE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Formidable. L'endettement explose, les impôts augmentent, seuls les ISF bénéficient d'un chèque de l'Etat... et Copé nous demande de ne pas prendre tout çà au négatif. Bravo ! Continuez ! Et la révolution viendra.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Avec la suppression des commerces de proximité (boulangeries, librairies, supérettes...) dans les petits bourgs , remplacés par des banques ou des assurances , on voit la problématique aujourd'hui . On a supprimé aussi les lignes secondaires de chemin de fer, de cars, soit-disant non rentables . Les transports de marchandises par voies navigables (péniches) ont largement diminués au profit du transport par voies routières . Il faudrait revoir la logistique du fret de manière plus "écolo" . Certainement qu'il existe des solutions en amont et en aval des taxes "éco-participations" sur les produits ménagers et informatiques sont déjà appliquées . Et toute la publicité devrait être taxée , participant directement à une surconsommation . Le consommateur est un individu préfabriqué dès l'enfance, et difficile de se détacher d'habitudes et de comportements inconscients dans la vie adulte . Le progrès a quand même rendu beaucoup de service et il ne faut pas non plus négliger, que les entreprises en ont tiré ,tout autant, profit et bénéfices .
Par conséquent, taxer le particulier semble être une voie plus qu'injuste , car sans le vouloir il semble être tout désigné pour être pris comme bouc-émissaire .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Selon M. Copé, comment faudrait-il percevoir cette énième taxe ?

Et l'autre, qui a trouvé la belle formule "contribution climat-énergie", il parait que c'est sensé nous faire oublier qu'il s'agit d'une nouvelle taxe !!

Si c'est ça les élites sarkoziennes, eh ben, on est mal barrés !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour ma part beaucoup d'interrogations sur cette taxe ,de nombreux experts mettent en doute la problematique CO 2 .Et de savoir que la banque Goldman and Sach fait du lobbying pour l'instauration de cette taxe aux USA ne sommes nous pas en train de faire le commerce du vivant!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Une taxe n'est plus un impôt? Quelle trouvaille! je ne doute pas que nos élus en soient convaicus, eux qui n'ont que notre bien en tête! Seule réponse: désertons en masse les listes électorales!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je me proméne dans la rue,un groupe me taxe mon paquet de cigarette en échange je ne prendrai pas une rouste!!!ce n est pas du vol c est une façon subtile de contribuer au bien etre du groupe et de ne pas creser le trou de la sécu..
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je suis d'accord avec vous Henry, désertons en masse les urnes, ne donnons plus notre confiance a ces bandes de vautours que sont les politicards et s'ils ne comprennent pas alors tant pis, ressortons les pavés et allons aux barricades, c'est malheureusement comme ca que tout ca va finir
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je suis d'accord avec vous Henry, DESERTONS LES URNES MASSIVEMENT, arrêtons de donner notre confiance à tous ces mafiosis de politicards et s'ils ne comprennent pas tant pis ressortons les pavés et montons aux barricades, de toutes manière c'est malheureusement ainsi que ca va finir! On a rien changé depuis 1789 sauf que le roi s'appelle président que nous ne sommes plus les cerfs mais le peuple ! ah ca ira ca ira ca ira !!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
à Alain : il ne faut pas confondre. La TP pénalise nos entreprises productrice par rapport aux entreprises étrangères. Il n'y a pas de concurrence étrangère sur la restauration. Pour les autres intervenants : la politesse ne semble plus être une vertu française, c'est lamentable. Sur le fond : ce qui contribue au redressement du budget est favorable. N'oubliez pas que les caisses de l'Etat ce sont nos caisses à nous contribuables et que le déficit il faudra un jour le payer. Qui le paiera : l'inflation ou nos enfants ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est la... valse à trois temps (ou à mille temps) au PS. Quelle incohérence. M. Valls a quelques bonnes idées, il pourrait peut-être se rapprocher du gouvernement pour les partager avec lui. Je suis plutôt favorable à la taxe carbone, mais arrêtons de gamberger. Il ne faut pas la mettre à toutes les sauces. Il faut aussi arrêter de regarder les choses par le petit bout de la lorgnette. L'impôt est un formidable moyen de redistribution, mais il faut un raisonnement global et non des redistributions à la sauvette. Si l'on veut une redistribution efficace, il faut qu'elle soit globale, simple, bien ciblée, équitable, bien expliquée. N'oublions pas que l'impôt est aussi le moyen de payer les dépenses de l'Etat et des collectivités et qu'il importe que celles-ci soient réduites au mieux pour laisser un maximum à la répartition. Sinon c'est (au choix ou cumulativement) une répartition défaillante, le déficit ou la surimposition.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Une nouvelle taxe ne permettra pas de limiter le réchauffement climatique à un niveau acceptable. Seul une décision mondiale, voire déjà européenne permettrait de réduire sensiblement le réchauffement. Problème, notre roi toujours convaincus d'être l'élu, veut se montrer faire de grands mots. Nous comme toujours, nous serons là pour régler les factures d'incompétence de nos chères politiques. L'Europe n'appliquera pas de taxe carbone, et nous serons les dindons de la farce. Aidons plutot les entreprises via les réductions du nombre d'élus à développer des énergies propres, et ensuite, uen fois que chacun aura le choix de l'énergie verte, alors une taxe carbone sera nécessaire. Aujourd'hui d'autres choix réels n'existent pas, à part le pétrole,gaz, ..... qui d'ailleurs rapportent tant à l'état qu'il hésite encore à s'en désengager par de vrais mesures.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Très bonne argumentation e très bons choix de la part de Mr Copé. Mais suivra t il ses idées, ou ses troupes (c'est à dire celles du Président)?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J"aime bien l'expression PERCEPTION Il ne faut avoir la perception de payer des impots en France ( connue pour son taux exorbitant de prélèvements obligatoires ) Ce type ne tourne pas rond de meme que ses potes élus et planqués au Parlement !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"Il ne faut pas que la taxe carbone soit perçue comme un impôt supplémentaire";;; BIEN QUE CE SOIT UN IMPOTS SUPPLEMENTAIRE !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
LE DESTIN DESASTREUX DE LA FRANCE EST A PORTER AU CREDIT DE NOS ENARQUES PROFITEURS et FILOUS, la FILOUTERIE EST LEUR SPORT, LEUR NOURRITURE, et LEUR LOISIR AU QUOTIDIEN - NOS PARLEMETNAIRES ONT LES MEMES CARACTERISTIQUES, EN PLUS, ILS DORMENT BIEN REPUS APRES s'ETRE BIEN RESTAURES DANS LES FASTES DE LA REPUBLIQUE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
COMME HENRY, ALAIN et bien d'autres DESERTER LES URNES EST UNE BONNE SOLUTION POUR DESAVOUER LES POLITICARDS TRICHEURS, MAL INTENTIONNéS, PROFITEURS, CUPIDES - IL y a une autre alternative : BOURRER LES URNES AVEC DES BULLETINS NULS, vous PRENEZ LE BULLETIN DE CELUI QUI VOUS A DECU, et VOUS LE BARREZ PAR LES MOTpar les mots BULLETIN NUL? EN PRENANT LA PRECAUTION DE BAZRRER LE NOM DU CANDIDAT sans autre commentaire inutile - VOILA AINSI LE CANDIDAT QUI VOUS AURA DECU AURA CONNAISSANCE DE VOTRE DESAVOEUX et surtout IL CONNAITRA CE QU'IL A PERDU ! !! BOURREZ BOURREZ AVEC DES BULELTINS NULS vous FEREZ VOTRE ACTE CIVIC.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
tout est dans le "percue" bien évidement il sagira d'une "taxe suplémentaire"
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Donneriez vous à un enfant un briquet et des allumettes en lui faisant promettre de ne pas jouer avec le feu? c'est pareil avec les primes à l'achat de voiture et la taxe carbone!! Nos politiques ne savent plus quoi invente pour être ridicules.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ok Mais en contrepartie, nous attendons de nos politiques de diviser par trois leurs multiples rémunérations, faisons tous des efforts...... Sinon allons tous à la lanterne....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le problème, c'est que le mot taxe signifie impôt ! ( déjà sous Montesquieu : "Si en général la taxe n'est point excessive, si on laisse au peuple un nécessaire abondant..." L'Esprit des Lois). Si JF Copé voulait délier cette taxe carbone de l'idée de l'impôt, il aurait dû intervenir bien plus tôt, faire changer son appellation.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
bravo on vends lle brevet d'air comprimé sur voiture a l''inde , sans co2, aucune pompe de gnv ( gaz naturel végétaux ) , merci de créer des emplois vert voiture électrique des stations pour recharger et ect ... , arréter de faire du bourrage de crâne les verts , sais les érruptions du soleil qui réchauffe le climat , et plantons des arbres par milliers le long des routes , on peut se passer de pétrole sans nous taxer encore et encore on a peur des émirat arabe , salutations
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il nous prenne pour des imbéciles. C'est une charge supplémentaire, par conséquent une diminution du pouvoir d'achat direct ( paiement de la nouvelle taxe) et indirect ( répercussion des prix dans les entreprises qui vendre plus cher aux particuliers et bien sût moins à l'étranger compte tenu de la concurrence). Il la baptise comme il l'entende c'est un impôt.
Il faut la révolution pour changer ces énarques !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L?origine du réchauffement climatique n'est pas l'homme ; ce sont en effet les cycles du soleil et l'équilibre de notre système solaire qui sont à l'origine d'un réchauffement qui n'est pas le premier survenu depuis la création de notre planète. Mais comme la prétention humaine est démesurée, et que quelques-uns de nos scientifiques (GIEC) que l'ONU a mandatés et subventionnés alimentent l'opinion d'informations manipulées, on veut nous faire croire que ce sont les activités anthropiques qui sont la cause de ce réchauffement. Que représentent 150 années d'activités industrielles dans la vie de notre planète qui en a déja 4.5 milliard? Les cycles chauds et froids s'alternent depuis la nuit des temps. Comment expliquer que la quantité de co2 augmente aussi sur Mars depuis quelques années ? Nous sommes en face d'une belle manipulation bien organisée qui sert de prétexte à toute une panoplie de mesures pseudo-écologiques destinées à alimenter les caisses des Etats et de certains financiers. Loin de moi l'idée de continuer à surconsommer ; mais il existe d'autres pistes pour faire évoluer le monde vers une harmonie de l'homme avec son environnement. L'écologie, la vraie, ne doit pas servir le mercantilisme. Ce qui se met en place actuellement n'est rien d'autre que la pensée unique adaptée à la sauce verte.

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quand l'Etat prend l'initiative d'augmenter le prix de l'énergie sous toutes ses formes ,difficile de ne pas penser qu'il s'agit d'un impôt .Cette taxe est un vrai "piège à cons" ,l'exemple même de la fausse bonne idée.Il faut ABSOLUMENT réorienter notre économie vers des produits réduisant considérablement ce genre de consommation:véhicules propres ,habitat auto-suffisant,ferroutage ,réhabilitation des voies fluviales etc.etc....Si nous ne le faisons pas nous serons à la traine et notre taux de chômage augmentera.De plus n'étant pas mise en oeuvre par de très nombreux pays ,notre petite contribution sera upsilon.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A Alain : vous me paraissez très démocrate : déserter les urnes et le pouvoir à la rue !!! Pourquoi ne pas revenir au paléolitique et éliminer physiquement ses adversaires. Avec votre raisonnement nous revenons à l'âge de pierre. Vous n'êtes pas sérieux ou totalement inconséquent. Laissez travailler les politiques, ils sont plus intelligents et honnêtes que vous ne le pensez, et en tout cas plus compétents que ceux qui pratiquent systématiquement l'insulte et le dénigrement.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Eh bien c'est raté, elle est bien perçue comme un impôt supplémentaire, grâce à la fantastique communication du Gouvernement. il faut dire que dans le domaine du cafouillage, là c'est du lourd. Au lieu de penser aux prochaines élèctions et aux cotes des sondages, faites votre boulot.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il y a deja la tipp qui etait à l origine une taxe ecolo...et puis que veulent ils ??? travailler + pour gagner + et consommer + mais il faut pas rouler en voiture, ne plus se chauffer et ne plus consommer donc ne plus produire...ils nous prennent vraiment pour des debiles mentaux ; par contre eux peuvent tous se permettre dans les ors de la republique ,cumul salaires , avions d etat , voitures avec chauffeu(a)rds....faut virer tous ces bons à rien
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A FREMEN : Je ne vois pas le rapport entre mon opinion et le fait que je sois d'après vous "anti démocrate"! Vous pensez vraiment que ces politiciens de droite comme de gauche sont de bons démocrates et intelligents en plus ? je suis et resterai toujours attaché à la démocratie mais pas celle la ! Si ce gouvernement n'était pas autocratique il demanderait aux Francais de donner leur avis sur cette taxe par voie de référendum. un seul homme politique (que l'on a pourtant soupconné d'être un dictateur) utilisait cette voie, c'était Charles De Gaulle mais sans doute étiez vous trop jeune, lisez bien tous les commentaires je ne suis pas le seul à penser que changer les choses en boycotant les élections est aujourd'hui sans doute le seul moyen démocratique qui nous reste pour faire comprendre à cette caste de privilégiès que nous ne voulons plus de leurs manières désastreuses, que leurs querelles de partis ne nous interessent pas et que ce que nous souhaitons c'est des gens capables de diriger le pays quel que soit leur tendance politique des gestionnaires pas des énarques rassemblés dans leur clubs UMP, PS, ECOLOS, ..... on s'en fout de tout ca !!!! je pense qu'il y a des gens capables derriére toutes ces étiquettes mais avant hier seuls les "potes" de mitterrand, hier seuls les "potes" de chirac, (au fait un politique intelligent celui la ?), et aujourd'hui seuls les "potes" de sarko!!!!! c'est ca votre démocratie ? Alors désolé je continue a n'en pas vouloir !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Aucun désaccord :
Toi tu leur file une grosse frayeur avec une méga-taxe.
Evidemment, ils gueulent comme des veaux et tombent dans le panneau, moi pendant ce temps, j'attends que ça monte...
Puis j'arrive et je leur signale que je répare illico cette injustice flagrante, toi tu te tais.
Après, toi tu arrive et tu fais comme si tu n'étais pas d'accord,mais que nous prenons tous les 2 la décision de la maintenir, comme si tu faisais pression sur moi, tu me suis ?
Après, on la fait passer parmi les autres taxes de Septembre et eux ils pensent que c'est pas moi..
Toi, tu passe pour un abruti, mais ça ne change rien pour toi, ok ?
Check ça.!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
vous prenez les gens pour des cons? pour moi une nouvelle taxe est un impôt supplémentaire. Pourquoi devrais je payer à la place des sociétés pétrolières qui ont des milliards de bénefs?, pourquoi dois je encore me serrer la ceinture à la place de ceux qui dépensent notre argent sans tenir compte du budget réel?? Si tout le monde faisait pareil que ferait notre gouvernement? Moi je dois faire attention, mon budget n'étant pas extensible, mais eux ils ont un train de vie pire qu'un roi.
Avons besoin de tous ces piques assiettes, cumulards,qui se goinfrent avec notre argent. Faut il quitter ce pays pour pouvoir vivre normalement?? J'en ai marre, on donne aux banquiers qui jouent au casino a longueurs d'années, qu'on redonne aux riches, que ceux qui gagnent des millions ne payent pas beaucoup plus de sécu que celui qui est au plafond etc... En plus ils ont des retraites cumulées, des avantages à vie. Il ne faut donc pas s'étonner des taxes supplémentaires, vu ces cadeaux, ( ainsi que la baisse de tva en restauration, suppression de taxe pour les entreprises etc) En France il vaut mieux frauder ou faire de la politique pour s'enrichir, ça c'est la seule chose que nos politicards ont bien appris. A force de vouloir
prendre aux uns ( toujours la classe moyenne) pour les redistribuer aux familles modestes ou pauvres ceux ci n'en peuvent plus. Ils oublient tous qu'il peut y avoir une nouvelle révolution. Lisez un peu les réactions sur le net suite aux différents articles
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il a bien compris que s''il ne la vote pas les yeux fermés il la votera à coups de pieds aux fesses, sinon gare à ses mandats électoraux, papa Nicolas veille.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
taxe, oui,mais perçue comme telle, NON!!! on nous prend pour des C...,mais ça on l'avait compris,et sur bien d'autres sujets également.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'ai lu avec plaisir et optimisme que cette Taxe Carbone (cachez son nom que je ne saurais... lire!) est bien un nouvel impôt. pour les internautes de ce site. Je suis consterné de la manière comment nos dirigeants actuels nous prennent pour des naïfs et des demeurés politiques!
De plus notre Xavier Bertrand national essaie de noyer le poisson en appelant son parti "mouvement populaire" pour faire avaler mieux encore la pilule que l'UMP est ancré dans les masses ...populaires alors que toutes les décisions politiques prises depuis deux ans ont laminé les acquis sociaux et augmenter les impôts locaux à cause du désengagent de l'État. Faut-il encore croire au "Politique" ? J'en doute
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
JF Copé encore de ce monde alors que je le croyais mort après l'augmentation de la redevance TV
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Une taxe, c'est un impôt ! point barre
Ensuite, nous faire croire que cette taxe va permettre de limiter le (soit disant) problème du réchauffement de la planète me fais rigoler (je me souviens d'une certaine vignette auto pour les vieux !).
Le gros problème de la planète c'est sa population. Elle augmente constamment (6 milliards aujourd'hui, 10 milliards en 2020). Une population qui va consommer de plus en plus, et donc polluer de plus en plus (il n'y a aucune raison pour interdire aux petits chinois et autres pays émergents, d'avoir la même consommation que nous). Même si on arrive à limiter notre pollution (en admettant que les autres pays nous suivent dans cette voie ! cocorico !), dans dix ans elle aura quand même doublé.
10 petites années pour trouver des solutions toutes propres et tout changer, c'est un peu tard !
Très très pessimiste, je suis .... à moins de revenir au temps du moyen âge ...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
POLLUTION ? POURQUOI NE PAS COMMENCER PAR INTERDIRE TOUTES LES COURSES DE VOITURES OU DE MOTO OU TOUT AUTRE ENGIN A MOTEUR. VEUT ON REELEMENT PROTEGER LA PLANETE. SI OUI COMMENCONS PAR CELA.
LE RESTE C EST UNE TAXE POUR BOUCHER LES ABISSES CREES PAR L AIDE AUX BANQUES ET LES CADEAUX AUX AMIS NANTIS DE NOS GOUVERNANTS...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je viens d'avoir une prime écolo pour l'achat d'un véhicule qui roule avec un carburant d'origine fossile que l'on voudrait bien me voir abandonner avec une taxe carbonne, mais je cherche encore CE carburant alternatif sachant que rouler à l'hydrogène est interdit chez nous, mais pas en allemagne ni aux usa, et que je peux aps acheter un véhicule à 20000 ou 25000 euros.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :