Taxe carbone : 82% de nos sondés ne veulent pas la payer

 |   |  97  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Sur plus de mille votants, 81,8% disent ne pas être prêts à s'en acquitter alors que son prix a été dévoilé mercredi soir par le Premier ministre François Fillon : 14 euros la tonne.

Selon le sondage effectué depuis hier sur le site Internet de La Tribune, latribune.fr, vous être plus de quatre sur cinq à ne pas vouloir payer la fameuse taxe carbone que prépare le gouvernement.

Sur plus de mille votants, 81,8% disent ne pas être prêt à s'en acquitter alors que son prix a été dévoilé mercredi soir par le Premier ministre François Fillon : 14 euros la tonne.

Seuls 18,2% affichent leur volonté de payer cet impôt "écolo" qui a provoqué une polémique, à la fois à droite et à gauche, et pour lequel Nicolas Sarkozy poursuit ses consultations.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ben c pas grave ! on va se sentir remplis de nos droits en refusant le tri sélectif, en s'éclairant à la chandelle, et en brûlant dans nos vieux poeles tous nos déchets ! rire !si ça bétonne c sur le gouv va manger sa taxe grave
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est absurde!! Cette taxe est supposée inciter les gens à s'orienter vers des matériels rejetant moins de carbone? Mais comment faire si on doit payer plus, il en restera d'auatant moins pour des investissements ( nouvelle chaudière par exemple). Quant aux véhicules je ne vais pas enfourner ma famille ( 6) dans une Clio? Tout ça dépasse les bornes du raisonnable. Quant à la faire accepter par l'Europe, bon courage!! Le gouvernement est en train de se tirer une balle dans le pied...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La justice sera au moins que les gros (qui fabriquent davantage de CO2, de méthane, et toutes les autres m... par comparaison avec les maigres, comme moi!) payent davantage. En outre, çà aura le mérite d'inciter à lutter contre l'obésité, et tout son cortège de maladies coûteuses pour la Société. Ils vivront plus longtemps; cotiseront pour les retraites de nos enfants, qui bénéficieront ainsi d'un meilleur avenir sur une planète plus verte: que du bon! Mais d'ailleurs n'est-ce pas la finalité et la justification de cette taxe, qu'ainsi je ne peux qu'approuver.

N.B. Ces propos n'étaient que pure plaisanterie, fiction de pensée pure, que d'aucuns pourraient chercher à promouvoir. Alors, j'ai préféré prendre les devants, sachant qu'un bon sophiste (sic) pourra toujours tout justifier. Nous sommes revenus à l'époque de Protagoras et autres Gorgias. Mais souvenons-nous: un jour vint Socrate. Quel sera notre Socrate?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
nos ministres disent que ce n'est ni une taxe, ni un impôt nouveau : qui peut me dire comment appeler cette chose là ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si on ELIMINE proprement tous les POLITICIENS Verreux & Nauséabonds de la planète d'une manière BIOCOMPATIBLE, la couche d'OZONE récupèrera 15,75 % sur 36 mois !!!

IMPOSSIBLE n?est PAS Français ?

&&& La Vie est une question de PRIORITéS &&&
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il faut que le gouvernement pense que nous ne pouvons plus payer. bientot on va travailler pour alimenter les caisses de l'état. Mare maintenant.
il faut plutot améliorer les rejets occasionnés par les avions, les fusées, les usines chimiques etc... mais il faut que le gouvernement arrete de nous ponctioner.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce pays devient de plus en plus n'importe quoi. Tout ce qu'on sait faire, c'est taxer !
Si au lieu de payer des choses qui ne servent à rien (retraites des députés énormes par exemple), ils investissaient cet argent dans la recherche pour développer des énergies propres ? Mais non !
Il est plus que temps de partir avant de bientôt se retrouver déposséder de ses biens sous quelques prétextes pour sauver l'environnement ! C'est clair qu'en augmentant les impots, on aura moins d'argent pour acheter de l'essence !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On vote pour qu'ils diminuent les impots , et la chaque jour il y aune taxe en plus. Faut arrêter. Je payerais cette taxe que si tous les pays le font. faut arrêter de dire que c'est pour l'écologie. Tandis que nous fesont des ttaxes inutiles d'autres polluent l'air sans se souscier de rien. Donc, cette taxe est plutôt un imopôt qu'une mesure ecolo
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cette taxe n'a de sens qu'a l'echelle mondiale. Sa mise enplace en ces temps de crise uniquement en France... est un absurdité. comment ne pas croire que c'est un impot suplémentaire. Avec moins de pouvoir d'achat, nous garderons nos vieux équipement polluants plus longtemps.
La vie est productrice de CO2, pour garder l'équilibre notre planete ne peut pas supporter une population croissante à l'infini. Mais cette question est-elle politiquement correcte?
Que nos politiciens fossiles se posent les bonnes questions.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Une nouvelle taxe.un impot de plus.le retour au moyen_age n est plus loin.LA FRANCE va sauver notre pauvre terre avec cette taxe.UTOPIE TOTAL.elle ne va accentuer que le rapport entre les riches et les pauvres.Mais de nouvelles taxe reste avenir.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
cette taxe va etre supporté par le petit qui va au travail avec sa petite voiture.les 80%des grosses voitures sont des voitures de société,donc le cout de la conssommation passe dans les frais de fonctionement ,qui sont déduit des impots ,si en plus l'état reverse une compenssation!!!! bravo
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Depuis 38 ans je vote UMP et j'ai voté Sarkozy , bref
1.1% de plus CSG pour le RSA ( meme si cela est louable ) et combien gratos pour les banques , plus la taxe Carbone. UMP et Sarko au prochaine élection c'est non . A propos Mr Borloo et une taxe sur l'alcool hum !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
une taxe idiote , concue idiotement , les pays les plus gros pollueurs de la planete sont aussi ceux donc la croissance est tirée vers des sommets , la chine et les usa , donc que nos ecolos aillent dejà convaincre ces pays là avant de dire aux français de payer pour les autres , notre pollution est quand meme ridicule comparé a ces pays , il est vrai qu'en democratie il est facile de critiquer mais en chine
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La taxe carbone c'est encore une idée de l'administration parisienne qui veut faire payer les provinciaux.
Voyez deja comme c'est compliqué de supprimer la taxe professionnelle qui profite avant tout aux parisiens sans trouver une compensation qui ne les defavoriserait pas..
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la taxe carbone a pour objet d'inciter les foyers à consommer moins d'énergie fossile!! super..mais quelle égalité de traitement entre le foyer habitant centre ville de NICE et le même foyer habitant l'est de la FRANCE qui a ses hivers beaucoup plus rigoureux???la compensation??? basées sur les revenus??
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'en déduis que 82% des gens interrogés ne sont pas informés: le prix de l'energie va grimper en moyenne ($149 le baril semblera bon marché dans une dizaine d'années, renseignez-vous!). Il faut s'adapter maintenant et investir dans la sobriété energétique avant que l'on en ai même plus les moyens de le faire (c'est ça le principe de la taxe, on aura l'air fin de demander la production de panneaux solaires quand on ne sera plus capable de faire tourner les machines pour les produire). Ceci dit on peut toujours dire que c'est de la faute aux US (plus gros consommateur) ou aux Chinois (futur plus gros consommateur), mais on aura vraiment l'air aussi ridicule qu'eux si on ne fait pas un effort pour être prêt le jour j. Car c'est nous les citoyens lambdas qui seront ecrasés par le prix de l'essence, du chauffage et des denrées alimentaires... Si vous croyez qu'on va tous se débrouiller dans notre coin sans intervention de l'état (doté par la taxe dans ce but) c'est très largement sous estimer le problème. D'ailleurs à mon sens 14? la tonne, c'est comme donné de l'aspirine à un cancéreux (c'est pas de moi, mais je l'emprunte, désolé). Egalement, si on ne veut pas retourner à l'age des cavernes, c'est MAINTENANT qu'il faut agir!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
De par l?excès de parasitisme Il y aurait régulation et transition majeure ; et dés facto évolution du vivant.
De notre disparition dépendrait l'ampleur de cette transition: point de vue de biologiste ayant parcouru Maynard Smith.
Moi ni scientifique, et citoyen lambda je préfère imaginer une sortie de crise par la création à marche forcée d'une Europe Politique.
Cette Europe politique si elle se fait sera dés facto consciente de son rôle dans l'établissement de règles planétaires.
Et l'humanité, peut être après une crise géopolitique grave entre les deux rives du Pacific, avancera en suivant les règles établies en Europe.
Parce que l'homme est homme, ce serait le point de vue de René Girard qui triompherait? Sommes-nous condamnés à une inexorable eschatologie?
Sommes-nous à la veille de disparaitre par une sorte de montée inéluctable aux extrêmes?
Je pense que la crise actuelle met en lumière 2 aspects de notre personnalité: schizophrénie, et adaptation...
Nous ne voulons pas aller vers une forme d'appauvrissement, mais nous ressentons pourtant qu'elle est incontournable (bonus pour le diesel, mais taxe carbone compensée). Cette schizophrénie est la résultante d'une forme d'addiction dont nous sommes tous artisans et victimes. Cette addiction est le ciment du modèle de croissance absolue qui nous a conduit dans une impasse.
Mais nous sommes aussi doués de conscience.
Aussi nous percevons que cette tempête qui souffle est particulière dans l'histoire de l'humanité.
Et ce qui est le propre de cette mondialisation "une information quasi instantanée parce que relativiste" enrichit cette prise de conscience.
Aussi nous nous adaptons plus vite qu'en 1929.
Je pense que demain ne sera plus comme hier parce que je l'espère cette crise fera émerger une citoyenneté Européenne dans un cadre légal durable établissant des règles "éco-citoyennes".
Pour cela il va de prime abord falloir que se dégage une élite pour penser ce futur : cette nouvelle Cité.
Hors un autre fait, souligné par cette crise, est la cruelle faiblesse du leadership à tous les niveaux de décision.
Nous attendons un leadership qui se projette, qui prospecte parce qu?il sait d?où vient le vent.
Pour enrichir un nécessaire modèle de croissance relatif il va être indispensable d?en concevoir les fondements rationnels.
Hors les économistes sont pétrifiés par des constats.
Nos politiques n?ont toujours pas compris la spécificité de cette mondialisation et l?émergence d?un grand cerveau planétaire. Dont il résulte cette crise sans précédent.
A présent les politiques, les économistes, les philosophes doivent dépasser cet état de quasi paralysie, pour s?inscrire dans un schéma dynamique : penser une Europe Politique, penser une véritable intégration Economique, penser l?Europe Sociale, penser ce grand cerveaux planétaire comme outil de prise de conscience de l?existence des autres, comme vecteur d?un dialogue démocratique pour établir une gouvernance mondiale ; penser la France en Europe et l?Europe dans le Monde, penser le Monde comme une place de village.
Il y a pour conclure deux façons de sortir de cette crise. Je ne souhaite pas envisager le cas de figure ou nous subirions notre évolution.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
nos politiques et nos élites sont des malades mentaux et des technocrates qui n'ont qu'une idée : créer de nouvelles taxes et racketter le citoyen ordinaire pour se créer par tous les moyens de nouvelles rentes de situation.

Comme l'euro qui devait faire baisser les prix et qui les a fait exploser, cette taxe carbone va plomber le budget de tous les français qui n'ont ni logement de fonction chauffé par le contribuable, ni voiture de fonction payée par les impôts et roulant avec de l'essence payée par l'état.

Les chinois, les russes et les pays émergents qui polluent volontairement la planète pour pouvoir exploiter les richesses naturelles sous le pôle nord doivent se tordre de rire avec notre taxe carbone avec laquelle nous allons plomber encore plus notre économie, à leur profit. La taxe aux frontières sera condamnée pour protectionnisme par les instances du commerce international.

Notre pays doit commencer à réduire ses dépenses étatiques et diminuer les taxes de 10% AVANT d'en créer de nouveaux impôts. Il faudrait un référendum populaire à ce sujet, quel homme politique aura le courage de le provoquer ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
même si ns sommes conscients qu'il faut faire quelque chose arrêtons de dire oui au dictat écolo qui n'est pas réaliste quand a la possibilité que les finances des français ne sont pas extensible. En plus c'est une taxe injuste entre les gens des villes et les gens de la campagne, entre les gens du sud et les gens du nord, entre les jeunes et le "vieux" qui n'ont pas besoin de la même température, entre les gens des palines et les gens des montagnes etc.........
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce qui me plait bien c'est la manière, toujours la même, comme pour le prix de l'électricité dernièrement. On annonce d'abord une somme astronomique. Puis, grâce à l'efficience et la bienveillance du gouvernement, Ouf ! on s'en sort pour pas cher, quoi !
Vous avez dit "manipulation du gogo ?"
C'est ça.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les gens habitant les regions frontalieres ne se genent deja pas pour faire le plein d'essence de l'autre coté de la frontiere, alors avec cette taxe CO2, bientot je paierai moins cher mon gasoil en suisse (qui reste encore + cher qu'en France). L'Etat va perdre les fruits de la TIPP et de la TVA. Les fraudes au "rouge" vont de nouveau resurgir.
Ras-le-bol des taxes sur les taxes. Je suis père de famille, je ne vais pas emmener mes enfants a la creche en velo sous la pluie!
Ca devient vraiment du n'importe quoi. Je pensais pas qu'ils s'ennuyaient autant ces hommes politiques...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :