La hausse du forfait hospitalier confirmée

La facture d'une journée d'hospitalisation pourrait passer de 16 à 20 euros, a confirmé ce dimanche Xavier Darcos. Le remboursement des médicaments "à prescription médicale facultative" serait ramené de 35% à 15%.

Le montant du forfait hospitalier va bien être révisé. L'information publiée ce dimanche dans le Journal du Dimanche a été confirmée par le ministre du Travail Xavier Darcos. "Ce qu'il faut, c'est le rapporter à son prix final, nous étions à 16 euros, nous passons à 20 euros ou quelque chose comme ça," a-t-il expliqué lors d'un entretien accordé à l'Agence France Presse (AFP).

"Evidemment, cela peut paraître une somme importante, mais pour tenir l'objectif de dépenses de santé, on est obligé de faire cet ajustement", a-t-il poursuivi. "Cela peut paraître important, mais je le répète, relativement, c'est une somme modeste par jour pour être accueilli dans un établissement".

Cela représenterait tout de même "une hausse historique de 25%," indiquait ce matin le JDD. Créé en 1983 pour un montant journalier de 3,05 euros, le forfait hospitalier n'a pas augmenté depuis 2007.

Le montant de cette hausse n'a toutefois pas été confirmée. la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, invitée du "Grand Rendez-Vous" d'Europe 1/Le Parisien-Aujourd'hui en France, a souligné à propos de ces chiffres que "c'est tout à fait prématuré, il n'y a pas un seul arbitrage rendu. Ce sont des travaux en cours. La commission qui va statuer sur ces questions-là se réunira à la fin du mois de septembre".
 

Au "Grand Jury" RTL-Le Figaro-LCI, le porte-parole du gouvernement, Luc Chatel, a annoncé des arbitrages sur ce dossier "dans les prochaines semaines. Le gouvernement est en train de travailler avec les partenaires sociaux pour faire en sorte qu'on pérennise ce système de santé. Un certain nombre de préconisations ont été faites par la Caisse nationale d'assurance maladie. Le gouvernement, à ce jour, ne s'est pas prononcé, n'a pas encore arbitré sur ce qui sera proposé au Parlement. Xavier Darcos a le droit d'avoir un avis, c'est sa responsabilité".

Invitée de l'émission C Politique dimanche sur France 5, lla ministre de la Santé Roselyne Bachelot a estimé pour sa part qu'"il ne serait pas illégitime qu'il y ait un rattrapage sur le forfait hospitalier" mais considère qu'une augmentation de 25% serait "très élevée".

Le ministre du Budget, Eric Woerth, interrogé en marge du campus de l'UMP à Seignosse, dans les Landes, a en tout cas estimé qu'il était temps de "réagir. Ce forfait n'a pas augmenté depuis 2007. L'assurance maladie, elle a quasiment dix milliards d'euros de déficit en 2009, donc c'est considérable. La crise va accentuer tout cela.Il y aura un projet de loi de financement de la Sécurité sociale présenté au mois d'octobre, à ce moment-là vous verrez les choix, les décisions qui seront prises.

"Parmi les hypothèses sur la table figure également une baisse du niveau de remboursement des médicaments dits 'à prescription médicale facultative'", comme l'aspirine ou le paracétamol, poursuivait Le Journal du Dimanche. Leur barème de remboursement pourrait ainsi passer de 35% à 15%. Cette mesure n'a pas été confirmée mais devrait faire partie des prochains arbitrages sur l'ensemble de ce dossier. Aux yeux de Roselyne Bachelot, ce ne serait toutefois "pas une bonne idée".

Le déficit de la Sécurité sociale devrait dépasser les vingt milliards d'euros cette année. Un niveau record. Et il pourrait atteindre les 30 milliards d'euros l'an prochain selon la dernière estimation du gouvernement.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 43
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Quel est le montant des subventions qui est alloué aux hôpitaux et cliniques privés à but lucratif, comme ceux faisant parti du Groupe Général de Santé par exemple ?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
une idee de gauche ....merci M.ROCARD

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Chouette comme si on n'avait pas assez de problème financier comme ca!!! Objectifs du Français : Ne pas se faire hospitaliser du tout....

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La grande mascarade continue.......qui veut tuer son chien l'accuse de la rage...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
la sécu pourrait atteindre 30 milliards de déficit ? mais c'est à peine 1/10ème du montant donné aux banques, qui ne sera jamais remboursé ! (sinon on fait faillite, mon bon monsieur) conclusion : selon que vous soyez puissants ou misérables...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
J'ai une idée pour commencer à diminuer le trou de la sécu : contrôler plus les médecins !

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
echec sur tout la ligne " réforme de santé ". Vers une médcine à deux vitesses , les pauvres n'auront plus qu'à crever.Vivement 2012 qu'on les fasse dégager...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Décidemment, ils sont forts pour créer de nouvelles taxes ou impôts, ou pour les augmenter ! D'autant que pour le forfait hospitalier (qui sera multiplié par 10 en qq années) ce seront nos cotisations des mutuelles qui prendront cette augmentation en...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
mettre tout le personnel de sante au chomage et fermer les hopitaux comme les caserneset le tour est joue. plus aucun remboursement de la securite sociale

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
MERCI M. ROCARD !!!! ET NOUS, NOS SALAIRES ONT ILS AUGMENTES DANS LA MEME PROPORTION !!! EH BIEN NON !!!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
bonjour, comment veut t-on "équilibrer" les comptes, sachant que la caisse de la sécu ne sert pas "que" pour la sécu... la caisse sert à payer autres chose comme par exemple ceux qui n'ont pas de sécu alors quel devrait servir a ceux qui cotisent, n...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
il ni a que les riches qui pourons se soigner

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
que vos ressources soient de 1000 euros mensuels,ou de 10.000 euros, l'augmentation du forfait hospitalier n'aura pas les mêmes conséquence ?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
ce qui coute trés cher à la sécurité sociale ce sont les longs traitements comme les dialyses,qui coute par malade environ vingt mille euros mensuel,c,est un trou pour la sécurité sociale,et les longs séjours je préconise que celui qui du bien une ma...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
de ne rien faire quand tout s'agite autour de vous. Depuis cinquante ans c'est toujours la même chanson ou méthode, si on peut qualifier ça de méthode, toujours plus de cotisations et de moins en moins de remboursements. Pour régler le déficit une se...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
C'est toujours pareil, ça continue!. Ce sont ceux qui ont les moyens de se payer des dépassements et les mutuelles les plus chères et les plus complètes. Ils ne se privent pas d'abuser des remboursements sécu avec la médecine à grande vitesse que n...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
les "pauvres" ceux qui sont à la CMU de toute façon ne paient et ne paieront rien. De plus je trouve Madame Aubry responsable de cette augmentation; car lorsqu'elle a instauré avec raison cette CMU (espérant récolter autant de bulletins de vote pour ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Tout augmente, sauf nos revenus qui sont indexés sur une inflation négative. Étonnant, non !

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
la secu ne devria

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
la securité sociale sert à tout à bonifier les médecins à pa

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
si on donnait moins de milliards en AFRIQUE, le déficit serait NUL on cherche les pauvres en outre-mer , alors que la FRANCE en regorge ..

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Quand l'état ce sera acquitté de sa dette vis à vis de la sécurité sociale..les 20 milliards d'euros seront trouvés.Aucun politique,tout parti confondu est incapable de solutionner ce problème. Le courage manque..mais pas pour les banques et autres a...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
l'Assurance Maladie paye les soins hospitaliers sans regarder , un mauvais chirurgien , ou un bon chirurgien , les soins seront pris en charge quand même ,les visites inutiles , les doubles visites , les maladies nosocomiales etc ....... le gaspillag...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
il faut arrété la CMU puis en faire payé une parti proportionnel aux allocations et dire aux non francais de payé la facture quand ils viennent se faire soigné!!!!voila une trés grosse économie car tous le monde dois participés a l effort national!li...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
On peut être surpris "douloureusement", lorsque l'on met en parrallèle " la piste"( douloureux euphémisme) d'une augmentation du forfait hospitalier et les dépenses inutiles, journalières et somptuaires, de nos dirigeants à tous les niveaux en allant...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il vaudrai mieux suprimer les cures thermales (se ne sont pas les plus malades qui en profitent; exemple macon ,agriculteur) il faut suprimer également les 10 pour cent de plus de retraite a vie a ce qui ont eux trois enfants cars a mon avis les enfa...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Toujours la même politique Sarkoziste: on frappe tout le monde de la même façon (riche comme pauvre!) donc injuste pour les moins aisés. cela fait partie du lent trvail de sape de Monsieur Sarkozy concernant le système de protection sociale auquel po...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
c'et quand meme formidable : on augmente le forfait journalier (et la csg et les taxes et et et ) mais pas une ligne sur une chasse au gaspi dans les hopitaux, pas une seule mesure pour diminuer les couts.... c'est hallucinant !!!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Je me f... de ces erzats de solution: je veux une SECU qui soit LA SECU, sans trou et où déménager ne soit pas une renaissance, dans ce paradis de la démarche qui oublie la notion de service

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
BRAVO a Chanoine et Bubule pour leurs réflexions. et si on commençait par réduire le train de vie de nos politiques en les passant au SMIC ils sauraient de quoi ils parlent ensuite ! Et dire que c'est un socialo qui veut en plus nous rajouter une t...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Ce n'est pas le malade qui prescrit les médicaments, ce sont les médecins. J'en ai parlé à plusieurs médecins la réponse: si je ne la fait pas, un autre médecin le fera et je perdrais un patient. Les opérations, dans le privé et dans le public ne son...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Cela ne viendrait pas à l'idée de nos dirigeants de faire un audit de gestion de la Sécu. et des Caisses de retraites avant de programmer des augmentations de cotisations et des réductions de prestations. Et que l'on mette enfin sur la table les béné...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
A force de mettre des franchises et des déremboursements, on finira peut etre par faire le calcul de ce que la population solvable paie et de ce qu'elle reçoit, et rapidement elle comprendra que pour elle une assurance privée serait bien plus efficac...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Réponse à louisette et a papacon Il ne faudrait peut être pas oublier que celui qui gagne 10000 euros paie beaucoup plus que celui qui gagne 1000, et qu'il n'est pas plus consommateur, (personne n'est malade pour le plaisir), il assume donc son role...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Et bien moi je trouve tout cela bien gentil mais le fait de dérembouser les médicaments, les medecins et tous ce qui concerne la santé et les gens se feront encore moins soigné effectivement je parle des gens qui travail en france ou qu'ils ont trava...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
la secu a ceux qui COTISENT!! ou à ceux qui payent des impots!! stop aux rapaces rmistes rsa qui se goinffent sur le dos du con- tribuable!!!!!!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
En raison notamment des nouvelles TAXES annoncées et les nombreuses autres en gestation (Carbone...), les hausses d'impôts (fonciers, locaux), l'augmentation du forfait hospi, la baisse prévisible des remboursements de certains soins ,l'augmentation ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La véritable cause de tout cela, c'est notre espérance de vie...Si nous revenons à l'espérance de vie du siècle dernier, plus de problème.Alors que voulons nous être bien soigné et vivre longtemps ou revenir à la médecine du siècle dernier et avoir d...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
reponse a claude si certain n'avait pas fait trois enfants en se privant beaucoup il n y 'aurait plus de retaite il est juste de leurs permettre de toucher un bonus a l'heure de la retraite

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
suprimons l'acce gratuit a tous les clandestins qui coutent cher et ne cotise a rien verifions les beneficiaires de la cmu et les trafics de medicament envoye a l'etranger par ceux qui ont la cmu ca coute rien profitons en et aller aus urgences vous...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il faudra bien un jour se préoccuper du mode de financement de la sécurité sociale, au risque, à défaut, de devoir la rebaptiser "l'insécurité sociale". On le voit bien, le mode de financement actuel, basé essentiellement sur les salaires, ne suffit...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Que les banques versent les bonus à la Sécu durant les trois prochaine années, 1 cela sera un acte civique mais je doute qu'a ce moment leurs montant seront de la mème importance !!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
il faut bien trouver quelque part l'argent pour compenser les 1 milliards d'euros "offerts" aux groupes pharmaceutiques sous prétexte de payer à prix d'or un vaccin dont on ne sait même pas s'il n'est pas dangereux pour l'inconscient qui le recevra :...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.