Nouveau recul des créations d'entreprise en France en novembre

 |   |  311  mots
Les créations d'entreprise en France ont reculé sur un mois de 4,5% en novembre tout en restant à un niveau élevé, avec 51.004 nouvelles entreprises créées, selon l'Insee.

Mois de novembre en creux pour les créations d'entreprise en France qui ont reculé sur un mois de 4,5%, même si elles restent à un niveau élevé, avec 51.004 nouvelles entreprises créées, selon les chiffres de l'Insee diffusés ce jeudi. Les créations d'entreprise avaient déjà fléchi en octobre, de 4,8%. Le Premier ministre François Fillon a salué hier la création de 500.000 entreprises depuis le début de l'année.

Mis en place au début de l'année, le statut de l'auto-entrepreneur fait moins recette en novembre, avec 28.795 auto-entreprises créées, soit une baisse de 12% par rapport au très haut niveau atteint en octobre, précise l'Insee. Ce chiffre "est toutefois supérieur" au rythme moyen de création d'auto-entreprises, qui s'élève à 26.500 par mois, selon le ministre Hervé Novelli. Hors auto-entrepreneurs, le nombre de créations d'entreprises progresse de 7,7% en novembre.

Sur les trois derniers mois, leur nombre total est en forte hausse par rapport aux mêmes mois un an auparavant (de 105,9%).

Les secteurs qui contribuent le plus à cette hausse sont le soutien aux entreprises et le commerce. Le dynamisme des derniers mois reste toutefois en grande partie lié à la mise en place du statut de l'auto-entrepreneur qui, depuis le 1er janvier, permet aux salariés, chômeurs, retraités ou étudiants de développer une activité à titre principal ou complémentaire pour accroître leurs revenus, avec des démarches très simplifiées et un régime fiscal avantageux. De janvier à novembre, plus d'une création d'entreprise sur deux s'est faite sous ce nouveau régime, ce qui correspond à 291.921 auto-entrepreneurs.

Selon une étude de l'assureur-crédit Coface publiée ce mardi, le nombre de défaillances d'entreprises et leur coût pour leurs fournisseurs ont diminué en novembre (de 8%) même si les faillites continuent de menacer des milliers d'emplois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :