L'opposition applaudit la décision des Sages de retoquer la taxe carbone

 |   |  214  mots

L'opposition se frotte les mains. Alors que la campagne électorale pour les régionales reprendra son cours normal lundi, le Conseil Constitutionnel lui a fait ce mardi un cadeau de Noël inespéré. Dès l'annonce de la censure de la taxe carbone, les ténors du PS, du Modem et des verts ont réagi en fustigeant le gouvernement. Martine Aubry, la première secrétaire du PS juge que cette décision constitue "un revers majeur pour Nicolas Sarkozy" . Elle appelle le gouvernement à présenter un "dispositif à la fois juste et efficace".  Pour Ségolène Royal, la présidente socialiste de Poitou-Charente, il s'agit d'une "bonne nouvelle pour le pouvoir d'achat des Français et contre la pression fiscale intolérable exercée par le gouvernement". 

L'eurodéputé MoDem Jean-Luc Bennahmias, ancien membre des verts, juge, lui, cette décision "sidérante". Mais il s'en est félicité et assure qu'il faut maintenant "remettre le dossier sur la table en faisant payer les vrais pollueurs."Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts, rappelle, de son côté, que la taxe carbone n'était  "absolument pas à la hauteur des enjeux". Selon elle "il faut remettre l'ouvrage sur le métier", en vue d'une "contribution climat-énergie juste socialement, efficace écologiquement".

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :