La dette publique française se creuse toujours plus

Le niveau de dette publique française a atteint 75,8% du PIB au troisième trimestre 2009, soit une hausse de 1,9 point de pourcentage de plus qu'au trimestre précédent. Les vœux pieux du Traité de Maastricht, qui recommande une dette publique à 60% du PIB, semblent bien oubliés.

1 mn

(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

A la fin du troisième trimestre 2009, la dette publique française au sens de Maastricht a augmenté de 29,4 milliards d'euros pour atteindre 1.457,4 milliards d'euros, soit environ 75,8% du PIB, selon les données publiées ce mercredi par l'Insee.

Outre la dette de l'Etat, la dette publique au sens du traité de Maastricht prend en compte celle des administrations de sécurité sociale, des administrations publiques locales et des organismes divers d'administrations centrales. La "contribution" des administrations de sécurité sociale à la dette publique a augmenté de 5,9 milliards d'euros, en particulier sous l'effet d'une hausse de l'endettement de l'Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (en hausse de 3,9 milliards).

Dans la loi de finances 2010, le gouvernement anticipe que la dette publique passera de 67,4% du PIB en 2008 à 77,1% en 2009, puis à 84% en 2010, 88% en 2011, 90% en 2012 et 91% en 2013. Bref, aucun allègement de la dette ne semble prévu dans les quatre prochaines années au moins. Le seul déficit public devrait représenter 116 milliards d'euros en 2009 soit 8,2% du PIB.

Le traité de Maastricht prévoit que le déficit public des Etats membres ne dépasse pas 3% du PIB et la dette 60% du PIB. La Commission européenne a donné à la France jusqu'à 2013 pour ramener son déficit sous les 3% du PIB. Or, cet objectif n'est réalisable que si la croissance revient à un niveau de 2,5%-3% à partir de 2011, ce qui semble être un scénario très optimiste.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 09/03/2010 à 15:25
Signaler
Beam a des solutions géniales. Nommons le Ministre de l'Economie. Et puis je propose en outre de supprimer 50% des fonctionnaires. Et je commence par les agents des impôts (on aura plus de rentrée fiscales mais au moins ils couteront rien) et par le...

à écrit le 06/02/2010 à 15:19
Signaler
La solution que propose beam inclut bien sur le traitemement des députés,des ministres et du président de la république:on envoie tout ce beau monde dans une fonderie des Ardennes( Majuscule SVP )avec 1250 euros !! Ils seront sans doute tous du même...

à écrit le 21/01/2010 à 20:04
Signaler
baisser les traitements de tous les fonctionnaires de 50% et les envoyer fairent les 3/8 dans une fonderie du coté des ardennes pour ceux qui ne serait pas d'accord et pour 1250 euros (net) seul moyen pour s'en sortir.

à écrit le 08/01/2010 à 5:56
Signaler
Lectrices, lecteurs, Vous-êtes vous déjà demandé d'où venait la dette? son origine? et surtout à qui la doit-on? À qui profite-t-elle? Avez-vous déjà vu ou lu un article dans la presse qui tente de l'expliquer, l'analyser au lieu de se contenter de n...

à écrit le 30/12/2009 à 12:16
Signaler
de mieux en mieux.2010 sera encore meilleur tout va bien .conge .rtt .mille feuille.toujours plus epais de plus en plus de fonctionnaires .et d elus grassements renumeres.un president en vacance a l etranger INUTILE de mettre a disposition des resid...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.