Le testament de Liliane Bettencourt saisi par la police est obsolète

 |  | 482 mots
Lecture 2 min.
Me Georges Kiejman, l'avocat de Liliane Bettencourt, a fait savoir dans un communiqué que les documents saisis "ne tiennent pas compte des dernières dispositions testamentaires prises par Madame Bettencourt et dont elle est parfaitement en droit de se réserver le secret".

L'avocat de Liliane Bettencourt, Me Georges Kiejman, s'est élevé lundi contre la récente saisie du testament de la milliardaire et a laissé entendre que François-Marie Banier ne serait plus son légataire universel. Dans un communiqué l'avocat assure que les documents saisis "ne tiennent pas compte des dernières dispositions testamentaires prises par Madame Bettencourt et dont elle est parfaitement en droit de se réserver le secret".

Des perquisitions ont été effectuées la semaine dernière à l'étude du notaire de Liliane Bettencourt et dans la banque où ce dernier dispose d'un coffre, à la demande d'Isabelle Prévost-Desprez. Juge au tribunal de Nanterre (Hauts-de-Seine), cette dernière enquête sur un éventuel abus de faiblesse exercé par le photographe François-Marie Banier aux dépens de la milliardaire. Selon Le Monde, daté du 27 juillet, le testament saisi date de 2007 et fait du photographe ami de Liliane Bettencourt, François-Marie Banier, son légataire universel. Il précise qu'en cas de décès de ce dernier, l'héritage reviendrait à son compagnon Martin d'Orgeval. Ce document aurait fait l'objet de nombreuses modifications entre octobre 1997 et décembre 2009 précise le quotidien.

Selon des enregistrements clandestins à l'origine de la saga politico-financière qui depuis le mois dernier, François-Marie Banier désigné légataire universel en mars 2010 avait demandé l'annulation de cet acte. "Il a envie de sortir de ça de manière à ce qu'on ne puisse jamais prétendre...", disait le notaire à Liliane Bettencourt , suggérant de remplacer François-Marie Banier par la Fondation Bettencourt -Schueller et l'institut Pasteur.

Un patrimoine de 15,6 milliards d'euros

De son lieu de villégiature en Espagne, Liliane Bettencourt a publié vendredi l'état de son patrimoine, qui s'élève à 15,6 milliards d'euros, dont 14,5 milliards représentant sa participation de 30% au capital de L'Oréal, ainsi que l'organisation de sa succession. Elle précise que son ou ses légataires universels disposeraient d'un peu moins de 8% de sa fortune, contre plus de 92% pour sa fille et ses deux petits-fils, uniquement après sa mort. Pour mémoire, Françoise Meyers-Bettencourt, fille unique de la milliardaire, a engagé des poursuites pour "abus de faiblesse" contre François-Marie Banier, qui aurait bénéficié d'un milliard d'euros de dons de l'héritière de L'Oréal.

Dans son communiqué, Georges Kiejman accuse par ailleurs la juge Isabelle Prévost-Desprez de "partialité" et s'étonne que la ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, n'ait pas encore saisi le Conseil supérieur de la magistrature.
Dénonçant une "prétendue mission", il estime que la magistrate "viole arbitrairement l'intimité de Madame Bettencourt " et qu'elle va "bien au-delà de sa saisine". L'avocat rappelle avoir interjeté appel, au nom de sa cliente, de la décision de la magistrate de se saisir de l'affaire et précise que la cour de Versailles doit se prononcer le 17 août.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :