François Baroin se félicite du déficit français moindre que prévu

 |   |  136  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le déficit budgétaire de l'Etat s'est établi à 148,8 milliards d'euros en 2010, soit 1 milliard de moins que prévu, ce qui "conforte" la prévision d'un déficit public à 7,7% du produit intérieur brut (PIB), s'est félicité ce vendredi François Baroin, ministre du Budget.

L'année 2010 s'achève sur un déficit budgétaire de 148,8 milliards d'euros, soit une amélioration de 1 milliard par rapport à la loi de finances rectificative votée en décembre, a annoncé ce vendredi François Baroin, ministre du Budget, dans un communiqué. Le collectif budgétaire prévoyait en effet un budget de l'Etat en déficit de 149,8 milliards d'euros.

Selon François Baroin, "la prévision de déficit public de 7,7% du PIB en 2010 se trouve ainsi confortée". Le déficit public sera connu fin mars 2011.

Ce léger mieux constaté pour le budget de l'Etat s'explique notamment par une baisse des dépenses totales, qui ont atteint 422,5 milliards d'euros, précise le communiqué du ministère. Les recettes totales, y compris le solde des comptes spéciaux, s'établissent à 273,7 milliards d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/02/2011 à 20:08 :
Nous aussi on se félicite tous de n'avoir pas participé aux décisions qui nous ont mené ou nous sommes sauf que nous on n'est pas payé pour cela .
a écrit le 02/02/2011 à 16:33 :
Je me félicite d'être en vie, j'aurais pu mourir aujourd"hui ! M. Baroin se fout du monde !
a écrit le 02/02/2011 à 16:07 :
Il n'en reste pas moins vrai qu'il faille remonter à l'année 1974 c'est dire 37 ans en arrière pour retrouver trace d'un excédent budgétaire pour la France. Depuis cette année là, tous les dirigeants politiques de droite ou de gauche qui se sont succédés à la tête de l'état n'ont fait que creuser les déficits et les dettes du pays. C'est à se demander si les Français ne pourraient pas aujourd'hui leur demander des comptes devant les tribunaux !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :