Sarkozy veut que l'épargne des Français finance davantage les PME

 |   |  275  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
A l'occasion de sa visite à Saint-Nazaire, le président a estimé à 3 milliards d'euros les crédits qui pourraient être ainsi mobilisés pour soutenir les petites et moyennes entreprises.

Nicolas Sarkozy a souhaité mardi que les fonds collectés par les établissements bancaires et les compagnies d'assurance vie servent davantage à financer les petites et moyennes entreprises.

Le chef de l'Etat a précisé lors d'un déplacement à Saint-Nazaire que 3 milliards d'euros supplémentaires seraient ainsi disponibles pour les PME chaque année, une estimation faite sur la base du taux de croissance actuel des encours. 75% des dépôts collectés chaque année par les établissements sur les livrets A et les livrets de développement durables (LDD) iraient ainsi au "financement de nouveaux prêts à l'investissement" dans les PME industrielles.

Les fonds collectés par les assureurs-vie devraient, selon lui davantage  s'investir "dans un actionnariat stable et de long terme" pour les entreprises françaises. Leur encours est évalué à 1.400 milliards d'euros. "Dans le cadre de la réforme de la fiscalité du patrimoine, nous prendrons des initiatives pour orienter davantage les fonds d'assurance-vie vers les investissements pour les fonds propres des entreprises", a déclaré Nicolas Sarkozy.

D'autres enveloppes pourraient être affectées au financement des PME, selon le chef de l'Etat, notamment le fonds de démantèlement des installations nucléaires (17 milliards d'euros) et l'épargne salariale (84 milliards).

Nicolas Sarkozy s'est en outre prononcé pour une augmentation de la capacité financière du Fonds stratégique d'investissement (FSI), créé après la crise pour soutenir des entreprises jugées stratégiques. 1,5 milliard d'euros supplémentaires pourrait ainsi être alloué au FSI. Nicolas Sarkozy n'a toutefois pas précisé quelle serait l'origine de ces fonds et en particulier si ils proviendraient de l'Etat ou de la Caisse des dépôts.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/01/2011 à 18:19 :
Que l'Etat commence par balayer ses innombrables et incroyables gabegies,
mais comme les Elus de tous bords,n'ont que la préoccupation de se faire réelire,nous ne serons ni lus ni écoutés.
Pourtant avec le gachis des gestions Région,nous avons un matelas de dotation en puissance
a écrit le 29/01/2011 à 18:14 :
Les Intermittents nous coutent 1 milliard et plus en chomageUnedic.
Mettons les Cachets des bankables Acteurs au régime obligatoire de cotisations et nous aurons un début de couverture.
Obligeons les Stocks-options à s'investir pendant une période de 5ans avant disponibité.Combien dans les caisses du FSI ou autres acteur économique?
Et surtout la gabegie de
a écrit le 27/01/2011 à 20:34 :
pour quand une manif?
comme en tunisie et en egypte...
a écrit le 27/01/2011 à 13:54 :
des initiatives pour orienter l'épargne... encore des niches fiscales à créer, comme celle qui ont orienté l''épargne vers l'immobilier que l'on va dorénavant taxer plus lourdement.
Que l'état arrête de se mêler d économie, qu'il s'occupe de remettre des règles, (des gardes fous), simples, de régulation du marché et en priorité du monde de la finance (séparation des banques de dépôt et d'investissement en priorité)
Qu'il supprime les niches fiscales (toutes, y compris les nombreux avantages en natures de tout un chacun -miles des cadres sup qui voyagent pour leur entreprise, tarif EDF avantages des salariés de la SNCF sur les billets de trains, revenus réèls des députés et sénateurs... etc, etc, tout ces revenus qui échappent à l'impôt) et refondent la fiscalité sur quelques principes simples : l'impôt doit financer les dépenses de l'état et l'équilibre entre recettes et dépenses est impératif, il faut donc réduire le train de vie des élus et de l'état, supprimer des échelons administratifs qui ont forcément un coût et s'invente forcément du travail,
la CSG est un impôt à la source et dire qu'une grande partie des français échappe à l'impôt sur le revenu un mensonge, l'impôt sur les successions, en supprimant les exclusions (entreprises, art...) et exonérations successives est le seul véritable impôt sur le patrimoine, la TVA à l'avantage de taxer les importations.
Le code des impôts est une usine à gaz qui permet aux plus malins ou aux plus riches (donc mieux conseillés) d'y échapper.
Les entreprises sont sources de richesse, elles doivent donc être concurrentielles (avant impôt sur les sociétés) les charges sociales doivent peser autant sur le capital que le travail et donc être réduites pour les entreprises et augmentées sur les revenus et les plus values du capital (pour les actionnaires)

a écrit le 27/01/2011 à 12:54 :
Pourquoi ne pas augmenter le plafond du placement du Livret de Développement Durable, afin qu'il y ait plus de fonds pour préteer auxPME.
a écrit le 26/01/2011 à 17:58 :
Bien très en colère, je constate que le président est monté dans un train qui recule à grande vitesse, et je ne voudrais pas être aux commandes le jour ou il va dérailler. Il y a un problème en France, l'état à subventionné le patrimoine, et les entreprises, ce n'est pas le coût du travail seulement qui pèse sur la compétitivité des entreprises mais la marge bénéficiaire qui n'a cessé d'augmenter depuis 10 ans, les revenus des chefs d'entreprises ont atteint des sommets insupportables et caracolent en tête dans l'UE, certains peuvent s'exonérer de l'impôt sur le revenu à l'aide des diverses niches fiscales et beaucoup possèdent un patrimoine considérable. Si l'économie est atone, ils sont un peu responsables.
Réponse de le 26/01/2011 à 22:03 :
@ Eleonore: oui, et si tu continues à l'énerver, il va laisser une petite crotte sur ton palier :-) mais enfin, en voilà des manières :-)
a écrit le 26/01/2011 à 16:24 :
Salut à tous!
Il me viens une idée toute simple. Puisque nous subissons la loi du plus fort c'est à dire le capitalisme.
Boycottons la consommation de produit de "confort", déjà et plus si ça marche.
C'est pas super ça, les riches seront moins riche à cause de nous et nous; nous seront moins "pauvre".
Allez ZOU on aissaye !? ...
a écrit le 26/01/2011 à 15:01 :
Le problème n?est pas la disponibilité du crédit, mais la solvabilité de l?emprunteur, à moins de se comporter comme les banquiers américains qui ont créé la crise des subprimes.
Les banques et les institutions demandent à l?emprunteur (société) des garanties et un ratio fond propre / dettes emprunts. De ce fait le problème des entreprises françaises est le niveau des fonds propres qui est trop faible, et ceci pour plusieurs raisons :
Moindre rentabilité due aux charges plus élevées que celles subies par leur concurrent européen.
Impôts sur les bénéfices supérieur encore aux concurrents européens.
Désintérêts des français pour les valeurs mobilières qui ne financent donc pas les fonds propres des entreprises. Notre président en est un exemple, relisez sa déclaration de patrimoine de 2007, pas une seule ligne de valeur mobilière.
Fiscalité des revenus mobiliers qui ne cesse d?augmenter et qui de ce fait entretient de désintérêt des français pour les valeurs mobilières.
Taxation très importante lors de la succession d?une moyenne entreprise.
Réduisons les raisons évoquées pour ce manque de fonds propres, et les entreprises amélioreront leur ratio, et trouveront du crédit.
a écrit le 26/01/2011 à 10:30 :
Les entreprises ont besoin de fonds propres. Le crédit ca tue l'emploi, ca tue les entreprises. Le discours des fonds propres, le Président l'a oublié ou jeté à la poubelle ? constatons qu'il a retenu la solution de la poubelle. Suggérons lui aussi de jeter Oseo à la poubelle.
a écrit le 26/01/2011 à 9:29 :
Comique comme à son habitude, voir le budget 2011pour comprendre qu'investir dans les PME n'est plus d'actaulité. Pour le FSI il a une vision des plus comique si un fab de meubles tout respect pour ces industriels est stratégiique alors sa vision des entreprises stratégiques vos une bonne blague sur la vision insdutrielle.
Pauvre France entre une Président et une Mme Royale dont les visions de l'industrie sont équivalentes nos 2 comiques ne sont pas à la hauteur des enjeux pour notre pays.
MAIS IL VRAI QUE FAIRE DE LA POLITIQUE NE DEMANDE PAS DE LA COMPETENCE MAIS DU MENSONGE ET L'A PEU PRES.
Réponse de le 26/01/2011 à 10:47 :
Une bizarrerie, c'est la présence du FSI au capital de QUICK. Sollicitez la Caisse des Dépôts pour faire capitalier une nouvelle entreprise industrielle innovante ex nihilo, vous verrez qu'elle botte en touche, renvoi vers Oseo qui ne réponds pas.
a écrit le 26/01/2011 à 9:17 :
ah en voilà une idée qu'elle est bonne, orienter les fonds d'assurance-vie vers les entreprises, et quand ce sera fait, comment il financera les déficits de ses budgets, Sarkozy ?

Si l'état n'avait pas de déficits à financer, les fonds d'assurance-vie, et les autres aussi d'ailleurs, iraient se placer ailleurs, tout naturellement, et dans les entreprises offrant de bonnes perspectives de rendement en particulier. Y aurait pas besoin de les inciter pour ça, personne ne rejette un bon placement pour son épargne.

En résumé, Sarkozy nous prend des neuneus.
a écrit le 26/01/2011 à 9:10 :
Il y a 2 ans, N. Sarkosy voulait une France de propriétaires, et désirait que les français investissent dans l'immobilier. Aujourd'hui, virage à 180°, il faut investir dans les PME....Et l'on prjete de taxer la possible vente de la résidence principale...
Quand aura-t-on en France une politique fiscale suivie ? C'est ce que demandent les investisseuers. On ne place pas son argent dans une entreprise pour 2 ans, voire 3. C'est du long terme. Mais pour cela il ne faut pas changer les règles en cours de partie....Ce qui est systématiquement fait, toute loi pouvant être changée dans le trimestre suivant! Tant pis pour ceux qui ont voulu la suivre, ils seront sanctionnés... Regardez les entreprises de panneaux solaires etc....
Monsieur le Président, s'il vous plait, laissez-nous un peu d'argent pour investir dans autre chose que les réceptions élyséennes, les avions présidentiels ou les vacances marocaines....
Et aussi, laissez-nous un peu de liberté: le choix, c'est déjà une forme de liberté démocratique.
a écrit le 26/01/2011 à 7:35 :
@ bouchy Effectivement, c'est tres simple! Je constate simplement une chose: Entre creer de l'emploi ou augmenter les taxes, l'etat a toujours choisi l'augmentation de ces taxes. L'emploi n'est pas une priorite, cette situation arrange trop de monde.
a écrit le 25/01/2011 à 22:58 :
En baissant les impôts et taxes, les français auront un peu plus d'argent et pourront investir.... Simple, non ?
a écrit le 25/01/2011 à 22:52 :
c'est une bonne idée,

mais, tout a été fait pour décourager les entrepreneurs de pme de s'engager par une politique confiscatoire sociale et fiscale. comme tout le monde qui en a les moyens je n'investis pas dans la pme dont je suis propriétaire, limitant volontairement son développement mais dans des placements où je n'ai rien ou presque rien à faire.
a écrit le 25/01/2011 à 21:40 :
NS veut prendre aux "riches" pour donner aux pauvres, sauf que dans son cas, il prélève 60% des sommes récupérées pour lui même et ses pôtes.. le seul qui tire toujours parti de tout, c'est l'Etat !!!... marre des taxes !
a écrit le 25/01/2011 à 21:11 :
Sarkozy veut, Sarkozy veut, mais que veut le peuple de France? Est-ce que Sarkozy en tient compte? lui le fossoyeur de notre croissance, lui le créditeur des banques, lui qui socialise les pertes et privatise les gains pour les abonnés de sa caste...L'épargne des français est durement atteinte, en premier lieu par l'emprunt immobilier puisque sarkozy veut une France de propriétaires, pour leur faire les poches après la revente de leur résidence principale, tous proprios tous prolos...Voilà ce que veut Sarko...Travailler beuacoup plus pour gagner bien moins que rien, et du peu qui fut sauvé se faire imposer...
Réponse de le 26/01/2011 à 12:04 :
"Sarkozy, le fossoyeur de notre croissance". Alors celle là, elle est bonne ! ;-) Tant qu'à faire, c'est lui qui est à l'origine de la crise mondiale. Et quand les français jalousent les résultats allemands en refusant les mêmes réformes mises en place là-bas, c'est encore sa faute ! Pas la peine de chercher la responsabilité chez Sarkozy ou même à gauche. Les français sont en train de s'enterrer tout seuls comme des grands !
Réponse de le 26/01/2011 à 15:13 :
L'union pour la mediterrannee, le joujou de Sarkozy, octroie des fonds europeens notamment aux Pays d'Afrique du Nord pour qu'ils developpent des zones franches off shore pour attirer les entreprises europeennes qu idelocalisent ainsi et reexportent ensuite en Europe ...
Réponse de le 26/01/2011 à 20:16 :
@ Y a bon: cette union est une très vieille idée de ...De Gaulle, qui pensait créer un espace d'anciennes colonies un peu comme le Commonwealth britannique.
a écrit le 25/01/2011 à 19:32 :
Le problème c'est que si l'on finance nos PME cela ne veut pas dire que cela profitera aux entreprises françaises qui dépendent en grande partie des multinationales, dont les bénéfices prennent location dans les paradis fiscaux.
Réponse de le 26/01/2011 à 7:39 :
Exact! Tout investissement alimentera la pompe a fric de l'evasion des capitaux. Seule solution, baisser jusqu'au niveau zero, toutes les charges que pourraient rencontrer les entreprises produisant de la valeur ajoutee reelle! Oui, mais la TVA est une invention francaise. On a pratiquement un siecle d'ideologie delirante a rattrapper.
Réponse de le 26/01/2011 à 22:00 :
@ Gregory: sauf que la TVA a été adoptée par tous les pays occidentaux sous différents noms. Au Canada, c'est la TVH (taxe de vente harmonisée).
a écrit le 25/01/2011 à 18:58 :
D'un coté il veut augmenter les taxes sur les bénéfices des valeurs mobilières, et de l'autre il nous demande d'investir dans les valeurs mobilières. Je ne comprends rien à cette politique. Il faudra qu'il m'explique. Ceux qui investissent en bourse attendent un intérêt, autrement à quoi cela sert-il ?
Réponse de le 26/01/2011 à 20:21 :
@ CQFD: c'est un peu comme le "conseiller financier" de la banque qui te dis d'acheter tel ou tel titre de façon à ce que la banque puisse vendre ses propres titres. C'est donc toi qui prend le risque et pas le banquier :-) Et si par hasard, tu venais à gagner, la banque augmente tes frais divers :-)
a écrit le 25/01/2011 à 18:33 :
C'est génial! On demande aux français de financer les PME à hauteur de 3md? pendant qu'on pique 400md? aux entreprises pour financer une protection sociale qui les détruit face à une concurrence qui ne supporte pas les mêmes charges et qu'on accueille à bras ouverts pour maintenir le pouvoir d'achat. Pour appâter ces financeurs, on inventera une niche fiscale qu'on s'empressera de raboter pour rétablir l'équilibre budgétaire imposé par la commission de Bruxelles. On aura brillamment fait comme d'hab avec une usine à gaz de plus au lieu d'accepter de réduire des dépenses inutiles et dommageables pour tous!
a écrit le 25/01/2011 à 18:20 :
Il faut absolument corriger ce titre en "Sarkosy veut que l'épargne des nantis financent des PME". En effet, la grande majorité des Français a du mal à se financer eux-mêmes !
Réponse de le 25/01/2011 à 18:44 :
@ Eiffel: qualifier de nantis les gens qui ont 15 000 euros sur leur compte épargne est un peu exagéré, d'autant plus que cet argent est souvent le fruit de plusieurs années de sacrifices.
Réponse de le 26/01/2011 à 12:08 :
"la grande majorité des Français a du mal à se financer eux-mêmes". Quelle démagogie ! Quelle victimisation ! Franchement, une MINORITE de français ont de réels problèmes d'argent. Quand on est au bord du gouffre, croyez moi, on n'achète ni un écran plat, ni un iphone pour Noël !
Réponse de le 26/01/2011 à 20:18 :
@ halley: d'accord sur le fait que les Français économisent 17,5% de leurs revenus (entendu récemment aux infos). Quant à acheter à crédit quand on est au bord du gouffre, c'est malheureusement aussi la réalité de certains !!!
a écrit le 25/01/2011 à 17:53 :
Je suis de gauche, j'ai 55 ans, mais je dois reconnaitre que le Nicolas met les pieds dans le plat. Il me rappelle DE GAULE mais en temps de "paix". N'oublions pas que les médias pilonne l'opinion publique pour détruire ou élever une personne. Dans ce contexte, au moment ou le monde est en pleine mutation, n'avez vous pas l'impression d'être manipulé vous même. La politique par elle même n'est pas la voie du ... mais le moyen d'institutionnaliser la masse.
Je traduit : l'état c'est nous, nous ce qu'on sait, c'est par les médias, et nous nous forgeons une conviction de ce qui est bon et de ce qui est mauvais. Alors voulez vous un avenir ? Tournez vous vers notre président et dites lui : tournez à gauche Monsieur et vous serez le bien venu.
Bref je vous souhaite le meilleur et je vous prie soyez lucide et combatif.
Crdlt
a écrit le 25/01/2011 à 17:34 :
OUI C'EST CELA.
comme toujours dans ce pays de girouettes administratives, on va favoriser ler financement des p m e pour, après, changer et arrêter brutalement les avantages aujourd'hui considérés comme incontournables.
c'est minable et pitoyable
a écrit le 25/01/2011 à 17:02 :
il n' a qu'a demander a mamie zinzin !!!!
Réponse de le 25/01/2011 à 18:52 :
Qui est-ce ? Je n'ai pas compris .
Réponse de le 25/01/2011 à 19:58 :
"Mamie zinzin" est le surnom de Liliane Bettencourt.
Réponse de le 25/01/2011 à 21:29 :
@Zinzin: c'est Mme "Loreal" vue par les guignols C+
a écrit le 25/01/2011 à 17:01 :
Il faudrait deja que les patrons Pme roulent en voitures francaise aulieu des voitures grosses cylindrees allemandes et baisser les salaires de certains patrons qui se la jouent aux patrons de cac40 !!!!
a écrit le 25/01/2011 à 16:54 :
Par les (ses) médias, Sarko et sa bande sont en train de préparer l'opinion publique à une nouvelle taxe sur l'épargne. Avec des "les Français ont doublé leur patrimoine", "autant de milliard sur les comptes d'épargnes",... Ils vont finir par nous faire croire qu'on est riche et qu'il serait normal que l'on donne notre épargne à sa majesté pour qu'il puisse faire voler son Airbus. Le racket est en marche!
a écrit le 25/01/2011 à 16:29 :
Le seul moyen d'encourager la prise de risque des Actionnaires dans les Entreprises est de constater que les salariés prennent infiniment moins de risques et de ne pas, en conséquence, faire payer par l'Epargne les charges sociales.
Réponse de le 25/01/2011 à 17:24 :
Désolé, mais comprend qui peut à ces trois lignes.
Réponse de le 26/01/2011 à 11:03 :
Il est bien question de taxer les revenus financiers dans les mêmes conditions que les salaires. Les salariés sont payés même en l'absence de bénéfice. Le rôle du capital et de son revenu n'est pas de payer la santé mais de s'investir dans une activité espérée rémunératrice... et bénéfique pour la collectivité
a écrit le 25/01/2011 à 15:49 :
encore et toujours le meme blabla et rien ne bougera !!
a écrit le 25/01/2011 à 14:41 :
Si on avait moins de pression et de contrainte fiscale dans ce pays, on aurait beaucoup plus de business angels qui soutiendraient la création et l'investissement dans les jeunes entreprises..... au lieu de sa ils préfèrent investir autrement et dans des zones plus accueillantes, et je les comprends..
Réponse de le 25/01/2011 à 15:55 :
@ Plop: non, tu ne comprends rien. L'herbe n'est pas plus verte chez les autres. Ils font fabriquer en Chine pour exploiter la main-d'oeuvre pas chère, mais cela ne va pas durer parce que quand les Chinois auront acquis la technique et le savoir-faire. ils les vireront avec un coup de pied au cul. Et tout me porte à croire que si on revenait à l'exploitation ehontée de nos travailleurs, tu ne serais pas dans de meilleur drap :-)
Réponse de le 25/01/2011 à 16:14 :
@Patrickb,
Tôt ou tard, on va revenir à "l'exploitation héhontée" des travailleurs en France!
Il ne faut pas se faire d'illusion, la Chine possède une réserve quasi inépuissable de main d'oeuvre pas chère !
D'autre part, il ont une monnaie très faible !
Réponse de le 25/01/2011 à 17:20 :
@ idée: 1) leur monnaie est faible par rapport à quelle autre monnaie ? le dollar qui a perdu 50 % de sa valeur ? 2) la vie est un combat éternel et comme Jose Rizal disait en substance qu'il n'a a de tyran que là où les gens acceptent d'êtres esclaves.
a écrit le 25/01/2011 à 14:24 :
Bravo !! l'épargne des Francais servira en premier lieu à l'Etat, qui va en récupérer une bonne partie sous forme de taxes et autres impots, les mêmes qui TUENT l'entreprise en France. Alors, non seulement les PME devrons rembourser les Francais, payer plus de taxes, maintenir l'emploi, se saigner ou couler.... bel avenir pour nos TPE/PME !!! Si le poids financier du travail ne baisse pas, c'est pas la faute aux Francais, .. que l'Etat réduise la voilure, nous prouve qu'il fait de GROS efforts (au niveau national ET local) et APRES on en discutera. L'Etat empoisonne ses entreprises et demande aux autres de les soigner .. c'est GONFLE !!!
a écrit le 25/01/2011 à 14:19 :
Ben...Y a qu'à ré-orienter tout le fric de l'immo vers les PME, m'sieur le président, et en plus les primo-accédants vous remercieront de ne plus avoir "d"investisseur" à la petite semaine en concurrence avec eux...
Réponse de le 25/01/2011 à 18:15 :
Bravo pour votre commentaire : l'immobilier est une catastrophe pour les entreprises françaises. Un seul responsable : Sarkozy qui "veut une France de propriétaires" et a mobilisé l'argent disponible exclusivement dans des agglos et du placo! Cependant, il faudrait en face de l'argent disponible, des dirigeants d'entreprises compétents (il y en a peu) et avec un beau projet. Le vrai problème est là : inutile de financer des canards boiteux, des projets douteux et des patrons véreux.
a écrit le 25/01/2011 à 14:18 :
Comment pousser les banques à le faire ? Actuellement, même pour une facilité de caisse, il faut avoir des biens personnels à "gager", sinon vous n'avez droit à rien !
Réponse de le 25/01/2011 à 15:58 :
@ Laurent: le gros problème reste les exonérations et subventions en tout genre (argent du contribuable) aux grandes entreprises qui n'ont même pas de responsabilité citoyenne puisqu'elles investissent notre argent chez les autres.
a écrit le 25/01/2011 à 14:17 :
Quelle méconnaissance de l'économie!!!!
Quel conseiller a pondu un texte aussi idiot???Et pourquoi l'avoir lu???
La décollecte Caisse d'Epargne est de prés de 50% en 2010.Parce que moins de 2%d'intérêts n'intéresse personne,et pourtant il n'existe pas de risques.
Alors qu'avec les PME/Pmi adossées aux grands groupes les Aléas sont innombrables.
Et avec ce discours Le Président pense à 2012?????Soyons sérieux.
a écrit le 25/01/2011 à 14:01 :

et bien Mr SARKOZY pour mettre son argent en epargne il faudrait que vous nous acordiez un taux moyen de l'ordre de 4.5 à 5% de rendement annuel. Il vaut mieux cher Mrs investir dans l'immobilier ou l'on trouve des rapports en net/net entre 4.5% et 7% alors Mr le president faut arretter vos conneries on n'en n'a marre de vos mensonges moi ce qui reste CERTAIN je vous donne rdv en 2012 ça c'est du FACTUEL
a écrit le 25/01/2011 à 13:56 :
C'est vraiment un pitre, c'est une grosse deception!
a écrit le 25/01/2011 à 13:54 :
A ceux qui villpendent sarkozy : est ce en france que 500 000 fonctionnaires sont virés que les salaires des fonctionnaires baisse de 3 a 10 ?
est ce en france que l'etat est obligé de se plier aux exigences du FMI et de bruxelles ?
est ce en france que la croissance est negative ?
la gestion de la crise fut exemplaire. allez voir en grece, espagne , UK , portugal irlande pays de l'est et aux US et la vous vomprendrez que sarko et le gvt ont été tres bons.
Réponse de le 25/01/2011 à 16:01 :
Oui tout à fait d'accord je suis fonctionnaire (prof...beuark) j'ai plus de 30 piges je roule en voiture pourrie et habite un studio: il faut m'enlever une pièce de toute urgence et que j'aille dans une tente (dommage pour les discours me racontant le privé j'étais aussi ingénieur payé plus du double et question statut je préférais le CDI bien payé mais pas le boulot lui même...)
a écrit le 25/01/2011 à 13:45 :
Si Sarko veur des sous,lui qui s'est augmenté de 140% il n'a qu'a remettre tous les livrets épargne à 10% net sans fiscalité, les Français remettront peut être l'argent dans les banques au lieu de les stockés chez eux.
a écrit le 25/01/2011 à 13:38 :
Il est naïf ou il nous prend pour des cons ? Les banques préfèrent spéculer sur les marchés, avec l'épargne des français (modestes) que de soutenir les entrepreneurs créateurs d'emplois et de richesses, et qui ont mis leurs biens propres en garantie de leur entreprise.
Réponse de le 25/01/2011 à 14:35 :
Les banques d'investissement et de financement spéculent avec leurs fonds propres, où pour des clients fortunés, mais la banque de détail ne spécule pas du tout, ni avec leur argent ni avec l'argent que vous avez déposé sur votre compte de dépôt ou l'épargne à vue, se sont des métiers totalement différent. C'est incroyable la méconnaissance de nombreuses personnes sur les métiers des banques.....
Réponse de le 25/01/2011 à 15:30 :
Il y a près de 60 ans que l'on me raconte des histoires comme la vôtre, désolé de ne plus y croire ! Mais vous avez raison, il faut des gens crédules, que deviendraient les escrocs ?
Réponse de le 25/01/2011 à 16:01 :
@ Sloum: le métier des banques est bien entendu de jouer aux bons samaritains :-) Espérons que ton patron te sera au moins reconnaissant de ton bon mot, mais même cela...j'en doute :-)
Réponse de le 25/01/2011 à 16:04 :
@ jcmarseillais: le monde tourne et on recommence sans cesse. Relire, entre autres, La Bourse de Zola pour voir que la banque a peu évoluée.
Réponse de le 25/01/2011 à 16:40 :
Je suis retraité, je me suis payé ma retraite puisque j'avais une tpe 10 salariés, donc pas de remerciements à mon "patron" que fut mon banquier!
Merci Patrickb : "Sans l'amour, pas d'enfants, sans la spéculation, pas d'affaires" E.Zola.
Réponse de le 25/01/2011 à 18:16 :
Monsieur Sioum, vous devez vérifier vos sources d'information, toutes les banques dites de détail ont du être soutenues par l'état pendant la crise (sauf peut être la banque postale) parce qu'elles ont toutes des filiales d'investissement qui ont spéculer sur a peu prêt tout, (immobilier, LBO, sub-primes, hedge found, et tout les produits que de brillants financiers inventent en permanence pour jouer au loto et créer de la monnaie fictive... la bulle) et qui ont du être recapitalisées pour leurs jongleries financières par leurs sociétés mères de dépôt qui ont elles même dues être soutenues par l'état et la BCE
Nicolas Sarkozy avait annoncé des mesures... on attend qu'il décide d'interdire aux banques de détail d'avoir des filiales d'investissement (comme il était d'usage avant la dérèglementation) il est président du G20 et le président du FMI est Francais... arriveront ils à convaincre de revenir sur cette dérèglementation ?
on ne peut qu'en douter.

a écrit le 25/01/2011 à 13:26 :
sarko c'est le roi des demagogue il est pour renvoyer la classe moyenne au 19eme siecle vivement qu'il se casse!!!!!!!!!!!
Réponse de le 25/01/2011 à 14:14 :
a
a écrit le 25/01/2011 à 13:20 :
Le problème est que l'on n'écoute plus Monsieur Sarkozy. Il a dit , il a dit, il a promis , il a gesticulé, il a été ridicule et n'a rien fait. Alors les conseils de Monsieur Sarkozy...
a écrit le 25/01/2011 à 13:19 :
Après avoir été excellent hier, le Président lance ce jour une excellente initiative au profit des PME, qui ont bien besoin de financements pour se développer.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :