Appel d'offres éolien géant : Sarkozy prend l'air à Saint Nazaire

Nicolas Sarkozy confirme ce mardi l'appel d'offres pour l'éolien en mer, attendu depuis des mois, pour 3.000 MW sur cinq sites entre Saint-Nazaire et Le Tréport. La bataille s'engage pour attirer les industriels.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)

Le détail des sites côtiers sélectionnés pour l'appel éolien offshore français n'a été confirmé que ce mardi par Nicolas Sarkozy. Mais la taille de cette première tranche semblait acquise depuis quelques jours. Ce sera 3 gigawatts (GW), sur un total de 6 prévus par le Grenelle à l'horizon 2020. De quoi donner naissance à une véritable filière française. À en croire Philippe Cochet, senior vice president d'Alstom Hydro and Wind, l'éolienne offshore de demain sera une machine de 6 MW « direct drive », autrement dit sans boîte de vitesse, sur laquelle travaillent aussi bien Alstom, Siemens ou Vestas.

Et le français est dans le bon timing, avec un premier prototype en mer fin 2011 et un site pilote en 2013, largement avant l'entrée en service prévue pour les 3.000 MW de l'appel d'offres. Allié à EDF Energies Nouvelles dans le cadre d'un accord exclusif annoncé la semaine dernière, Alstom espère rafler « une part significative du marché français ». Si les modalités de l'appel d'offres devraient être précisées d'ici à la fin février, les résultats en revanche ne seront pas connus avant un an. Jusque-là, difficile d'être plus précis, mais Alstom envisage « des investissements industriels pérennes, comme dans l'hydraulique, qui emploie 1.250 personnes dans l'Hexagone alors que la France ne représente que 0,5 % du chiffre d'affaires du groupe ». Où ça ? « A priori près d'une des zones désignées, en fonction aussi de l'environnement industriel et universitaire... et pour servir tout le marché européen ».

Tous les détails dans les pages "green business" de La Tribune de ce mardi 25 janvier 2010.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 20/07/2011 à 17:46
Signaler
Il faut bien préciser que ce parc ne sera pas implanté à Saint-Nazaire mais devant La Baule et Le Pouliguen. Il ne sera pas visible de Saint-Nazaire. Sympa pour la baignade.

à écrit le 25/01/2011 à 23:58
Signaler
Le Centre d?Analyse Stratégique gouvernemental a remis au premier ministre un rapport sur les éoliennes incluant des comparaisons avec le nucléaire. Il reprend des éléments de l?Institut Montaigne? pour les démonter. Avec quelques affirmations qui so...

à écrit le 25/01/2011 à 13:44
Signaler
... et la marmotte, elle emballe le chocolat dans le papier alu... vivement qu'on aie tous une petite centrale nuclaire chacun dans son jardin, ça fera toujours plaisir aux anti verts...

à écrit le 25/01/2011 à 12:38
Signaler
L'éolien est le casse du siècle. Subventions pour installer; paiement du Kw au dessus du tarif . Paiement par les usagers. dans une société libérale c'est aux actionnaires éventuels de prendre des risques et de les assumer. L'état ne devrait rien à v...

le 25/01/2011 à 14:15
Signaler
D'accord à 300% avec vous. Quel gâchis financier (le prix de revient de son KW/h est 17 fois plus élevé que celui du nucléaire qui ne produit que de la vapeur d'eau) et écologique (une éolienne terrestre demande plus d'énergie au cours de sa fabricat...

le 25/01/2011 à 21:06
Signaler
Comment peut on dire autant de bêtise, est ce vraiment de l'ignorance ? le vrai coût du nucléaire est de l'ordre de 7 à 9 cts/kwh (externalités comprises) comment pouvez vous dire que l'éolien est 17 fois plus cher avec un tarif de rachat onshore à 8...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.