La croissance française a permis de créer plus de 120.000 emplois en 2010

 |   |  213  mots
Copyright Reuters
Selon les derniers chiffres de l'Insee et de Pôle emploi, les créations nettes d'emploi ont progressé au dernier trimestre 2010.

La reprise de l'emploi salarié en France amorcée début 2010 s'est poursuivie au cours des derniers mois de l'année sans toutefois connaître d'accélération marquée, montrent les chiffres publiés jeudi par l'Insee et Pôle Emploi. L'emploi salarié dans les secteurs principalement marchands a augmenté de 0,2% au quatrième trimestre, annonce l'Insee, confirmant ainsi sa première estimation publiée le 11 février.

Ce chiffre correspond à 37.600 créations nettes de postes (35.500 en première estimation) dans les secteurs marchands sur la période octobre-décembre, après 22.200 sur juillet-septembre. L'emploi salarié marchand représentait ainsi 16,0 millions de personnes fin décembre. Sur un an, il a progressé de 0,8%, ce qui équivaut à 124.600 créations de postes. Pôle Emploi fait état de son côté de 120.000 créations d'emplois sur l'ensemble de l'année (+35.900 au quatrième trimestre).

Les chiffres de Pôle Emploi ne correspondent pas exactement à ceux de l'Insee en raison d'un champ statistique différent, puisqu'ils prennent en compte exclusivement les entreprises affiliées à l'assurance chômage.
Quant à l'Acoss, la caisse centrale des organismes collecteurs des cotisations sociales, qui intègre les entreprises de moins de 10 salariés, elle fait état de 36.000 emplois créés sur octobre-décembre et de 164.000 sur l'année écoulée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/06/2011 à 14:14 :
Combien en précaires où a 20H/semaine.
Chiffres électoralistes. Quant on sait que 75 % des emplois crées aujourd'hui sont des emplois avec lesquels on ne peut pas vivre. Nous sommes des working poors.
La france de Sarkozy, c'est le modèle Thatchérien dont les anglais et les irlandais paient aujourdh'ui la facture.
C'est notre tour.
a écrit le 11/03/2011 à 7:09 :
Les français ne comprennent rien à ces chiffres! Ce qui serait "parlant", ce serait de donner des chiffres comparables de l'ensemble des emplois existants - tout confondu ( secteur privé, scteur public, secteur demi public etc... )- à des dâtes fixes annuelles, voire semestrielles et sur des bases de calcul identiques!
a écrit le 10/03/2011 à 23:07 :
Inutile de se vanter. Que représente 120.000 emplois alors que nous avons encore 4.000.000 de sans emploi, et plus de 10.000.000 de pauvres en France ?
a écrit le 10/03/2011 à 16:38 :
C'est comme pour le calcul de l'indice des prix! Faut-il tous les regrouper (ces organismes inutiles) et les mettre dans un...... bateau? les voyages en bateaux semblent être à la mode!! mais en fait la méthode coué de la chataigneraie fonctionne très bien!
a écrit le 10/03/2011 à 13:30 :
Encore un mensonge OFFICIEL pour influencer les sondages (autres mensonges).
C'est quand même beau la démocratie pour ceux qui tiennent les rênes !
Jean-Claude Meslin
a écrit le 10/03/2011 à 11:26 :
Encore un titre très politique, on regarde le passé. Ca serait intéressant quel est la balance absolue mois par mois entre 2010 et 2011. Au moins, on aurait un élément de comparaison création destruction. Idem pour 2009 - 2010. Se réjouir d'un chiffre brut est bon, d'une amélioration serait mieux. En outre, quel est la valeur moyenne de salaire pour les emplois créés en 2010 et 2009. Quel était la valeur moyenne de salaire pour les emplois détruits en 2010 et 2009. Idem pour 2011.
Encore une fois, un titre racoleur qui nie la réalité ou se refuse à la voir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :