Présidentielle : la percée de Marine Le Pen dans l'électorat populaire

 |   |  219  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Une enquête Ifop à paraître mardi montre que les ouvriers voteraient à 36% pour la présidente du Front national, Marine Le Pen, lors du premier tour de l'élection présidentielle.

Selon une enquête Ifop pour Paris-Match et Europe 1 portant sur les intentions de vote à la présidentielle Marine le Pen, la présidente du Front national, trouve un écho particulièrement favorable au sein de l'électorat ouvrier.

Selon l'étude, ils seraient en effet 36% à voter pour elle au premier tour. Ils voteraient à 17% pour Dominique Strauss-Kahn et à 15% pour Nicolas Sarkozy. Plusieurs sondages récents ont déjà montré que l'électorat populaire séduit en 2007 par Nicolas Sarkozy se détournerait du chef de l'Etat au profit de la présidente du Front national.

Invité de "Soir3 politique" sur France 3, Jean-Marie Le Pen, désormais président d'honneur du parti, a rappelé que "l'influence du Front national chez les ouvriers [avait] toujours été très grande". Lors de la présidentielle de 2002, le FN était "le premier chez les ouvriers, les chômeurs et chez les jeunes". "Ce mouvement ne fait que se développer avec Marine Le Pen", a-t-il dit.

"Les ouvriers, les employés, les commerçants, les artisans, les professions libérales [...] : tous ces gens-là voient bien leur situation se dégrader sous les gouvernements de la gauche et de la droite", a-t-il ajouté.

L'enquête d'Ispos, dont une partie a déjà été diffusée par le Journal du Dimanche, doit paraître mardi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/05/2011 à 15:36 :
oui je pense qu'elle sera elue en 2012
elle incarne nos vrais valeurs perdues depuis des annees par ce tapis de politique
qui ne pense qu'a leur ponce
Réponse de le 24/05/2011 à 14:57 :
malgré que j'adhère aux idées du FN çe parti ne passeras pas ?
Réponse de le 24/05/2011 à 15:00 :
bon j'admet qu'elle représenterais les raçines du travail et de la pensée française, mais sinçèrement je ne vois pas le FN passer en 2012 où en 2017.
a écrit le 02/05/2011 à 18:28 :
Vous m'avez censuré deux fois sur les racines du mal du FN, quand parlerez vous des slogans du FN lors du premier mai PS = SS quand arrêtez vous de faire passer le FN comme un parti démocratique Osez me publier. Vous faites la part belle aux pro FN dans les commentaires La FRANCE n'est pas le FN
a écrit le 27/04/2011 à 21:01 :
Ce désastre est de la faute d'une gauche qui croit s'adresser au peuple et qui n'y comprend toujours rien. Les intellectuels de gauche qui se croient dans un monde de bisounours feraient bien d'essayer de comprendre ce peuple auquel ils croient s'adresser plutôt que de vouloir le forcer à les comprendre. 36% des ouvriers voteraient Le Pen et 15% Sarko, si je compte bien, ça fait 51%, sans parler des 17% de DSK. Mais qui vote à gauche ?

Il serait temps que la gauche comprenne que la division est les idées souvent fumeuses que l'on entend encore si souvent font voter FN. Ils faudrait qu'ils comprennent que les idées de café du commerce du FN ne sont pas toutes ridicules et que les problèmes liés à l'immigration ne sont pas des illusions qu'on peut balayer d'un revers de main.

Il n'en reste pas moins que derrière le FN se cache le diable et que pour moi la gauche qui n'a pas su s'adresser à son électorat naturel est la première responsable de ce désastre.

J'ai peur.
Réponse de le 28/04/2011 à 17:24 :
Derrière l'UMPS se cache le diable avec les comportements pervers de la finance qui détruit la vie, l'environnement, le travail des Français avec 5 millions de chômeurs, 1.2 millions de Rmistes, et plein de clandestins qui coulent les services sociaux.
Réponse de le 29/04/2011 à 16:21 :
Sans oublier les quelque 1650 milliards d'euros de dette puiblique....
a écrit le 26/04/2011 à 19:04 :
Sarko a réussi la dernière fois à détourner l'électorat frontiste, mais bon, une fois mais pas deux! ils ne sont quand même pas si c....
a écrit le 26/04/2011 à 12:30 :
Tous les commentateurs politiques, journalistes et autres économistes nous inondent de leurs sarcasmes sur la "débilité" du programme économique du FN; mais quelles extraordinaires réussites que les divers programmes des différents gouvernements depuis 1981 !!! Que tous ces dépositaires du savoir fassent preuve d'humilité et surtout aient des propositions cohérentes au lieu d'anathèmes divers !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :