Impôts : Le bouclier fiscal restera jusqu'en 2014

 |   |  629  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les députés ont adopté dans la nuit de vendredi à samedi deux articles allégeant l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) et supprimant progressivement le "bouclier fiscal". Le vote solennel de ces mesures aura lieu mardi prochain, mais là l'opposition votera contre.

 

Une mesure de « justice sociale » : c'est ainsi que le ministre du Budget, François Baroin, a qualifié l'abrogation du bouclier fiscal dans la nuit de vendredi à samedi. Paradoxe : si les députés ont voté, cette abrogation à l'unanimité, elle est néanmoins dénoncée par l'opposition qui parle d'un "nouveau cadeau aux plus riches". Car de fait, contrairement à ce que la gauche réclamait, cette disposition, qui limite l'imposition à 50% des revenus, ne disparaîtra pas tout de suite du paysage fiscal : le bouclier n'est vraiment supprimé qu' « à compter des impôts directs payés en 2011 et 2012 au titre des revenus réalisés en 2011 ». Ce qui représentera encore un coût pour les caisses de l'Etat de 550 millions d'euros en 2012 et de 200 millions d'euros en 2013, selon le président PS de la commission des Finances de l'Assemblée, Jérôme Cahuzac.
Dispositif phare de la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy, le bouclier fiscal risque donc de rester un boulet pour la majorité avant la présidentielle de 2012. Car dans le même temps, comme prévu, les députés ont voté quelques heures plus tôt, vendredi, l'article 1er du collectif budgétaire pour 2011. Cet article met en musique la décision de l'exécutif d'alléger l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en contrepartie de la suppression du bouclier fiscal.
Cette réforme de l'ISF, qui s'applique dès maintenant, passe par le relèvement du seuil d'entrée dans cet impôt à 1,3 million d'euros contre 800.000 euros précédemment. Cette mesure permettrait d'effacer la facture au titre de l'ISF de 300.000 contribuables. Pour lisser les effets de seuils, un dispositif de décote est instauré pour les patrimoines compris entre 1, 3 million d'euros et 1,4 million d'euros, ainsi que pour ceux compris entre 3 et 3,2 millions d'euros. L'autre aspect de la réforme c'est un nouveau barème dont les taux sont désormais : 0,25% en dessous de trois millions d'euros de patrimoine, 0,5% au dessus.
Vendredi, lors des débats a été adopté un amendement permettant une petite réduction d' ISF supplémentaire au titre des enfants à charge. Cette disposition prévoit "porter le montant de cette réduction par personne à charge de 150 euros à 300 euros", en incluant les enfants majeurs qui font des études.
Mardi prochain, les députés procéderont donc au vote solennel de l'ensemble du collectif budgétaire. L'opposition a annoncé qu'elle votera contre. Le texte sera ensuite transmis au Sénat à partir du 21 juin. L'objectif du gouvernement est de faire adopter définitivement cette réforme avant la mi-juillet.

Déficit budgétaire alourdi


Par ailleurs, les députés ont adopté un amendement du gouvernement inscrivant au budget l'indemnité que la France doit verser à Taïwan dans l'affaire des frégates, après la confirmation en appel le 9 juin de la condamnation de Thalès., soit 630 millions d'euros, dont  170 millions pour Thalès et 460 millions pour l'Etat. Ce qui va peser sur le déficit prévisionnel pour 2011 des finances publiques, tout de même porté à 92,2 milliards d'euros, en grande partie à cause de cette indemnisation. Le ministre du Budget a promis de prochaines mesures d'économies pour revenir au déficit prévisionnel initial (91,6 milliards d'euros).
Les députés ont entériné l'article du projet de loi qui crée un fonds d'indemnisation des victimes du benfluorex, la molécule du Mediator, médicament accusé d'avoir provoqué la mort de 500 à 2.000 personnes.
A noter enfin que le projet de loi prévoit également un relèvement des taux des deux tranches supérieures d'imposition des successions et donations. Et il crée enfin une taxe sur les résidences secondaires des non-résidents ainsi qu'une taxe pour les contribuables ayant transféré leur domicile fiscal à l'étranger ("exit tax").

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/06/2011 à 21:06 :
et apres 2014 ?? apres avoir proné le 50 pour cent d'impot par rapport à ses revenus,serait -il capable de faire payer 100 pour cent ou plus des revenus ?? il y'a quelque chose qui ne colle pas.le minimum serait de conserver le plafonnement à 85 pour cent.
Réponse de le 15/06/2011 à 21:21 :
Ce ne serait pas la première fois que l'on ferait payer un impôt global supérieur au revenu.
a écrit le 14/06/2011 à 7:24 :
Bonjour,

Votre titre : Le bouclier fiscal restera jusqu'en 2014
porte à augmenter la confusion qui existe déjà!

Carte jaune.

cordialement;

giantpanda
Réponse de le 14/06/2011 à 8:05 :
ourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
a écrit le 13/06/2011 à 11:05 :
Si on supprimait la retraite à 62 ans en la maintenant à 60 jusqu'en 2070 ? Nous aussi, les pauvres, on aimerait pouvoir bénéficier de délais dans la mise en oeuvre des réformes.
a écrit le 13/06/2011 à 8:18 :
perte de 3milliards d'euros par cette réforme ISF qui avantage encore des riches alors que les travailleurs vont devoir travailler 1 journée A L'OEIL pour compenser à hauteur de 2 milliards. ..........
Réponse de le 13/06/2011 à 15:29 :
Ne te fais pas de soucis jossam,encore un peu de patience et les riches se seront tous barrés de ce pays et les autres auront été lessivés. Et tu verras tout ira beaucoup mieux dans ce pays sans riches ....
a écrit le 13/06/2011 à 6:35 :
Incryable comme ce gouvernement peut être stupide : aucune notion d'économie et un art consommé de se mettre à dos tout le monde. Les riches investirons toujours, mais hors de France.. Et nos entreprises auront moins d'argent et licencieront !A croire que Baroin est payé par la Chine etc...La France, pays de pauvres et qui entend le rester ! Et augmentation des aides sociales, et comme il y aura moins de riches, l'argent sera pris sur les pauvres...
Mais que la classe politique se rassure: ses privilèges, eux, ne seront pas touchés !
Réponse de le 13/06/2011 à 8:57 :
Vous avez raison à 100%
a écrit le 13/06/2011 à 4:07 :
L'ISF ? Mais le Monde entier nous l'envie !! C'est la punition suprême quand ils arrivent à la retraite pour ceux qui voudraient s'enrichir par leur talent et leur travail. Qu'ils aillent donc créer des emplois ailleurs ! On en veut pas. Et c'est très bien d'avoir pensé à Mme Sainclair en ayant dispensé de taxation les objets d'art et tableaux. Elle peut dormir tranquille sur son magot. Nous avons vraiment les meilleurs responsables politiques de la Planète. D'ailleurs on peut constater que le pays se porte à merveille... Que du bonheur !
a écrit le 12/06/2011 à 19:31 :
ISF toujours pas supprimée!. Décidemment nous combattrons toujours la richesse alors que le vrai combat à mener c'est celui contre la pauvreté. La France est un pays toujours mené par la haine et la jalousie de ceux qui ont réussi. Nous coulerons ensemble entre pauvres, et les riches que l'on rencontrera en France seront étrangers. Vraiment nul ce gouvernement! Aucune différence avec le PS! Le slogan UMPS de MLP est donc une réalité! Vivement 2012!
a écrit le 12/06/2011 à 17:58 :
Tout ça ressemble à une énorme magouille, une fois de plus. La bêtise et les turpitudes ont toujours cherché à se dissimuler dans les complexités, en voici encore un bel exemple. Bravo les politiques !
a écrit le 12/06/2011 à 14:28 :
Les "riches" seront encore une fois détestés dans ce pays et avec eux la réussite sociale qui fait marcher l'économie. Il fallait plus de pédagogie et expliciter une suppression de l'isf par un relèvement des droits de succession, c'est fait, mais surtout par une éradication des niches fiscales et une imposition au même taux des rev du kal et du travail, et cela, les Français auraient compris. L'isf est la deuxième lame qui vient tondre certains français car ceux-ci échappent en partie à l'IRPP grâce aux niches et à l'évasion fiscale(avocats fiscalistes). Si on avait rétabli la vérité au niveau de l'impôt sur le revenu, la suppression de l'isf était possible sans déclencher de polémiques inutiles. La droite la plus bête du monde a tout faux et le maintien du bouclier jusqu'en 2014 est une ineptie
a écrit le 12/06/2011 à 12:26 :
re bonjour

Veuillez ne pas tenir compte de mon précédent mail. Google n'actualise pas ses liens.
Navrée.
Cordialement
a écrit le 12/06/2011 à 10:44 :
"une meure de justice sociale" : et en plus, ils se foutent de notre gueule...
a écrit le 12/06/2011 à 6:01 :
Bonjour,
à la lecture des commentaires j'aimerais avoir votre définition des "riches" et des "pauvres". L'INSEE a défini le seuil de pauvreté; quelqu'un gagnant le SMIC n'est donc pas "pauvre" et même avec les diverses aides je me demande comment cette personne peut vivre dignement.
La notion de "riches" semble un amalgame de gens plus ou moins aisés et d'ultra riches (capital supérieur à plusieurs dizaines de millions d' ?).
Les ultra riches seront encore plus riches, les "pauvres" devront faire un trou de plus à leur ceinture (honnêtement je ne vois qu'une solution: qu'ils maigrissent), les gens aisés (encore faut il définir cette notion) feront eux aussi un trou à leur ceinture.
Concernant l'outil de travail: il n'est pas pris en compte dans la base de l'ISF, si vous possédez des usines, sociétés, c'est tout benef !!! Même si ces société ont payé l?impôt société (33% sur les benefs sauf pour celles du CAC 40 qui elles ont un traitement privilégié).
Ce qui me choque: ce sont les Betencourt, les capitaines d'industrie qui sont des intouchables qui eux bénéficient pleinement des avantages de ces mesures. Pas les gens aisés qui eux ont certes de gros revenus (définition encore des gros revenus) mais qui ne sont en aucun cas assimilables à ces grosses fortunes).
Quand dans un pays comme le notre l'écart se creuse,la classe dite moyenne disparait, cela devient vraiment très inquiétant.
L'état, dont les ressources sont nos impôts directs et indirects, (TVA, IR, IS, droit de mutation etc...) à le devoir moral d'aider les plus pauvres, de maintenir les structures nécessaires au bien être collectif (santé, éducation, transport etc..).
J'ai l'impression d'être dans un état dont le veau d'or adulé est l'argent. Le président, élu au suffrage universel, est le représentant du peuple français. Nous ne sommes pas à son service, c'est l'inverse !!! Nous lui avons confié notre bien collectif le plus précieux. On ne joue pas avec un tel bien surtout lorsqu'il est la propriété du peuple.
Voilà, c'est tout ^^
Réponse de le 12/06/2011 à 14:09 :
vos propos sont plein de sagesse et de bon sens, mais il faudrait pour pouvoir enfin un peu rêver qu'ils soient partagés par le plus grand nombre, et que nos "élites" consentent à les entendre. Espérons des jours meilleurs...
a écrit le 12/06/2011 à 5:10 :
La réunionite est bien française. Que du temps passé alors qu'il suffisait de faire comme les autres pays et supprimer l'ISF. En contre partiesur les impôts sur le revenu il suffirait d'augmenter le % à appliquer sur les hauts revenus tout comme sur les gros héritages. Ce serait plus facile et surtout plus juste économiquemet et socialement.
a écrit le 12/06/2011 à 4:39 :
merci de bien dire que le bouclier fiscal est "maintenu"; ailleurs on lit "supprimé " après>...
a écrit le 11/06/2011 à 18:17 :
tiens j'ai cru entendre 2011 ! maintenant c'est 2014 ? alors que le pays est en déficit et qu'on demande à la France d'agir ! ce sera donc aux pauvres de payer ? taxes cachées, redevances ! en tout cas nous autres français moyens, salariés déjà bien taxés (salaires csg) retraités il vous faudra PAYER ! en 2012 sanctionnez !
a écrit le 11/06/2011 à 16:00 :
On ne sait toujours pas si l'abattement de 30% de la résidence principale est
conservé et si cette modification fiscale s'appliquera dès 2011 (montant du
capital au 01/01/2011)
Si quelqu'un a des tuyaux
a écrit le 11/06/2011 à 15:39 :
Eh oui ça s'appelle vraiment de la stupidité et à ce niveau là c'est incroyable!!!. Ce qui est débile c'était le mode de calcul de cette impôt qui impose des biens sur une valeur "virtuelle". Ceci est bien une aberration. On est tous d'accord. Mais le principe en soit d'imposer le patrimoine lui était juste (quitte à faire payer plus de monde si besoin)... Mais au lieu de remettre à plat la logique d'imposition de l'ISF non seulement ils ne font que du rafistolage mais en plus cela va nous faire perdre des rentrés d'argent en cette période de crise sur les dettes d'états. Pitiés mais de quelle planète ils viennent ces gens qui votent pour ne pas être plus censés que ça... je sens que ça va encore et encore être du boycotte pour 2012 pour ma part...
a écrit le 11/06/2011 à 15:29 :
A vous lire, les pauvres sont des paresseux qui vous envient, complotent dans votre dos, et se baffrent d'aides sociales. Seuls ceux qui n'en côtoient pas peuvent tenir un tel discours. Vous vivez entre vous, dans vos résidences surveillées, loin des "gueux" que vous craignez tant. Ils sont pauvres, donc ce sont forcément des jaloux. Comprenez bien, messieurs, que la "plèbe" ne nourrit pas la même avidité et le même intérêt pour l'argent que vous. L'argent est un moyen (de paiement, entre autre), pas une fin. L'accumuler ne rend pas les autres jaloux. Ce que veulent ceux qui notamment sont assez fainéants pour ramasser vos ordure dès 5h du matin, ceux qui font les 3-8 chez PSA, ou ceux qui font fonctionner les rames de métro jusqu'à 1h30 le samedi matin; c'est que l'on arrête de leur dire de se serrer la ceinture tandis que des rentiers, des parachutés, des fils à papa se gargarisent au champagne. Bien sûr que les "riches" ne sont pas tous déméritants, mais de même, a contrario des millions de "pauvres" sont méritants.
Réponse de le 11/06/2011 à 19:58 :
Voilà enfin un commentaire raisonnable. De même j'ai lu récemment que les Grecs travaillent plus que les Allemands, alors que ceux ci les traitent de paresseux !!!
Réponse de le 12/06/2011 à 8:31 :
Oui la plupart des pauvres sont des fainéants ils ne veulent faire aucun effort. La
France est un pays qui offre tout pour que les personnes aie leur chance.J'ai juste de la pitié pour ceux qui sont malades ou handicapés.
J'ai été pauvre j'ai beaucoup travaillé depuis l'age très jeune j'ai réussi a avoir quelque chose et ça me révolte qu'on soit jaloux de moi.
Réponse de le 12/06/2011 à 16:42 :
par contre t'es pas encore assez riche Dada pour t'acheter quelques grammes d'intélligence, c'est balo alors va bosser t'as du boulot pour queques années... jaloux de toi... t'es mytho grave atteint quand même.
finalment la réponse est t'es un gros malade qui se prend pour un riche.
a écrit le 11/06/2011 à 15:16 :
Quelle honte... On leur laisse le temps de se retourner à tous ces pauvres Monsieur les députés de droite on s'en rappelera honte à vous
a écrit le 11/06/2011 à 14:48 :
dommage que a chaque fois malgré les termes employés on précise que la modification des lois est faite, dans votre article une personne normale va comprendre que c'est bouclé, on ne parle pas du sénat et de la publication de la loi.... nos médias nous asséme des vérités qui ne sont pas encore applicables, le procéssus du législateur n'est pas fini, on sait que lorsque l'on dispose d'une majorité à l'assemblée nationale on a presque terminée la discussion, mais si le sénat resort la taxation des oeuvres d'arts.... si on augmente le montant de la "décote" la tribune s'adressant à des décideurs qui connaissent un peu le travail législatif cela ne fait pas trés sérieux
a écrit le 11/06/2011 à 14:07 :
Les très riches peuvent dire merci : la tranche maxi de l'ISF est divisée par 3,6 (0,5% au lieu de 1,8%), et le bouclier fiscal subsiste jusqu'en 2014... Le premier cercle est content. Les autres devront compenser ce manque à gagner fiscal, puisque les caisses sont vides...
Réponse de le 12/06/2011 à 14:17 :
Très juste! Et les oeuvres d'art et niches isf préservés...
a écrit le 11/06/2011 à 13:31 :
Qu?on fasse fuir quelques ?uvres d?art (pas celles du Louvre mais celles accrochées au-dessus de la cheminée) ou qu?on fasse fuir les investisseurs et les entrepreneurs, il faudra choisir : créer de l?emploi et de la richesse en France ou permettre des tractations et plus-values avec une imposition dérisoire (les plus-values sur l?art sont six fois moins taxées que les plus-values sur les actions). La droite n?ose pas supprimer l?ISF et la gauche riche a instauré la défiscalisation de l?art. En conclusion, ou l?ISF est un mauvais impôt et on le supprime en le remplaçant par une tranche d?impôts sur les très hauts revenus ; ou c?est un excellent impôt et on y met tout le patrimoine pour que les possesseurs de toiles de maître paient au moins autant que les actionnaires ou propriétaires de leur résidence principale.
PS : qu?on arrête de nous faire croire qu?on ne peut pas évaluer l?art : toutes les toiles de grands peintres comme leur vente et plus-values sont connues et répertoriées, et il existe de très nombreux catalogues donnant le prix des objets de valeur. Quant au marché, il est estimé à plus de 40Milliards d?Euros.
a écrit le 11/06/2011 à 13:29 :
Et en 2011, on paiera quoi: application des nouveaux barêmes ou des anciens barêmes?????

J'ai besoin de le savoir pour ma déclaration d'IR puisque les investissement au capital d'une PME peuvent être déduit, dans une certaine proportion, de l'IR et/ou de l'ISF.

Réponse de le 12/06/2011 à 16:24 :
Il faut attendre que cela soit publié au Journal Officiel ...
a écrit le 11/06/2011 à 12:43 :
Je ne suis que légèrement imposé, c'est dire si je suis modeste.
Mais quand même je trouve que cet allégement me donne l'envie d'être riche.
Avant, du temps des Socialistes, il ne fallait rien espérer ni même rien tenter car de toutes façons ça allait être taxé !
Mais du coup je me prends à rerêver à faire fortune.
Et si je ne deviens jamais riche, au moins ça m'aura rendu mon rêve !
Avant on disait "vivre en Amérique", maintenant on pourra dire "VIVRE EN FRANCE".
Bon WE à tous....
a écrit le 11/06/2011 à 11:58 :
Pourquoi supprimé à partir de 2013 seulement ? Alors qu'on a un déficit énorme ? QUand on demande des efforts aux petits, c'est tout de suite. Mais quand on demande un effort aux riches, pour compenser un cadeau (réduction de l'ISF) c'est dans 3 ans !!! Les français en ont marre de toujours devoir privilégier les riches à leurs dépens. Sarko c'est pas en 2014 qu'on va le virer mais en 2012, désolé.
a écrit le 11/06/2011 à 11:55 :
encore une réforme qui vise tjrs les même riches voilà le président du pouvoir d'achats disait il toujours pour ses mêmes riches ses amis . nous depuis nous avons les franchises médicales du pouvoir d'achat disait il !!!!!!
a écrit le 11/06/2011 à 11:48 :
Ils ont fait des cadeaux aux plus riche et ne font aucun cadeaux aux plus pauvre et pour preuve,faire travailler ls bénéficiaire du RSA sans exonération sous prétexte qu'ils ont des devoirs
RSA : assistanat ou travail forcé ? Voilà comment ils présente là chose pour que là population qui se lève tôt ferme ls yeux.
Ah quant ls rafles pour le travail obligatoire sans rémunération ?
Je dit juste une chose, accrochez vous à votre travail parce qu'ils vont tout faire pour vous mettre dans là case RSA.
Se n'est plus l'immigration qui vas peser sur ls salaires maintenant, c'est ls pauvre !!
Honte à l'UMP qui veut bien dire ls lettres qu'il porte (Un Monde Pourri) représenter par des Pourri !!
a écrit le 11/06/2011 à 11:37 :
Vendredi, lors des débats a été adopté un amendement permettant une petite réduction d' ISF supplémentaire au titre des enfants à charge. Cette disposition prévoit "porter le montant de cette réduction par personne à charge de 150 euros à 300 euros", en incluant les enfants majeurs qui font des études: C'est une blague?!?!? Pour quoi pas leur donner des allocations à ces gens là...
Réponse de le 11/06/2011 à 15:52 :
ils touchent les alloc cess gens là car les allocs ne sont pas soumis aux revenus!!!
Réponse de le 11/06/2011 à 16:10 :
je crois me souvenir qu'un député socialiste a dit à l'attention du ministre du budget Barouin que "décidément rien ne leur faisait honte" . Comment ne pas partager cet écoeurement, et on va demander à certains de ceux qui touchent le RSA, d'effectuer quelques travaux d'utilité publique, car s'ils ont des droits , ils ont aussi des devoirs !!! le devoir du gouvernement n'est il pas de créer les conditions favorables aux embauches, ou de maintenir autant que faire se peut ceux qui existent encore. Donneur de leçons aux autres mais peu critique s'agissant de ses manquements
a écrit le 11/06/2011 à 11:27 :
Hahahaha Vivement 2012 que la gauche repasse et que l?impôt repasse à 70%. Et les mécontents ils se cassent, souviens-toi la France tu l'aimes ou tu la quittes !
Réponse de le 11/06/2011 à 20:07 :
Je confirme et je la quitte !
Depart en décembre !
Réponse de le 12/06/2011 à 9:46 :
Je l'ai déjà quitté et je ne le regrette pas... Et chaque années, je compte les économies réalisé.
a écrit le 11/06/2011 à 10:52 :
Moi je veux bien payer l'ISF demain sans aucun problème .
Réponse de le 12/06/2011 à 9:47 :
Peut-être que vous n?êtes pas assez intelligents pour être en mesure de payer l'ISF...
Réponse de le 12/06/2011 à 12:55 :
Ben: l'intelligence et le capital n'ont rien à voir ...
a écrit le 10/06/2011 à 17:41 :
Et voila: le Président avait promis la suppression de l'ISF, encore une promesse non tenue ! Je suis sûr qu'il va en faire d'autres.....A moins qu'il dise que l'on supprimera cet ISF ...après les élections !
En attendant, la France va continuer à s'enfoncer, les riches à quitter le pays et les investissements seront encore bloqués par cette stupidité qui dure depuis 30 ans et qui a une bonne part de responsabilité dans le déclin..
Réponse de le 11/06/2011 à 11:39 :
Les chiffres montrent que les riches ne quittent pas le pays et ceux comme hallidays paient plus en suisse tout en continuant à payer en france. Peu importe le nom donner à l'impot du moment que tout le monde participe d'une manière juste, ce qui n'est pas le cas, un pauvre dépense, c'est bon pour l'économie, un riche épargne, ça entraine les crises économiques (les 124 dernières)
Réponse de le 11/06/2011 à 21:39 :
Et où avez vous trouvé ces chiffres ? Auprès du syndicat (de gauche) des impôts ? Tous, je dis bien tous,les économistes déclarent que cet impôt fait perdre 10 milliards d'euro au pays chaque année.! Même Attali !) . Et que pour compenser il faut faire payer un peu plus les "non-riches", voire les pauvres.... Plus de 800 foyers fiscaux quittent la France chaque année. Je vous met au défi de prouver le contraire...
a écrit le 10/06/2011 à 15:02 :
Nos politiciens sont incapable de prendre des claires !
Soient l'on juge que l'isf est une absudité et alors on le supprime !
Soient l'on juge qu'il est necessaire et il n'y a aucune décote et un seuil à 350.000 euros !!!!
Mais voilà nos politique sont des rafistoleurs !
Alors ils perdront une chance de supprimer un impot nuisible et en plus il perdrons l'élection !!!
Quel gaspillage !
Réponse de le 11/06/2011 à 12:19 :
les pauvres paie pour les riches je suis un revolte gourvernement pourri en 2012 votez pour l ouvrier merci
Réponse de le 12/06/2011 à 5:17 :
Quand les politiques arrivent à faire "simple", c'est assez rare, on peut compter sur les énarques des services de l'Etat pour faire "compliqué". C'est apparemment ce qu'ils apprennent à l'ENA pour permettre à toutes les administrations d'intervenir, de s'immiscer et ainsi de dénaturer "l'esprit de la loi"
a écrit le 10/06/2011 à 14:54 :
Quelques commentaires de personnes situés bien à droite et en phase avec les idées du gouvernement actuel : les pauvres sont pauvres par leur faute (fainéants, assistés, etc ...) et les riches méritent leur statut grâce à leur travail, leur droiture et tout le bien qu'ils apportent à la société (je suis sûr que Mme Bettancourt est une personne déborder de boulot. A son age, ce n'est pas raisonnable).

Cette nouvelle réforme est dans l'air du temps et ce, depuis pas mal d'années maintenant. Elle contribue à répartir de plus en plus la richesse produite (eh, oui, il n'y a pas que les riches qui produisent de la richesse) vers une minorité de personne au détriment de la majorité.
Espérons que cela change un jour pour le bien de tous.

P.S : 1 million d'euro, cela représente 700 smig mensuel à peu près.Mais bon, il paraît que ceux qui touchent le smig sont beaucoup trop payés.
Réponse de le 11/06/2011 à 4:55 :
Heu, le SMIG n'existe plus depuis 22 ans. En France, c'est le SMIC. Et le SMIC est le salaire minimum, pas un salaire destiné à parvenir à 1.000.000 d'euros de patrimoine. Vous mélangez patrimoine et capital, ce qui n'a strictement rien à voir.
a écrit le 10/06/2011 à 13:57 :
aujourd hui ce sont les "riches" qui payent l'isf, qui payent l'ir (seulement un fr sur 2 le payent), les taxes foncières (car nous sommes propriétaire ). cela vous fait peut etre mal mais aujourd hui les riches payent l impot et les pauvres en profite pour recevoir leurs chomages et glander devant tf1. Maintenant imagine si il n'y avait pas ces personnes qui payent des centaines de milliers d'euro par an s'il n'y avait pas ces sociétés capitalistes qui payent des millions, voir milliards d'impot, s'il n'existait pas le chomage serait double et les impots triple. Et oui vous etes dépendant, de ce que vous critiquez
Réponse de le 10/06/2011 à 15:24 :
et qui achètera les produits et services offerts par? tout est une question d'équilibre, tout le monde doit travailler pour que tout le monde consomme et fasse tourner la machine3
Réponse de le 11/06/2011 à 11:02 :
Pauvres petits riches qui s'imaginent qu'ils particpent plus que les autres à l'impôt !
C'est honteux de dire cela ! Quand une Français paie par an un salaire mensuel alors qu'un autre paie la moitié de ses revenus, imaginez qui est le plus à plaindre après ! Tout est question d'équilibre et d'honnêteté ! Et faire croire aux Français que ce sont les riches qui paient leur chômage, le scandale, il est là... sujrtout que ce ne sont pas les chômeurs qui se trouvent à la rue par leur faute. Le CAC40 et les traders n'y sont pas pour rien ! Alors les investissements hasardeux, les délocalisations, les licenciements abusifs, ce sont les pauvres qui en sont responsables. Réfléchissez, M. ou Mme qui se cache derrière un pseudo bien mal choisi.
Réponse de le 11/06/2011 à 11:41 :
C'est étrange j'ai l'impression que ce sont les riches qui glandent, ils ne font pas leur ménage, leurs courses, faire faire le boulot par les autres n'est pas épuisant, investir en bourse ou donner des ordres ce n'est pas épuisant etc. De plus les riches comme vous dites reçoivent plus de l'argent public que les pseudos glandeurs.
Réponse de le 11/06/2011 à 11:48 :
Bonne réaction : complètement exaspérant de continuer à nous faire croire qu'il n'y a que les riches qui travaillent pour faire vivre de pauvres chomeurs qui ne rêvent que de glander - complètement lamentable
Que cette personne aille faire un tour sur le terrain au lieu de faire ces commentaires depuis sont quartier bourge
Réponse de le 11/06/2011 à 12:08 :
Faut pas oublié que la richesse d'un pays est produite par les travailleurs pas par les spéculateurs !!!!!
Réponse de le 11/06/2011 à 14:26 :
L' Europe n'est plus aussi productive qu'elle ne le fut il y a 30 ou 40 ans. La richesse "crée" aujourd'hui n'est due qu'aux injections de liquidité faite par la BCE pour tenter de relancer une vieille machine. Comme les banques ne prêtent qu'aux riches (!) ceux qui en bénéficient le plus sont les "riches". Vous avez déjà vu une paire de chaussure "made in France", une chemise "made in France" ou même un appareil photo "made in France" au super marché ?? Moi j'en ai jamais vu. Cependant les injections de liquidités ne sont pas gratuites. Ca sera nos enfants qui paieront le coût de ces injections (qu'on appelle "dettes"). Alors au lieu de pinailler sur nos "pauvres" sorts souvenez vous qu'il y a dans le monde 90% de la population qui rêveraient d'avoir 1/10 de ce que l'on a.
Réponse de le 11/06/2011 à 14:26 :
L' Europe n'est plus aussi productive qu'elle ne le fut il y a 30 ou 40 ans. La richesse "crée" aujourd'hui n'est due qu'aux injections de liquidité faite par la BCE pour tenter de relancer une vieille machine. Comme les banques ne prêtent qu'aux riches (!) ceux qui en bénéficient le plus sont les "riches". Vous avez déjà vu une paire de chaussure "made in France", une chemise "made in France" ou même un appareil photo "made in France" au super marché ?? Moi j'en ai jamais vu. Cependant les injections de liquidités ne sont pas gratuites. Ca sera nos enfants qui paieront le coût de ces injections (qu'on appelle "dettes"). Alors au lieu de pinailler sur nos "pauvres" sorts souvenez vous qu'il y a dans le monde 90% de la population qui rêveraient d'avoir 1/10 de ce que l'on a.
Réponse de le 11/06/2011 à 18:19 :
vous avez raison toto ! or ce sont les spéculateurs qui engrangent l'argent : voyez les salaires et bonus de la finance ! mr Pauget( de casa) par ex est parti avec un gros "paquet" même après ses choix désastreux en Grèce au crédit agricole .....
a écrit le 10/06/2011 à 13:11 :
Encore une réforme! Est-ce une manière de gouverner que de ch... des réformes? Nos parlementaires-fonctionnaires ne pensent qu'à pisser de la loi concoctée par le gouvernement au gré de leurs absences. Une vrair réforme de la République consisterait à supprimer le statut des fonctionnaires et à indemniser les élus au lieu de les salarier.
a écrit le 10/06/2011 à 12:58 :
Je m'estime de gauche est je suis pour le bouclier fiscal et contre l'ISF !

Pour un bouclier fiscal à 50% qui prenne en compte la totalité des revenus, sans déduction, ni abattement et le totalité des impôts directs comme indirects :
Il est vrai qu'un tel bouclier protègerais les travailleurs pauvres et les classe moyennes autant que les grandes fortunes !

Contre l'ISF, car si on dispose d'un patrimoine, c'est qu'on a déjà payé l'impôt sur les revenus qui ont permis de le constituer.

Pour l'imposition équitable de tous les revenus, qu'ils soient financiers, immobiliers ou salariaux au même taux progressif quel que soit le type de revenu.

Salaire : moins les frais engagés pour le gagner (déplacements, repas de midi, ...)
Revenus fonciers : au même taux, moins les frais, charges, assurances (sans amortissement de l'investissement, celui-ci étant récupéré dans la valeur du bien).
Plus-values de tout ordre : taxation maximum (50%), une fois déduit l'inflation et les investissement (travaux de rénovation, d'entretien, ....) et donc inversement proportionnelle à la durée de possession (autant pour les spéculateurs !).
Dividendes : taxation au même taux que les salaires (moins les frais de gestion de patrimoine et assurances)

Suppression des droits de mutation (achat de bien immobilier, héritage) en dessous de 5 millions d'euros, droit de mutation de 10% au dessus de 5 millions d'euro (parce que si tu achète une maison à 5M? ou si tu hérite de 5M? tu "profite bien" de la société et il est juste que tu contribue bien aussi !).
Réponse de le 11/06/2011 à 13:04 :
cela ne veut rien dire ce que vous écrivez:
le patrimoine peut provenir d'un legs, les travaux d'entretien ne sont pas des investissements, etc etc.
a écrit le 10/06/2011 à 12:37 :
si on cherche à réduire le RSA, c'est bien pour que cela profite à quelqu'un, en l'occurence à ceux qui payent l' ISF.
c'est la répartition de l'état, à l'envers! on augmente la pauvreté, pour concentrer la richesse.
chiche que ceux qui vont recevoir ces 150 euros supplémentaires embauchent quelqu'un au RSA pour cette même somme
Réponse de le 11/06/2011 à 18:22 :
qu'attendez vous pour sanctionner en 2012 les démagogues en place ? TRAVAILLEZ PLUS POUR GAGNER MOINS - LES RICHES SONT LES PREMIERS BENEFICIAIRES DE LA POLITIQUE ACTUELLE - SARKO A ETE ELU POUR CA- REVEILLEZ VOUS-
a écrit le 10/06/2011 à 12:21 :
Les gauchistes ne pensent qu'a vivre sur le dos des autres ils ont le sentiment que ceux
qui ont un million d'euros d'économies l'ont volé. C'est quoi un million d'euros aujourd'hui ?.
Ils n'ont surement pas travaillé 35 heures par semaine. Halte aux fainéants ils n'ont
qu'a bosser aussi au lieu d?âtre jaloux et la France se potera mieux.
Je suis désolé si mes mots sont durs mais j'aimerais qu'il y ai des politiciens capables
le disent a ma place.
Réponse de le 10/06/2011 à 12:39 :
Je vous prie d'excuser mes fautes de frappe j'ai écrit trop vite sans relire.
Réponse de le 10/06/2011 à 14:57 :
No problemo !
Seule la substantifique moelle compte !
D'autre part, je ne peux que vous encourager dans votre discour, car il résume bien mon avis !
Hélas, je suis de ceux qui ont pris le parti de partir ! Ce sera chose faite en fin d'année. Alors cette n+1 ime réforme, qui ne met en valeur que la lachete politique de ceux qui n'ont pas le courage de supprimer l'isf !! je m'en fo....
Réponse de le 11/06/2011 à 6:54 :
Surtout ne pas retenir ceux qui veulent partir, bien au contraire, mais etre extremement vigilant sur les ressources qu'ils puisent en France et les taxer fortement à la soource. Acteurs, auto, spectacle, sportifs, industriels....les interdire aussi de représentation nationale, il faut savoir ou on est.
Réponse de le 11/06/2011 à 10:43 :
Houlla! Que de mot blessant dans ces propos nauséeux!

Ben moi j'bosse 45 heures par semaines, comme la majeure partie des salariés du secteur de l'industrie qui travaille dans les PME PMI.

Dans des conditions parfois pas facile...Etant de plus dans un secteur de l'industrie "stressant" je rentre le soir avec mes dossiers à terminer pour repondre au client parfois mécontent, bref, je decroche pas!

Et pour quoi? Ben...un 1600 euros par mois net (enfin à 52 euros pret ^^)...

Les francais ne sont pas "faignant", les bourges non plus (en tout cas pas tous) par contre leurs arrogance commence à devenir penible.

Arretez de prendre les autres pour des anes, et arretez de vous plaindre bon sang! Vous les connaissez vous les Rmiste? Les RSA ISTE, les SMicard (hormis ceux qui bosse sous vos ordres?)

Moi, oui, je les connais, je les vois travailler...

Concernant vos impots, il est claire que VOUS n'en payez pas assez, et...dites vous une chose messieurs bourgeois et autres droitier, votre richesse, vous ne l'avez gagné que par l'intermediaire des ouvriers et autres smicard.

Alors, soyez fier de payer des impots, et fermer la.
Réponse de le 11/06/2011 à 11:12 :
Rassurez vous beaucoup de politiques et de média pensent comme vous! On les appelle "néo conservateurs" aujourd'hui ; fascistes ou royalistes dans le passé. Ils sont tous d'accord sur le fait que le travail (des pauvres) c'est la santé (des riches). Mettez les au travail forcé ces fainéants jaloux de vos "petits" millions! Sinon barrez vous à l'étranger : les parasites sont surement plus de votre côté.
Réponse de le 11/06/2011 à 11:46 :
cool, je suis tombé sur un nid. Bon, pour commencer qui a payé la crise ? et d'où est elle venue ? Ensuite être riche ne signifie pas obligatoirement beaucoup de travail. Ensuite on peut supprimer l'ISF mais également toutes les niches fiscales, sans exception. Et oui là les riches ne seront pas contents et devrons payer beaucoup plus que l'isf.
Réponse de le 11/06/2011 à 12:31 :
mais mon cher lolo, cassez vous !!!! les egoistes, heritiers et nationalistes maurassiens, dehors !!!
Réponse de le 11/06/2011 à 15:05 :
CHOMEUR = FAINEANT c'est bien connu on veut bien travailler mais quand les entreprises licencient pour augmenter les dividendes des actionnaires on fait comment!!!!!!
Réponse de le 12/06/2011 à 6:25 :
Cher Alain,
Votre discours m'interpelle: "(...)ceux qui ont un million d'euros d'économies l'ont (pas) volé. (...)" .
Il en faut du temps pour faire 1 millions d'? d'économie car vous parlez bien d'économie, c'est à dire de l'argent que vous pouvez mettre de coté. Certes ceci n'est pas être "être ultra riche", vous avez pu peut être acheté , grâce à des revenus du travail une rémunération décente, un bien immobilier puis le faire fructifier, avoir eu de la chance sur le marché financier, avoir hériter. Il n'y a de ma part aucune attaque. Vous avez peut être fait des choix pour constituer ce patrimoine. Mais s'il vous plait pensez à un grand nombre de la population qui gagne peu et qui ne peut travailler plus car comme vous le savez sans doute le chômage qui est une donnée importante de notre paysage économique et beaucoup s'accrochent à leur travail de peur de le perdre.
Réponse de le 12/06/2011 à 8:49 :
Bien sur si vous ne faites pas fructifier vos économies , sinon l'érosion de l'argent l'emporte.
Alors c'est légal et il faut aussi faire travailler la tête et ne pas laisser seul le banquier.
évaporer vos économies.
Réponse de le 12/06/2011 à 12:51 :
Cher Alain,
A partir de quel moment peut on faire fructifier ses économies ?
Il y a les "économies" nécessaires, tout français devrait pouvoir le faire, elles sont faites en prévention d'imprévus (voiture, maladie, chômage) ou pour améliorer le quotidien (vacances au ski ou lointaines, achat conséquents). Ces économies doivent être liquides immédiatement et sans trop de risques (enfin, cela n'engage que moi).
Les autres "économies" ne sont pas vitales pour assurer les aléas du quotidien et peuvent donc travailler: bourse, immobilier etc...
Je ne parle pas de l'économie souterraine ...
Il me semble qu'il faut déjà avoir les premières pour envisager les secondes.
Vous voyez je suis capable de "travailler la tête"(sic).
Ma question était simple: combien de français, travailleurs, chômeurs (personnes ayant travaillé) sont capables d'atteindre le 1er stade ???
Sincèrement je ne crois pas qu'il y ai beaucoup de "fainéants", je ne pense pas que le chômage soit vécu comme une libération.
Je désire juste que le débat soit plus élevé.
Chacun semble penser à ses préoccupations et non au bien être de la cité.
Vous possédez un certain capital, j'en suis ravie pour vous. "eddofr" (un participant à ce mur) semble détenir un capital de 5 millions mais ne pas être concerné par le bouclier fiscal, juste par l'ISF.
Si chacun défend son "bout de gras" nous n'irons pas loin ...
Pour redite: il m'arrive de temps à autre de "travailler la tête" ;-)
Réponse de le 12/06/2011 à 22:29 :
Je ne voudrait pas offenser qui que se soit car il y a des gens de gauche qui ne sont pas du tout jaloux et j'ai surtout beaucoup de compassion pour ceux qui sont malades ou handicapés. Si on a un très bon métier dans sa vie on peut très bien gagner sa vie ce que je souhaite à tout le monde.
a écrit le 10/06/2011 à 10:54 :
L'assemblée a approuvé le tas de turpitudes lié à l'ISF. Que de mièvreries, au nom de l'electoralisme ! Où sont donc les leaders de la nation ? Hélas, il n'y en a pas, la droiture fait défaut !
Réponse de le 10/06/2011 à 14:58 :
Droite et clairvoyance font défaut !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :