30.401 postes de fonctionnaires supprimés en 2012

 |   |  262  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Près de 150.000 emplois publics auront disparu sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Devant les députés de la commission des finances de l'Assemblée nationale, François Baroin, le ministre du Budget, a confirmé aujourd'hui la suppression de 30 401 postes de fonctionnaires dans le projet de loi de finances pour 2012 qui sera discuté cet automne. La moitié des suppressions concernera l'Education nationale. Seuls, l'enseignement supérieur, la Recherche et la Justice seront épargnés. C'est un peu moins que cette année ou 31 638 emplois publics doivent disparaître.

Mais au total, près de 150.000 postes de fonctionnaires de l'Etat auront été supprimés sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Ces réductions d'effectifs sont l'application de la règle du non remplacement d'un départ à la retraite d'un fonctionnaire sur deux annoncée par le chef de l'Etat en 2007 en même temps que le lancement de la Révision générale des politiques publiques (Rgpp), une politique censée rationaliser les dépenses des administrations tout en améliorant le service rendu aux citoyens.

L'Etat attend d'ici à 2013 environ 3 milliards d'euros d'économies de ces baisses d'effectifs. Mais la moitié de cette somme doit être rétrocédée aux fonctionnaires en activité sous forme de "retours catégoriels", c'est-à-dire de gratification supplémentaire.

Les 580 "opérateurs de l'Etat", établissements publics et autres offices plus ou moins indépendants, qui emploient tout de même 400.000 personnes au total, seront soumis, en 2012 comme en 2011, à cette même règle du non remplacement d'un départ sur deux. En revanche, les collectivités locales qui regroupent 1,7 million d'agents territoriaux, ne sont pas concernées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/10/2012 à 8:04 :
je suis agent technique pour la region paca avec 1265 euro pour un temp plein je suis pas sur que c est au fonctionnaire de faire des effort
par contre certain proviseur ou gestionaire de bahu gagne (3 689 ) 3 fois mon salaire une honte .
a écrit le 28/09/2011 à 14:07 :
Ceci est largement insuffisant... A ce rythme nous n'y arriverons jamais.
a écrit le 28/06/2011 à 11:36 :
Pourquoi ne pas multiplier par 10.
soit supprimer : 304010 postes par an!
ainsi en maintenant la cadence en 10 ans la France aura le nombre
idéal de fonctionnaires.
a écrit le 22/06/2011 à 11:59 :
D'accord pour le dégraissage mais pas pour celui de l'éducation nationale qui est tout simplement l'avenir de notre nation et donc la compétitivité et solvabilité de notre nation à long terme! Dégraissage en priorité au parlement français, dans les ministères et les administrations locales où les RH passent dans les bureaux pour vérifier que tout le monde est présent! Sinon il y a tellement rien à faire que personne ne constaterait l'absence d'un employé! Et il y a du travail à faire pour réduire le coût des administrations. La surface au mètre carré par fonctionnaire est très élevée. Il y a une énorme marge de manoeuvre pour économiser sur les coûts de fonctionnement! La délocalisation des administrations centrales à l'extérieur de Paris coûterai bien moins cher au contribuable! Là aussi on peut faire d'énorme progrès et redonner enfin du travail aux campagnes françaises, rééquilibrer le développement du territoire et ainsi rendre l'accession à la propriété plus facile pour tout le monde! Paris est trop cher, trop saturé, il est urgent d'agir!
Réponse de le 22/06/2011 à 14:17 :
Houla mon brave, vous allez bien trop loin ! Ce que vous dites relève du bon sens, ce ne sera donc jamais appliqué en France.
Réponse de le 22/06/2011 à 16:39 :
d'accord pour transférer les administrations centrales en dehors de PARIS et de transformer les M2 libérés en logement social. mais comme le dit ttt c'est trop simple pour que se soit appliqué !
Réponse de le 22/06/2011 à 21:05 :
Du bons sens mais la politique actuelle n'en prend pas le chemin ! Exemple dans l'éducation nationale plus le recteur, plus les chef d'établissements arrivent à supprimer des postes et des heures d'enseignements et plus ils peuvent augmenter leurs salaires avec des primes ; 25 000 E par an pour les premiers et 4000 E par an pour les seconds... Voilà les mesures de retour catégoriels du gouvernement : plus l'administration supprime des postes d'agents de terrains et plus les administratifs s'enrichissent...
Réponse de le 28/06/2011 à 14:35 :
Pourquoi ne pas transférer certains emplois publics en dehors de la France et en améliorer l'efficacité (à la BPO anglo saxon!!). A tout au hasard, les pays comme roumaine ou la Tunisie peuvent être candidats..

Cela donnerais une meilleure satisfaction aux français, aiderais à développer ces pays et réduirais les dettes!!
a écrit le 22/06/2011 à 11:49 :
Enfin ,dans ce pays, je pense qu'il faut tout supprimer!!! rien ne fonctionne! la faute à qui? Aux fonctionnaires où à ceux qui dirigent le pays!!!!!!!!
a écrit le 22/06/2011 à 11:45 :
Je dois avouer que c'est le meilleur moment pour annoncer cette décision .... juste avant les 2 longs mois de vacances payés par les contribuables qui en ont marre de toutes ces disparités dans notre société. Et que dire de l'affaire Ferry .... pendant ce temps là, il y en a qui souffre de la crise alors ayez un peu de décence !!
Réponse de le 22/06/2011 à 21:03 :
Si quand vous écrivez 2 long mois de vacances payés vous pensez aux enseignants alors vous pouvez vous rassurer ça ne coutera rien aux contribuables car le salaires des profs est calculé sur 10 mois avec 2 mois de congés sans solde (juillet et aout...). Et ce depuis 1950...
Réponse de le 23/06/2011 à 9:22 :
C'est comme le 13ème mois, cela revient au même. Si vous faites le calcul sur 12 mois, cela correspond à un salaire plus que correct. Demandez à votre ministre qui ne sait pas faire une règle de 3 !!!
a écrit le 22/06/2011 à 11:42 :
Bravo d'avoir eu le courage de supprimer tous ces postes inutiles, si cela n'avait pas été fait notre déficit serait bien plus important et nous pourrions nous trouver dans la méme situation que la Grèce et l'Espagne. Il faut absolument continuer à faire des économies et multiplier les controles d'aides sociales.
Réponse de le 22/06/2011 à 12:24 :
Le probleme c est justement qu'il n a pas supprimer des postes inutiles, je ne suis pas pro fonctionnaire et je pense aussi qu il faille pas forcement moins d etat mais plutot mieux d etat...

Qu'est ce qu il a supprimer au juste: des instits, de prof, des assistant d education, des flics, des gendarmes, des infirimiers... en gros pas les plus gros salaire et pas les moins productif je pense...

Par contre combien de secretariat d etat inutile et avec des Haut fonctionnaire qui eux nous coutent cher, petit exemple alors qu il n y a presque plus d ancien combattant de 14/18 et 39/45 on a toujours un ministre et un secretaria d etat dédiés aux anciens combattant, combien de commission avec tout leurs secretaires et assistants pour pondre des lois et des directives jamais applique.....

Degraisser oui mais la ou c est nécéssaire: La Haute fonction publique des copains
a écrit le 22/06/2011 à 11:32 :
Maintenant il faut supprimer tous ces politiques qui nous coutent très chers et qui vivent sur le compte de la république.(VOITURES CHAUFFEURS,PERSONNELS,HABITATION,RETRAITE DOREE,ect.....)
Réponse de le 23/06/2011 à 3:59 :
@le Renard,des seigneurs! A se demander si la révolution a bien été utile?
a écrit le 22/06/2011 à 9:07 :
il était temps de faire le ménage, maintenant les fonctionnaire vont peut être justifier leur salaire et leurs avantages, que l'on dégraisse tous ces services surpeuplés est nécessaire!
a écrit le 22/06/2011 à 5:21 :
@benalex, une mise à jour devait être faite! l'hôpital manque de soignants, un réajustement d'effectif , devrait être fait!! pour la bon fonctionnement de ce dernier! Le Président SARKOZY a fait le ménage, mais il reste encore de la poussière,dans certaines administrations!! ils faut des fonctionnaires dans le pays! un équilibre dans les administrations!!!!! mieux gérer.
Réponse de le 22/06/2011 à 10:02 :
L'hopital coûte le double que les cliniques à opération identique!
chercher l'erreur
Réponse de le 22/06/2011 à 11:42 :
l@ ilse ,les salaires des infirmières et des aides soignantes sont minables! pour des heures et des heures de service, le bénéfice profite aux actionnaires et aux médecins ! certaines cliniques déposent le bilan a se demander où passe les bénéfices? ou mauvaise gestion!
Réponse de le 22/06/2011 à 13:15 :
@mieres. mais vous ne pouvez nier le fait qu'un coût d'op. est le double dans le privé que dans le public, quant aux salaires ils ne sont pas doubles n'est ce pas. Gabegie peut être puisque fonds publics donc pas "les miens".
a écrit le 21/06/2011 à 20:03 :
enfin quelqu'un qui a osé dégraisser le mamouth !!!! Bravo
Réponse de le 22/06/2011 à 5:40 :
Ne pas oubler de supprimer tous les nouveaux emplois crés dans les ministéres pour les amis de mes amis avec des salaires autres que la moyenne des fonctionnaires?
Réponse de le 22/06/2011 à 11:58 :
Mamouth avec un m !!!vous avez raison, les enseignants ont vraiment perdu leur temps avec certains élèves.
a écrit le 21/06/2011 à 19:56 :
Vous écrivez "150000 emplois auront disparu sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy", comme s'il s'agissait d'un drame. En réalité, c'est une bonne nouvelle pour les contribuables . A partir de 2012, ce sont 3 milliards d'euros par an qui seront ainsi économisés (beaucoup plus en réalité puisqu'ici les retraites ne sont pas prises en compte, même si une partie est reversée aux fonctionnaires pour améliorer leurs salaires). Mais franchement , je suis d'accord avec ceux qui demandent la suppression d'un million de postes, c'est-à-dire 20% des effectifs globaux des fonctionnaires. Les Britanniques,qui sont plus réactifs que nous dans la crise, vont en supprimer 400000 en 4 ans.
Réponse de le 22/06/2011 à 1:37 :
Oui j'ai une idée pour atteindre rapidement ces 20% en moins ... comme pour la santé on ne peut pas faire grand chose on va agir essentiellement sur l'enseignement ou 40% de gain devra être fait et c'est très simple : école ou université 3 jours par semaine seulement !! Week end le Mercredi soir pour nos enfants !!
Réponse de le 22/06/2011 à 8:04 :
à Tonio Delavega
En université on a deja 3jours de cours par semaine (18-20h de cours par semaine ...)
Réponse de le 22/06/2011 à 10:25 :
Pour l'enseignement il suffit d'augmenter le temps de travail des profs de 18heures par semaine à 24 heures et on obtient un gain de productivité de 30%!
Ensuite on fait les formations de prof,le rattrapage des élèves pendant 4 semaines des vacances des profs et on augmente la productivité de 15% supplémentaire c'est tout simple! mais il faut avoir le courage de remettre en cause les avantages que se sont octroyé la corporation des profs
Réponse de le 22/06/2011 à 12:00 :
Bizarre, il y a moins de fonctionaires mais je paie toujours autant d'impôts quelqu'un peut il m'expliquer pourquoi.
a écrit le 21/06/2011 à 19:35 :
Tant que de tels "retours catégoriels" auront lieu, cela ne servira à rien : le déficit budgétaire peut dépendre tant du nombre de fonctionnaires que du niveau de leur salaire. Une mesure impopulaire pour si peu de retour sur investissement, c'est du gâchis. On se prépare donc les hausses d'impôt en 2012.
a écrit le 21/06/2011 à 18:58 :
c'est un effort louable mais il faudrait les réduire d'au moins un million pour que cela soit efficace sur les finances publiques!
En augmentant la productivité des fonctionnaires restant on aurait le même service voir mieux car souvent ce sont des empêcheurs de productivité pour le privé qui turbine un max pour les payer.
Tous le monde le sait mais personne n'ose le dire!!
Réponse de le 21/06/2011 à 19:46 :
Bravo! c'est enfin dit.
Réponse de le 22/06/2011 à 5:30 :
pour augmenter la productivité des fonctionnaires faudrait-il déjà simplifier la législation, et le mille feuille administratifs. Facile de tirer sur les "faisous" mais les responsables ne sont pas la base mais bien les dirigeants politiques de tous bords qui ont à coup de mesures électoraliste entrainées la france dans une situation financière plus que tendue, incapable d'avoir des marges de manoeuvres financières en cas de crise. Mais que les français ne s'y trompent pas d'une façon ou d'une autre ils paieront doublement par l'augmentation de l'impot sur le revenu ou des taxes et par la fin de la gratuité de certains services publiques qui tôt ou tard seront privatisés (utilisateur = payeur)
a écrit le 21/06/2011 à 18:43 :
"En revanche, les collectivités locales qui regroupent 1,7 million d'agents territoriaux, ne sont pas concernées."

On a tous dit, le système est pourri jusqu'à la moelle...
Réponse de le 21/06/2011 à 18:59 :
tu as raison!
Réponse de le 21/06/2011 à 19:37 :
il faut supprimer le statut .....et pas le nombre
Réponse de le 22/06/2011 à 5:11 :
Effectivement. Mais les collectivités locales ont une certaine indépendance... elles sont de plus majoritairement à gauche, donc ça n'est absolument pas dans leur stratégie. Et puis la création d'emplois pour gagner des voix, ça n'est pas une illusion, c'est bel est bien comme cela que ça marche. Pas toujours, bien sur, mais souvent.
Réponse de le 22/06/2011 à 5:29 :
@gil, Les fonctionnaires ne sont pas des rois! ceux qui gagnent trente fois plus qu'eux , et je reste modeste ils se glandent au soleil, et toi tu travail pour eux! il y a des choses à faire dans la fonction publique comme dans le privé, il ne faut pas que les FRANCAIS se divisent!!!!
Réponse de le 22/06/2011 à 5:39 :
quand l'économie ne fonctionne plus, il faut des responsables!(les fonctionnaires ,les étrangers, et encore!! les gris , les jaunes!!!!) Ne pas tomber dans le panneau! certain politiques se servent de ces arguments! 2012 arrive à vous de faire le bon choix
Réponse de le 22/06/2011 à 9:59 :
OUI MAIS LA PRODUCTIVITÉ MOYENNE D'UN FONCTIONNAIRE EST DE 50% PAR RAPPORT AU PRIVE C'EST UN FAIT!!!
Réponse de le 22/06/2011 à 10:06 :
la vérité est que le nombre beaucoup trop élevé de fonctionnaire provoque des déficit très important dont le pays ne se relèvera pas si rien n'est fait de façon importante et non symbolique
a écrit le 21/06/2011 à 18:11 :
150000 suppressions de fonctionnaires en 5 ans, voilà, à terme, environ une économie de 150 milliards d'euros, ce n'est pas peu et c'est une bonne chose dans notre pays qui croule sous la dette. Espérons que cet effort ne sera pas vain et que le retour de la gauche, inconsciente et démagogue dans ce domaine, ne le compromettra pas ! Leurs propos sur un retour à 60 ans pour l?âge de la retraite me laissent très sceptique.
Réponse de le 22/06/2011 à 11:57 :
@ tous , dans la vie chacun fait un choix, celui qui désire être fonctionnaire il est libre! il ne faut pas jalouser! il faut de tout pour faire un monde! guerre inutile!, ceux qui gagne beaucoup d'argent sur le dos des pauvres gens, personnes ne s'en occupe!!!!!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :