Le nouveau plan d'austérité "spécial AAA" prend forme

 |   |  620  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
D'ultimes consultations se poursuivaient dimanche autour d'un nouveau plan d'austérité, avant sa présentation lundi par François Fillon qui pourrait annoncer, entre autres mesures, une hausse ciblée de la TVA, la seconde "journée de solidarité" ayant en revanche pris du plomb dans l'aile.

C'est le Premier ministre lui-même qui présentera ce "plan d'équilibre des finances publiques" au cours d'une conférence de presse lundi à midi avant de parler aux Français au cours du journal de 20h00 de TF1.
"L'heure de vérité a sonné", a averti François Fillon alors que l'exécutif, sitôt le chapitre du G20 refermé, se remettait à la tâche ce week-end pour dénicher les 6 à 8 milliards d'euros indispensables au respect des engagements financiers internationaux de la France.
Rien n'a filtré des réunions qui se sont tenues tout au long du week-end mais, selon certaines sources gouvernementales, l'idée d'une nouvelle "Journée de solidarité", sur le modèle de celle qui concourt depuis 2004 à la prise en charge des personnes âgées et des handicapés, tenait "moins la corde" dimanche.
Quoi qu'il en soit, François Fillon a prévenu que le budget 2012 sera "l'un des plus rigoureux depuis 1945" alors que l'économie française s'enfonce dans le marasme, avec une prévision officielle de croissance ramenée de 1,75% à 1%.
Abonné à l'annonce des mesures qui fâchent, après avoir déjà présenté fin août un premier plan de rigueur de 12 milliards d'euros, le Premier ministre "va dire que notre objectif est un retour à l'équilibre budgétaire en 2016", selon le ministre du budget, Valérie Pécresse.
"La ligne directrice ce sera d'abord des économies en dépenses, et puis de la justice", c'est-à-dire que "tout le monde paiera à due proportion de ses capacités", a-t-elle déclaré.
Depuis octobre, Paris vit sous la menace des agences de notations. Moody's a placé le précieux "Aaa" de la France sous observation et s'est donné trois mois pour décider ou non d'abaisser la perspective de la note française de "stable" à "négative".
Sur le détail des mesures, les débats au sein du gouvernement allaient encore bon train dimanche. Ministre influent, Alain Juppé a de nouveau défendu l'idée d'une hausse ciblée de la TVA, "un impôt qui est bon pour l'emploi".
Le taux réduit appliqué à la restauration, aux travaux de rénovation des logements ou aux divers emplois à domicile pourrait être relevé de 5,5% à 7%, au grand dam des organisations professionnelles.
Autre piste fiscale envisagée : une surtaxe exceptionnelle sur l'impôt des sociétés, visant les grands groupes.
L'opposition et les syndicats ont déjà sonné la charge. Le candidat PS à la présidentielle, François Hollande, verrait dans une hausse de la TVA "la preuve de l'inconstance, de l'incohérence de la politique qui est menée depuis 2007".
Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de Gauche, fustige "cette politique (qui) conduit à un affrontement avec le peuple et à l'affrontement des peuples entre eux".
"Ce sont des mesures qui font payer la population au lieu du système financier qui a la lourde responsabilité de la crise actuelle", a dénoncé le député PS Arnaud Montebourg, stigmatisant "les agences de notation (qui) devraient être mises hors la loi".
Eva Joly, candidate d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), a regretté que Nicolas Sarkozy n'ait pas le "courage" de s'attaquer "aux lobbies des niches fiscales". "Les solutions proposées sont du saupoudrage", a-t-elle dénoncé, elles "manquent de courage politique".
A l'unisson, le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, et celui de la CGT, Bernard Thibault, ont rejeté l'idée d'une nouvelle journée de solidarité, qu'ils ont assimilée à du "travail gratuit".
Quant à la CFTC, reconnaissant qu'il y a "des problèmes budgétaires" et qu'il "faut trouver de l'argent", elle a avancé une "contre-proposition" iconoclaste : réduire de 577 à 300 le nombre des députés pour un gain annuel de "277 millions d'euros".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2011 à 16:12 :
Réduire le nombre des sénateurs et tout le tralala de leurs épouses, des ambassadeurs de toutes sortes, dont d'anciens ministres & autres aux revenus grotesques..;
L'ancienne classe moyenne retraitée n'est vraiment pas riche: à 23 ans, j'ai eu ma 1°voiture; puis un appartement; là: retraitée je n'ai plus les moyens d'en avoir une; je paie impôts , mutuelle, loyer et autres et j'ai à peine de quoi vivre... les aides: pas le droit. On en a MARRE, mais on est plus encore plus enthousiastes que nos politiques rabat-joie.
Souvent invitée en Grèce, je passe pour une pauvre!!!! Allez-y, vous verrez que beaucoup vivent bien mieux que nous!!! ils vont en Bulgarie s'approvisionner en BMW!!!
a écrit le 07/11/2011 à 9:02 :
bravo pour la solution évoquée par la cftc bien que n'étant pas associé à ce syndicat j'en approuve l' idée abaissons le nombre de nos représentants et de nos représentations , et que l'on ne vienne pas dire que cela nuit à la démocrartie c'est le contraire qui se passe paradoxallement trop de réprésentants nuit à la démocratie (plus de prises directes )
Réponse de le 07/11/2011 à 9:20 :
Il faut également réduire le nombre de sénateurs car nous en avons plus que les Etats-Unis, ce qui ferait au moins 1 milliard d'euros d'économies en cas de réduction des députés + sénateurs. Bravo la CFTC !
Réponse de le 07/11/2011 à 10:25 :
Plus que favorable à l'idée.
En sus de l'économie réalisée, cela aurait à mon sens un impact supplémentaire : LE STATUT d'intouchables de la République en serait ébranlé et inciterait ceuxx qui garderaient leur poste à un peu moins de légèreté et de mépris du contribuable. Ces mesures devraient s'accompagner de réductions drastiques des 'frais annexes' qui sont trop généreusement alloués à nos élus et d'une application bien plus stricte du non cumul !
Réponse de le 07/11/2011 à 10:55 :
Le gouvernement doit nous fournir le coût réel des députés et sénateurs avec les droits à la retraite qui sont énormes. Ainsi, un député qui a fait 5 ans de mandat peut toucher une retraite de 5000 euros environ à vie !
a écrit le 07/11/2011 à 9:00 :
Voici un site qui montre les vrais chiffres de la dette où l'on voit que c'est la sécurité sociale qui accroit la dette et non pas l'état et ses fonctionnaires...
http://www.les-crises.fr/category/crise-de-la-dette/
a écrit le 07/11/2011 à 7:43 :
Ce plan d'austérité, c'est queue dalle, juste de la poudre aux yeux ou encore une météorite par rapport à une galaxie des dettes.La dette française qui est astronomique doit être traitée en termes utilisés en astronomie.
a écrit le 07/11/2011 à 5:57 :
100 députés et 100 sénateurs suffiront largement.
a écrit le 07/11/2011 à 5:50 :
Joyeux Noël et Heureuse année 2012. "je ne vous mentirais pas, je serais le président du Pouvoir d'Achat ; travailler plus pour gagner plus ; je n'augmenterais pas les impôts ; etc..." - La réalité nous a rattrapée. Finalement, les élections c'est toujours le plus menteur qui gagne. J'ai franchement des doutes pour les prochaines élections quant aux programmes qui vont nous être annoncés.
a écrit le 07/11/2011 à 5:43 :
Ah, il va falloir ressortir les vielles recettes : Rutabaga, topinambour, et...marché noir.
a écrit le 07/11/2011 à 5:11 :
Reduire le nombre de parlementaires et leur train de vie.. la niche Copé et d'autres tres couteuses.. cibler les aides..
a écrit le 06/11/2011 à 23:48 :
je suis toujours plus outrée d apprendre que le Président dépense 37.000? pour occuper une suite au Majestic Barriére durant leG20 alors qu il aurait pu dormir dans les bâtiment de la préfecture de Nice et commencer à réduire son scandaleux train de vie...et ça ose nous parler de récession...
Réponse de le 07/11/2011 à 9:58 :
37000 euros? C'est confirmé? Combien de jours?
a écrit le 06/11/2011 à 22:52 :
Supprimons les cadeaux aux copains : la TVA réduite pour les restaurateurs (3 milliards par an), la loi Scellier pour les amis promoteurs Bouygues et autres : 3 milliards en 2011, sans doute 5 en 2012, 7 en 2013... (eh oui un logement Scellier ça donne des réductions d'impôt pendant 9 ans...donc il faut cumuler les sommes qui augmentent chaque année) et bien d'autres... déductions fiscales pour plus values immobilières (il en reste) Ca fait déjà au moins les 8 milliards recherchés.
Réponse de le 07/11/2011 à 5:36 :
C'est drôle, vous ne dites rien des 7 milliards donnés à l'Irlande puis des 17+15 donnés à la Grèce.
a écrit le 06/11/2011 à 21:50 :
aprés les députés, il y a les sénateurs, le conseil économique et social et régions et départements à fusionner. C'est uniquement aprés cela qu'on acceptera la hausse de la TVA.
a écrit le 06/11/2011 à 21:03 :
On ne produit presque plus rien en France , on importe tout et pour des centaines de milliards et la TVA que le gouvernement veut augmenter c'est celle qui touche les produits de premières nécessité (donc les plus pauvres), et celle qui touche les rares secteurs d'activité de main d'oeuvre : travaux et restauration !! C'est le travail au noir qui va être content car ils ne sauront même pas dégager quelques fonctionnaires qu'ils exècrent pour contrôler la fraude au travail au noir ... La men ta ble !!!!!
a écrit le 06/11/2011 à 20:34 :
la reduction du nombre de députés, senateurs et du train de vie de tous les élus me semble etre une voie à explorer rapidement plutot que de taxer les plus faibles.
1% c'est la croissance 2011, pour 2012 c'est plutot 0% qui se profile...ce serait plus honnete de faire un budget sur cette base
Réponse de le 06/11/2011 à 20:52 :
@ reduction: tu as parfaitement raison, mais comme c'est eux qui décident, je crois qu'ils préfèreront te mettre une balle dans la tête que de s'en mettre une dans le pied :-)
Réponse de le 06/11/2011 à 21:10 :
Pour 2012, ce ne sera pas Zéro de croissance, mais plutot - 2% de récession brutale et qui pourrait bien durer quelques années ... n'oublions pas la misère qui gonfle partout, les collectivités locales endettées jusqu'au cou, les PME qui vont périre... les malades qui ne vont plus pouvoir se soigner, la décrépitude des drogués ... et les friches industrielles qui vont continer de s'étendre comme une nappe de pétrole d'un pétrolier échoué, le tourisme qui s'écrouler comme suite de la misère peu ragoutante pour les voyageurs ...
a écrit le 06/11/2011 à 20:22 :
Ce monsieur Fillon me fait bien rire.... après 4 années de gagébie, voilà qu'il nous propose un budget plus stricte encore.... euh? Franchement, quelle crédibilité alors que les cadeaux ont été légion depuis 4 ans? restaurateurs etc...Il ferait mieux de revenir à laTVA à 19.6 sur les restaurants et supprimer légion de niches...., réduire le train de l'état et baisser le salaire de certains ministres.
Mr Fillon ne sera plus là dans 8 mois, alors.......il me fait rire. Il croit vraiment que les français croient en lui? Il verra en 2012 comme on apprécie son gouvernement...hahaha
Réponse de le 07/11/2011 à 7:22 :
c'est faux pour les restaurants. La TVA sur les hotels est de 5.5%, pourquoi ? le nombre de créations de restaurants est en forte croissance. les restaurants ne sont pas un produit de luxe, ils fournissent des repas à midi a énormément de professions, il y a une inégalité avec les grandes cantines à 5.5%.
a écrit le 06/11/2011 à 20:09 :
TVA bonne pour l'emploi ??? Les entreprises défalquent de leur compte la TVA (TVA reçue moins TVA payée), c'est donc pour elle une opération neutre. Alors, devinez qui paie :-)
a écrit le 06/11/2011 à 19:41 :
Chouette! on va quotiser une journée de solidarité avec les banquiers!
a écrit le 06/11/2011 à 19:10 :
Juppé, toujours sa vieille lune sur la TVA après avoir sévi en 1994 (ou 95). Comment peut-on dire qu'un impôt est bon pour l'emploi.
a écrit le 06/11/2011 à 19:07 :
tout le monde paiera suivant ses capacites" dixit Fillon combien vont payer les politiques ? je propose - 30% a tout ce beau monde ainsi que sur leur retraite ce qui ferait de sérieuses économies et qui serait enfin un peu plus égalitaire mais faut pas réver !!!! la justice ils ne connaissent pas!!!!
Réponse de le 06/11/2011 à 21:05 :
attention quand la droite dit "justice" c'est la flat tax : tout le monde paye le même pourcentage pauvre ou riche !!!
a écrit le 06/11/2011 à 19:04 :
6 milliards, c'est ridicule ! C'est à peine 10 jours de crédits levés sur les marchés pour tenter de sauver l'Etat providence en fin de vie ! C'est à peine 2 jours de dépenses de l'Etat hypertrophié et de ses succursales communistes. Courage, il ne manque plus que 200 milliards pour faire face aux échéances de 2012 ! La fête des cigales est finie, faites-vous une raison.
Réponse de le 06/11/2011 à 20:23 :
Entuerement d'accord: il faudra des mesures plus radicales en terme d'économie!!!
Réponse de le 06/11/2011 à 21:09 :
Behhhh oui les zozos .... et ils perdent les élections direct après !!! et vous essayer de vous faire élire avec votre programme à la chinoise: baisse des salaires , suppression de la sécurité sociale , du coup avec un peu de chance et un travail harassant il n'y aura même pas besoin de payer des retraites on sera mort avant comme les Chinois ! suppression de l'éducation publique , pour faire des salariés esclaves à la Chinoise il n'y en a pas besoin .... Et puis ce n'est pas comme si les USA qui ont déjà appliquer une part de votre programme allaient bien !!! Ils ont une dette de 100% de leur PIB !!!!! c'est nul !!!!!
Réponse de le 06/11/2011 à 21:54 :
Les zozos sont ceux qui croient que les élections changeront quoi que ce soit à l'implacable réalité : il va manquer 200 milliards en 2012 ou 2013 si la crise rejoint la France, triple A ou pas. Mais il est vrai que ce serait particulièrement amusant de voir un socialiste annoncer aux fonctionnaires qu'il ne peut plus payer leurs salaires ou leurs retraites. "Désolé les gars, on ferme boutique, il va falloir travailler maintenant."
Réponse de le 06/11/2011 à 22:46 :
Qu'est ce que c'est que ce guignol qui sous-entend que les fonctionnaires ne travaillent pas ???? C'est complètement ridicule. Vous montrez ainsi votre manque total de crédibilité et de compréhension des choses. Désormais je considèrerais que vos messages sont d'emblée ridicules.
Réponse de le 06/11/2011 à 22:53 :
Si la crise rejoint la France aussi dramatiquement que tu le dis "trop taxé" , aucun pays ne sera épargné , aucun ... ni les USA déjà dans le marasme avec une dette de 100% du PIB (et sans services publiques lapin !!!) ni l'Allemagne qui n'aura plus de clients , ni la Chine qui risque pour le coup de descendre en dessous des 8% de croissance fatidique en dessous desquels un risque de rébellion sera très élevé (et oui même en Chine il y a des risques de rébellion) ... alors il n' y aura pas un pays au monde où il fera bon vivre ... et ceux avares et cupides qui voudront seuls profiter de leur or auront une vie très ...peu sûre .....
Réponse de le 07/11/2011 à 0:18 :
Edifiantes réactions : ça sent la panique, la vraie, ce petit instant où l'on prend brutalement conscience de la réalité des choses, après plusieurs décennies d'aveuglement savamment entretenu par une classe politique obsédée par le collectivisme, autant à gauche qu'à droite, pour acheter les votes nécessaires à son maintien au pouvoir. C'est sans doute ce qu'ont dû ressentir les soviets en 1989, lorsque le mur leur est tombé sur la tête. 20 ans après, c'est le mur de la dette qui est en train de tomber sur le socialisme.
Réponse de le 07/11/2011 à 4:58 :
assez bien résumé par deja trop taxés.a part une chose:taxer plus ne sert a rien.les gens sont surtaxés et surendettés,donc rien de plus ne rentrera dans les caisses et fillon le sait.mais il ne peut tailler dans les depenses avant les elections.il se trompe .il sera obligé plus vite qu'il ne croit
a écrit le 06/11/2011 à 19:00 :
Seront-elles des mesurettes désordonnées, brouillonnes et approximatives de plus, à la "lumière" de ce dont nous a habitué ce gouvernement d'enfants gatés ?
a écrit le 06/11/2011 à 18:53 :
Question: Quand nous choisissons nos représentants, doivent ils travailler en notre faveur, ou nous imposer ce que d'autre ont décidé pour nous?
a écrit le 06/11/2011 à 18:48 :
svp expliquez moi pourquoi la rigueur ne s'applique qu'aux peuples ???
et nos élus ?? s'ils font l'effort de ne pas recevoir certains de leurs indemnités ??
çà fera déjà pas mal d'économie
a écrit le 06/11/2011 à 18:45 :
S'il s'agit de sauver le AAA, je pense que c'est foutu, dans 6 mois ou un an, on l'aura perdu. Il suffit de voir le niveau de dette du pays, qui a déjà été mis en garde par Moody's. La France est le pays AAA le plus endetté. Sarko voudrait juste que cela arrive APRES mai 2012...
Réponse de le 06/11/2011 à 21:13 :
Oui ... mais non ..... !!! dur dur .... il a perdu 5 ans avec des principes débiles : il ne faut pas taxer les riches , ce sont eux qui nous donne du travail, il ne faut pas taxer les heures sup pour créer du travail (en 2010 il y a eu le même nombre d'heures sup qu'en 2006 ...) .... si mettre les comptes sociaux en déficit pour pouvoir expliquer que le privé c'est mieux ça ils ont fait ... mais justement cela a plomber la dette .... ils ne pensaient pas que ce moment arriverait si tôt ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :