Fillon : "un des budgets les plus rigoureux depuis 1945" pour conserver notre crédibilité financière

 |   |  721  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Le gouvernement français et le président Nicolas Sarkozy devaient mettre la dernière main durant le week-end à un nouveau plan d'austérité, avec peut-être un nouveau taux de TVA et une possible nouvelle journée travaillée pour l'Etat. La menace d'une dégradation de la note française plane sur ce budget révisé, "un des plus rigoureux depuis l'après-guerre", a prévenu le Premier ministre qui tiendra une conférence de presse ce lundi à midi.

Alors que des réunions devaient se dérouler à Paris, le Premier ministre, François Fillon, en déplacement en Haute-Savoie, a parlé "d'heure de vérité" et présenté comme inévitables les sacrifices pour un retour à l'équilibre des comptes publics.

Ce sera le second plan d'austérité depuis fin août après une série de nouvelles taxes décidées à l'époque sur les boissons sucrées et avec édulcorants, certains alcools, le tabac, les assurances complémentaires de santé et certains hauts revenus afin de dégager 11 milliards d'euros de recettes nouvelles en 2012.

Ce plan a été rendu insuffisant par la révision de la prévision de taux de croissance de 1,75% à 1% en France pour 2012, ce qui nécessite selon le gouvernement de trouver six à huit milliards d'euros supplémentaires par an. Ces chiffres sont considérés comme encore optimistes par certains économistes, qui annoncent plutôt une récession de 0,1%.

S'exprimant devant 800 élus locaux à l'assemblée générale des maires de Haute-Savoie à Morzine, le Premier ministre a blâmé les gestions passées. "Nous avons perdu une part de nos richesses du fait de la concurrence, sans rien changer à notre façon de vivre, alors, nous nous sommes endettés", a-t-il dit.

"L'heure de vérité a sonné, il n'est pas utile de s'en prendre aux agences de notation, aux banquiers, aux spéculateurs ou à je ne sais quel bouc émissaire, pas utile de faire croire qu'il y a des trésors cachés pour financer nos dépenses publiques", a-t-il ajouté.

"Quand on a le record de la dépense publique et qu'on détient le record des prélèvements obligatoires par rapport à la richesse produite, il n'y a pas d'autre recette pour réduire l'endettement que de réduire les dépenses", a-t-il ajouté.

L'agence Moody's dira, en janvier, si elle fait passer sa perspective de "stable" à "négative" . "Le triple A de la France, c'est le résultat du travail des Français et des efforts que nous avons engagés", a expliqué François Fillon. Aujourd'hui, la note de la France permet de financer à un coût "relativement faible" les 1 700 milliards de la dette publique.

Il a promis que le budget de l'Etat pour 2012 serait un des plus rigoureux depuis l'après-guerre.

HAUSSE DES IMPÔTS ET JOURNÉE DE TRAVAIL

Nicolas Sarkozy, qui avait promis comme candidat à l'Elysée de ne pas augmenter les impôts et dont la cote de popularité est toujours en berne, se trouve politiquement en difficulté sur le sujet, qui sera laissé à François Fillon avec une conférence de presse lundi.

L'opposition lui reproche en effet les nombreuses exemptions fiscales votées au début du quinquennat, comme la baisse de la TVA sur la restauration de 19,6% à 5,5%, qui coûte jusqu'à trois milliards d'euros par an à l'Etat sans résultats clairs sur l'emploi et les prix.

Pour le nouveau plan de rigueur, le gouvernement français envisage de créer une deuxième "journée de solidarité" où les salariés travailleraient au bénéfice du budget de l'Etat, croit savoir le Journal du Dimanche.

Une première journée de ce type a été instaurée par le gouvernement Raffarin en 2003 au bénéfice de la politique en faveur des personnes âgées, après la canicule meurtrière de l'été qui avait tué 14.800 personnes.

D'abord fixée au lundi de Pentecôte, elle est depuis 2008 fixée généralement au choix des entreprises ou des salariés, qui peuvent par exemple sacrifier un des jours de congés compensateurs de la réduction du temps de travail hebdomadaire à 35 heures, s'ils en ont.

Cette "journée de solidarité" est critiquée depuis sa création puisque par définition, elle ne pèse que sur les salariés, et non sur les professions libérales et les retraités.

Le gouvernement pourrait aussi, dans le cadre du plan d'austérité, créer un taux intermédiaire de TVA à 7% sur certaines activités comme le BTP et la restauration, ou relever le taux de 5,5% sur tous les produits.

Il est possible aussi, selon des "fuites" dans la presse, que soit augmenté le taux de l'impôt sur certaines grandes sociétés, ou sur toutes, de 33 à 36%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/11/2011 à 14:13 :
mais pas un seul élu en moins, avons 577 sénateurs, des centaines de députés, des milliers de maires, de conseillers, des dizaines de présidents de régions, des présidents de d?agglomérations, et des centaines de vices présidents, cela nous coûtent des milliards chaque année, et pas un seul rayé d'une liste???? Combien de ministres inutiles? d'ambassadeurs, même de pingouins ou de ministre de français de l'étranger, la folie n'a aucune fin, il faut bien placer les personnes amies. Que ce soit des "abrutis" ou autres têtes de cirque, cela n'a aucune importance, c'est le contribuable qui paie la note. C'est incroyable, quand je vois ce plan de rigueur, c'est encore les riches qui gagnent. A quand un trait sur les niches fiscales qui permettent de ne pas payer un cent d'impôt pour les milliardaires, les avantages des élus qui n'entre pas en compte pour le calcul des impôts, les cumulards, les logements de fonctions, les voitures avec chauffeurs, des gardes du corps par milliers, des secrétaires à vies,les voyages gratuits, un train de vie inimaginable pour ces élus dont la majorité des français ne se rendent même pas compte???? Et pas une seule sanction, regardez Mme Daty, elle devrait rendre son salaire de député européen, car à part pointer pour éviter de se faire sucrer ses revenus, elle ne fait rien du tout pour le parlement. Pas un seul compte rendu, rien, que dalle. Nous avons aussi une flopée de fonctionnaires inutile ( et d'ailleurs + de 400 000 nouveaux postes dans les régions ) et on se demande comment les payer? Mais en augmentant les taxes, les impôts, les transports, en diminuant les salaires et retraites ( les taxes augmentant plus vite que les salaires) C'est une honte, que nos ministres et le chef d'état ainsi que les députés ont encore le courage de regarder les français en face? J'espère que les syndicats vont enfin réagir, et que les indignés de ce pays vont se réveiller. C'est un ouragan politique qu'il faudrait à ce pays,et on aurait l'argent, car pendant ce temps ils se partagent les richesses de ce pays, et en pressant les français comme des citrons.
a écrit le 06/11/2011 à 18:51 :
L'Etat, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde. L'Etat providence, c'est la lutte des insiders, qui vivent des rentes publiques et de l'assistanat, contre les outsiders spoliés sans merci. Sortir de la crise, c'est renoncer à l'Etat providence hypertrophié et endetté, abandonner l'égalitarisme forcené des collectivismes socialistes et nationalistes, abandonner l'opposition anarchique et meurtrier des administrations nationales agissant sans aucun contre-pouvoir (manipulations monétaires, protectionnismes, spoliation des individus, guerres), pour entrer enfin dans le XXIe siècle libéral.
Réponse de le 06/11/2011 à 20:35 :
Vive la mondialisation et accepter pour être compétitif de diviser par 20 vos salaires (comme les chinois) Bande de Fainéants !! et pas besoin de vous soigner cela évitera de devoir vous payer une retraite ! et pas la peine d'éduquer vos marmots qui de toute manière finiront comme salarié esclave à la Chinoise !!!!!
Réponse de le 06/11/2011 à 22:54 :
Vive le privé et sa gestion excellente et sans faille : Subprimes, Lehman Brothers, AIG, Northern Rock, ventes à découvert... Que de la super gestion saine et efficace !!! Prenons exemple sur le privé pour mieux gérer le public !!!
Réponse de le 07/11/2011 à 7:48 :
La crise des subprimes est dûe au fait que l'on a voulu aider les pauvres à se payer une maison. Or souvent les pauvres manquent de motivation et d'intelligence pratique, font beaucoup d'enfants et se coulent ainsi eux-mêmes.
Réponse de le 07/11/2011 à 22:25 :
EIFFEL tu fais honte .... j'ai vécu des moments difficiles et maintenant je fais parie des 10% les plus riches .... j'espère juste que tu connaitras toi aussi des moments difficiles pour que tu réalises a quel point tu as raconté des conneries ... Accessoirement vendre des credits immo variables non capé et disant que c'est sans risques par ce que l'immobilier montera jusqu'aux cieux et que la vente des baraques compensera en cas de problèmes ... il n'y a pas que les pauvres qui y ont crus !! mais aussi une armée de cupides (et crétins) contents de prendre 15% par an avec les subprimes !!! et qui eux n'étaient pas pauvres du tout !!!
a écrit le 06/11/2011 à 18:35 :
Fillon : "Un des budgets les plus rigoureux depuis 1945" pour conserver notre crédibilité financière. Que doit on comprendre...? Que seul le peuple s'en apercevra, ou que l'élite sera mis a contribution avant de s'échapper sous des cieux plus cléments!?
a écrit le 06/11/2011 à 18:17 :
Comment reconnaitre la crédibilité financière de la France, lorsque certains députés offrent des outils aux contribuables aisés pour s'exonérer de l'impôt sur le revenu.
Comment faire confiance à un système qui ne reconnait pas la valeur du travail et qui encourage les entreprises à investir dans la pierre avec diverses exonérations fiscales au détriment de la compétitivité, de la masse salariale et de l'augmentation des salaires qui stagnent depuis 30 ans alors que les prix augmentent et les marges bénéficiaires des entreprises ne cessent de progresser.
Pour relancer la croissance il faut que les prix baissent ou que les salaires augmentent. ; Enfin pour préserver l'équilibre des finances, il faut prélever l'impôt à la source y compris pour les bobos qui se planquent dans les paradis fiscaux .
Réponse de le 06/11/2011 à 18:41 :
Si les salaires montent en France, les emplois seront délocalisés ailleurs. Pas si simple que ça, hein... Sinon le prix des produits français monteront et ces produits se vendront encore moins bien, d'où un appauvrissement général... les "Y'a qu'à faut qu'on" sont souvent complètement à coté de la plaque.
Réponse de le 06/11/2011 à 19:43 :
Les entreprises peuvent réduire leurs marges par une baisse des prix ce qui aura pour effet d'augmenter la demande.
Réponse de le 06/11/2011 à 19:54 :
C'est cela oui, Des produits "Français" qui viennent de Chine ou d'ailleurs, avec des marges bénéficiaires qui ne sont pas redistribuées , "Y a qu'à faut que" ne vit pas au pays des bisounours mais dans un pays qui ne produit plus. Agiter le spectre de la délocalisation pour faire avaler la pilule de la rigueur c'est ringard. On a multiplié le franc par 6 et plus, des salaires qui ne progressent pas et la pauvreté qui augmente.
Réponse de le 06/11/2011 à 20:38 :
Hum ... qu'est ce qu'on produit en France et que l'on vend en Chine ou aux USA ??? rien !!!! alors le chantage aux délocalisations va bientôt ne plus fonctionner attention !!!
Réponse de le 06/11/2011 à 22:58 :
Vous vous trompez : des airbus, des trains, des lunettes (Essilor) et médicaments (Sanofi), des pneus, etc etc. Et si vous supprimez tous les bénéfices des sociétés, il n'y aura plus personne pour investir : un non sens économique et une catastrophe. Il faut réfléchir un peu, des fois.
Réponse de le 06/11/2011 à 23:16 :
Deficit du commerce extérieur : 80 milliards ... on peut difficilement faire moins bon après 10 ans de droite et désolé mais nos grandes entreprises ont pour beaucoup des sites de production dans les autres zones économiques ... ce qui compte c'est de vendre ce qui est produit en France !! et a part Airbus en attendant une delocalisation en Chine ou en Tunisie ou ailleurs , il ne reste plus grand chose de fabriqué en France et de vendu à l'étranger (hors Europe) ...
a écrit le 06/11/2011 à 17:26 :
et c'est pour quand la vrai réduction du train de vie de l'état, et de tous ces élus qui vivent grassement avec nos impôts????
Réponse de le 06/11/2011 à 17:46 :
Vous demandez à nos chers élus de voter eux-même cela ?
Réponse de le 06/11/2011 à 17:47 :
plus tard j'aimerai être sénateur !
Réponse de le 06/11/2011 à 17:48 :
ai je le droit de venir en chaussons ?
Réponse de le 06/11/2011 à 18:11 :
j'approuve vos propos bb
Réponse de le 06/11/2011 à 18:43 :
encore un bb et déjà jaloux... La jalousie est un vilain défaut. Un des péchés capitaux, d'ailleurs.
a écrit le 06/11/2011 à 17:17 :
L'an dernier, 8200 traders ont touché chacun, en moyenne, 242 000 euros de bonus (en plus du salaire !!). Cela fait 2 milliards (ce qui, soit dit au passage, est beaucoup beaucoup plus que ce que touchent les députés... pourtant moins nuisibles). Mettons une taxe de 50% sur ces bonus, comme en Angleterre. Cela rapporterait 1 milliard par an. Après tout les traders et financiers sont à l'origine de la crise, donc il est normal qu'ils paient au moins une petite partie de la facture. Ce n'est que justice; ce n'est pas aux autres de payer pour leurs erreurs.
Réponse de le 06/11/2011 à 18:34 :
Arrêtez de taper sur les traders, il faut simplement mieux gérer les dépenses publiques.
Réponse de le 06/11/2011 à 20:40 :
Les traders ont quand même fait s'envoler en fumée des milliers de milliards de dollars , alors maintenant pour rembourser on nous demande de vendre au privé (pas très efficace en ce moment ...) nos services publiques !!! arrêtez de nous prendre pour des imbéciles et que les traders payent d'abord pour leur conneries ...après on verra pour faire c.... le reste de la population
a écrit le 06/11/2011 à 16:26 :
Il y a en France un total de 577 Députés, 343 Sénateurs, 30 Ministres et Secrétaires d'Etat !! Si on décidait de raboter leur salaire juste de 1000,00 ? Cela produirait 950.000,00 ? d'économie par mois !! et 950.000,00 ? X 12 = 11.400.000,00 ? !! Voilà donc une solution qui permettrait de réaliser plus de 11 millions d'Euros sur un an et sans appauvrir qui que ce soit pour changer !!!
Réponse de le 06/11/2011 à 17:14 :
11 millions par an, cela fait 0,011 milliard et on a besoin de 8 milliards d'économie, soit 800 fois plus !!!
Réponse de le 06/11/2011 à 17:27 :
Y'a un début à tout consensus
Réponse de le 06/11/2011 à 17:40 :
Ben c'est un bon debut 11 millions et apres on fait le menage aussi au parlement europeen, dans les collectivites, let's trim the fat, et on y arrivera a ces milliards dilapidés par les politiciens complices des banques
Réponse de le 06/11/2011 à 18:17 :
c est honteux de voir tous ceux qui se goinfre a nos depends - elle est belle l'Europe , elle nous coute cher et tous ces messieurs aussi - honte d'etre
Français -
Réponse de le 06/11/2011 à 18:36 :
Que de jalousie... La jalousie vous empèche de réfléchir et de vous rendre compte que le problème n'est pas là. Réduisons les retraites, par exemple, et le problème sera réglé. Mieux vaut s'attaquer à plusieurs millions de retraités surpayés alors qu'ils ne produisent rien (combien de retraités à plus de 1500 euros/mois, plus que le travailleur moyen ?) plutôt que de s'en prendre aux quelques centaines de députés qui ne comptent pas leurs heures.
Réponse de le 06/11/2011 à 20:08 :
Deputes ne comptant pas leurs heures ? LOL mais oui bien sur ! Je les connais, ils sont bien nourris et logés, sous les dorures de la Republique. Aucune obligation de resultat, ca fait la sieste et ca se reveille uniquement lors d'une echeance electorale. Que pensez vous des eurodeputes (14.000 euros par mois) qui ont decide de s'auto augmenter de 1500 euros par en Mars 2011 ? Belle exemplarites n'est ce pas ? Aucune ethique ni morale, vivement mai 2012 ...
Réponse de le 06/11/2011 à 20:08 :
Deputes ne comptant pas leurs heures ? LOL mais oui bien sur ! Je les connais, ils sont bien nourris et logés, sous les dorures de la Republique. Aucune obligation de resultat, ca fait la sieste et ca se reveille uniquement lors d'une echeance electorale. Que pensez vous des eurodeputes (14.000 euros par mois) qui ont decide de s'auto augmenter de 1500 euros par en Mars 2011 ? Belle exemplarites n'est ce pas ? Aucune ethique ni morale, vivement mai 2012 ...
a écrit le 06/11/2011 à 16:13 :
Tant que nos Beaux Messieurs et nos Belles Dames de l'Assemblée et du Sénat ne commenceront pas par appliquer la rigueur à eux-mêmes, c'est à dire diminuer leurs effectifs et se soumettre à l'SF, ils n'auront aucune légitimité. Nous les attendons au tournant.
a écrit le 06/11/2011 à 15:55 :
Quand on voit le gavage organisé par et pour les parlementaires européens qui sont payés 14.000 euros par mois, on peut avoir etre dégouté de l'Europe.
Ce n'est pas cette caste de parlementaires gavés à l'argent du contribuable qui vont réduire leur train de vie, eux qu iont auto augmenté leurs salaires de 1500 euros par mois en Mars 2011. Le peuple en a marre.
C'est pas en France que l'on verra ce reportage de la TV allemande, sous titré en Francais :

http://dotsub.com/view/01ad2718-073c-474a-ac40-c7a72e199d55
Réponse de le 06/11/2011 à 16:57 :
Tres bien cette video... Ce lien est absolument A DIFFUSER à toutes vos connaissances.. même si ils sont députés !
Réponse de le 06/11/2011 à 17:32 :
+1, en effet, les voir signer avec leurs valises a 7h un vendredi matin leur feuille de presence pour empocher 300 euros par fausse session, et rentrer ainsi chez eux en week end de 3 jours en faisant les poches du contribuable. C'est revoltant et aucun media n'ose en parler en France. 14.000 euros, comme le dit le journaliste, les parlementaires gagnent plus que la Chancelliere Allemande. Et apres on ose nous parler de restriction !
a écrit le 06/11/2011 à 15:30 :

apres un mauvais bilan ..mauvaises mesures ..+ en resultera ++plus de chomage ++de travail a la debrouille
a écrit le 06/11/2011 à 14:50 :
C'est un gag ou quoi?
Plus bète tu meurs..
Pour supprimer/réduire la dette, 2 options:
- abrogation de l'article 123 du traité de Lisbonne, et renégociation des dettes " publiques". Puis retour à de la monnaie centrale, souveraine (euro, francs peu importe)
- défaut "bras d'honneur" et déclaration de "dette odieuse". Puis..(voir avant)
Leurs effets d'annonce pitoyables n'impressionnent qu'eux mèmes.. et les décrédibilisent totalement
A moins qu'ils cherchent à nous coller dans la mouise pour faire passer plus facilement un plan genre NWO monnaie mondiale gérée par Club à la sauce Goldman Sachs Rockfeller au parfum giscardien...
Pathétique, vraiment.
a écrit le 06/11/2011 à 14:15 :
Et UN MENSONGE DE PLUS, UN!
Réponse de le 06/11/2011 à 14:52 :
Envoyez le plat !
a écrit le 06/11/2011 à 14:13 :
Chiche comme en 1945 ..tous les patrons collabos .. nationalisation de toutes les energies et des transports et des banques . Remise à plat de l'enseignement et j'en passe . Mr Fillon enfin de la vrai république merci!
a écrit le 06/11/2011 à 14:09 :
"Entre 2006 et 2010, celles-ci ont flambé, passant de 95 millions d'euros à 133 millions d'euros, soit 41 % d?augmentation .( rapport de la cour des comptes )."voilà ce que nous a coûté les dépenses des communications de nos ministres...comme BESSON qui dépense une fortune pour être coaché ...et ils nous demandent à nous, asphyxiés par la crise de nous serrer encore plus le ceinture....mais je rêve!!!!!
Réponse de le 06/11/2011 à 16:43 :
Il faut bien endormir le peuple ..... comme les journaux détenues par les plus grosses fortunes , ou bien les Télé (TF1) elles aussi détenues par les plus grosses fortunes ne suffisent plus vu les résultats factuellement minables .... il faut bien payer des communicants efficaces !!
a écrit le 06/11/2011 à 13:54 :
"Selon les chiffres officiels, depuis janvier 2007, un parlementaire (député ou sénateur) touche une indemnité de "base" d'environ 5 200 euros net par mois, à laquelle s'ajoute indemnité dite "de frais de mandat" de 6 223 euros, soit une indemnité mensuelle totale avoisinant les 11 5000 euros. Un parlementaire dispose également d'une enveloppe de près de 9 000 euros pour rémunérer ses collaborateurs, d'un bureau mis à sa disposition et du téléphone et des transports en première classe gratuits". ..voilà pourquoi le député luca propose une réduction de leur salaire ( j en ai parlé hier )...donc rigueur!!!! bougeons-nous pour que ça commence par euxxx.
Réponse de le 06/11/2011 à 17:34 :
Et chere Nadia, vous oubliez le parlementaire europeen a 14.000 euros par mois qui escroquent le systeme qu'ils ont eux meme crees pour recolter 300 euros de plus par fausse session. Voir cette video de la TV allemande et la faire circuler dans vos contacts, c'est affligeant de voir ces parlementaires avec leurs valises et de les voir fuir les cameras ! C'est cela l'Europe du gavage.
http://dotsub.com/view/01ad2718-073c-474a-ac40-c7a72e199d55
a écrit le 06/11/2011 à 13:37 :
Comment encore une fois pénaliser que les travailleurs que ce soit avec la journée de travail ou la TVA sur les entreprises de main d'oeuvre !!!! La droite Française n'aime décidément que les travailleurs Chinois ou Allemands !!! Pas de taxe financière, pas de TVA sociale ... Bref rien de bien neuf a a la marge car moins important que la baisse de la TVA sur la restauration de 19,6 a 5,5 !!! et la Com du chef de l'état ose prendre en référence 1945 !! HONTEUX
Réponse de le 06/11/2011 à 17:58 :
C'est pour cela qu'il faut se tirer de ce pays
Réponse de le 06/11/2011 à 18:39 :
Allez y, partez!!! vers la Grande Bretagne, l'Italie, La gréce, l'Irlande, le Portugal l'espagne.... Vous verez que notre situation si elle n'est pas brillante n'est pas encore catastrophique. Il est cependant urgent de réduire les dépenses de l'Etat.
a écrit le 06/11/2011 à 13:18 :
Du moment qu'on ne touche pas aux rémunérations et avantages des élus et hauts fonctionnaires
Réponse de le 06/11/2011 à 13:55 :
et aux banquiers, et aux commerçants importateurs, et aux retraités et aux toubib ...
Réponse de le 06/11/2011 à 18:42 :
On devrait aussi taxer les gauchos qui veulent ruiner notre économie!!!!
Réponse de le 07/11/2011 à 22:40 :
Taxer les gauchos (en trés grande majorité de classe populaire ) c'est déjà fait !!!
a écrit le 06/11/2011 à 12:49 :
La rigueur de ces clowns devraient commencer par eux mêmes....

http://www.objectifeco.com/economie/economie-politique/article/mister-jones-66-meur-sans-aucun-justificatif-le-plan-de-rigueur-passera-t-il-par-nos-representants
a écrit le 06/11/2011 à 12:29 :
LES SYNDICATS PREPAREZ-VOUS A FAIRE DES GREVES A REPETITION POUR FAIRE ANNULER LE BUDGET !!!!!!!! C'est votre lietmotiv non ?????? Empêcher la droite de faire quoi que ce soit pour nous aider à sortir le mieux possible de la crise...
Réponse de le 06/11/2011 à 13:42 :
Pas la peine de faire appel aux syndicats.
Les financiers et autres patrons voyous aides pas leur petits valets de droite se debrouillent très bien tout seuls pour nous foutre dans "la merde"....
a écrit le 06/11/2011 à 12:27 :
Pour sauver la France, faites un don à : QUI VEUT SAUVER SARKOZY - 45 RUE DES CHAMPS ELYSEE - 75001 PARIS Cedex.
Réponse de le 06/11/2011 à 15:14 :
... j'aimerai faire un don à mon ami Sarkozy mais je suis un peu juste en ce moment ... pouvez-vous me faire crédit !?
Réponse de le 06/11/2011 à 16:13 :
Oui il va falloir l'aider parce que Mamie gaga ne se rappelle plus ou elle a rangé son carnet de cheque.
a écrit le 06/11/2011 à 12:21 :
N'ayez pas peur. Ils vous en restera toujours assez pour vous payer le mobile dernière génération, l'ordinateur dernier cris, le jeu qui va avec, le téléviseur 3D, le....
Réponse de le 06/11/2011 à 18:43 :
Et oui, il y a des choses très importantes. Tout est une question de priorité: Bonne idée, il faut taxer Canalsat.
a écrit le 06/11/2011 à 12:10 :
Si on prend 1945 comme référence alors on peu presque supprimer la retraite par répartition 1946 ! La sécurité sociale à tous (fonctionnaires inclus) dans les années 1947 ! Bref on va découvrir que tout ce que l'on croit comme acquis date en réalité d'il y 60 années soit une seule génération !!!! Merci au projet Européen qui vient de tout bousiller en 10 années en mettant toutes les nations dans le même panier.
Réponse de le 06/11/2011 à 13:28 :
Laisse l europe tranquille, le probleme c est notre appetit pour le deficit... Pas un budget a l equilibre depuis 76!
Réponse de le 06/11/2011 à 14:00 :
Cher Yann, l'Europe des technocrates distribue 45 milliards d'euros d'aides par an et dispose en tout et pour tout de 50 fonctionnaires pour lutter contre la fraude sur plus de 27 pays (sans compter l'Ukraine, Albanie, Serbie, Maroc et Tunisie qui recoivent des fonds europeens aussi ...) Le contribuable europeen de la classe moyenne est pressé comme un citron pour financer ces aides et de l'autre coté, on encourage la fraude en mettant en place des moyens de controles derisoires
Réponse de le 06/11/2011 à 16:15 :
Oui il faut supprimer tout cela et plus encore ... mais revenir à la semaine de 6 j et de 60h, et baisser les salaires pour être compétitifs des chinois , c'est à dire les diviser par 20 !!!!
Réponse de le 06/11/2011 à 18:46 :
Pourtant Yann a raison avec des budgets équilibrés aujourd'hui nous n'aurions aucun problème.
Réponse de le 06/11/2011 à 20:49 :
BAh oui Eric86 tout le monde le sait il n'y a pas besoin de sortir de St Cyr pour sortir cela !!! Mais cela fait 10 ans qu'on a tes élus préférés de Droite (comme tu n'aime pas les gauchos je suppose ...) , tu sais les seuls bons gestionnaires !!! et a part creuser les déficits et la dette qu'est ce qu'ils ont fait ?????? Ah oui si tu vas dire c'est la fôt a Mitterand , c'était impossible de faire un budget équilibré ... sinon son fantôme venait les réveiller !!!
a écrit le 06/11/2011 à 11:54 :
Un budget de rigueur encore en déficit.... Bouffons!!!!
a écrit le 06/11/2011 à 11:28 :
Ala lecture du contenu des mesures d'austérité annoncées , les marchés doivent se marrer !
a écrit le 06/11/2011 à 11:22 :
Après la corvée Raffarin pour les vieux qui avait déclenché un tollé, la corvée Sarko pour les banksters ? Qu'il continue comme cela et il ne sera même pas au 2ème tour en mai prochain !
a écrit le 06/11/2011 à 11:15 :

ils surnagent.. mais pourquoi tramer,??
a écrit le 06/11/2011 à 11:14 :
La fête est finie.... allocs et cie .... faire des enfants pour gagner de l'argent ... etc !

Surtout faire rentrer dans le crane des gens qu'ils n'ont pas que des droits, mais aussi des devoirs !
Réponse de le 06/11/2011 à 12:49 :
n'importe quoi!!!!
Réponse de le 06/11/2011 à 13:18 :
J'aimerais tellement y croire, mais la réalité est tout autre ! Vous allez en faire quoi de tout ces gens qui ne savent même plus se lever ? Ils iront travailler OU ??? Le voilà le soucis ! J'entends tout le temps "j'en profite tant que cela dure" He bien dans ce cas il suffirait d'arrêter ? La France va connaitre des vrais bidons villes pas de la pauvreté avec écrans plats !
Réponse de le 06/11/2011 à 14:15 :
Sont pas bêtes ils n?arrêtent pas de donner les aides aux pauvres car ils savent endormir avec quelques bonbons car sinon fini la grande vie pour eux......
a écrit le 06/11/2011 à 11:08 :
En 1945, l'état, dirigé par l'homme de droite Charles de Gaulle, avait nationalisé les banques... Est-ce de cela que veut parler Fillon ? Veut-il parler d'austérité pour tous ces 8200 traders français qui ont reçu chacun 242 000 euros de bonus annuel l'an dernier ? Avec une telle mesure, on aurait moins de chance de devoir, à nouveau, secourir des banques pourries comme Dexia, ce serait une bonne nouvelle, non ?
a écrit le 06/11/2011 à 10:59 :
L'Etat, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde, irresponsables, tous contre tous et chacun pour soi. Sortir de la crise de l'Etat providence, c'est abandonner l'égalitarisme forcené des collectivismes socialistes et nationalistes du XXe siècle, pour entrer enfin dans le XXIe siècle libéral.
Réponse de le 06/11/2011 à 12:21 :
Félicitations pour votre humour pince-sans-rire!
Réponse de le 06/11/2011 à 13:06 :
Oui vive l'ultralibéralisme et tous ses avantages : les subprimes, la titrisation, les banques too big too fail qui ont été un si grand apport à la modernité et à l'humanité. L'ultralibéralisme, un "grand bon en avant" !!! Heureusement que les finances privées sont tellement bien gérées que l'état doit venir à leur secours régulièrement, preuve que ces privés gèrent tellement bien leurs finances !!!!
Réponse de le 06/11/2011 à 13:47 :
Et le XX ie siècle Libéral Américain , Anglais et Irlandais ... il a donné quoi ??? MDR !!! 100 % de dette , des banques nationalisées, et 85 milliards d'aide !!! QUELLE REUSSITE ????
Réponse de le 06/11/2011 à 15:44 :
Le liberalisme, adosse au capitalisme, c'est ce qui a fait sortir de la famine des centaines de millions de personnes en un siècle. Ouvrez les yeux, regardez son impact en Chine en 30 ans ! Ne vous arrêtez aux qq excès qui cachent la forêt de bénéfices économiques et sociaux !
Réponse de le 06/11/2011 à 16:37 :
@Marxattax : regardes toi aussi les impacts sur la Chine de leur libéralisme sous dictature !! Corruption, pollution, faible augmentation des salaires , aucun respect pour la propriété intellectuelle internationale , manifestations matées a coups de matraques et surement pire encore , dévaluation arbitraire de leur monnaie pour être encore plus compétitif !!!! Est ce que tu accepterais de faire le tour de France en Vélo en autorisant un Chinois de participer en Moto ???? c'est pourtant ce que l'on fait au niveau mondial !!!
a écrit le 06/11/2011 à 10:43 :
Attachons nos ceinture et preparons nos parachutes, ca va etre sauce qui peut. Non je plaisante, il va nous sortir des mesurettes pour amuser la gallerie, comme d'habitude.
Réponse de le 06/11/2011 à 11:11 :
Je sens un grande INDIGNATION en vous. Plutôt que de rester planté tranquillement devant votre ordinateur, agissez réellement et rejoignez les indignés : voyez l'impact qu'ils ont eu en Grèce (référendum etc), et aux USA, où Occupy Wall Street fait la Une du premier site d'information financière Bloomberg tous les jours. Un impact énorme.
Réponse de le 06/11/2011 à 11:43 :
Les politiques français se sont toujours distingués par des effets d'annonces inefficaces ou bidons. Le modèle à suivre serait la Suède qui est devenu un pays fort de l'Europe en sabrant dans les dépenses des ministères. Sans réduction des indemnités et honoraires des trop nombreux élus, point de salut !
Réponse de le 06/11/2011 à 12:24 :
Les zindignés n'ont rien obtenu et n'obtiendront pas grand chose dans l'avenir. D'ailleurs, s'ils étaient ressentis comme un danger par les puissances financières, celles-ci ne leur ouvriraient pas toutes grandes les portes de leurs médias.
Réponse de le 06/11/2011 à 12:59 :
vous n'en avez pas assez de faire du copier/coller de chacun de vos messages ?
rassurez moi, vous ne croyez tout de même pas en ce que vous dîtes ?
Réponse de le 06/11/2011 à 13:18 :
Les indignés protestent, ils ont raison les choses vont mal. Mais que proposent-ils ? Rien de concret ou de faisable. C'est facile de s'indigner, je m'indigne tous les jours en me rasant, un certain Don Quichotte le faisait déjà il y a bien longtemps. Mais j'attends celui qui proposera quelque chose de valable et de crédible pour résoudre les problèmes actuels et je risque d'attendre encore longtemps. Alors les indignés, du calme svp !
Réponse de le 06/11/2011 à 14:00 :
Vous me conseillez, cher ?, de m'indigner mais avec qui? Delors qui s'indigne contre l'Europe qui n'aurait pas suivi ses consels? Merckel et Sarkozy qui s'indignent cotre les Grecs et les Italiens? Les Grecs et les Italiens qui s'indignent et contre leurs presidents respectfs et contre Merkel et Sarkozy? Les indignes de Madrid, Londres et New York qui ne savent pas trop contre qui ils s'indignent(Que sont les marches?). Je suis votre conseil et me declare officialement indigne contre tout et son contraire. jE VIENS DE FAIRE AVANCER LE SCHMILBLICK.
a écrit le 06/11/2011 à 10:27 :
Je crois que la presse (de gauche, évidemment) va être une nouvelle fois déçue : le gouvernement ne va pas modifier la TVA sur la restauration. Quelle déception ! car la gauche ne pourra pas reprocher à Sarkozy de ne pas tenir ses promesses...
Réponse de le 06/11/2011 à 11:39 :
Apparemment, aux infos de midi ils annoncent une hausse de 7 pour cent pour les restaurants. Cela reste encore une inégalité fiscale. Ceux qui ont les moyens de payer les surgelés des restaurants restent encore les grands privilégiés de ce tour de vis. Quant à la journée de solidarité, le 14 juillet a encore de beau jour (comme j'ai pu le lire plus bas) devant lui. Effectivement, il reste encore apparemment acceptable de dilapider en fumée l'argent des contribuables. Ne doutons pas, que les voeux annuels des grandes collectivités territoriales verront encore début 2012 un gaspillage d'argent publique.
Réponse de le 06/11/2011 à 14:22 :
Presse "de gauche" , mais JP tu ne lis pas bien la Tribune , il y a qques jours un article qui dit que l'Est republicain a été racheté par une banque ... et TF1 c'est a qui ? a Bouygues !! un gauchiste bien connu, et Le figaro à Dassault , autre gauchiste bien connu, et Lagardére autre gauchiste est à la tête d'un groupe de Média !!! Et la TV Publique est aux mains de Sarko maintenant ! Arrêtes de nous raconter des conneries JP, dans tous ces médias si tu veux une augmentation , tu sais très bien ce qu'il faut raconter et c'est la propagande de Droite !!! et accessoirement renseignes toi un peu avant de raconter des conneries !
Réponse de le 06/11/2011 à 16:50 :
La presse son problème c'est que tout le monde voit qu'elle est aux mains des puissants et qu'elle se contente de re sortir ce que les puissants et le gouvernement veut que le peuple entende ... mais que du coup le peuple ne veut pas payer pour ça !! bah oui in fine c'est le peuple le "client" qui paye ... alors de temps en temps il faut bien prendre en compte son avis et ses besoins ....
a écrit le 06/11/2011 à 10:23 :
En 2007 Fillon en Corse déclarait: la France est en faillite. Connaissant à l'époque cette situation qui n'est donc pas nouvelle, qu' a t il d-fait pour redresser les comptes ?
Gouverner c'est prévoir ???
Réponse de le 06/11/2011 à 13:53 :
Les retraites par exemple? Les francais savent tres bien qu il faudra passer par la mais se disent qu en faisant pression sur le gouvernement ils arriveront a faire baisser la douloureuse...resultat: des demi-mesures en veux tu en voila alors que l allemagne s est reformee. Il faut passer a un seul mandat electif pour eviter la dictature des lobbys! Ce qui peut etre tres douloureux a court terme est peut etre le seul moyen a long terme, mais quel homme politique soucieux d etre elu osera faire cette proposition? Trop facile de critiquer les hommes politiques tout le temps, on a les pantins que l on merite!
a écrit le 06/11/2011 à 10:15 :
"Nous avons perdu une part de nos richesses du fait de la concurrence, sans rien changer à notre façon de vivre, alors, nous nous sommes endettés", a-t-il dit"
Ben oui, qui c'est qui emprunte à tour de bras ? Le gouvernement.
Qui est aux commandes ? Le même.
Qui n'a jamais rien fait afin de conserver son train de vie doré ? Hum hum, qui donc ?
Qui voudrait qu'on le ré-élise pour faire "mieux", cette fois-ci ? Les promesses n'engagent que ceux qui les gobent.
Réponse de le 06/11/2011 à 13:35 :
Le train de vie de l etat c est 0.0001% des couts totaux, alors arretons avec cette regaine populiste et simpliste. La vraie question est de savoir si on est pret a avoir moins de profs, d infirmieres et de policiers. Tout le monde demande des economies met gueule quand la poste ou l hopital du coin ferment, les francais sont bi-polaires!
a écrit le 06/11/2011 à 10:15 :
A lire les commentaires ici ; quelle tristesse ! Certains croient avoir des solutions, des projets alors qu'ils ne se rendent même pas compte qu'ils sèment la division et l'exclusion. On sort d'une crise en se serrant les coudes pas en opposant les jeunes contre les vieux, les salariés contre les entrepreneurs, le service public contre l'intérêt privé etc... S'il n'y a pas de croissance, il y aura forcément moins de richesse. Quand un incendie se déclare on cherche à l'éteindre pas à le nourrir. S'attaquer à une catégorie de population, la stigmatiser, c'est le meilleur moyen de bloquer la machine et de ne rien faire. Les sacrifices doivent toujours concerner les autres au bout du compte on ne fait rien car on est toujours l'autre de quelqu'un. Alors quoi faire et bien il faut rétablir la balance commerciale. A l'équilibre en 2001, dix ans plus tard elle est déficitaire de près de 80 milliards. Voilà où part l'argent qui nous manque à tous ! Pour dynamiser les exportations, il faut baisser de 33 à 30 % l'impôt sur les sociétés mais dans le même temps supprimer la niche Copé et celle sur les plus values consolidées qui n'aident que des grands groupes au détriment des PME véritables créatrices de l'emploi en France. Il faut mettre en place une taxe carbone qui pénalisera les délocalisations de productions pour favoriser la production intracommunautaire. La fiscalité verte est un vivier de ressources prometteur car elle encourage la relocalisation et donc favorise l'emploi. Une fois l'emploi reparti la confiance reviendra dans l'investissement des entreprises et dans le même temps les dépenses sociales diminueront. Il faut supprimer le CDD pour ne garder que l'intérim et le CDI à droits progressifs ; toujours pour donner confiance au salarié qui consommera et investira lui aussi plus volontiers que s'il est en CDD. Et pour tout de suite il faut augmenter la TVA dans la restauration qui est un secteur in délocalisable. Comment peut-on d'un côté prôner la TVA sociale (anti délocalisation) pour protéger l'emploi et de l'autre baisser la TVA de 19.6 à 5.5. Mais cette remontée doit être pour toute la restauration y compris à emporter et y compris l?hôtellerie. Enfin, il faut suspendre la baisse de l'ISF en attendant la création d'une nouvelle tranche d'imposition sur le revenu.
Réponse de le 06/11/2011 à 11:41 :
Amen!!!!
Réponse de le 06/11/2011 à 12:42 :
C'est bien beau de vouloir taxer pour que les entreprises créent des emplois en France.... mais :
- le prix de la main d'oeuvre est tellement élevé,
- les risques de grèves sont permanents,
- les produits "made in france" ne sont pas concurentiels avec les autres,
-même les Français achètent les autres produits quand ils regardent ce qu'ils ont pour vivre !!!!
- les seuls qui peuvent vivre exclusivement "made in france" ce sont les riches que la gauche veut taxer encore plus, c'est eux qui achètent nos produits, c'est eux qui participent aussi à la création d'emplois de toute sorte.
Tant qu'on ne changera pas la mentalité des Français, surtout des fonctionnaires et des syndicats qui sont une machine à broyer l'économie de la France, on n'arrivera pas à se sortir du marasme où ils nous ont mis.
Nous somme le pays des grèves reconnu dans le monde entier et peu de gens veulent transiter par les aéroports et les ports français. Le transport des marchandises par train ne fonctionne pas comme il devrait parce les marchandises peuvent se trouver du jour au lendemain en souffrance sur une voie en attendant qu'une grève se déroule....
Le monde évolue et il faudrait que l'état d'esprit des Français évolue aussi. Mais ce n'est pas demain la veille.

Réponse de le 06/11/2011 à 14:18 :
Je vois plus souvent des "riches" rouler en Mercedes, BMW que des "fonctionnaires", je vois plus souvent des "riches" faire de l'évasion fiscale que des "fonctionnaires". Je vois plus souvent des "riches" faire du lobbying pour que les lois protègent leurs avantages et privilèges que des "salariés" manifester pour pouvoir continuer à survivre... Pour dénoncer les préjugés, il ne faut pas en avoir soit même...
Réponse de le 06/11/2011 à 14:30 :
@turquoise tu es bien le reflet de notre élite française qui ne pense qu'a trouver la main d'oeuvre la moins cher sur terre pour faire les mêmes produits que les autres sans prendre le risque d'innover ou de gérer "l'humain" ! Ah tu penses que les ouvriers c'est sale et syndiqué et que cela ne se laisse pas exploiter facilement en France alors qu'en Chine c'est si facile (certes avec une dictature ta politique devient beaucoup plus facile) .... Mais si l'élite Française ne connait que les syndicats pour justifier son inefficacité on ne va pas avancer beaucoup ....
a écrit le 06/11/2011 à 10:14 :
Rhétorique purement de politique politicienne. Dire qu'il Il faut d'abord désendetter l'état, tout en faisant le contraire en augmentant les prélèvements obligatoires, c'est quand même prendre le citoyen de base pour un gros blaireau.
a écrit le 06/11/2011 à 10:12 :
Adroite on a droit au pressage et a gauche on va avoir un bon essorage .Au final la classe moyenne sur la paille!!!
a écrit le 06/11/2011 à 10:11 :
Le gouvernement est toujours en retard d'une guerre et totalement prisonnier des cadeaux fiscaux concédés aux riches et aux rentiers. Merde c'est pourtant simple on ramène les niches fiscales à 0 ou presque j'ai bien dit les niches fiscales c'est 70 à 80 milliards d'économies d'un coup, je gèle les salaires des fonctionnaires au dessus de 4000 ? (primes et avantages inclus) nets par mois pendant 3 ans. J'augmente les petits salaires. Je ne touche pas aux impôts et prélèvements sociaux ou presque, surtout pas la TVA (hormis la TVA sur la restauration) déjà très élevés en moyenne en France. Sauf sur la fortune que j'augmente à partir d'un patrimoine de 5 millions d'euros, et je fais voter un texte carabiné qui sanctionne lourdement tout dépaysement de patrimoine quelque soit le pays de destination, je continue à supprimer des postes de fonctionnaires notamment en région, j'encadre strictement tous les budgets des ministères et des administrations et bien sûr des collectivités locales. Je m'engage à l'équilibre des comptes publics dès 2012 et à générer un excédent dès 2013, avec pour objectif de ramener la dette publique totale à 60/65% du PIB d'ici 2021 à 2023 au plus tard en fonction de la conjoncture. A partir de là je vais voir les allemands pour mutualiser l'émission des nouveaux emprunts en vue de bénéficier d'un taux le plus bas possible et éviter ainsi le creusement des taux entre la France et l'Allemagne. C'est aussi con que ça. Nos dirigeants sont des incapables.
Réponse de le 06/11/2011 à 12:47 :
Que représentent toutes les prestations sociales redistribuées à tout va (aux Français, comme aux autres !) Surtout que la plupart de certaines prestations va tout droit de l'autre côté de la mer et n'est pas dépensé sur notre territoire.
Heureusement que les riches compensent avec la valeur des achats qu'ils font même s'ils devraient avoir moins d'avantages fiscaux.
Si on venait au prélèvement à la base des revenus et non à notre système inégalitaire, tout le monde paierait sa contribution aux impôts proportionnellement à ce qu'il gagne au lieu qu'il n'y ait qu'un pourcentage très faible de gens qui payent.
Réponse de le 06/11/2011 à 13:43 :
C est clair c est si simple... Pour chaque mesure c est le risque de perdre sa majorite, les elections et de voir le parti d'en face promettre des conneries pour se faire elire: le seul moyen de mettre en place cela serait de stopper la democratie et de donner les pleins pouvoirs au gouvernement. Chiche?
Réponse de le 06/11/2011 à 14:12 :
C'est sur, il faut que notre Ferenc Szálasi de président nous sauvent !!!!

a écrit le 06/11/2011 à 10:11 :
La politique du travailler plus pour gagner plus (pas de taxation des heures sup...) dans une societe qui génère a minima 10 pour cent de chômage . cette même politique qui baisse une TVA dans un secteur qui n'en avait pas besoin et je passe pour le bouclier fiscale. Et cette retraite et ses avantages pour certaines grandes entreprises et ses cadeaux fiscaux pour les bonnes relations .
Autrement la politique de tous contre tous et de chacun pour soi a portée ses fruits en 15 ans !!! merci d'avoir mis notre économie sans dessus dessous pour des raisons qu'ils seraient trop long de dénoncer.
a écrit le 06/11/2011 à 10:05 :
peut etre est il temps de faire revenir au pouvoir nos vieux sages pour un gouvernement d'union nationale:giscard rocard debré mauroy delors pasqua.tout sauf fillon!
Réponse de le 06/11/2011 à 12:48 :
Pourquoi ne pas déterrer les morts, peut-être qu'ils pourraient faire quelque chose mais il faudrait leur dire que le monde a changé !
Réponse de le 06/11/2011 à 15:36 :
et antoine pinay ,qu'est ce qu'il devient celui la,on l'entend plus?
a écrit le 06/11/2011 à 9:29 :
et si on reduisait le trains de vie de nos cher ministres ,senateurs ,deputes d'ailleurs certains sont inconnus du public ou sont absent dans l'hemicicle la faudrait beaucoup de courage mais qu'elle economie pour le budget,surtout si en plus on supprime le cumul des mandats et l'imposition de leurs revenus y compris l'enveloppe de fonctionnement (on peut rever comme ils nous bernent et font ce qu'il veulent)
Réponse de le 06/11/2011 à 9:44 :
... même s'il faut le faire, tout cela ne suffira pas à résorber 1/10e de la dette !
Réponse de le 06/11/2011 à 10:27 :
ce serait certes symbolique, mais cela montrerait que l'effort est partagé par tous , demander des efforts à la population mais ni aux élus, ni aux banques, ni aux grandes entreprises ne peut que conduire à un mécontentement général et à des mouvement sociaux.
Réponse de le 06/11/2011 à 13:55 :
1/10? Vous plaisantez? Cela represente 1/10000000 du deficit. Mais on prefere ressortir cette idiotie a tout va car cela permet de ne pas se poser les vraies questions.
Réponse de le 06/11/2011 à 15:37 :
d'accord avec yann.reduire les depenses ne sert a rien.augmenter les taxes et impots,c'est bon pour le pays
a écrit le 06/11/2011 à 9:28 :
Mais puisque la dette est devenue un impératif national, une nécessité absolue, pourquoi ne pas nationaliser certaines entreprises qui utilisent le bien public, le temps d'une gestion redevenue acceptable : les Autoroutes, EDG-GDF, France Télécom, SNCF, Les Ports, le BTP qui travaille pour l'Etat, etc.
Réponse de le 06/11/2011 à 12:50 :
Dès qu'on nationale, les syndicats se sentent encore plus forts et savent qu'ils ne risquent pas de perdre leur emploi... et alors !!! GREVE APRES GREVE POUR DEMANDER PLUS MEME SI ON NE SAIT PAS QUOI DEMANDER !!!!
a écrit le 06/11/2011 à 9:22 :
Décidément, cette Europe nous apporte que des larmes, du sang et du malheur.
Qui aura le courage de se lever pour arrêter le massacre ?
a écrit le 06/11/2011 à 9:01 :
Il y a en politique une règle d'or : responsable mais pas coupable. On peut se demander d'ailleurs, comment en privé, les gens d'en haut regarde et voit le petit peuple d'en bas : un troupeau d'insectes insignifiants, à qui de temps en temps il faut leur demander un semblant d'avis après une longue campagne de manipulation médiatique. Aujourd'hui, il faut un plan d'austérité, oui, mais pourquoi et à cause de qui ? J'ai toujours travaillé et bénéficié d'aucune aide.
Réponse de le 06/11/2011 à 9:43 :
Personne ne doit se défausser devant ses responsabilités. Quand des millions de français grugent sciemment les allocations familiales en se déclarant sans conjoint ou qu'ils confondent congés maladie et vacances, ce sont bien les citoyens qui sont responsables. Ne parlons même pas des abus en ce qui concerne la sécurité sociale ou des statistiques qui montrent qu'une très grande proportion des chômeurs retrouvent du travail dans les 3 derniers mois de leur indemnisation... Et si ces situations ne sont pas systématiques, elles ne sont pas non plus anecdotiques... Alors quand depuis des années les français avouent avec humour que le contournement de la loi est un sport national, à quoi d'autre peuvent-ils s'attendre que de la rigueur. Tout se paye un jour ! Alors peut-être êtes vous personnellement irréprochable, mais ouvrez les yeux et regardez autour de vous avec un minimum d'objectivité. Les politiques ne sont pas les seuls responsables...
Réponse de le 06/11/2011 à 10:23 :
Vous avez trouvé les vrais responsables : Les pauvres !! Et vous trouvez des pauvres qui vivent en couple et pire qui font des rejetons de pauvres . Quant à vos politiques qui usent et abusent de leur pouvoir pour faire les pires choix de societé car bien ils pensent qu'un pauvre doit etre bete , voleur , mal elevé , sale Et quand bien meme le pauvres essaie de garder la tete droite (gros score de bayrou dans les babnlieus en 2007) ; le pouvoir fera ce qu'il faut pour les réduire dans cette état ( abrutissement des masses comme exemple les faire se lever pendant 30 ans biologiquement en plein sommeil ( l'heure d'été ) vous avez des pauvres qui n'arrivent même plus a travailler correctement et surtout à penser un tout petit peu!!! laissez donc vos millions de français tranquilles et sans aucune aide et là vous verrez que le pays va changer en BIEN! mais le veulent ils?
bon dimanche
Réponse de le 06/11/2011 à 12:54 :
Je pense comme Halley... ce sport existe en Grèce et les Français cririquent les Grecs.
Prenons note de la leçon et soyons plus responsables si c'est possible. Il y a plein d'allocations qui devraient être supprimées et vous verriez que les familles nombreuses seraient moins nombreuses, certains chômeurs auraient vite trouvé du boulot, etc, etc....
Réponse de le 06/11/2011 à 15:02 :
Et les riches qui utilisent le travail au noir ou qui mettent leur patrimoine dans des paradis fiscaux pour échapper à l'impôt (ce que la classe moyenne encore plus taxée ne peut pas faire) , ou qui parlent à l'oreille du pouvoir pour obtenir des subventions (scellier, coppé, ou autre ...) car il n'y a pas que les pauvres qui profitent des deniers de l'état !!!
a écrit le 06/11/2011 à 8:56 :
Quelle crédibilité peut avoir un premier ministre qui gouverne depuis 4 ans et quelques mois? N'oublions pas son bilan. Par l'augmentation insensé du déficit budgétaire de 50 à 130 milliards, il est directement responsable de 30% de la dette publique française, avec les parlementaires qui ont tout approuvé. Et c'est à 6 mois de la fin du mandat Sarkozy, que Fillon se réveille ? Mais que faisait-il jusque là ?
Réponse de le 06/11/2011 à 9:15 :
Il fait venir paraît-il plusieurs fois par jour sa coiffeuse, pour se faire arranger sa mèche de cheveux. Eh oui, très précieux le personnage. Aujourd'hui, il joue le père fouettard, pour arranger la réélection de son partenaire. Par souci de la nation ? Pas du tout. Le deal c'est la mairie de Paris. Eh oui, c'est ça la politique française.
Réponse de le 06/11/2011 à 9:40 :
Perdu pour perdu, autant faire ce que l'on était supposé faire. Mais que de temps perdu par ce gouvernement. Une boite s'ajuste en trois mois, un état en trois ans.
Réponse de le 06/11/2011 à 9:48 :
@gerard:t'as oublié qu'il prenait l'avion pour aller chez lui au mans(200km)
a écrit le 06/11/2011 à 8:55 :
Il y en politique une règle d'or : responsable mais pas coupable. Peu importe les erreurs du passé et à venir. L'important c'est d'être toujours là. D'ailleurs vue d'en haut, on peut se demander comment il voit et regarde le petit peuple d'en bas. Un vulgaire troupeau d'insectes insignifiant pour qui de temps en temps, il faut leur demander leur avis. Aujourd'hui, c'est sur, il faut un plan d'austérité, oui, mais pour quoi et à cause de qui ?
a écrit le 06/11/2011 à 8:43 :
Puisque nous cherchons à faire des économies, commençons par les entreprises et donnons leur un peu plus de marge de manoeuvre, qu'elles suppriment les CE, les traitements des syndicalistes,etc.. Comme à à l'EDF, à la SNCF, supprimons tous ces avantages iniques dans des temps de crise. Sur le plan territoriale, supprimons tous ces strates administratifs qui poluent notre vie et qui sont redondant en terme d'inéfficacité, confions la gestion des département à un organisme privé afin de dégraisser tous ces services parasites etc.. Mais il faut du courage, en termes impolis des couilles.
Réponse de le 06/11/2011 à 9:02 :
pour une gestion privé OK.
Réponse de le 06/11/2011 à 9:21 :
Heu, c'est de l'humour, de la provoc, ou alors vous y croyez vraiment ?
Réponse de le 06/11/2011 à 11:06 :
hmhm gestion privée oue c'est super rentable ! y a qu'à regarder le prix de l'eau à Paris depuis que c'est privatiser ... et la on se marre ! A ce gens qui gobent tout ce qu'on leur dit.....
Réponse de le 06/11/2011 à 13:21 :
Le prix de l'eau, c'est beaucoup de taxes. C'est comme critiquer les pétroliers pour le prix de l'essence alors que l'Etat se goinfre de taxes diverses.
Réponse de le 06/11/2011 à 13:26 :
@Boss,
y croire ou pas est hors de propos !
On est on faillite ou à 2 voir 3 ans grand max de la faillite !
Alors oui tôt ou tard, il y aura privatisation et suppression de services publics !
Réponse de le 06/11/2011 à 15:11 :
CADOUDAL tu parles d'un courage ... et une fois que EDF et la SNCF iront un tout petit peu mieux sans syndicats et sans CE (encore que cela n'empêche pas EDF d'investir en Angleterre ou ailleurs et de vouloir faire payer aux usagers des compteurs pour gagner en compétitivité sans baisser les prix) , la France elle sera toujours pareille ... Des solutions couillus (pour attaquer des fonctionnaires) mais a des années lumières des enjeux n'amèneront rien d'autre qu'une guerre civile ... mais c'est peut être ce que tu recherches pour mettre en place un état fachiste oh adorateur de Mariiiiiiine ....
a écrit le 06/11/2011 à 8:41 :
Pour une intégration européenne poussée :
supprimons les départements et les états nations au profit de grandes régions/etats qui ont un sens historique et économique :
Bretagne à 5 départements, réunification de la Normandie, du pays basque (français et espagnole), de la Flandre (francaise et belge)...
Je rappelle que les département se sont construits pour pouvoir faire l'aller retour de tout point du département au chef-lieu dans la journée. Ce qui serait le cas de ces régions/Etats.
Supprimons les états nations qui ne servent plus à rien face aux indiens, chinois, brésiliens, américains et russes tout en mutualisant et en réduisant le coût de ce qui est cher et ne rapporte rien (les multiples assemblées et les redondances administratives dues aux multiples strates, l'armée, les affaires étrangères ?), pour qu'enfin on entende l'Europe d'une seule voix.
Pour harmoniser l'ensemble, on perdrait certainement des acquis mais on aurait enfin une vision et un but commun et surtout une politique économique, sociale commune à défendre.
C'est un v?ux utopique, les « imbéciles » qui nous gouvernent et se présentent, de l'extrême-droite à l'extrême-gauche, sont tellement accrochés à leurs différentes prébendes qu'ils ne peuvent avoir une vision d'avenir.
La politique, c'est être au service de la cité et non pas la cité à son service personnel (enrichissement, avantages ...)
a écrit le 06/11/2011 à 8:30 :
Il y a autant d'ALLOCATIONS et D'INDEMNITES que de NICHES FISCALES.et si ont s'attaquaient à toutes les fraudes!!!!
Réponse de le 06/11/2011 à 9:36 :
exacte et si tout le monde payait des impots meme faible il y aurait deja un petit sentiment de justice mais on attaque pas la poule aux oeufs d'or pour certains dans les discours quelques le bord c'est " l'hopital qui se fout de la charite"
Réponse de le 06/11/2011 à 15:16 :
@canard J'ai commencé a payer des impôts avec un revenu de 50 000 Francs par an (Francs pas Euros !!!) si c'est pas un faible revenu j'aimerais bien savoir ce que c'est un faible revenu .... Certes j'avais la mauvaise idée d'être célibataire sans enfants .... Si quelqu'un peu donner le revenu minimum a partir duquel maintenant un célibataire paye des impôts actuellement cela pourra peut être tordre le coup a certaines rumeurs ....
a écrit le 06/11/2011 à 8:19 :
Aalors là je souris . Vivement mai 2012 ! Nous faire des reformes à la sauvette pour nous faire une tonte bien courte ! juste avant de se faire virer alors là il fallait oser....
Et parler de 1945 (à la guerre comme à la guerre) ;des monstres je vous dis des monstres. Et puis cette ambiance de choc pour nous faire avaler les couleuvres de Haute-Savoie.
Réponse de le 06/11/2011 à 8:37 :
Quel beau bilan !!!!!!
Réponse de le 06/11/2011 à 8:44 :
Pas de panique !
ce ne sont une fois de plus que des effets d'annonce !
on parle, on parle, on parle : et en fin de compte on ne fait RIEN !
Laissez donc parler ces braves !
Réponse de le 06/11/2011 à 10:10 :
OUI COOL!!!!!!!
a écrit le 06/11/2011 à 8:08 :
Supprimons en premier tous les avantages de la fonction publique ainsi que ceux des collectivités régionales , un fonctionnaire doit pouvoir être remercié si il le faut , comme dans beaucoup d'autres pays , ramener leurs retraites sur les bases des retraites du privé !! enlever les 35 heures , la france doit se remettre au travail avec un management totalement différent , 38 h serait un bon compromis , relever les tranches d'impôts pour les plus riches ainsi que les niches , nationaliser pour un temps les banques en séparant leurs activités financières , et lancer un grenel de la formation professionnelle et continue ;
Réponse de le 06/11/2011 à 9:26 :
Bonjour, je tiens à vous informer que 2 décrets parus en 2009 ont modifié les statuts des fonctionnaires notamment pour ce qui est de l'emploi protégé. Pour ce qui est du travailler plus, je vous informe aussi que cela n'est possible que si en contrepartie il y a de la demande. je vous invite à revoir vos manuels d'économie en particulier le principe keynésien de la demande effective.
il y a une autre piste de reflexion : rééquilibrer les échanges internationaux de biens et services afin d'éviter d'avoir des monnaies sous évaluée et de pratiquer le dumping. envoyez un courrier à Pascal lamy, président de l'OMC qui en 2001 a fait rentrer la Chine dans l'organisation....... sans contrepartie !!
Réponse de le 06/11/2011 à 11:15 :
Si les fonctionnaires perdent certains avantages, il y aura moins de candidats pour travailler pour l'état, donc il faudra monter les salaires du public au même niveau que ceux du privé, et cela coutera très très cher. Ne pas oublier les inconvénients des mesures que vous proposez.
a écrit le 06/11/2011 à 7:53 :
petit rappel sur la faillite impossible d'un pays : quand un pays coule sous ses dettes il peut mettre un terme a ses dettes = sorte d'effacement de dette, comme en commission de surendettement. Le créancier n'a plus qu'a retourner chez lui. Avant cela le pays peut aussi légalement réduire ou couper les revenus des fonctionnaires et des retraités.
Réponse de le 06/11/2011 à 8:49 :
Votre explication est valable SI ET SEULEMENT SI le pays en question est en équilibre budgétaire !!!!
Sans équilibre budgetaire, realiser avant, celui ci est obtenu, comme conséquence de la faillite, à cause du fait que les créancier floué ne prettent plus !!!!
Donc c'est obtenir un equilibre de la manière la plus brutale qui soit !!!!
Donc ainsi, il y aura plus ,beaucoup plus de sacrifiés !
a écrit le 06/11/2011 à 7:45 :
J'avais un prof d'histoire génial et passionné dans son travail au point d'etre promu proviseur ! il disait que la france avait toujours 30 ans de retard sur les etats unis et qu'elle repéter comme un perroquet tous ce que l'amerique fabriquer comme model de vie. Hors a chaque fois, la france copie aussi les memes erreurs !!! alors que les conséquences sont connues ! on connait le resultat : libéralisme et capitalisme avec la cupidité et l'endettement à la clef. Aujourd'hui la France va appliquer progressivement un plan d'austérité donc appauvrir le peuple de force (retour au travail forcé donc esclavage) pour sauver le coupable de la crise c'est a dire le système économique et financier si cher a leurs coeurs cupides. L'etat a perdu le nord, a oublié qu'il servait le peuple et son pays avant tous... pour le profit de l'argent et pour sauver leurs propres tetes (pouvoirs et argent). La finalité on l'a connait tous : explosion du chomage, chute des PME PMI, Artisanats, du commerce etc... augmentation de la pauvreté, degradation de la santé publique, augmentation des agressions, des vols, des meurtres, des suicides bref l'anarchie pendant que les riches profitent de leurs bénéfices fait sur le dos de la crise et de la population.
a écrit le 06/11/2011 à 7:42 :
Et moi, je prévois la crise, comme celle de 1929 (bien pire pour le coup) !
a écrit le 06/11/2011 à 7:39 :
Insulte au bon sens : nous n'avons pas perdu une part de nos richesses du fait de la concurrence mais à cause des prélèvements spoliateurs de l'Etat français et de ses succursales communistes. Augmenter les impôts n'est pas réduire les dépenses, c'est augmenter la température d'implosion de l'enfer fiscal français. Après ces mesures scandaleuses qui ne sont pas des économies, il restera encore 200 milliards de dettes à économiser, 200 milliards que l'Etat français doit lever sur les marchés en 2012, encore 200 milliards en 2013, etc. C'est intenable. Nous sommes déjà trop taxés et la dette est au maximum. Augmenter les impôts augmentera encore plus le chômage des salariés du privé au profit de la caste du secteur public. Réduire effectivement les dépenses, ça veut dire baisser salaires et pensions du secteur public de 15%, baisser les effectifs publics par des licenciements ou les privatisations, diviser par 6 le nombre d'élus, réduire le nombre de ministères à 15, supprimer les départements, diviser par 6 le nombre des communes, privatiser la plupart des 700 ODAC et les milliers d'ODAL, privatiser la sécu, ouvrir les retraites par capitalisation dès le premier euro. Il est temps de baisser la température de l'enfer fiscal français.
Réponse de le 06/11/2011 à 15:35 :
et renvoyer les millions de chômeurs ainsi créés par charter en Chine ? En remarque on pourrait peut être même les vendre !!!
a écrit le 06/11/2011 à 7:26 :
CREDIBLE : !!!! stop à l"ensemble des avantages honteux des fonctions publiques et de nos élus..... que leurs "indemnités" soir imposables à 100% et ont reparle des niches
Réponse de le 06/11/2011 à 10:11 :
ET SUPPRIMER LEURS CADEAUX EN PLUS.
a écrit le 06/11/2011 à 7:19 :
La dramaturgie s'écrit à Morzine : superbe station de ski! Après Cannes, les voilà qui s'offrent un petit week end à Morzine! Et s'ils commençaient déjà par économiser les frais de tous ces déplacements de loisirs et de tous ces sommets stériles mais très coûteux? Avant de revenir à 1945, qu'ils reviennent déjà à 2007 en rétablissement les impôts de faveur qui ont fait perdre à la France beaucoup de milliards en 4 ans. Néanmoins, quoiqu'ils fassent, la confiance est perdue, à droite et à gauche et pour la faire revenir, il faudrait une personnalité, intègre, courageuse, franche, non corrompue, comme celle de M. Chevènement qui vient de se déclarer! Enfin quelqu'un qui aime la France et les Français dans toute leur diversité et qui travaille pour sa souveraineté, son indépendance et son industrialisation! La France a besoin de retrouver ses repères, sa grandeur et sa liberté! Allez le CHEE!
a écrit le 06/11/2011 à 7:11 :
elle a été perdue ?
a écrit le 06/11/2011 à 6:57 :
Messieurs les politiciens, quand essayerez vous de nous prendre pour des gens responsables, et de nous montrer le bilan, de façon intelligible pour tout un chacun, de manière à ce que nous puissions comprendre la situation, la comparer à celle de nos voisins, puis adhérer à vos mesures (justes et équitables, bien sûr...).
Réponse de le 06/11/2011 à 9:53 :
@zoro:ils ne t'ecoutent pas en ce moment.ils ne sont pas sur le site de la tribune.ils sont en week end au soleil ou en voyages d'etudes
a écrit le 06/11/2011 à 6:28 :
Sur ce coup là, il sera interessant d entendre Mr Hollande avec des contre propositions fermes et realistes.....Mais, comme d habitude G-D, meme interets?
à suivre.....
Réponse de le 06/11/2011 à 10:07 :
hollande:ferme ,réaliste?????
Réponse de le 06/11/2011 à 15:41 :
Au moins il a vite identifié que ces mesurettes allaient encore une fois pénaliser que les travailleurs et que c'était encore une fois une opération de Com ....
a écrit le 06/11/2011 à 6:20 :
Et une coupe franche dans les dépenses publiques, suppressions des allocations de présence des parlementaires, des retraites excessives de la fonction publique...
a écrit le 06/11/2011 à 6:16 :
La solution serait de faire de la France le paradis fiscal de l'Europe.
Réponse de le 06/11/2011 à 7:17 :
C'est certain: La France se trouverait très rapidement un des pays au plus fort niveau de vie et aux finances pléthoriques...Seulement voila: N. Sarkosy a nommé ces paradis fiscaux comme boucs émissaires de sa politique ruineuse !
Réponse de le 06/11/2011 à 7:59 :
+1
Réponse de le 06/11/2011 à 8:04 :
j aime vraiment bien cette idée..SAID président!SAID président!
SAID président!
Réponse de le 06/11/2011 à 9:37 :
Ce serait évidemment une bonne solution. Après tout, il ne faut se le cacher. Il n'y a pas de chômage dans les paradis fiscaux.
Réponse de le 06/11/2011 à 11:49 :
Il faut donner ce genre d'idée. L'Espagne va déjà monter ses casinos, c'est pas la peine de leur souffler l'Idée. Vous allez couler Monaco avec des idées comme ça.
Réponse de le 06/11/2011 à 11:53 :
Il ne faut surtout pas souffler cette idée. Déjà que l'Espagne va monter des casinos ; il manquerait plus que ça qu'un des pays de l'Europe nous souffle l'idée.
Réponse de le 06/11/2011 à 12:25 :
NON car il n'y à pas d'indemnitées chomage comme en FRANCE,du jour au lendemain vous vous retrouvez dehors,cartons à la porte et elle n'est pas belle la vie quand vous avez 3 enfants à nourrir,en FRANCE c'est le bonheur le rêve!!!!!!en plus il vous faut vite retrouver un boulot car dehors.vite fait bien fait.
Réponse de le 06/11/2011 à 15:45 :
Pour qu'un paradis fiscal fonctionne il faut qu'il fasse venir DE L'EXTERIEUR suffisamment de riches faiblement imposés chez lui pour permettre de baisser significativement les taxes sur le reste des ces citoyens (pas trop de citoyens sinon l'effet est minime) !!! c'est pourquoi seuls des petits pays sont des paradis fiscaux !! cela ne marchera pas en France !!! Il nous faudrait tous les riches de la Terre !
Réponse de le 06/11/2011 à 17:30 :
@ahbon : Il y aurait bien la corse, mais il serait ensuite capable de demander leur indépendance.
Réponse de le 06/11/2011 à 23:26 :
On a déjà Monaco ....
a écrit le 06/11/2011 à 5:41 :
La solution au problème est pourtant évidente, rogner les revenus par le haut, abaisser les salaires et les pensions du secteur public en coupant en pourcentage tout ce qui dépasse le smic, tant que l'endettement de l'état dépasse les 60% du PIB, cela aurait déjà dû être fait en 2007, et les mesures de coupes préventives en 2002.
Rendre l'impôt sur les entreprises progressif; une personne "morale" ne devrait-elle pas avoir logiquement le même style d'imposition qu'une personne "physique" ?

Quand vous regardez une courbe de la répartition des niveaux de vie mensuels en France vous voyez 1% de la population sous les 500euros, 1% au dessus de 4000euros, le pic de la courbe est vers 1200 euros, 40% de la population en dessous de ce seuil, 40% de la population entre 1200 et 2000euros par mois.

Ainsi si les impôts supplémentaires ne commencent qu'à 2000euros de revenus par mois, 80% de la population est épargnée, sachant qu'avec les impôts indirects tout le monde est touché mais surtout les plus pauvres en pourcentage, car les plus riches économisent et investissent, si nous voulons éviter que la consommation ne se contracte et réduise le PIB il faut donc éviter les impôts indirects et ne toucher que l'argent qui ne sert pas à la consommation.

On sait où il y a de l'argent, là où ça prospère, dans les grandes entreprises qui usent de subterfuges fiscaux et comptables et organisationnels, par exemple si le coût du travail est trop élevé, hop on crée une filiale et on s'en sert en sous-traitance( l'entreprise peut même avoir droit à des subsides publics pour sauver les emplois), idem avec l'international, on crée une filiale qui va accumuler les bénéfices là où les impôts sont les moins élevés et les utiliser à partir de ces paradis fiscaux pour investir dans le reste du monde et payer des bonus.
La meilleure réponse globale est certainement la TVA dite sociale qui va réduire l'intérêt pour une entreprise de délocaliser, ou réduire les effets négatifs des charges sociales pour les entreprises honnêtes face aux entreprises malhonnêtes ou étrangères.
Réponse de le 06/11/2011 à 15:55 :
Oui la TVA sociale et la seule solution si on veut garder notre modèle social ... et oui il faudra probablement ne pas avoir peur de réduire la consommation (de produits importés comme l'a fait l'Allemagne depuis 10 ans) on passe la TVA à 23% dont 3,4% de TVA sociale et 19,6 de TVA normale, on compense en allégeant les charges sur les bas salaires qui seront touchés de plein fouet par cette augmentation. Et cela permettra de converger sur le taux de TVA Allemand.
a écrit le 06/11/2011 à 5:38 :
Pour les prochaines élections, il serait de bon ton que les frais engendrés soient supportés par les partis qui se présentent. Je crois qu'aujourd'hui cela leur est remboursé (aux frais des contribuables) s'ils font au dessus de 5 % de suffrage. Je viens d'apprendre qu'il y 12 candidats potentiels à se présenter (Chevenement vient de se déclarer ce matin) ; tout cela va couter un frique fou.
Réponse de le 06/11/2011 à 7:01 :
De plus, ce sont toujours les mêmes qui se présentent, dont on sait bien qu'ils ont plein d'amis, d'intérêts, et de promesses pour l'électeur crédule. Quand arrête t on le cirque ?
Réponse de le 06/11/2011 à 7:15 :
environ 74 millions d'euros de campagne pour les présidentielles 2007 (20 millions chacun pour N. Sarkozy et S. Royal) dont 44.4 remboursés. Le remboursement n'est que partiel mais même ceux qui font moins de 5% touchent également 0.8 millions. Je ne suis pas contre le fait de rembourser la campagne en partie (ca limite les financements douteux) mais dans ce cas il serait bon de limiter au max ces campagnes: un programme distribué, 2/3 débats télévisés et point barre. Si la rigueur implique moins de "show" démago et permet de se concentrer sur l'essentiel, on est gagnant sur tous les fronts.
a écrit le 06/11/2011 à 5:33 :
Encore une privation qui repose uniquement sur les salariés. Et pourquoi ne supprimer le RSA , la CMU qui grève lourdement les actifs ? Pourquoi ne pas supprimer les dégrèvements suite à des dons ?
a écrit le 06/11/2011 à 5:19 :
Je ne comprends pas : pourquoi depuis 1945 ? Quel est le sens de cette référence ? Le Premier ministre ne l'a pas employée par hasard...
Réponse de le 06/11/2011 à 7:15 :
C'est peut être qu'on a dépassé les 1945 milliards de dettes ?
Réponse de le 06/11/2011 à 7:49 :
1945 fin de la guerre donc une pauvreté extreme du à tous les dégats de la guerre... sauf qu'en 1945 et après il fallait tout reconstruire donc beaucoup de travail et d'emplois. Là est la différence, car comme le dit la chancelière allemande il faudra longtemps très longtemps pour s'en remettre donc pas de reconstruction bref c'est un gouffre sans fond qu'on nous cache.
Réponse de le 06/11/2011 à 8:14 :
C'est peut être aussi une maniere de nous faire comprendre qu'une mise sous tutelle avec un nouveau plan Marshall (chinois cette fois-ci) ne sont plus très loin...
Réponse de le 06/11/2011 à 16:02 :
Peut être a cause du plan Marshall ... on aura peut être droit a un plan Hu Jintao ? Dans le plan Marshall il y avait quelques clauses intéressantes comme obligation d'acheter américain avec les fonds en question ....
a écrit le 06/11/2011 à 2:46 :
Supprimons le 14 juillet. Jour de l'année où l'argent part en fumée (feu d'artifice).
Réponse de le 06/11/2011 à 7:07 :
Elle n'est pas si mal, celle là
a écrit le 06/11/2011 à 2:43 :
Et pourquoi pas un téléthon pour la dette ?
a écrit le 06/11/2011 à 2:41 :
Bien sûr, seul ceux qui travaillent paieront pour ceux qui ne travaillent pas. Pourquoi ne pas diminuer l'allocation RSA en proportion au titre de la solidarité ?
Réponse de le 06/11/2011 à 16:04 :
yess et les retraites aussi ! (bon si on veut être juste que les retraites au dessus de 2000 euros si on veut pas: toutes )
a écrit le 06/11/2011 à 1:58 :
Alors on réduit en bas de l'échelle, mais personne ne parle des salaires et avantages des députés et sénateurs dont la pluaprt ne servent strictement à rien !!!
Réponse de le 06/11/2011 à 7:11 :
A la réflexion, il y a du bon sens là dedans.
Quand est ce que nos politiques font l'opération transparence, et nous montrent la comparaison de leur train de vie avec celui de nos voisins les plus vertueux (c'est bien sur le meilleur élève de la classe qu'on doit prendre exemple) ?
a écrit le 06/11/2011 à 0:34 :
Je suis étonné que celui qui est premier ministre depuis 4 ans nous annonce que l'"heure de vérité" a sonné. Nous aurait-on raconté autre chose que la vérité ces 4 dernières années ? Cette phrase de notre premier ministre est-elle un aveu ?
Réponse de le 06/11/2011 à 5:14 :
non tu n'as pas compris:il a changé,c'est un homme nouveaumaintenant,donc tu peux lui faire confiance
Réponse de le 06/11/2011 à 7:12 :
Il a changé de lessive ?!
Réponse de le 06/11/2011 à 16:05 :
C'est comme si il arrivait et qu'il n'avait pas gouverné depuis 4 ans ... et son clan depuis 10 ans .....
a écrit le 05/11/2011 à 22:28 :
Si Fillon était honnête, il aurait plutôt dit : "Nous avons appauvri les français du fait du libre-échange, sans rien changer à notre façon inique de répartir les richesses, alors, nous les avons laissés s'endetter pour pallier la baisse des salaires et nous avons endettés l'Etat pour soutenir un semblant de croissance" ou encore "L'heure de vérité a sonné, il faut déprivatiser la monnaie pour qu'elle soit au service des français et de l'économie réelle".
Réponse de le 06/11/2011 à 7:15 :
Quand est ce qu'on se met tous à n'acheter (autant qu'il est possible) que du made in France ?
Quand je pense à la marque de la petite citadine encore fabriquée chez nous...
On défend nos emplois, on relocalise...
a écrit le 05/11/2011 à 21:41 :
Travailler gratuitement pour les riches qui eux continuerons à avoir leurs niches fiscales logique bien sur
Réponse de le 06/11/2011 à 6:13 :
Bonne idée. Comme cela, il n'y aura que les riches qui paieront des impôts.
Réponse de le 06/11/2011 à 7:21 :
Ceux là, les niches, de toute façon, ils y ont droit.
Quand on pense à l'argent qu'ils font sur une simple déclaration d'un manager ou d'un politique (je ne vous dis pas le loto gagnant pour les copains de Georges Papandréou ces derniers temps).
Tiens, l'état n'a qu'a réprimer les fraudes de délit d'initié, et ils ne mettront pas longtemps à remettre le budget dans le vert. Mais 99.99% d'entre nos dirigeants vont se retrouver en justice...
a écrit le 05/11/2011 à 21:04 :
Tout va être fait à l'envers comme d'habitude. La récession va s'amplifier si l'état ne réduit pas drastiquement son train de vie. Comment imaginer en effet que les agents privés et les sociétés puissent survivre et prospérer avec de nouveaux impôts.
Comme d'habitude les agents publics pensent d'abord et uniquement à eux, les hommes politiques à leurs privilèges exorbitants. Le cancer est là et ses cellules vont continuer à proliférer.
Pauvres de nous
Réponse de le 06/11/2011 à 2:30 :
Et voila le type de réflexion que peuvent avoir les personnes ayant un raisonnement limité. L'herbe est toujours plus verte chez le voisin et c'est bien sûr là où le mal se cache. Voyez plutôt comment mieux gérer vos finances que d'envier celles de vos proches. La solution n'est pas de mettre l'index sur les autres mais sur vous mêmes.
Réponse de le 06/11/2011 à 5:16 :
@malheur:exactement.augmentons les hommes politiques,on aura un meilleur service.je suis prete a payer plus d'impots pour cela.l'impot c'est le progrès!
a écrit le 05/11/2011 à 20:55 :
Ils nous mitonnent une petite cueillère d'austérité là où il en faudrait une louche pour rétablir un peu de confiance et récupérer une cueillère de croissance.. Les démocraties périssent par la faute de la démagogie.
a écrit le 05/11/2011 à 20:00 :
S'il y a une journée de travail en plus, j'espère que cette fois ci les professeurs travailleront ! Sinon les parents d'enfant doivent prendre des congés pour garder les enfants. Il ne faut pas d'une journée qui pèse uniquement sur le privé et ne touche pas les fonctionnaires. Ca serait créer une injustice.
Réponse de le 05/11/2011 à 22:16 :
Pour info les professeurs travaillent le lundi de pentecôte, les élèves étaient (sensés..) être présents la première année, mais vu la grogne des parents voulant profiter du week end, depuis la seconde année nos avons une journée de réunion (qui ne fait pas gagner un centime à qui que ce soit, je vous l'accorde...) qui sert à ce que nous soyons traités sur un pied d'égalité avec les autres salariés...
Je ne crois pas en revanche que les professions libérales (qui gagnent peu d'argent c'est vrai) comme les médecins soient concernées.
Réponse de le 06/11/2011 à 7:26 :
Bonjour Précision,
Combien d'heures fais tu par semaine ?
Combien gagnes tu à l'heure ?
Combien de jours par an fais tu la grève ?
Si t'as un peu de bouteille, crois tu encore( comme nous le faisaient croire nos profs en son temps) que le privé c'est l'El Dorado ?
Réponse de le 06/11/2011 à 11:05 :
Chaque heure de cours nécessite environ 2h de travail en préparation (impossible d'arriver devant 30 élèves les mains dans les poches sans préparer, évidemment), préparation de sujets, corrections de copies 10mn par copies fois 30 = 6h par paquet, au mons 2 paquets par semaine = 12h, en plus des 18h de cours et des au moins 12h de préparation, soit beaucoup plus qu'un tranquille 35h du privé. Quand aux grèves vous délirez complètement, pas plus d'un jour ou deux, NON PAYE par semaine. Pure jalousie irréfléchie !!!
Réponse de le 08/11/2011 à 15:06 :
Vous jouez au jeu inventé il fut un temps par les rois de France: Le fameux "Diviser pour mieux régner"
à Bon entendeur...
a écrit le 05/11/2011 à 19:46 :
A l'évidence nous ne sommes pas en récession et ça y est : "la reprise est au taquet !" Franchement avec quoi l'Europe, le France, la Grèce ... peuvent-ils repartir ?? Nous ne sommes plus en 1960 et il n'y a plus d'usine et de toutes manières impossible de concurrencer l'esclavage. J'imagine bien les noirs en 1700 considéré comme salariés si on leurs avaient donné 1 dollars par année !
a écrit le 05/11/2011 à 19:43 :
Notre premier ministre va-t-il pousser l'audace jusqu'à taxer les yaourts à 0%
Réponse de le 06/11/2011 à 5:19 :
s'il taxe les yaourts a 0 pour cent,cela ne lui rapportera rien.il faudrait qu'il taxe a 5 pour cent au moins pour que cela rapporte quelque chose
a écrit le 05/11/2011 à 19:30 :
heureusement que nous avons là 2 brillants cerveaux pour trouver les solutions ....^^
a écrit le 05/11/2011 à 19:16 :
Il manque 9 milliards : Ca fait 3 ans que la TVA électorale sur la restauration existe et coute chaque année 3 milliards : Voilà ou ils sont passés. Et pour réparer les erreurs du sauveur du monde, les salariés devront travailler gratis un jour de plus... Et dans le même temps la TVA augmente donc le slogan de 2012 sera travailler plus pour gagner moins après être revenu sur toutes les "avancées" du quinquennat qui auront accélérées la descente aux enfers...
Réponse de le 06/11/2011 à 7:28 :
L'avenir c'est travailler plus, plus longtemps et gagner moins.
Tout ca, bien entendu, quand on a réussi à trouver un "emploi" et à le conserver...
a écrit le 05/11/2011 à 19:14 :
Une journée de travail en plus seulement ? Avec les jours de RTT et la 5ème semaine, les cadres sont absents deux mois par an. Plus fort que les Grecs !
Réponse de le 05/11/2011 à 21:33 :
Votre remarque est une généralité !
Or les RTT etc... dépendent des conventions collectives !
Et il y en a plusieurs !!!!!!
La syntec par exemple est pas si généreuses !
Alors que la métalo : oh oui bien + !!
Et puis, les 5 semaines de congés c pour tout le monde.
Réponse de le 06/11/2011 à 0:31 :
Les cadres ont maintenant autant de vacances que les profs (tout en étant bien mieux payés).
Réponse de le 06/11/2011 à 7:33 :
Ça sent le gréviste en CDI .
Je ne vais pas défendre les cadres, mais déjà, il y a cadre et cadre.
Quand au salaire, il faut le ramener au nombre d'heures travaillées.
Celui qui travaille 2 fois plus longtemps pour gagner moins qu'un prof qui n'arrête pas de faire grève, est çà la justice ?
Réponse de le 06/11/2011 à 11:01 :
IL faut arréter de délirer avec les grèves, il n'y en a pas plus d'un jour ou deux par an, et ils ne sont pas payés. Votre argument ne tient absolument pas. Et pour la quantité de travail les profs travaillent autant que pas mal de cadres qui glandent tranquillement en roupillant en réunion et qui se goinfrent de restos payés par le patron quand les profs mangent à la cantine scolaire.
a écrit le 05/11/2011 à 19:08 :
J'espère qu'il n'y aura pas que la TVA qui sera sur la sellette! Les cumuls et les multiples prestations que touchent les élus (élus européens inclus http://videos.lalibre.be/video/iLyROoaf2DRV.html), ministres et autres privilégiés sont à prendre en compte en profondeur. Il faudrait également mettre un terme aux rallonges éternelles des mandats d'élus et de ministres. Je n'ai jamais compris comment on pouvait être efficace et sérieux en passant d'un ministère de manière touristique.

a écrit le 05/11/2011 à 18:54 :
supprimons les senateurs qui ne servent a rien -
Réponse de le 05/11/2011 à 21:33 :
bonne idée
a écrit le 05/11/2011 à 18:43 :
Alors, "économies" en réduisant (enfin) l'Etat ou "économies" en surtaxant les producteurs qui n'en peuvent plus ? Sarkozy et Fillon vont-ils choisir l'austérité pour l'Etat français (et ceux qui en profitent grassement) ou l'austérité pour les français qui travaillent (et font tous les efforts) ?
Réponse de le 06/11/2011 à 17:13 :
Les producteurs surtaxés ??? quels producteurs ??? les agriculteurs français vivent sous perfusion de la PAC et sont parmi les plus subventionnés !!!!
a écrit le 05/11/2011 à 18:36 :
A QUAND UNE TVA à 25 ou 30 % sur les produits de luxe
Réponse de le 06/11/2011 à 17:13 :
peu pas ... les accords Européens l'interdisent ...pas folle l'Allemagne ....
a écrit le 05/11/2011 à 18:05 :
Super nouvelle, je suis impatient d'en connaitre le contenu...
NB : merci aux journalistes de la tribune de ne pas laisser leurs gamins de 4 ans écrire les dépêches, ça fait vraiment mauvais genre, sur un site de journalisme, de voir des fotes de gramère d'un niveau aussi lamentable... On ne vous félicite pas.......
Réponse de le 08/11/2011 à 14:57 :
Au moins on sait que vous n'êtes pas non-plus journaliste. Le mot gramère n'existe malheureusement pas...
Mais grammaire, il me semble faire partie de la langue française.
a écrit le 05/11/2011 à 17:40 :
Il faut s'en prendre a certains députés qui depuis 10 ans empilent les niches fiscales et mettent en péril les finances, il faut qu'ils démissionnent.
les entreprises avec l'euro ont augmenté leurs marges bénéficiaires, (1 francs est dans certains cas égal à 6,5 euros), réinvesties dans l'immobilier, planquées dans les assurances vies ou dans les paradis fiscaux.
Comment se fait il que les salaires stagnent depuis 30 ans?
Réponse de le 05/11/2011 à 18:19 :
oups!! je corrige, à certains , 1 franc
a écrit le 05/11/2011 à 17:36 :
Alors Sarko, que fait tu de ton programme de 2007?
Echec et mat, Echec au roi, la partie est terminé!.
a écrit le 05/11/2011 à 17:21 :
Merci de corriger la faute d orthographe ....MITONNENT c est pluriel puiqu ils sont 2 !!!!
Bon congé de fin de semaine
a écrit le 05/11/2011 à 17:19 :
Il manque encore une taxe sur les incapables qui nous gouvernent en ce moment et qui eux vivent dans la luxure!
Réponse de le 05/11/2011 à 17:52 :
encore un commentaire irréfléchi et inutile! comme ci la suppression de dépenses qui apparaissent à ce monsieur comme "luxure" résoudrait le problème de la dette francaise. Il vaut pieux s'en prendre aux évasions fiscales, petites ou grandes !
Réponse de le 05/11/2011 à 18:05 :
dans la luxure ou dans le luxe??
Réponse de le 05/11/2011 à 18:46 :
Dans la luxure! et en plus ils pourraient se reproduire?
a écrit le 05/11/2011 à 17:16 :
y en a marre de lire autant de fautes dans la Tribune... Où sont les VRAIS journalistes qui eux auraient écrit mitonnent et non pas Sarko et Fillon mitonne ???
Quand un journal laisse passer aussi souvent de telles fautes, le déclin est proche....
a écrit le 05/11/2011 à 17:09 :
Et les réformes de fond promises en 2007 ? Notamment les collectivités locales. Motus et bouche cousue !
a écrit le 05/11/2011 à 16:54 :
De l'esbrouffe, de l'estoc, de la communication, que du court terme, aucune mesure sur long terme, aucune analyse de nos forces et faiblesses pour faire une réforme ambitieuse des ressources et des dépenses de l'état ...
Nos élites ???? ne sont vraiment pas à la hauteur des enjeux actuels.
a écrit le 05/11/2011 à 16:53 :
encore les salariés qui vont devoir se sacrifier ! pourquoi ne rien prendre aux retraités, chômeurs (1 journée d'allocation?), professions libérales?...... une journée de travail pour l'Etat alors que celui-ci nous prend déjà la moitié de ce que l'on gagne (toutes sources de prélèvements confondues). la prochaine journée sera pour quel motif, les chiens diarrhéiques???????????
Réponse de le 05/11/2011 à 18:21 :
bien dit !
Réponse de le 06/11/2011 à 12:02 :
salarié , chômeur , retraité , on est tous pareil ! moi g ke 600 euro pour vivre avec 4 enfants a charge ! je cherche du boulot et souvent je me cogne a des portes fermer! je suis pas là pour me plaindre mais juste dire kon est tous dans la merde sauf les riches !! c'est a eux de donner une partie de leur fortune !pourquoi c'est pas eux kon taxeraient ! la France est bien au 4ième rang coté fortune !!!
a écrit le 05/11/2011 à 16:50 :
Et pendant que cela mitonne, la Tribune révise sa grammaire, j'espère
a écrit le 05/11/2011 à 16:47 :
je suggère une taxe sur les produits salés...le sel étant mauvais pour la santé
Réponse de le 06/11/2011 à 16:06 :
Et quand la taxe sur la connerie ??? là on serait sur de rembourser la dette en moins de 5 ans !
Réponse de le 06/11/2011 à 17:15 :
Oui et une taxe sur la connerie là on serait sûr de ne pas être en deficit ...
Réponse de le 06/11/2011 à 17:38 :
Pour une fois que ducon à raison, il faut féliciter ducon. Merci ducon.
a écrit le 05/11/2011 à 16:36 :
Bonjour je suis en CE2 et je crois que vous avez fait une faute dans votre titre : pour la troisième personne du pluriel, les verbes se terminent en "ent".
Réponse de le 05/11/2011 à 17:12 :
Eh oui... adieu langue française
Réponse de le 05/11/2011 à 17:37 :

Bravo et bien vu pour un élève de CE2 et si en plus, vous savez compter vous êtes apte à passer direct en 5ème :0)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :