Les réactions politiques au discours de Nicolas Sarkozy

 |   |  266  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Du Front de gauche au Front National, les réactions du monde politique.

Le Parti socialiste a répondu à l'offensive de Nicolas Sarkozy avec vigueur. Depuis Berlin, où il accompagne François Hollande au congrès du SPD, Jean-Marc Ayrault, conseiller spécial du candidat socialiste, a estimé que « c'est Nicolas Sarkozy qui a abaissé la France, financièrement, économiquement et socialement. » Et de conclure : « l'homme du déclin ne sera jamais l'homme du destin ». « Ce qu'il nous a proposé ce soir, c'est que la France se redresse avec la politique qui l'a abaissée », a ajouté le maire de Nantes. De son côté, Martine Aubry a jugé que « nous n'avons pas eu un président à la hauteur de la situation ». « En France, comme en Allemagne, est défendue une Europe toujours plus libérale et toujours plus technocratique », a-t-elle ajouté. Jean-Luc Mélenchon, le président du Front de Gauche, a lui aussi blâmé le « disque rayé d'un homme dépassé par la situation ».Quant à Marine le Pen, présidente du Front National, elle a dénoncé la volonté du président de mener  "l'Europe à la Schlague".

Evidemment, l'UMP fait front derrière le président. Patrick Ollier, le ministre des relations avec le parlement a estimé que « nos compatriotes ont la chance d'avoir Nicolas Sarkozy, président dynamique et protecteur. » Car, pour lui : « l'issue est binaire : soit la protection européenne sort renforcée, soit elle périclite ». Brice Hortefeux, l'ancien ministre de l'Intérieur, a jugé que le discours du président était un « discours de vérité où il n'a pas cherché à masquer aux Français tous les défis qui restent à relever ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :