Ces départements français où les cotisations d'assurance-maladie vont baisser en 2012

 |   |  588  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Dans les deux départements alsaciens et en Moselle, les cotisations d'assurance-maladie vont baisser en 2012 grâce à la bonne santé du régime local de Sécurité sociale. Le secret de cette annonce à contre-courant ? Les assurés sociaux cotisent davantage pour financer un dispositif particulier complétant les prestations du régime général.

Heureux les Alsaciens et les Mosellans ! Alors que de nombreux tarifs sont en hausse le 1er janvier en France, leurs cotisations pour maladie vont baisser en 2012 grâce à la bonne santé du régime local d'assurance-maladie, dont les affiliés continueront toutefois de cotiser davantage pour financer un dispositif particulier complétant les prestations du régime général.

Chaque mois, en plus des cotisations qu'ils versent comme tous les Français pour financer l'assurance maladie de base, les salariés et retraités alsaciens et mosellans s'acquittent d'une cotisation supplémentaire, qui leur ouvre le droit à une complémentaire santé obligatoire. Héritage de l'annexion de l' Alsace-Moselle à l'empire allemand en 1871, elle porte par exemple à 90% le taux de remboursement des honoraires médicaux (contre un taux national de 70%) et prend en charge intégralement le forfait journalier hospitalier (non pris en charge ailleurs). C'est la sur-cotisation versée en contrepartie de ces avantages qui va baisser en 2012, passant de 1,6% à 1,5% de la totalité du salaire.

La bonne nouvelle remonte à fin novembre. Le conseil d'administration, composé de représentants des syndicats de salariés, a pris acte des nouveaux excédents dégagés par ce régime qui compte plus de 2,5 millions de bénéficiaires. En 2011, les recettes ont dépassé les dépenses de plus de 5,5 millions d'euros, à quoi se sont ajoutés des produits financiers d'environ 18 millions d'euros. Mais "on ne peut pas dire que la "Sécu" se porte mieux ici qu'ailleurs, la consommation de soins par assuré est globalement similaire à celle du pays", explique Daniel Lorthiois, qui préside le régime local.

En revanche, "on peut dire que les assurés d' Alsace-Moselle bénéficient d'une complémentaire santé extrêmement redistributrice, avec des cotisations proportionnelles au salaire, alors que les complémentaires ont souvent des tarifs pas du tout liés au salaire", souligne-t-il.

Par rapport aux mutuelles ou assurances privées, "nous ne sommes pas très chers pour les assurés, tout en prenant complètement en charge les soins hospitaliers", fait valoir Daniel Lorthiois. Le régime local tire avantage de frais de gestion réduits liés à son adossement au régime général ou encore de l'inutilité de se faire de la publicité, puisqu'il est obligatoire.

Un exemple à suivre ?

Faudrait-il généraliser un tel dispositif dans tout le pays ? "Nous sommes le produit de l'histoire locale", botte en touche Daniel Lorthiois. "Quand il a été installé en 1946, le régime local n'a pris la place de personne, aujourd'hui c'est plus compliqué, les complémentaires représentent un gros marché".

Pour Sabrina Ripert, qui dirige l'Union régionale de la Mutualité française en Alsace, comparer le régime local aux complémentaires de santé classiques n'est pas aisé. "Le régime local n'intervient pas sur un certain nombre de dépenses en forte hausse ces dernières années, comme les dépassements d'honoraires, la lunetterie, les prothèses dentaires ou encore la facturation des chambres individuelles à l'hôpital", souligne-t-elle.

Pour faire face à ces dépenses de santé, les assurés d' Alsace-Moselle ont donc intérêt selon elle à souscrire à une complémentaire santé malgré l'existence du régime local. Mais même si les tarifs des mutuelles y sont "en moyenne inférieurs de 30% à 50% à ceux pratiqués dans le reste du pays", pour tenir compte des prises en charge réalisées par le régime local, l' Alsace "est la région la moins mutualisée de France", constate-t-elle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/04/2013 à 6:46 :
Bonjour après avoir travaillé 14 ans en Alsace es ce que je conserve le régime local si je vais vivre dans un autre département.Merci
a écrit le 10/04/2012 à 11:43 :
Le système qui prévaut en Alsace et en Moselle est excédentaire. Au lieu de commentaires stupides entre Germanie et Méditerranée (La France, pays des Francs; l'Allemagne, issue de l'Empire Romain Germanique ...) qui trimbalent leur pesant (raciste) de théorie des climats, voyons comment ce système pourrait inspirer une indispensable réforme de notre sécu. L'argument des complémentaires "déjà installées" qui entraînent un surcoût de 50% ne tient pas. Beaucoup d'entre elles sont également adossées à la sécu et ne font aucune publicité.
a écrit le 02/01/2012 à 11:50 :
Ils restent attaches au x valeurs allemandes tout comme les Dolomites en Italie (ou ils parlent allemand aussi)
Faut croire qu ils ont laisse des bons souvenirs....
Mais Bon la France a nmaintenant un nouveau departement Mayotte...pour contrebalancer l alsace....Je suis sur qu ils vont nous aider a sortir de la crise...Merci Mr Sarko juste avant les elections...Rocard et Mitterand nous avait fait le coup avec la guyane....Rarement au bulletin dans l urne je n ose imaginer el cout...mais bon on est si riche.
a écrit le 31/12/2011 à 21:59 :
Pourquoi n'aligne t on pas tous les départements quels qu'ils soient au DROIT COMMUN FRANCAIS ? donc l'Alsace, la Corse ....
la SAVOIE ET LE COMTE DE NICE SONT BIEN SOUMIS AU DROIT COMMUN
parlons reformes § faisons les...
a écrit le 31/12/2011 à 9:58 :
Après 48 ans (1870- 1918) d'occupation allemande, les Alsaciens et les mosellans qui restent très attachés à leur droit local, restent également et forcément imprégnés de la rigueur germanique. Mais est-ce un défaut?
a écrit le 31/12/2011 à 8:25 :
peut on demander le rattachement du reste de la France à ces deux départements et y mettre notre capitale ?
Réponse de le 31/12/2011 à 8:56 :
je doute fort qu'ils aient envie de payer pour le m'enfoutisme qui prevaut ailleurs!
Réponse de le 03/01/2012 à 16:36 :
En fait, l'Alsace et la Moselle, ça fait 3 départements pour info ...
a écrit le 30/12/2011 à 22:22 :
Pour tout le pays, l'Etat doit payer les 20 Md qu'il doit à la Sécu, à comparer aux 11 Md de déficit.
Réponse de le 31/12/2011 à 9:28 :
Oui mais 11Mds PAR AN (de foutage de gueule)
a écrit le 30/12/2011 à 17:45 :
"ou encore de l'inutilité de se faire de la publicité, puisqu'il est obligatoire"... Marrant, quelque part, non..?? Et lorsque l'on sait qu'un bon produit n'a pas besoin de publicité, ça fait réfléchir... Sinon, l'Alsace-Lorraine a bénéficié d'un régime d'assurance maladie LARGEMENT favorable malgré les 1,6% sur le brut des salaires. Financé par le reste du pays, bien sûr... Leur acceptation au rattachement à la France était à ce prix. Voir aussi le parallèle avec la Corse... Et ma Bretagne... Je continue, ou vous êtes déjà écoeurés..???
Réponse de le 31/12/2011 à 3:32 :
Vous dîtes n'importe quoi, je pense que vous avez bien fait de vous arrêter là !

Ce sont les caisses déficitaires que le gouvernement finance, et non les caisses excédentaires (aucun besoin bien évidemment !), or en Moselle notre caisse est en excédent, donc elle n'est certainement pas financé par l'état.
Réponse de le 31/12/2011 à 8:57 :
c'est plutot l'alsace moselle qui finance le reste de la france avec les mecanismes de perequations a tout va... ceux qui tapent dans la caisse, c'est les dom toms, vous confondez
Réponse de le 31/12/2011 à 9:30 :
Merci GK et churchill. Le bon sens n'est donc pas mort...en Alsace-Moselle. Hélas, ailleurs....
a écrit le 30/12/2011 à 17:29 :
Ce dispositif paraît être bon et correspond de plus à une vision régionale dont nous avons besoin. Voilà en application la décentralisation avec un transfert de responsabilité en droite ligne de l'environnement des pays limitrophes. Seul bémol, quand on sait les bénéfices réalisés déja par les assureurs en tous genres, qui malgré leur gérémiades permanentes, se permettent de prêter à l'état (Dette de la France). On se demande bien pourquoi il faut payer encore en supplément.
a écrit le 30/12/2011 à 16:07 :
dit et redit la décu en l'état actuelle ne correspond plus aux besoins du monde du travail.
Beaucoup trop d'accidents des loisirs ou de l'egoisme de certains comme l'alcool,doivent être pris en charge par une Caisse spécifique. A mé diter
a écrit le 30/12/2011 à 14:59 :
S il faut aller en ALSACE pour etre mieux remboursé nous voila dans de beaux draps car en ALSACE ils sont vraiment des gens vernis au point de vue remboursement car ils ont la chance de rester excédentaire alors on va tous y aller c'est moins loin que la HONGRIE ou la tout est remboursé au centime pres selon les dires de certaines personnes qui s y sont rendus..
a écrit le 30/12/2011 à 14:17 :
Le plus fort, c'est que les retraités qui n'habitent pas en France se voient prélever 4,2% (peut-être plus en 2012) au titre de la sécu, mais on leur précise qu'ils n'ont pas droit à ladite sécu. En langage normal, cela s'appelle du vol...et la France qui veut donner des leçons aux autres !!!
Réponse de le 30/12/2011 à 14:32 :
Bien d'accord avec vous. Et nous la quitterions bien volontiers si nous n'aimions pas la France (la France éternelle, pas celle des tripatouilleurs qui se sont partagé tous les postes clef, comme il en fut des charges royales avant la Révolution, pour se partager le fruit de ceux qui travaillent pour vivre).
Réponse de le 31/12/2011 à 8:59 :
la france, plus personne n'en n'a plus rien a foutre; votre pays va dans le mur...
Réponse de le 31/12/2011 à 9:34 :
Espérons que ce ne sera point celui de Berlin! Eux ont réussi à l'abattre mais je nous sent capable de refaire quelque chose du même genre, hélas!
a écrit le 30/12/2011 à 13:40 :
vite vite une surtaxe pour équilibrer avec les autres.
a écrit le 30/12/2011 à 13:10 :
Heureusement que dans notre belle Alsace nous avons su garder quelques valeurs de notre passé qui en ces temps de récession font leurs preuves.Eh oui messieurs nos politiciens cherchez l'erreur !
Réponse de le 30/12/2011 à 14:00 :
les valeurs du Kaiserreich (empire germanique) en l'occurrence !
quant à la "belle" Alsace on peut en douter (un champ de maïs de 200 km de long entrecoupé de zones industrielles = pouaahhhh)
Réponse de le 30/12/2011 à 14:13 :
Nous-autres, de l'Intérieur, on va bientôt regretter que l'annexion n'ait pas été plus large, en 70. Si demain on nous donnait le choix, de Bismarck ou Sarkollande, lequel choisirions-nous des deux?
Réponse de le 31/12/2011 à 9:01 :
aiglenoir, aux dires de certains nationaux socialistes va t en guerre francais, bismarck est de retour avec un jupon ;-)
Réponse de le 31/12/2011 à 9:40 :
Comme Victor Hugo naguère, je n'aurais pas aimé vivre sous la dictature de Napoléon-le-petit. Sous Bismarck, je ne sais...Mais, les historiens parleront-ils demain de Sarkozy-le-grand?
a écrit le 30/12/2011 à 10:44 :
liberté, EGALITE fraternité,
le slogan de la république, c'est la méthode Coué ? Ben ça marche pas beaucoup !
Réponse de le 30/12/2011 à 14:16 :
Mais bien sûr...prendre aux riches (et industrieux) Alsaciens pour donner aux pauvres (et magouilleurs) Méditerrannéens: que voilà une recette d'avenir.
Réponse de le 30/12/2011 à 14:49 :
Parce que tu crois que tous les pauvres sont des magouilleurs ?
Que tous les magouilleurs sont méditerranéens ?
Et que tous les alsaciens sont riches et "industrieux"???

En tous cas heureusement qu'ils ne disent pas tous des conneries!!!
Réponse de le 30/12/2011 à 17:01 :
A Bibi.
La magouille est quasi inévitable quand le revenu est faible.
Le travail au noir en est un exemple;
En Paca,Corse combien de meurtres en 2011???
Alors Oui,l'Alsace bosse et de façon intelligente ,ce n'est pas une connerie.
pour 2012 refléchir pour vous est-ce posible??
Réponse de le 31/12/2011 à 9:41 :
A bibi fricotin: je ne crois pas que nous nous connaissions, vous-aurais-je tutoyé?
a écrit le 30/12/2011 à 9:06 :
C'est du baratin car le régime local ne constitue qu'une infime partie des dépenses. Il n'intervient en fait que pour aller aller au delà des 65% (à 90%). C'est en fait une mutuelle obligatoire.
a écrit le 30/12/2011 à 9:00 :
POUR TOUS LES AUTRES FRANCAIS les complémentaires santé augmentent car il faut financer la solidarité : 5°/° pour la cmu 7°/° de taxes ce pays est vraiment déjanté.....!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 30/12/2011 à 14:18 :
Oui! mais espérons qu'après déjantage il y aura crevaison.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :