Hollande contraint par Sarkozy à une mise au point sur ses projets fiscaux

 |   |  520  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Attaqué sur le projet socialiste de suppression du quotient familial, le leader du PS a dû ajuster le tir.

"L'affaire" du quotient familial, puisqu'il faut bien, désormais, l'appeler ainsi, va-t-elle handicaper durablement François Hollande, à l'image de sa déclaration pendant la campagne de 2007, sur la taxation des riches, c'est-à-dire tous les salariés au-delà de 4.000 euros ? Peut-elle le marquer comme le socialiste "taxeur" et matraqueur des classes moyennes ? C'est évidemment le souhait de l'UMP.

Nicolas Sarkozy lui-même est monté mardi au créneau pour dénoncer comme une "folie" le projet socialiste de suppression du quotient familial, qui « aurait des conséquences absolument dramatiques » pour la politique familiale.

Cette suppression d'un système attribuant un avantage fiscal croissant avec le nombre d'enfants (les fameuses "parts") et le revenu avait été confirmée la semaine dernière par le bras droit de François Hollande, le spécialiste des questions économiques, Michel Sapin, et ce mardi par Manuel Valls, chargé de la communication du candidat socialiste. L'idée circulant au PS est de supprimer le système de quotient, non pas pour augmenter les recettes de l'Etat, mais pour le remplacer par une somme forfaitaire attribuée pour chaque enfant, et ne dépendant donc pas du revenu. Un projet fortement redistributif, qui conduirait à augmenter l'impôt de plus de 40 % des foyers (les plus aisés), frappant surtout les 10 % les plus riches, et au contraire à accroître les ressources des moins favorisés, tous ceux qui ne paient pas l'impôt sur le revenu. Un projet marqué à gauche, donc. Mais le candidat socialiste peut-il laisser dire qu'il a l'intention « d'assassiner » les classes moyennes, selon l'expression du ministre de l'Enseignement supérieur, Laurent Wauquiez ? Evidemment non. Le risque serait grand d'effrayer les dits Français moyens, au profit d'un François Bayrou, par exemple.

Ajustement

Du coup, François Hollande a tenu faire une mise au point. « Je ne veux pas supprimer le quotient familial qui est un avantage fiscal pour les Français » a-t-il déclaré. Il s'agit de « moduler le quotient pour qu'il puisse être plus juste pour l'ensemble des familles, pour les plus modestes qui ne le touchent pas, pour les classes moyennes qui devront avoir un avantage plus élevé et un peu moins pour les familles très favorisées. »

Peut-on donc parler d'un recul par rapport au projet initial, d'un renoncement ? Il y aura, tout au moins, un ajustement. Tout est affaire de définition. Comment François Hollande définit-il les très favorisés ? Si les 10 % de foyers les plus aisés correspondent à cette définition, alors il pourra sans doute concevoir un schéma gagnant pour tous les autres. Au-delà, c'est la maîtrise de la communication du candidat socialiste qui est en cause. « Le seul moyen d'avancer sur ces sujets fiscaux, c'est de les inscrire dans une cohérence globale, un récit », souligne le politologue Stéphane Rozès. Ce n'est évidemment pas le cas, en l'occurence. C'est une étude de Bercy révélée par « Les Echos », montrant l'ampleur des hausses d'impôt qu'impliquerait la suppression du quotient, qui a mis le feu au poudre. Sans que François Hollande n'ait vu le coup venir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/01/2012 à 23:26 :
Bien sur qu'il faut en finir avec SARKOSY et la droite dure et pour cela qui à part les socialistes possèdent les hommes compétents et les structures pour diriger notre pays.
Bien sur qu'il faut revoir le quotient familial pour que les familles les plus modestes et les classes moyennes puissent en profiter. Comment accepter qu'un ministre déclare à la télé percevoir + de 5000 ? d'allocations.
Réponse de le 11/01/2012 à 8:18 :
Socialisme et competence sont deux mots qui ne peuvent mis dans une meme phrase, le socialisme etant la reduction de la competence au denominateur commun le plus bas.
Réponse de le 11/01/2012 à 13:03 :
à paracelse : comprends pas !
a écrit le 10/01/2012 à 23:19 :
Que comprendre dans les propos de Hollande? Lundi, il souhaite supprimer le quotient familial, décision reprise et confirmmée par Sapin et Valls; mardi, changement de cap, Hollande aménage le quotient familial. Le candidat socialiste est-il crédible? Non car un homme qui change d'idée toutes les 12 heures ne m'aparaît pas fiable. Gouverner un pays n'est pas une partie de ""mous".
a écrit le 10/01/2012 à 23:14 :
Et les projets de Sarkozy sont ?........

Ah pardon, il n'est pas candidat, donc il n'a pas de projet....
a écrit le 10/01/2012 à 23:02 :
Bravo vive la gauche, encore une idée lumineuse... Sinon concernant le pouvoir d'achat? Une idée? Non? Le chômage peut être? Non plus... Bon, on est pas sauvé... Tout le monde tape sur Sarkozy, facile! Mais imaginons ce que serait la France aujourd'hui si Royal était passée... Je suis loin d'être sur que ça serait mieux...
a écrit le 10/01/2012 à 22:57 :
Ein Volk, Ein Reich, Ein Merkhollandozy
SIEG !
a écrit le 10/01/2012 à 22:51 :
Sarco, du balais, allez retourne chez carla a la plage !
Réponse de le 10/01/2012 à 23:08 :
alors là!!! avec des commentaires de ce genre , on va aller loin!!!
a écrit le 10/01/2012 à 22:40 :
Hollande ou Sarkozy, derrière eux, ce sont les mêmes réseaux de pouvoirs qui gouvernent.
a écrit le 10/01/2012 à 22:36 :
je vous dis et je vous répète que si ils reviennent la classe moyenne va etre triturée à mort
Réponse de le 10/01/2012 à 23:13 :
Entierement d'accord on taxe toujours les memes pour donner toujours aux memes ...

Quant au candidat PS, il devient de moins en moins credible pour le poste de president. La catastrophe en terme de communication et de programme, a chaque proposition c'est tout le matin et son contraire le soir ....

PS : j'ai un clavier US desole pour les accents !
Réponse de le 11/01/2012 à 1:32 :
un smicar qui travail 35 heures gagne environ 1118 euro net et paie des impôt à hauteur de 350 euro par an soit environ 30 euro par mois ce qui lui laisse 1088 euro pour vivre. Pour un logement on demande de couvrir 3 fois le loyer et parfois, en plus, d'avoir un garant. Cela lui permet dignement d'avoir un logement à environ 400 euro de loyer par mois maximum. Une fois déduis, il lui reste donc 688 euro (je vous laisse déduire nourritures, facture edf, transport, etc) Un peu d'aide pour lui ne me semble pas une chose anormale.
Pour ceux qui s'acquitte de la somme de 300 euro par mois d'impôt soit 10 fois plus qu'un smicar, combien vous reste t'il après? Si peu qu'il faut se plaindre? ou suffisamment pour avoir un ordinateur portable? un mobile? internet? un lecteur mp3? une voiture? un mutuelle? une assurance vie? des vacances? des loisirs? et oui après tout ça il vous reste pas beaucoup plus que le smicar à la fin du mois, mais c'est pas le même train de vie!!!
Moralement il est inconcevable d'abandonner les plus défavoriser. Plus on a la chance d'avoir de l'argent et plus on doit accepter de redistribuer une partie de ses richesses. Imaginons gagner 15000 par mois et payer 5000 euro d'impôt, il reste 10000 euro, y a pas de quoi pleurer. Tout ça pour dire qu'une phrase comme "on taxe toujours les mêmes pour donner toujours aux mêmes" (dixit Dramatic au dessus) ont en faite une certaines logiques qui n'a rien de choquant. Prendre au pauvres pour donner au riches ça c'est une aberration, pas l'inverse. Libre a chacun de jugez par lui même.
Réponse de le 11/01/2012 à 4:38 :
Je suis tout à fait d?accord avec vous Cyt, c?est une aberration, mais il faut savoir que malheureusement dans le monde ? n?est-ce qu?en France ? je ne sais pas - où nous vivons, le citoyen Lambda ( je ne parle pas de vous Cyt) est égoïste. Qu?il soit de la très très haute comme n?importe quel très cher et vieil ami de notre excellentisssimo Président Nicolas Ier de France, de la haute comme un patron de PME à succés, un médecin ophtalmologiste renommé ou co-propriétaire d?une clinique, un partenaire dans un cabinet d?avocats d?affaires parisien, ou moins de la haute moins haute encore tel ce notaire d?un bourg agricole ardéchois ou ce technicien-ingénieur pétrole offshore chez Total Fina Elf, de la moyenne haute tel un chef-pilote de chez AirFrance ou tel un désormais ex commandant de Ferry chez la défunte Seafrance, de la moyenne moyenne comme un propriétaire de boulangerie ou son voisin le charcutier propriétaire, le marchand de fringues ou le chef d?atelier chez votre concessionnaire VW local, de la moyenne basse tel cette institutrice ou cette employée de la Banque Postale en milieu de carrière ou plus bas encore tel cet ouvrier fraiseur aux chantiers navals de Saint Nazaire, ce man?uvre en maçonnerie, ce balayeur ou cet artiste intermittent, ce travailleur à mi-temps, ce chômeur ou même le plus mal couché des sans-abris : tout le monde voit midi à sa porte et compte ses billets. Bon, il est tout à fait naturel que les sans-abris, les chômeurs ou les smicards recomptent même leurs piècettes par trois fois, ils y sont obligés s?ils ne veulent pas se retrouver rapidement à court de monnaie. Il l?est aussi pour pas mal de gens de la moyenne basse, mais comme vous l?avez mentionné, Cyt, ceux-ci peuvent déjà tous, s?ils le souhaitent, gérer leur argent, leur téléphonie et leur TV par internet. Déjà, quelle différence avec ceux qui sont en dessous ! La classe immédiatement au dessus de celle-ci n?a vraiment pas à se plaindre - je sais, j?en fais partie . La classe moyenne dite moyenne haute donc n?a pas à se plaindre et pourrait même faire avec moins sauf si elle en a décidé comme elle semble l?avoir fait depuis toujours que pour rien au monde elle ne roulerait dans autre chose que dans un SUV de marque allemande et de gros cubage et que sa femme devrait se contenter de la nouvelle Minicooper rallongée pour aller booker leur prochaîne croisière sur le Nil . Au dessus , vous ne voulez pas savoir ? sinon, vous n?avez qu?à feuilleter les photos dans Paris Match. Alors oui, tout cela est injuste. Ce n?est pas parce que j?ai eu la chance de faire de bonnes études et d?être favorisé par la vie en général et par mon employeur en particulier que je peux admettre un système d?imposition où le quotient familial me donne plus à moi personnellement qu?à une famille d?égale constitution de ma connaissance se trouvant dans la moyenne basse ou qu?à des smicards. C?est totalement injustifié et comme tel, devrait et doit être rectifié. C?est ce que veux Hollande je pense, même s?il s?est un peu précipité en parlant de supprimer le quotient familial et que la meute UMP ? que du haut de gamme ? s?est précipitée sur cette déclaration en criant Montjoye et Saint Denis ! C?est sûr qu?eux, ils auraient beaucoup à perdre ! Mais le riche ne veut pas gagner moins mais toujours plus comme chacun le sait . Comment allez-vous pouvoir acheter la nouvelle télé 3D que vous proposent ceux de la très haute si vous gagnez moins ? Il faut conserver mais assujétir le quotient familial à une somme de revenus maximale qui devrait ne pas dépasser la moyenne des revenus de tous les Français. Je ne suis pas mathématicien mais cette somme ne devrait en tous les cas pas dépasser peut-être les 60 000 euros à 80 000 euros. Les sommes gagnées en excédent ne devraient en aucun cas être abattues grâce au quotient familial. Imaginez des gens comme Mr.Bouygues ou Bolloré, ou comme des Stars du cinéma ou du Football, on parle ici de plusieurs centaines de milliers et même de plusieurs milluions d?Euros de cadeaux fiscaux pour certains d?entre eux. Sacré chouettes cadeaux si vous me permettez l?expression. Que le quotient familial soit assujéti au nombre d?enfants par famille, oui, tout à fait d?accord, mais certainement pas à l?ensemble des revenus. Donc normal que Monsieur Sarkozy soit contre, ses amis l?ont placé là où il est pour qu?il leur fasse gagner de l?argent, pas pour leur en prendre. J?ai beaucoup aimé votre réaction, Cyt ! Merci.
Réponse de le 11/01/2012 à 13:07 :
à lambda ! vous expliquez très bien votre situation ! les plus aisés sont incapables de comprendre les pb des pauvres, ils sont sur une autre planète attachés à leurs privilèges !l'état est en déficit ! pour ne pas délaisser les plus fragiles pas d'autre solution que de mieux répartir l'argent de tous.....
a écrit le 10/01/2012 à 22:35 :
Il serait temps que les socialistes m'expliquent leur définition de la Justice. Je ne vois pas comment on peut appeler cela de la justice que de prendre aux uns (toujours les mêmes) pour redonner à d'autres (toujours les mêmes), pour moi c'est entretenir un système inégalitaire que de toujours demander des efforts aux mêmes sans contrepartie aucun de ceux qui reçoivent. C'est pourquoi la TVA sociale est une bonne chose, riche ou pauvre, chacun contribue à hauteur de ce qui consomme . Mais bon, à gauche on préfère monter les classes sociales les unes contre les autres.
Réponse de le 10/01/2012 à 23:24 :
Juste la TVA ? c'est oublier que celui qui a peu dépense tout, donc est taxé sur tout, tandis que celui qui a tout dépense peu, donc est taxé sur peu.
Réponse de le 11/01/2012 à 0:12 :
Non à la TVA sociale qui est totalement injuste car on la paye pas au prorata de son revenu mais sur ce qu'on dépense. les petits salaires qui ne peuvent épargner son donc proportionnellement plus taxés. Il y a la CSG pour cela...
a écrit le 10/01/2012 à 22:29 :
(L'article est truffé de fautes d'orthographe...)
Réponse de le 10/01/2012 à 23:12 :
tttttt
a écrit le 10/01/2012 à 22:28 :
Sarko 5 Hollande 0, voici le triste score à 3 mois de la présidentielle. ça va se terminer par un 15 ou 16 à 0. Bayrou va être obligé d'abaisser pavillon, lui qui n'a rien comme propositions pire qu'un Hollande ou un Borloo.
a écrit le 10/01/2012 à 22:26 :
J'ai l'impression d'assister à une bataille de glaçons de deux types bourrés sur le Titanic...
Réponse de le 10/01/2012 à 23:09 :
@Bastien : bonne idée. On pourrait jouer les futures élections au stade : 2 hommes entrent, un seul sort (ou pas). On les dote d'un AK47 et on vend les droits de retransmission TV aux enchères. Au moins, on s'emmerdera moins que la dernière fois et pour la france, ce sera iso.
a écrit le 10/01/2012 à 22:24 :
C'est vrai que face à Sarkozy usé, Le Pen indésirable, et Hollande n'importe quoi, Bayrou semble être le seul présidentiable. Le plus sérieux en tout cas ! Il ne sort pas de l'ENA ni même un fils à papa, il a fait son parti tout seul et contre tous ces anciens amis. Il est Indépendant et ne doit pas combine à personne. Il a travaillé : il a été cultivateur, et même enseignant. Les 3 autres potentiels peuvent-ils en dire autant ???
a écrit le 10/01/2012 à 22:10 :
Cela va favoriser les familles immigrées qui ne déclarent aucun revenu et ont de nombreux enfants.
Réponse de le 10/01/2012 à 23:27 :
Sûr !!!!
Réponse de le 11/01/2012 à 0:02 :
Le cliche est facile, certains français aussi usent et abusent du système.
Réponse de le 11/01/2012 à 6:26 :
La pompe aspirante!!!!!!!!!! cela va durer encore combien de temps, pour que les FRANCAIS comprennent , il faut quoi!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 11/01/2012 à 23:01 :
c est completement stupide de penser que les gens preferent rester pauvres pour ne pas payer d'impots. rien ne vaut un bon 4000 euros meme taxes.
en plus avec 4000 euros il y a de robien qui nous permet d avoir une maison sur les impots qu on paiera pas.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :