Scandale des prothèses PIP : le fondateur en garde à vue

 |   |  109  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le fondateur de Poly Implant Prothèse, Jean-Claude Mas, au centre d'un scandale d'implants mammaires non conformes, a été interpellé jeudi à son domicile de Six-Fours (Var) et placé en garde à vue, a-t-on appris de source policière.

Le fondateur de l'entreprise Poly Implant Prothèse (PIP) est en garde à vue ce jeudi. Jean-Claude Mas, au centre d'un scandale d'implants mammaires défectueux, a été interpellé ce jeudi à son domicile de Six-Fours (Var) selon une source policière.

L'ancien président du directoire de la société, Claude Couty, a subi le même sort. Il a été interpellé dans la commune voisine de la Seyne-sur-Mer, et placé en garde à vue, a-t-on ajouté de même source.

Les investigations ont été menées par la Direction de recherches de la gendarmerie de Marseille. Des perquisitions sont en cours dans les domiciles des deux anciens cadres de PIP.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/01/2012 à 8:53 :
Dans sa grande sérénité et sagesse l'Etat de Droit a laissé toutes latitudes à ces innocents pour protéger leurs biens grâce à un paradis fiscal.
Nul doute qu'ils ne bénéficient de l'assistance judiciaire gratuite,
des Assedic voire du Rsa et de la Cmu, les pauvres biquets sont insolvables
a écrit le 26/01/2012 à 8:20 :
Si se qu'il a fait est immoral, ce n'est pas illégal. donc c'est du flan.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :