Nicolas Sarkozy dans le bain du salon de l'agriculture

 |   |  665  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le président de la république sortant a pris un bain de foule de 4 heures porte de Versailles, à Paris. Une occasion de se rapprocher du monde rural. Le PS accuse le candidat d'avoir mis l'agriculture en « jachère » pendant le quinquennat.

Toute une matinée au milieu des vaches. Tel a été l'exercice que s'est imposé Nicolas Sarokzy, qui en sa qualité de président de la République a inauguré samedi matin le 49ème salon de l'agriculture, qui se tient à la porte de Versailles pendant 8 jours. Le président-candidat a tenu défendre les «valeurs» chères au monde rural. Le long des travées du salon, le candidat s'est octroyé un bref passage dans les box pour la traite des vaches avant d'entamer un long échange loin des micros, sur le sable du "ring" où défilent les bêtes de concours, avec des éleveurs pas convaincus par la récente hausse de la TVA.

Rallier le monde rural

Le candidat, flanqué du président récemment rallié de Chasse, pêche, nature et traditions (CPNT), Frédéric Nihous, a fait tous ses meilleurs efforts pour afficher sa proximité avec le monde rural. "C'est pas du folklore l'agriculture, c'est une activité aussi essentielle pour notre économie que l'automobile ou l'industrie spatiale", a-t-il confié d'emblée devant micros et caméras. A un boucher inquiet des déclarations de Marine Le Pen, qui avait affirmé que toute la viande distribuée en Ile-de-France était de la viande halal, il a répondu très fermement. "Vous avez vu, dès le lendemain, je suis allé à Rungis pour rétablir la vérité", a-t-il rappelé, "il y a des gens qui veulent gagner des voix sur le dos des travailleurs, c'est pitoyable". Et quand on lui a demandé pourquoi il ne passerait pas dix heures au salon comme le socialiste François Hollande, Nicolas Sarkozy s'est amusé. "Il doit avoir des choses à se faire pardonner", a-t-il lâché, "il va leur expliquer pourquoi il veut travailler avec Mme (Eva) Joly (candidate écologiste à l'Elysée, ndlr) mais à mon avis, il faudra plus que dix heures"...

Réduire les charges

Le public en a profité pour revendiquer. "Les petits salaires, c'est difficile", lui a lancé un badaud. "On va encore les alléger (en charges) de 5%", a répondu le candidat de l'UMP. "10% ce serait mieux", lui a renvoyé son interlocuteur. Selon deux sondages Ifop et OpinionWay, Nicolas Sarkozy a regagné dans le coeur des agriculteurs une bonne partie de la confiance qu'il avait perdue au milieu de son mandat. Avec 40% des intentions de vote au premier tour, il devance largement François Bayrou, Marine Le Pen et François Hollande, qui oscillent autour de 15%.

Le Parti socialiste tire à boulets rouges

Aucun prétendant à l'élection présidentielle ne manquera le rendez-vous avec les agricultures. Même s'il ne s'est pas encore rendu au salon, François Hollande, qui a prévu d'y passer 10 heures mardi, s'est déjà adressé au monde rural, dans un entretien vendredi à Agra Presse. Le candidat socialiste a assuré qu'il voulait "garder un niveau - le plus élevé possible - sur le plan budgétaire" pour la Politique agricole commune (PAC), disant ne pas comprendre "pourquoi la France s'était placée sur la même position que l'Allemagne et la Grande-Bretagne sur la stabilité du budget européen". Des propos critiqués par le ministre Bruno Le Maire sur Europe 1: "Je lui recommande de travailler un peu mieux son dossier agricole européen. Il verra que les propositions de l'Allemagne et de la Grande-Bretagne n'ont strictement rien à voir, que la Grande-Bretagne ne voulait pas maintenir le budget de la PAC, comme le dit François Hollande, elle voulait le baisser voire le supprimer».
Le Parti socialiste a diffusé un tract sur le salon accusant Nicolas Sarkozy d'avoir mis l'agriculture "en jachère". Le cours du blé, par exemple, est passé de 279 euros la tonne, le 1er février 2008, à 201 euros quatre ans plus tard, le 1er février 2012, selon une infographie du PS qui cite le site terre-net.fr. "47 fermes cessent leur activité chaque jour", affirme encore le PS, qui évoque"une activité en déclin", avec "25% d'exploitations en moins en 10 ans".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/02/2012 à 17:51 :
Qu'il se casse ce pauvre c..!!!!!!!!!!!
a écrit le 26/02/2012 à 8:51 :
Les agriculteurs savent bien à qui ils doivent depuis 10 ans le coût administratif et financier d'une réglementation jugée excessive.
a écrit le 26/02/2012 à 5:07 :
Le pire c'est qu'ils vont le croire, enfin de compte il à bien raison!
Réponse de le 26/02/2012 à 10:51 :

plus c est gros !!plus ca passe
a écrit le 25/02/2012 à 18:48 :
Dans le bain avant de boire la tasse.
Réponse de le 26/02/2012 à 12:26 :
BRAVO MADAME SOLEIL
a écrit le 25/02/2012 à 17:34 :
les agriculteurs sont la vraie FRANCE , celle de nos ancêtres qui a toujours porté haut la valeur du travail . Bobos , soixantehuitards et autres écolos altermondialistes sont bien pires que les OGN pour le pays !
Réponse de le 25/02/2012 à 21:30 :
Et c'est pour ça que 17 % des agriculteurs votent LE PEN ?
Aujourd'hui, ce sont aussi les "soixantehuitards" qui font vivre les agriculteurs.....parce que si vous comptez sur notre président pour régler vos problèmes, vous pouvez toujours attendre.... les "OGN" !!!!
a écrit le 25/02/2012 à 17:18 :
jamais je ne voterai pour un ecolo ou quelqun quq s'assorirait avec ils sont vraiment trot reto
a écrit le 25/02/2012 à 16:55 :
Malheureusement, il n'y a que les caméras qui l?intéresse, c'est simplement dans scènes là qu'il appelle ça travailler, c'est simplement un comédien très bien payé! Pensez vous qu'il serait capable de mettre des bottes et un casque s'il n'était pas filmé?
a écrit le 25/02/2012 à 16:39 :
Les sarcasmes au salon de l'agriculture de Sarkozy n'intéressent plus les français. Ce qui intéresse les français, c'est lesérieux du Référendum que propose Bayrou pour mettre au pas les Parlementaires nonchalent et profiteurs des OR de la Nation. Le seul vrai paysan des politiques, c'est justement Bayrou. Les autres ne sont que des imposteurs.
Réponse de le 25/02/2012 à 19:12 :
Bof . - 1
a écrit le 25/02/2012 à 15:25 :

toutes les petites et moyennes exploitations sont sinistrees.....le monde agricole a bien change...tout est fait pour les grandes exploitations industrielles DEVINNER QUI PERCOIT LES GROSSES PRIMES ???CONTRAIRE A L ECOLOGIE
Réponse de le 25/02/2012 à 15:54 :
n'importe quoi
Réponse de le 25/02/2012 à 15:55 :
vous racontez n'impore quoi
Réponse de le 25/02/2012 à 18:52 :

vive le pen . la seule capable de soutenir l agriculture
a écrit le 25/02/2012 à 15:03 :
il parait que Mr SARKOZY explique partout que les socialistes voulait D S K ...
et nous qui sommes des sympathisants de UMP nous voulions A JUPPE et plus nicolas sarkozy !!!!
a écrit le 25/02/2012 à 14:01 :
c la 1er fois que l' ont voit un président a la foire qui mérite un bonnet d'ane
le plus mauvais depuis des lustres
Réponse de le 25/02/2012 à 17:46 :
Un petit morceau de fromage et un morceau de pâté, et ils vont voter SARKOZY?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :