Le chômage augmente de 0,2% en février

 |   |  894  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
La France compte 0,2% de chômeurs supplémentaires (catégories A, France métropolitaine) en février, par rapport au mois précédent, ce qui porte à 2.867.900 le nombre d'inscrits à Pôle emploi. C'est ce qu'indique ce lundi le département des études et des statistiques (Dares) du ministère du travail.

Nicolas Sarkozy avait préparé le terrain ce lundi matin, en annonçant une hausse "assez modérée" du chômage au mois de février. Les chiffres publiés par la Dares (département des études et des statistiques du ministère du Travail) vont en effet dans ce sens. Au mois de février, la France, départements d'Outre-mer compris, compte 3.106. 200 de chômeurs de catégorie A, c'est-à-dire sans activité et en recherche active d'emploi. En France métropolitaine, 6.200 personnes supplémentaires se sont inscrites dans cette catégorie en février (+0,2%). Ces inscriptions portent l' augmentation du chômage sur un an à 6,2% pour la catégorie A en France métropolitaine.

Au total, le nombre de demandeurs d'emploi tenus de rechercher activement un nouveau poste, (soit l'ensemble des catégories A, B, C) augmente de 0,5 % avec 20.400 nouveaux inscrits le mois dernier, ce qui porte à 4.547.300 le nombre de chômeurs en France. Sur un an, ce chiffre accuse une hausse de 5,8 %.

Dans le détail, le nombre de personnes ayant exercé une activité réduite courte, de 78 heures ou moins au cours du mois, augmente de 2,4 % (catégorie B). La hausse est relativement plus réduite pour ceux qui ont pratiqué une activité réduite longue, de plus de 78 heures au cours du mois (catégorie C) puisqu'elle s'établit à 0,1 %.

Les jeunes bénéficient des emplois aidés

Les dispositifs d'emplois aidés pour les jeunes semblent porter leurs fruits. En effet, le chômage des moins de 25 ans se réduit de 0,2% sur un mois pour la catégorie A, avec un peu plus d'un millier d'inscrits en moins pour cette tranche d'âge. Quelque 390.000 contrats uniques d'insertion étaient programmés par la loi de Finances pour 2012, dont une grande part devait être mis en place au premier semestre. Une circulaire du ministère du Travail en date du 19 décembre prévoit ainsi que sur les 340.000 contrats du secteur non marchand (CUI-CAE) inscrits au budget, 225.000 devaient être conclus au cours des six premiers mois de l'année.

Autre catégorie lourdement touchée par le chômage : celle des seniors. Parmi les personnes sans emploi en France, 602.700 ont plus de 50 ans en février, soit 1,4% qu'au mois précédent. Sur un an, ils cette hausse du chômage des seniors atteint même 15,3%.

Forte hausse du chômage en Champagne-Ardenne

Aucune région n'est épargnée par ce mouvement de hausse du chômage. La Champagne-Ardenne en souffre davantage que les autres avec 9,1% de chômeurs de catégories A en plus sur un an. A l'inverse, la Franche-Comté s'en sort relativement mieux (+3,5% de chômeurs supplémentaires entre février 2011 et février 2012).

Le retour à l'emploi de plus en plus difficile

Autre enseignement de ce rapport : les chômeurs restent en moyenne 15 jours de plus sans emploi par rapport à l'an dernier. La durée moyenne d'inscription sur les listes de Pôle emploi des demandeurs d'emploi sortis des catégories A, B, C en France métropolitaine au mois de février est de 248 jours contre 233 en février 2011. Ces chiffres trahissent la difficulté des inscrits à retrouver un emploi. Le temps d'attente avant de retrouver un emploi s'allonge surtout pour les 25-49 ans, qui restent 29 jours de plus au chômage en moyenne, contre 12 jours supplémentaires pour les jeunes et 15 pour les seniors.

Résultat, le chômage de longue durée s'étend. En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégories A, B, C depuis un an ou plus augmente de 0,8% au mois de février 2012 (+6,9% sur un an). Le nombre de personnes au chômage pour une durée de 2 à 3 ans diminue quant à lui, de 0,2% sur un mois.

+9,8% de chômeurs indemnisés en un an

Toutes catégories confondues, le nombre de chômeurs indemnisés croît de 0,9% au mois de janvier (les données collectées pour février n'ont pas encore été transmises). Lors du premier mois de l'année, 49,6% de chômeurs étaient indemnisés, soit 9,8% de plus que l'année précédente à la même période. Le nombre de personnes concernées par le régime de solidarité nationale a le plus augmenté ( 2,3%). Le régime d'assurance chômage a lui aussi été davantage sollicité, mais dans une proportion moindre, puisque les demandeurs d'emploi en bénéficiant augmente de 0,7%.

Par ailleurs, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A, B et C en février et ayant un droit payable au Revenu de solidarité active (RSA) est de 671.500 (soit 15,4 % des demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A, en données brutes.

Des nouveaux chômeurs en fin de CDD

A noter également,  la fin des contrats précaires est une cause de plus en plus importante d'inscription au chômage. Plus d'un quart des des nouveaux chômeurs (25,9%) s'inscrivent à la fin d'un contrat de travail à durée déterminée et 6,6% à la fin de missions d'intérim. Le chômage pour licenciement économique, lui ne concerne "que" 2,6% des nouveaux inscrits.

Des offres d'emploi moins nombreuses

Enfin, pour tenter de sortir du chômage, les demandeurs d'emploi en France se voient proposer 258.900 offres, soit 2,4% de moins qu'au mois précédent. Seul type d'offre en hausse:  les emplois occasionnels, avec 13,9% de propositions de plus (hors DOM).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/05/2012 à 16:47 :
@ Churchill c'est bien connu je bois mais dit tu à l'air de me connaitre, on est pote, je ne pense pas, et si il faut que tu réponds à mon commentaire par une C..........., tu est une personne intelligente, et tes commentaires sont intelligent passe à un autre commentaire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :