Législatives : Aubry veut mener campagne sur le terrain économique

 |   |  502  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Martine Aubry, qui craint une démobilisation des électeurs après la victoire de François Hollande, a lancé la bataille des législatives. La première secrétaire du Parti socialiste s'est d'emblée placée sur le terrain des réformes économiques.

Législatives, c?est parti. Martine Aubry, première secrétaire du Parti socialiste, a présenté ce mardi lors d?un Bureau national le dispositif du PS pour les élections législatives. D?entrée de jeu, la maire de Lille s?est placée sur le terrain de l?économie pour expliquer à quel point il est important que les électeurs accordent une large majorité à la gauche en général et au PS en particulier. Et d?opposer ? un peu schématiquement ? les deux programmes qui s?affrontent. "D?un côté, vous avez la droite qui augmentera la TVA dès le 1er octobre. Nous, nous mènerons une grand réforme fiscale fondée sur la justice dès juillet. A droite, ils veulent continuer a supprimer un fonctionnaire sur deux partis à la retraite. Nous, nous sommes en train de voir comment en remettre dans l?éducation nationale, la police? A droite, ils veulent réduire le déficit de la Sécurité sociale grâce aux assurances privées, pas nous"

Une majorité nécessaire pour voter la grande réforme fiscale

Et Martine Aubry de se féliciter des premières mesures en cours, comme la concertation sur les rythmes scolaires ; la décision d?augmenter de 25% l?allocation de rentrée scolaire (ARS);  le retour de la retraite à 60 ans pour les personnes ayant commencé à travailler à 18 ans. A cet égard, Gilles Carrez, (député UMP du Val-de-Marne),  rapporteur général budget de la commission des finances de l'Assemblée, s'est fendu d'un communiqué cinglant, reprochant le coût de la mesure et accusant le nouveau gouvernement de vouloir agir par décret plutôt que de débattre devant le Parlement. Une position "quasi comique" a rétorqué Martine Aubry, qui rappelle que "la droite n'a pas écouté les milliers de manifestants en 2010 et encore moins les propositions du PS. Là, il s'agit de réparer une injustice et d'aller vite. Il y aura concertaion quand nous réformerons sur le fond les retraites".

Herlem Désir cordonnera la campagne
Mais la maire de Lille craint la démobilisation des électeurs, maintenant que François Hollande a été élu. Ne souhaitant pas une cohabitation avec la droite, elle a exhorté les électeurs à voter à gauche pour qu?une majorité présidentielle à l?Assemblée nationale puisse voter les lois sur la réforme fiscale, la nouvelle étape de la décentralisation, la "moralisation" de la finance mise au service de l?économie, le logement, etc.
Pour bien montrer que l' unité règne au sein du PS, Martine Aubry tiendra 3 meetings communs avec le Premier ministre Jean-Marc Ayrault "avec qui elle va mener la campagne" : Nantes (2 juin), Lille(7 juin)  et Paris (13 juin) . C?est Harlem Désir, numéro deux du parti, qui coordonnera la campagne.
Mercredi 23 mai, c?est au tour de Jean-François Copé, secrétaire général de l?UMP, de présenter la stratégie de l?ex parti présidentiel.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/06/2012 à 18:50 :
Harlem -Désir,condamné pour malversations sera le coordinateur du P.S. pour les législatives selon Mme.Brochen ex Aubry,médiocre solution !
*********************************************************************
a écrit le 24/05/2012 à 6:34 :
Aubry et l' économie ?
Vers les 30 H par semaine , la retraite à 50 ans et le SMIC à 2000 euros net ...
Ruinons la France une bonne fois !
a écrit le 23/05/2012 à 9:58 :
Mon commentaire vous a-t-il déplu ?
a écrit le 23/05/2012 à 9:28 :
Après avoir lu "ROSE MAFIA" de Gérard Dalongeville, j'aimerais entendre les commentaires de Martine Aubry sur les agissements du responsable de la fédération PS du Pas-de-Calais .
a écrit le 23/05/2012 à 7:14 :
Celle là ferait mieux de se taire ; elle a ruiné la France avec ses 35 heures ! Ruiné la sécurité sociale qui finance les 35 heures ! Aucun budget approprié, aucune étude et Madame voyant le bazar qu'elle avait mis s'en est allé ! Même son père lui avait dit de ne pas appliqué les 35 heures ! Bravo ! Madame AUBRY la crème de la France.
Réponse de le 23/05/2012 à 8:56 :
Ragnagna ragnagna encore et toujours le bouc émissaire des 35h lorsque la droite
reviendra aux affaires dans quelques années elle pourra de nouveau supprimer les 35h!!!!!
Réponse de le 23/05/2012 à 11:42 :
à part la vieille rangaine sur les 35 heures, que la droite à laisser en place toutes ses années, autres choses à dire?
Réponse de le 23/05/2012 à 12:44 :
elle n'en aura pas besoin, car il n'y aura plus d'industrie !!!!!!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :