Les Français ont fait moins d'heures supplémentaires au premier trimestre

 |   |  357  mots
Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : © 2009 AFP)
Le nombre d'heures supplémentaires exonérées s'est réduit au cours des trois premiers mois de l'année, constate l'Acoss dans sa note de conjoncture publiée ce jeudi. L'organisme relève par ailleurs un net recul des déclarations d'embauche en avril (-4,6%).

Une première depuis quatre ans: dans les très petites entreprises, le nombre d'heures supplémentaires a fléchi (-1,5% sur un an) au cours du premier trimestre. En tout, le nombre d'heures supplémentaires exonérées de charges, dans le cadre de la loi TEPA, s'est réduit de 0,3% par rapport à la même période l'an dernier, pour atteindre 177 millions en données brutes, ce qui représente un montant global de 758 millions d'euros. A l'inverse, ces heures supplémentaires avaient augmenté lors des deux trimestres précédents, respectivement de 3,8% et 2%. La note de conjoncture publiée ce jeudi par l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss) fait état de ce renversement.

Le secteur de l'industrie particulièrement touché

Cette baisse affecte surtout les entreprises de l'industrie (-1,1%) en particulier l'industrie chimique (-6,5%) et la fabrication des produits informatiques électroniques et optiques  (-4,9%), ainsi que la construction (-1,8%). Dans le secteur tertiaire, le volume d'heures supplémentaires ne se réduit pas mais sa progression ralentit considérablement, passant d'une hausse de 3,1% fin 2011 à 0,4% entre janvier et mars 2012. En cause: une forte diminution du nombre d'heures supplémentaires chez les intérimaires (-4,9%). En revanche, les personnes travaillant dans les activités informatiques ont effectué davantage d'heures supplémentaires (+11,5%). Même constat dans la santé (+4,7%).

Le nombre de déclarations d'embauche en recul

Le nombre de déclarations d'embauche de plus d'un mois de l'ensemble des secteurs hors intérim fléchit de nouveau assez nettement en avril 2012, en baisse de 4,6%, après un rebond en mars de 5,5%. la tendance baissière se poursuit donc L'emploi intérimaire, considéré comme un indicateur avancé du marché du travail recule lui de 3,9% sur trois mois, après une baisse de 1,9% au trimestre précédent. Une baisse qui a tendance à s'accélérer puisque sur un an, on observe un recul de 6,3 %, contre -2,8% le mois précédent. Quant à la masse salariale, elle était en légère hausse (+0,7% sur trois mois) au quatrième trimestre 2011, révèle le baromètre économique de l'Acoss. Une hausse ininterrompue depuis deux ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/05/2012 à 15:42 :
il ny aura pas dembauche : meme dans la fonction public certains postes font quil y a des hsup obligatoire et oui! meme des communes de gauche le pratique et avec le gel des postes et bien un patron sans commande ou un maire prefere faire des hsup et donner entre 500et 100 eu par mois c moins cher et comme pour les 35h pas dembauche dailleurs bcp demployer ont des vacances en millieu dannee car les 1600 hs sont atteint de plus taxer c larnaque car ces hs non pris en compte /retraite et taxer 3 fois a la sauce ps , en fin de mois +impots revenu et locaux car ceux ci se base sur les revenus super le ps ! reflechissez impeu bordel , ya des niches fiscal a taxer avantages des journalistes pers en parle ou les riches qui ont des tableau taxer lai maios pas les ouvriers
Réponse de le 25/05/2012 à 8:41 :
ce n'est pas l'orthographe qui étouffe votre raisonnement...ah si en fait....
a écrit le 24/05/2012 à 13:04 :
Espérons que le nouveau Gouvernement supprimera les exonérations sur les heures supplémentaires, ce qui les rendra beaucoup moins attractives pour les patrons et les conduira à embaucher ou/et à avoir recours à l'intérim : plus de salariés auront donc un travail !
a écrit le 24/05/2012 à 10:47 :
dans ma boite, tous les salariés qui le souhaitent (c a dire 8/9) sont à 130h sups par an : c'est le plafond de la conv collective ! on voudrait bien faire plus, mais lecout au dessus passe pour l'entreprise, de 125% du salaire de base à ... 225% ! autant dire impossible, car le coût d'une heure de travail est alors bien supérieur au montant facturé aux clients !!!
Réponse de le 24/05/2012 à 12:32 :
Pourquoi votre entreprise n'embauche pas plus de personnes ???!!
Réponse de le 24/05/2012 à 13:29 :
Très juste "Paris91". Depuis la défiscalisation des heures supp, dans notre entreprise, c'est tout bénef pour le patron: licenciement en masse (donc économie de main d'oeuvre), heure supp moins cher donc les ouvrier restants fond des heures supp à gogos pour "combler" les licenciements. Actuellement, chez nous 1 ouvrier doit faire le boulot de 3 grâce au heure supp défiscalisées. Il y a du boulot tel qu'on à du mal à suivre, mais c'est tellement plus rentable de faire bosser 3 fois plus un ouvrier en heure supp que d'embaucher 2 personnes supplémentaire.... Et dire que l'ancien gouvernement prétendait que cette loi permettrais également de "doper" les embauches, dans une moindre mesure, en plus du soit-disant gains au niveau salaire (je gagne 150? de plus par mois pour 30H d'heures supp)....Bonjour l'arnaque....C'est tout le contraire qui c'est produit dans notre entreprise (plus de 50 licenciements sur 300 ouvriers). Certain n'aurait pas perdu leur place si vite si cette loi ne serait pas intervenu.
Réponse de le 24/05/2012 à 13:45 :
parce qu'il faut les former, parce que les heures sup tu les modules selon la charge de travail et qu'un cdd ben tu ldois le payer meme si tu n'as pas de commandes etc etc
Réponse de le 25/05/2012 à 0:38 :
@paris 91 : parce que depuis 2008 on a une collègue qui n'a travaillé en tout que 18 semaine: le reste du temps, elle est en maladie : une épée de damoclès pour l'entreprise, car on ne sait pas si elle va reprendre ou pas...
et pis 2e raison : si demain y a plus de boulot, l'entreprise peut arrêter les heures sups; si ils embauchent, ils ne peuvent pas licencier facilement : le revers de la médaille a vouloir empecher un licenciement, on empeche une embauche !!!
Réponse de le 25/05/2012 à 0:41 :
@six sept : "je gagne 150? de plus par mois pour 30H d'heures supp" : ça fait du 5 euro de l'heure à +25%, soit du salaire de base à 4 euro de l'heure : tu te fous de notre gueule ??!
a écrit le 24/05/2012 à 10:47 :
dans ma boite, tous les salariés qui le souhaitent (c a dire 8/9) sont à 130h sups par an : c'est le plafond de la conv collective ! on voudrait bien faire plus, mais lecout au dessus passe pour l'entreprise, de 125% du salaire de base à ... 225% ! autant dire impossible, car le coût d'une heure de travail est alors bien supérieur au montant facturé aux clients !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :