Les embauches à la baisse, les heures sup à la hausse

Les entreprises du privé ont diminué de 2,7% leurs embauches en janvier 2012, observant la même tendance qu'au 4e trimestre 2011 alors que le volume d'heures supplémentaires a dépassé pour la première fois le niveau de 2008, selon des données publiées vendredi par l'Acoss.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Les déclarations d'embauches d'une durée supérieure à un mois réalisées par les entreprises du secteur privé, hors intérim, sont ainsi revenues au niveau de janvier 2011, a annoncé cet organisme qui fédère le réseau des Urssaf, collecteur des cotisations sociales. Ces déclarations sont considérées comme un indicateur avancé du marché de l'emploi. Au 4e trimestre, elles avaient diminué de 3,9% par rapport au trimestre précédent, après une évolution contrastée sur l'année 2011 (+1,4% au troisième, -0,2% au deuxième, +8,1% au premier trimestre).

Le volume d'heures supplémentaires pour janvier n'est pas connu mais leur nombre a augmenté de 5,7% sur un an en décembre. Au cours du 4e trimestre, le nombre d'heures supplémentaires progresse de 3,5% sur un an, après 1,9% au trimestre précédent et des hausses supérieures à 6% aux deux premiers trimestres. Le montant des exonérations sur les heures supplémentaires s'élève à 795 millions d'euros au 4e trimestre 2011, ce qui correspond à un total de 190 millions d'heures supplémentaires en données brutes, non corrigées des variations saisonnières.

Sur 2011, le nombre d'heures supplémentaires atteint 738 millions, après 706 millions en 2010, dépassant pour la première fois le niveau de 2008 (731 millions). La progression des heures supplémentaires au dernier trimestre de 2011 s'observe principalement dans les entreprises de plus de 10 salariés (+4,6% sur un an). Elles augmentent dans les trois grands secteurs. Dans l'industrie, la hausse (+4,9%) est cependant deux fois moins rapide qu'en début d'année. La progression est de 4% dans la construction et 3% dans le tertiaire.

Les taux d'impayés à 90 jours poursuivent leur dégradation (+0,16 point).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 25/02/2012 à 9:48
Signaler
D'après le graphique il y a 16 millions de salariés employés en France (hors fonctionnaires). Donc, 4 millions de chômeurs, cela représente 20% des 20 millions de (salariés employés + chômeurs). Soit 1 chômeur pour 4 salariés employés. Beaucoup plus ...

à écrit le 25/02/2012 à 9:44
Signaler
Une petite entreprise subit un effet de seuil important en embauchant un salarié supplémentaire, donc il est normal qu'elle privilégie les heures sup. Mais pour les grandes entreprises, l'exonération des heures sup est un effet d'aubaine, très perve...

à écrit le 24/02/2012 à 18:42
Signaler
Le chômage atteint plusieurs million de français. 738 000 000 d'heures supplémentaires cela ne fait que 500 000 plein temps.

le 25/02/2012 à 11:28
Signaler
ce serait toujours ça de moins non?

à écrit le 24/02/2012 à 11:20
Signaler
Tant qu'il sera plus facile de faire travailler un seul élément plutôt que deux, le problème du chômage n'aura pas de solution! Tant que l'offre humaine augmente, le problème du chômage n'aura pas de solution! Tant que les entreprises délocalisent, l...

à écrit le 24/02/2012 à 10:58
Signaler
les entreprises n'ont pas confiance , donc elles font face en ayant recours aux heures supps. c est aussi simple que ça.

à écrit le 24/02/2012 à 7:29
Signaler
La France des chômeurs qui se lèvent tôt le matin pour gagner "réponse négative à votre candidature " Les pauvres chômeurs schématisés de paresseux vaudrait mieux qu'ils se couchent tôt pour espérer des lendemains meilleurs.

à écrit le 24/02/2012 à 6:00
Signaler
quel est l'intérêt de ces chiffres : les entreprises font ce qu'elles peuvent, leurs perspectives sont difficiles, et leur foutre la paix leur permettrait d'avancer au mieux de leurs intérêts !!

le 24/02/2012 à 8:40
Signaler
Revoir la législation du travail surtout sur les embauches et les licenciements.

le 24/02/2012 à 10:16
Signaler
oui tout ça c'est embêtant car ça va finir par casser le moral de nos fonctionnaires dont on a tant besoin.

le 24/02/2012 à 10:56
Signaler
Permettre des embauches plus faciles à la journée ou à la semaine. Le seul problème est qu'immédiatement il y aurait des entreprises pour en abuser et ne plus avoir des journaliers renouvellés tous les jours. Il y a un manque de souplesse dans notre ...

le 24/02/2012 à 12:44
Signaler
A tout problème une solution : il suffit de permettre des embauches à la journée ou à la semaine en nombre restreint ex : un équivalent 80 % temps plein pour les entreprises de moins de 20 salariés, un équivalent temps plein pour les entreprises de m...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.