Hollande peint sa chambre en rose avec une touche de vert

 |   |  509  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Si les résultats du second tour viennent confirmer ceux du premier, le PS et ses alliés pourrait obtenir entre 283 et 329 sièges, sachant que la majorité absolue se situe à 289. En tout état de cause, il pourra compter sur l'apport des députés écologistes, si besoin est, pour compléter sa majorité. En revanche, une association avec le Front de Gauche pourrait ne pas être nécessaire.

"Sans majorité, aucune loi ne pourra être votée" a lancé Jean-marc Ayrault au soir du premier tour de l'élection législative. Le Premier ministre, soucieux de mobiliser pour le second tour, dramatise un peu l'enjeu. Car, sauf accident, le second tour des législatives devrait venir confirmer les résultats du premier. Reste à connaître l'étendue et, surtout, les contours de cette nouvelle majorité. Toutes formations confondues, l'ensemble de la gauche (PS, Europe Ecologie-Les Verts, PRG, Mouvement républicain et citoyen et Front de Gauche) a totalisé 46,77% des suffrages, contre 34,07% pour la droite (UMP et Nouveau Centre) et 13,6% pour le Front National. Et, selon les dernières projections en sièges réalisées par les instituts de sondages, le PS et ses alliés (PRG et MRC) pourraient obtenir entre 283 et 329 sièges, sachant que la majorité absolue se situe à 289 sièges.

Le PS peut espérer une majorité absolue...

Une telle majorité absolue pour le seul PS et ses alliés, sans dépendre d'EE-LV, est donc jouable, sans être certaine. Bien entendu, un tel cas de figure, semblable à celui de 1981 après l'élection à l'Elysée de François Mitterrand, serait le scénario le plus confortable pour François Hollande et Jean-Marc Ayrault. Et ce dès cet été, alors qu'un collectif budgétaire est en préparation et que le gouvernement compte sur une majorité soudée pour instaurer le taux exceptionnel d'impôt à 75% sur la tranche des revenus supérieure à 1 million d'euros et une taxe complémentaire au titre de l'ISF. Et que dire du mois d'octobre lors de l'examen du projet de loi de finances pour 2013 avec le plafonnement ou la suppression de niches visant les particuliers ainsi que la réforme du quotient familial... Il va falloir serrer les rangs à gauche face à l'UMP qui ne va pas manquer d'évoquer le "matraquage des classes moyennes". Bref, les temps difficiles vont commencer pour tenir l'objectif de fin 2013 du retour à 3% de déficit.


... ou compter sur l'apport d'Europe-Ecologie-Les Verts

S'il échoue pour décrocher la majorité absolue, le PS pourrait compter sur l'apport de 14 à 20 députés d'Europe Ecologie-Les Verts. Grâce à l'accord de mandature signé avec les socialistes, le parti de Cécile Duflot devrait en effet, réussir à quadrupler son nombre actuel de députés (3). Mais cet apport ne sera pas toujours confortable pour Jean-Marc Ayrault, notamment sur les sujets touchant à l'énergie et aux transports où les Verts seront tentés de faire entendre leur différence. Au risque de provoquer une cacophonie au sein de la majorité.
En revanche, a priori, il semble exclut que la majorité ait besoin de s'ouvrir au Front de Gauche qui, avec 6,91% des voix, pourrait obtenir moins de 20 députés, essentiellement issus des rangs du parti communiste. Le risque de surenchère pour le PS semble donc écarté. Tactiquement, d'ailleurs, pour définitivement assurer une certaine paix dans le camp de la gauche, François Hollande pourrait décider de faire entre des ministres communistes au gouvernement... Comme en 1981.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/06/2012 à 13:23 :
En rose et vert, j'irai plus haut que ces montagnes de chomâge! En rose et vert...
a écrit le 12/06/2012 à 11:10 :
Nous savions que c'était un homme de goût, même avec notre pognon...
Réponse de le 12/06/2012 à 12:30 :
OH NON C'EST UN HOMME NORMAL MAIS C'EST NOUS LES ANORMAUX...
a écrit le 12/06/2012 à 7:49 :
Ce n'est pas SA Chambre! C'est LA NOTRE: au moins devrait-elle l'être; en principe, elle vote l'impôt et contrôle l'action gouvernementale.
Réponse de le 12/06/2012 à 10:28 :
+1 entierement d'accord : "Ce n'est pas SA Chambre! C'est LA NOTRE".
Certain l'oublie un peu trop
Réponse de le 12/06/2012 à 10:28 :
+1 entierement d'accord : "Ce n'est pas SA Chambre! C'est LA NOTRE".
Certain l'oublie un peu trop
a écrit le 12/06/2012 à 7:39 :
Comment pouvez vous ,vous les journalistes ,écrire "majorité pour gouverner" alors que les électeurs du FN avec 13,7 % n'ont aucun représentant ? N'y at-il pas quelques anomalies ? (Ecolo 5% =16 élus Front Gauche 6 % = 16 élus )
Réponse de le 12/06/2012 à 8:02 :
Ca c est la 4 eme république, pas de majorité et le ko, la cinquième corrige ce problème.
a écrit le 12/06/2012 à 6:52 :
mais enfin il faut être naïf pour imaginer que les alliances respectent les tendances. les alliances ne sont faites que pour gagner la place. Ensuite, le parti majoritaire de l'alliance ne fait que ce qu'il veut en tournant immédiatement le dos au parti minoritaire de cette même et si belle alliance. les dindons de la farce étant les électeurs. et on se demande encore pourquoi tant de votes blancs et d'abstentions.quelle rigolade.....
a écrit le 12/06/2012 à 0:40 :
Par contre, j aimerais bien que l on m explique ce que l UMP a en rapport avec le FN ? Le programme economique, social, europeen, ...meme pas l immigration.
a écrit le 11/06/2012 à 20:53 :
Et pourtant, le total des voix UMP + FN/Bleu Marine fait 47,67% des voix, soit 1% de plus que le total "des gauches".
Même pour présenter l?information on se débrouille pour nous prendre pour des cons et biaiser les chiffres.
Sans compter que dans ces 47,67% ne semblent pas comptées les voix du Parti Radical ou de Debout la République, entre autres...
Le "verdict des urnes bilan sanctionne" de M. brico est donc a nuancer.
Réponse de le 12/06/2012 à 14:06 :
C'est dommage pour la droite d avoir des alliés de cette sorte car s ils avaient pris comme logo la france aux français on aurait pu laisser croire qu ils étaient reconnus comme de vrais français et faire en sorte que le FN aurait non seulement des voix mais aussi des entrées plus fortes au parlement et qu avec l U M P cela aurait pu passer pour des élections normales.
a écrit le 11/06/2012 à 17:48 :

Pas comme l UMP en bleu marine ENFIN n en deplaise c est le verdict des urnes bilan sanctionne ***

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :