Montebourg présente son "équipe de France" du sauvetage industriel

Le ministre du Redressement productif a nommé 22 commissaires régionaux chargés de surveiller les entreprises en difficultés. Il auront tous les pouvoirs pour préserver l'activité et l'emploi. Même celui d'injonction.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>DR</small>)

Espérons qu?elle soulèvera plus d?enthousiasme que celle qui se débat sur les terrains de football. Présentée comme étant « l?équipe de France » du redressement productif, les 22 commissaires régionaux présentés ce lundi à la presse ont une lourde responsabilité : détecter les entreprises en difficultés et les sauver ensuite. Rien de moins.

Devront ils défier les lois du marchés, c'est-à-dire éviter que les entreprises non rentables disparaissent en une sorte de destruction créatrice, qui fut théorisée par l?économiste autrichien Joseph Schumpeter ? En quelque sorte. « Il faut éviter que la part de l?industrie ne tombe plus bas », a expliqué Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif. Et pour y parvenir, tous les moyens sont bons.

Négocier, avant de frapper ?

La négociation avec les dirigeants, les actionnaires, les sous-traitants, les partenaires commerciaux, les banques, les organisations patronales et syndicales et les collectivités locales sera le préalable. « Vous devez passer des coups de fil, vous rendre sur place, discuter, dialoguer, évaluer les possibilités de sortie par le haut de l?entreprise. Mais si l?une des parties prenantes ne joue pas l?union sacrée pour sauvegarder l?activité et l?emploi, vous devrez nous appeler à Bercy pour que l?on vous aide à tordre le bras à untel qui mettrait la sauvegarde de l?entreprise en péril », a expliqué le ministre, maniant tour à tour la carotte et le bâton.

Selon ses calculs, il existe 3.200 entreprises de plus de 400 salariés en France. Ce sont elles qui doivent être en particulier surveillées par les cellules de veilles des commissaires. « C?est en partie sur elles que repose l?avenir du potentiel industriel de la France », estime-t-il.

Lourdes responsabilités

Parmi les 22 commissaires, six d?entre eux occupaient la fonction de commissaire à la réindustrialisation créée par le précédent gouvernement. A mots couverts ? les cendres de la campagne présidentielles sont encore chaudes -, Arnaud Montebourg a reconnu que cette initiative était bonne. « Mais que ce dispositif n?était pas opérationnel sur tout le territoire. En outre, ces commissaires ne disposaient pas des mêmes pouvoirs que ceux qu?il confie désormais à son équipe. "Vous avez tous les pouvoirs pour agir, même celui d?injonction. Chaque emploi sauvé, chaque emploi soustrait à la destruction est une victoire » leur a-t-il martelé. A eux de jouer.

 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 04/07/2012 à 7:12
Signaler
Encore un machin qui sert à rien et coûte de l'argent.il n'y a pas besoin de fonctionnaires pour savoir si une entreprise est en difficulté, il existe déjà des textes pour cela : relire la procédure d'alerte.la majorité des élus est composée d'avocat...

à écrit le 03/07/2012 à 9:02
Signaler
Mouais... Ce sera une équipe purement défensive pour préserver le peu d'industrie qu'il nous reste. Quid de l'attaque? Comment attirer les nouveaux investissements industriels à nous? La création de cette équipe est en réalité un aveu d'impuissance.

à écrit le 03/07/2012 à 1:07
Signaler
Tout ça c'est du bidon. Il n'y aura plus d'industries en France. Pour une raison simple : la chaîne de valeur à été segmentée.

à écrit le 02/07/2012 à 23:09
Signaler
Réindustrialisé c'est un mot qui veut dire beaucoup et ne rien dire, vont-ils résoudre le problème du chômage, je pense pas, est-ce qu'ils vont faire revenir le parc industrie qui se sont délocalisé, je pense pas, je suis depuis mon licenciement en d...

à écrit le 02/07/2012 à 21:54
Signaler
On parle d injonction. Je crois rêver, dans quel pays vit on ? Montebourg va payer pour éviter les LJ ?

à écrit le 02/07/2012 à 13:43
Signaler
Bref, on embauche 22 fonctionnaires de plus grassement payes par le contribuable, et cela pour une efficacité à démontrer! À vos poches mes amis !

à écrit le 02/07/2012 à 13:07
Signaler
Et je crains que le résultat sera le même que celui de notre équipe nationale de foot... Ridicule et lamentable! Comme si des fonctionnaires, soit-disant hauts, étaient compétents dans le domaine économique/financier/stratégie d'entreprise... Si ce n...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.