ISF : un coup dur pour Liliane Bettencourt et...les agriculteurs de l'ïle de Ré.

 |   |  692  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En l'absence de système de plafonnement, la nouvelle contribution ISF, prévue dans le collectif budgétaire, sera un vrai coup de massue pour les très riches. La facture fiscale de Liliane Bettencourt pourrait doubler cette année à 80 millions d'euros si l'on se réfère à l'évaluation de sa fortune en 2010. Et certains propriétaires de terrains de grande valeur paieront un impôt supérieur à leur revenu.

Pour la première fois depuis 1998, et la mise en place du plafonnement dit Rocard, les particuliers fortunés paieront cette année l'ISF sans bénéficier d'aucun mécanisme limitant la facture. En effet, si le bouclier fiscal, qui a été supprimé, jouera encore cette année, c'est pour la dernière fois: il s'applique seulement à l'impôt sur la fortune payé en 2011. C'est à ce titre que le Trésor public envoie encore des chèques aux ménages fortunés, dont les impôts payés en 2011 (impôts locaux, sur le revenu, CSG, ISF) dépassent la moitié de leurs revenus de 2010. Le gouvernement avait songé à revenir sur ces versements -750 millions d'euros au total, cette année, selon le ministre délégué au Budget, Jérôme Cahuzac-, mais le risque d'inconstitutionnalité lui est apparu trop important.

S'agissant de l'ISF de 2012, les particuliers l'ayant acquitté en juin -sur la base de leur fortune au premier janvier- devront payer avant le 15 novembre une « contribution exceptionnelle » qui s'apparente furieusement à une rallonge d'impôt de solidarité sur la fortune. En fait, ce qui a été payé en juin l'a été sur la base d'un barème très allégé, avec un taux maximum de 0,5%, voté au printemps 2011, à l'initiative de Nicolas Sarkozy. En novembre, c'est l'ancien barème qui s'appliquera -culminant à 1,8%, au delà de 16,79 millions d'euros de patrimoine net de dettes. Certes, les particuliers concernés ne paieront pas deux taxes : ils déduiront de la facture de novembre celle acquittée en juin.

"La contribution ne sera pas plafonnée" affirme le ministre du budget

Mais, à ce stade, il n'est prévu aucun mécanisme pour limiter cette facture en proportion du revenu. "La contribution ne sera pas plafonnée", a confirmé le ministre délégué au Budget, Jérôme Cahuzac, devant des journalistes.  François Hollande avait évoqué pendant la campagne l'aménagement  du « plafonnement Rocard » (le total de l'ISF et de l'impôt sur le revenu plafonnés à 85% du revenu), qui est toujours en vigueur, mais limité par le "plafonnement du plafonnement": depuis Alain Juppé, l'économie d'impôt ne peut dépasser la moitié de la facture initiale. Hollande envisageait de revenir au système initial voulu par Michel Rocard, et d'intégrer la CSG dans le calcul. En tout état de cause, ce nouveau mécanisme ne jouerait que pour l'impôt sur la fortune de 2013. Car, avec le plafonnement Rocard, les riches particuliers déduisaient directement de leur ISF les sommes dépassant 85% de leur revenu, l'année même du paiement.

Les agriculteurs de l'île de Ré furieux, les très riches surtaxés

En attendant 2013, les fameux agriculteurs de l'île de Ré, victimes de la hausse du prix de leur terrain, qui devaient payer des impôts supérieurs à leurs revenus, vont donc faire à nouveau faire la une des journaux télévisés... S'ils ont été les plus médiatisés, ce ne sont pas ceux qui ont le plus bénéficié du bouclier fiscal. On songe plutôt aux très grandes fortunes, qui savent limiter leurs revenus, en les intégrant dans des holdings, et profitent donc à plein du système de plafond. Ainsi, Lilianne Bettencourt, en 2010, avait économisé 40 millions d'euros d'impôt, grâce au bouclier fiscal (30 millions) et au système de plafonnement Rocard, toujours en vigueur (10 millions). Sur la base de sa fortune de 2010, elle doublerait donc cette année ses impôts, payant 80 millions d'euros, au lieu de 40 millions en 2010.

Un risque d'inconstitutionnalité?

S'agissant de la recette encaissée par l'Etat, celle-ci pourrait dépasser le record précédent qui était de 4,5 milliards d'euros. A moins que cette hausse d'impôt ne soit pas validée par le conseil constitutionnel. Pour l'avocat fiscaliste Jean-Yves Mercier (Francis Lefebvre), « cette absence de totale de plafonnement pourrait être un motif de non constitutionnalité ». Il estime en outre que le fait de demander à l'automne une contribution à tous ceux qui ont payé l'ISF sur la base de leur fortune au premier janvier 2012, pose problème, du point de vue de la rétroactivité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/12/2013 à 8:35 :
ISF : un coup dur pour Liliane Bettencourt et...les agriculteurs de l'ïle de Ré.
www.slimfortebuy.com http://www.slimfortebuy.com/
a écrit le 07/02/2013 à 17:16 :
ce gouvernement est en train de mettre le pays plus bas que terre. C'est un drame qui se déroule sous nos yeux, et le peuple français laisse faire...
a écrit le 04/02/2013 à 12:01 :
tous ces gens riches ou encore plus, le sont au détriment du plus grand nombre.
la masse monétaire étant invariable,de plus en plus de riches pour des pauvres
de plus en plus nombreux.
Réponse de le 05/02/2013 à 10:48 :
la masse monetaire est invariable!!! he ben passez votre bac, on en rediscute dans un an!!! votre commentaire est digne du niveau en economie du francais moyen !!! franchement pitoyable... ne vous etonnez pas que votre pays aille la ou il va !!
a écrit le 20/09/2012 à 6:43 :
je viens de vendre mon appartement parisien acquis avec mes restes de salaires déja imposés.
J'ai aussi divorcé car mon épouse ne travaillait pas.Maintenant elle touche le RSA.Cool
J'ai pris une assurance vie en sa faveur au cas ou je mourrais.
J'ai acheté 2 acquarelles et un tableau pour une somme de 900000 euros et ils sont à la banque
maintenant nous vivons beaucoup plus heureux avec ma retraite de 24000 euros par an son RSA et dans son appartement social loué à la ville de Paris pour une somme dont j'ai honte de révéler le montant
Mais je ne paie plus d'impots sur la fortune

a écrit le 20/07/2012 à 11:54 :
J'adore le titre ! Liliane Bettencourt et les agriculteurs dans le même panier.
N'importe quoi !
Si y en a bien une que je ne plains pas c'est bien elle ! qui a battis son empire sur une société qui vend du mensonge et qui en plus teste ses produits sur les animaux...

"Lilianne Bettencourt, en 2010, avait économisé 40 millions d'euros d'impôt, grâce au bouclier fiscal" En gros elle va juste rendre le cadeaux que Sarko lui avait fait, c'est tout !

"agriculteurs de l'île de Ré, victimes de la hausse du prix de leur terrain, qui devaient payer des impôts supérieurs à leurs revenus" inadmissible ! le prix des terrains agricoles ne devraient suivre l'augmentation des terrains constructibles...
Réponse de le 06/09/2012 à 12:20 :
Quel cadeau? Mais qu'elle s'en aille! Elle ne produit rien, profite à plein de l'évasion fiscale, alimente les financements occultes de partis politiques. Quelle jalousie? Les déchirements avec sa fille n'ont rien d'enviables! Limiter la fortune des ultra riches n'est pas seulement de salubrité publique: c'est aussi un moyen de préserver les riches eux-mêmes!
Réponse de le 10/09/2012 à 12:45 :
Ce n'est plus en Europe que cela se passe la prospérité, de nos jours. C'est ailleurs, en Asie et le Pacifique (eux n'ont pas de crise au contraire...). Et une société comme L'Oréal fini par avoir bien moins d'interêts en France que dans le reste du monde...
Liliane Bettencourt s'est battue toute sa vie pour que L'Oréal reste une entreprise Française avec son siège en France au lieu de passer en Suisse chez Nestlé, qui a presque autant d'actions de L'Oréal qu'elle, et dont le représentant dans le capital de L'Oreal est le mari de sa fille, Jean Pierre Meyers.
C'est plus clair comme cela ?
Vous comprenez un peu mieux le pourquoi des disputes familiales?
Vous avez vraiment envie qu'elle s'en aille, et avec elle le siège de L'Oréal, les emplois en France qui vont avec, et vous préférez vraiment que Liliane Bettencourt dépense son argent dans un autre pays?
Vous tenez vraiment à ce qu'il y ait encore moins d'industrie et d'emploi en France, et donc encore plus de chomeurs ?
((Ou alors vous souhaitez plus de pauvres pour que la gauche, qui est minoritaire en France, reste au pouvoir???))

Réponse de le 12/09/2012 à 22:03 :
hélas quand les sentiments parlent à la place de la raison ... tout à fait d'accord, depuis que l'homme est homme l'homme exploite l'homme et les riches le sont chaque année un peu plus et les pauvres encore plus pauvres ... il y a que la classe moyenne, sur laquelle repose l'essentielle de l'économie ... qui se réduit de plus en plus et laisse présager un avenir radieux à un minorité d'hyper-riches et une immense majorité de pauvres !
a écrit le 20/07/2012 à 11:07 :
Lever l'impôt est l'apanage d'une bonne démocratie s' il est juste et bien employé ! L' ISF est il juste quand il devient confiscatoire ? Les niches fiscales sont elles justes quand il permet à une classe sociale aisée de diminuer ses impôts ? Nos impôts sont ils bien employés ? Supprimer des policiers, des infirmières, des juges ? Supprimer les aides sociales et voir exploser la criminalité ? Je ne vois plus d'hommes "de bonne volonté" mais qu'agressivité et parti pris !
a écrit le 16/07/2012 à 18:19 :
Vos références à Mme Bettencourt et aux agriculteurs de l'île de Ré sont affligeantes : les terres des seconds n'entrent pas dans l'assiette de l'ISF, si elles constituent des biens nécessaires à leur profession d'agriculteur article 885 N du Code Général des Impôts. Il y a une exonération d'ISF pour tous les biens nécessaires à l'exercice d'une profession industrielle, commerciale, artisanale, agricole ou libérale, et notamment pour un exploitant agricole : les terres, le cheptel, les parts de coopératives agricoles, de SICA ou de CUMA.
Quant à Mme Bettencourt, elle a honteusement (sans le vouloir) bénéficié pendant plusieurs années d'un bouclier fiscal à 30 % de son revenu réel grâce à Monsieur Sarkozy, ce qui équivaut à une fiscalité inférieure à la tranche de 30 % du barème progressif. En effet, le bouclier fiscal de 50 % de Monsieur Sarkozy était applicable non à partir du revenu réel, mais du revenu "catégoriel", c'est-à-dire le revenu imposable. Les dividendes avant imposition bénéficiaient d'un abattement de 40 %. Ainsi le revenu imposable de Mme Bettencourt étaient de 60 % de ses revenus réels, et son bouclier fiscal à 50 % des 60 %, soit 30 % du revenu réel.
Cet abattement de 40 %, qui a remplacé l'avoir fiscal pour éviter une double imposition entre la société et l'actionnaire, est un scandale fiscal. Il a été fixé à 40 % pour tenir compte du fait que la société versant les dividendes était censée payer 33,33 % d'Impôt sur les Sociétés. Quand l'on sait que les entreprises concernées payent entre 0 et 8 % d'Impôt sur les sociétés, nous avons la mesure du scandale fiscal !
Une profession libérale, qui se lève tous les matins pour travailler depuis 34 ans, et qui en a marre d'être la seule "vache à lait" de la France ! Enfin, nous allons peut-être savoir ce que veut dire l'égalité devant l'impôt !
Réponse de le 22/07/2012 à 15:05 :
@Marie M
Et l'agriculteur retraité, qui a galéré toute sa vie pour s'en sortir, qui n'est plus exploitant, qui touche sa maigre retraite MSA et dont certains terrains, jouxtant son habitation principale, sont maintenant situés en zone constructible et évalués comme tels il doit faire quoi ? Vendre son logement afin de payer cette super taxe ? Il aura bossé toute sa vie pour rien, pour ne même plus pouvoir vivre chez lui ? Bel exemple d'injustice de la part de ceux qui prônent l'effort "juste" !
a écrit le 05/07/2012 à 22:59 :
François s'est trompé dans sa déclaration pour l'iISF ,en effet surement par ignorance il a estimé son bien à Mougin au bord de la grande bleue à 800 000 euros , il manque juste 700 000 euros à l'estimation, c'est surement une erreur de sa part, ou la peur d'etre riche ..!
a écrit le 05/07/2012 à 16:29 :
Je suis parti de France il y 12 ans a 30 ans non pas a cause des impots parce que je gagnais peu mais parce qu'un createur d'entreprise a peu de chances de reussir sans gros capital en France. Et maintenant j'exploite (parce que embaucher, c'est exploiter en France) des personnes. Je me concentre sur mon entreprise et ne perds pas de temps a trouver des moyens pour reduire le payment des impots, charges sociales et autres. La France est une usine a gaz ou celui qui reussit est celui qui sait le mieux eviter l'impot au lieu d'etre le meilleur gestionnaire.
Pourquoi ne pas faire des impots simples, comprehensibles et calculables par tous et a des niveaux raisonnables qui donnent envie de travailler et de faire mieux sans se dire que si on en fait trop et que l'on reussit, il va en avoir plus pour l'etat que pour soi-meme?
La France a trop de fonctionnaires et les fonctionnaires, quand il y en a trop, ne creent pas de richesses mais nuisent au developpement economique d'un pays.
Avec la dette nationale qui va surement atteindre 100% du PIB a la fin du mandat de F. Hollande, la situation economique de la France sera pire que maintenant et les Francais seront de plus en plus decourages.
Je tiens a dire que N. Sarkozy n'a rien fait de concret pour ameliorer la situation economique de la France. Et en plus, il avait trop de casseroles derriere lui qui ont l'air de le rattrapper. Mais, en tant que president, il fait partie de l'histoire et c'est N. Hollande qui a les cartes en main et a priori avec son image de 'normal', il se lance dans la demagogie.

Retablir, coute que coute un equilibre budgetaire en evitant une fiscalite punitive et decourageante serait peut etre la premiere etape d'une politque censee et pragmatique.


Réponse de le 05/07/2012 à 19:30 :
Créer une entreprise en France n'est pas si difficile en terme de démarches administrative mais je suis bien d'accord que les banques que l'on aide pendant cette crise n'aident pas et depuis très longtemps les créateurs d'entreprises; dans bien des cas, le discours c'est "revenez nous voir quand votre affaire tournera bien" et dans 50% des cas, le capital et amené par la famille et les banques ne participent qu'à 20% du financement des nouvelles entreprises....elles vivent donc plus sur lee système plutôt qu'elle ne l'aide, voilà bien le problème essentiel. Ensuite, dire que la France a trop de fonctionnaire, c'est juste un discours convenu et surtout c'est voir le fonctionnement d'un Etat comme celui d'une entreprise et voilà une erreur grossière car ces deux entités n'ont pas le même but: l'Etat travaille dans l'intérêt général alors que l'entreprise travaille pour des intérêts particuliers.
Quand vous parlez de fiscalité punitive j'imagine que vous faites référence à l'ISF, mais je ne vois pas ce qu'il y a d'injuste à ce que les gens plus riches payent plus...en bon chef d'entreprise vous pourriez être plus réaliste:pour combler la dette du type pour lequel vous avez voté il y a cinq ans et son parti depuis dix ans, il faut bien prendre l'argent où il est, on ne va pas taxer les pauvres; et faire comme Sarkozy et matraquer la classe moyenne tout en laissant tranquille les plus riches, est-ce que cela n'est pas encore plus punitif et injuste ?
Réponse de le 16/07/2012 à 17:51 :
d'une part "l'argent" soumis à l'ISF a déjà été taxé une première fois, donc l'ISF ça fait double imposition (unique en Europe), d'autre part vous affirmez "Sarko a matraqué la classe moyenne, comment, donnez des exemples précis ? car le barème de l'IR a baissé durant ces 5 ans; et enfin on ne va pas taxer les + pauvres, mais ils ne payent aucun impôt direct et ont des aides de partout. Donc ce que vous dites ne tient pas la route désolé.
Réponse de le 13/09/2012 à 16:56 :
Non ce n'est pas un discours convenu que de dire que la France à trop de fonctionnaires. Le secteur public en France représente 55% du PIB aujourdh'ui (contre 45% sous Giscard ou l'on se demandait à partir de quel chiffre on basculait dans l'économie à la soviétique...) et 45% des emplois.

Ca veut dire que la moitié du pays travaille pour payer, avec ses charges (qui s'élevent à 53% du salaire contre 23% en Allemagne) et ses impots, l'autre moitié.
Ce n'est plus soutenable, tout simplement parce que la moitié qui bosse pour l'autre est en train de crever sous les charges, d'^étre découragée, de faire faillite, ou.. de partir.
Et qu'on lui crache dessus en toute inconscience (cf une de "Libé" sur Bernard Arnault, ou les commentaires de certains invitant Liliane Bettencourt à partir...)
a écrit le 05/07/2012 à 15:22 :
Si ils ont du terrain ou des biens immobiliers c'est qu'ils sont riches.
Ils n'ont qu'à vendre.
De toute façon c'est un enrichissement sans cause car ces personnes ont juste fait un prêt et n'ont pas créé de richesse ou de valeur ajoutée.
L'austerite c'est maintenant.
Réponse de le 05/07/2012 à 17:30 :
raisonnement idiot - la connerie c est maintenant?!
Réponse de le 05/07/2012 à 18:08 :
nous devrions réouvrir les goulags !!! et y envoyer Fred
Réponse de le 05/07/2012 à 18:26 :
Vous avez, avec <Fred>, l'archétype du parfait jaloux de tout et de tous, car ses maigres talents naturels ne lui offrent que peu de perspectives, il s'indigne de tout aussi, car il faut bien de la justice sociale tout en se tournant les pouces.
Réponse de le 05/07/2012 à 23:51 :
C'est leur droit de vouloir transmettre à leurs enfants ce qu'ils ont reçu de leur ancêtres depuis des siècles quand cela valait peu.
Réponse de le 19/09/2012 à 23:30 :
@taratata
Pas du tout, je ne suis pas jaloux.
Je sais de quoi je parle, je fais de la transac toute la journée. En vendant on fait énormément de PVs.
L'austérité pour l'éviter c'est tout simple, il suffit de sortir l'argent du pays. De toute façon l'euro, dans sa forme actuelle, n'a pas vocation à continuer.

A propos, puisque vous semblez avoir du talent, n'oubliez pas de mettre de l'argent de côté, disons, pour la grèce, le portugal, l'espagne, l'italie. J'en oublie ? Ne vous inquiétez les autres pays de la zone euro arrivent.
a écrit le 05/07/2012 à 14:36 :
Il y a sur l?île de Ré des petits propriétaires retraités qui ont des terrains autour de leur maison, qui ne valaient pas bien cher il y à 30 ou 40 ans et qui aujourd'hui les font tomber sous le joug de l'ISF, c'est gens peuvent avoir des revenus dérisoire on leur demandera de payer l'impôt, Madame Bettencourt peut payer quelques Millions de plus ça ne changera rien à sa vie, mais un petit retraité qui devra vendre sa maison c'est déplorable.
Réponse de le 05/07/2012 à 17:32 :
C'est joliment dit... Mais, expliquez nous pourquoi gagner à un "concours de circonstance" légitimerait que l'on devienne millionnaire sans que ce soit le fruit de votre travail ? Je vous accorde la stupidité de taxer le patrimoine ! Par contre, lorsqu'il s'agit de plus values sur des actifs "dormants", alors là, je serais sans pitié ! Parce le pauvre retraité auquel vous faites allusion, n'hésitera pas le moment venu (ou ses descendants !) à vendre son pauvre bien à un prix tout à fait actualisé (au moment de vendre, il a bizzarement appris à compter !), ce qui interdit aux plus jeunes d'en devenir propriétaires... En clair, ils s'offusquent de payer l'ISF : OK, supprimons cet impot stupide. Mais alors, taxons plus justement le "réalisé" : le cash produit par une cession. Au passage, quand appliquera-t-on le même principe sur les oeuvres d'art ???
Réponse de le 05/07/2012 à 18:27 :
Oula malheureux, taxer les oeuvres d'Art : le pré-carré de tout les richo-socialos-intelletuels caviardisés à la louche d'or
a écrit le 05/07/2012 à 12:29 :
Les agriculteurs de l'île de Ré ont eu le choix soit de garder leur terrain en terres agricoles durant 20 ans et dans ce cas ils ne sont par imposés sur la fortune, soit de les garder en terrains à bâtir et dans ce cas ils rejoignent le régime général.
Évidemment habitués à être caressés dans le sens du poil, à percevoir des subventions pour un oui et pour un non, cette situation les perturbe.(le beurre ou l'argent du beurre)
Enfin j'apprécierai de savoir le montant des subventions perçues en France par le prince de Monaco et en parallèle le montant des ses impôts versés au trésor public.
Quelle indiscrétion !!
Réponse de le 05/07/2012 à 13:37 :
Et si ils veulent conserver leurs terrains ????
Si je vous obligeais à vendre vos biens, vous diriez quoi
a écrit le 05/07/2012 à 12:17 :
Quel titre emblématique de la France d'aujourd'hui:
le méchant capitaliste et le brave agriculteur mis au rang de sale riche, heureusement que le peuple entretenu est là pour les mettre au pas, ces profiteurs éhontés !
Il est tout de même significatif que la France soit un des rares pays à taxer tous ceux qui sortent du rang pour le plus grand bonheur de ceux qui ont largement bénéficié des cadeaux de l'état et n'ont pas encore compris qu' ISF ou pas il faudra bien qu'eux aussi baissent leur train de vie. Ce n'est pas avec 40 ou même 50 milliards gagnés sur le budget qu'on remboursera 1600 milliards de dette !
a écrit le 05/07/2012 à 11:40 :
Au delà ds polémiques des différents intervenants, je dois exprimer mon admiration pour Madame Bettancourt. Comment fait elle pour rester en France, en payant autant d?impôts et en entendant autant de bêtises à son égard.Chapeau bas Madame.
Réponse de le 05/07/2012 à 11:49 :
Grâce à son gestionnaire de fortune décoré par un de vos potes, elle en a suffisamment mis de côté dans les paradis fiscaux, ne nous inquiètons pas pour elle !
Sinon ça paye bien la cellule riposte de l'UMP ?
a écrit le 05/07/2012 à 11:27 :
Notre président normal ,et certains ministres, vont donc payer ISF.
A suivre attentivement.
Réponse de le 05/07/2012 à 12:31 :
A votre avis a-t-il déclaré ses biens fonciers en Grande Bretagne?
Je me souviens qu'il n'aime pas les riches.
Réponse de le 05/07/2012 à 13:30 :
Meme s'il en avait en GB, ils ne seraient pas imposables car situés à l'étranger. Les biens immobiliers, et les revenus qu'ils génèrent, sont taxés par le pays dans lequel ils se trouvent. Et heureusement pour la France d'ailleurs, avec tous ses propriétaires étrangers...
Réponse de le 05/07/2012 à 18:25 :
Vous avez tout les deux Tord. FH à transmis par le biais de la SCI La Sapinière ses biens à Londres... Les revenus Etrangers de résident Français sont également taxé en France (déclaration 2047) en fonction des accords bilatéraux... donc avant de parler sans rien savoir allez consulter www.impot.gouv.fr
Réponse de le 05/07/2012 à 23:57 :
Tous les biens sont taxables si les contribuable est domicilié en France, même les biens situés à l'Etranger. Mais, l'impôt payé ailleurs est déductible quand il existe.
a écrit le 05/07/2012 à 11:21 :
Quand Mme Bettencourt ne sera plus là, l'Oréal partira , et sa fille ne sera pas en France pour payer l'ISF.
Réponse de le 05/07/2012 à 11:37 :
On s'en moquerait s'il y avait des créations d'entreprises innovantes mais on n'en prend pas le chemin !

Pour soigner les gens comme Mamy Gaga, on accable les actifs ...

Si vous êtes jeune retraitée, priez que la jeune génération ne se révolte pas, ne fuit pas ou ne choisisse pas de vivoter à l'assistanat et au black car là je vous garantis que les gens comme moi, on fera exploser le système Ponzi !
Réponse de le 05/07/2012 à 14:49 :
moi je pense qu'un jour ou l'autre la jeune génération, dont je fais parti, se révoltera contre autant d'impôts, autant de vol pour certains classes privilégiées : retraité, assisté, une partie de la fonction publique...
a écrit le 05/07/2012 à 11:12 :
L'ISF a comme conséquence perverse de freiner les prix de l'immobilier et risque pénaliser les vendeurs.
Réponse de le 05/07/2012 à 11:27 :
consequence perverse dites vous ?
je dirrai l inverse, ca permet aux jeunes generation de ne plus etre saignees par des rentiers
Réponse de le 05/07/2012 à 14:42 :
Attention, rentier ne veut pas dire riche," être saigné par des rentiers" c'est abusif, il y en a qui vivotent en touchant quelques rentes à des taux raz du plancher, il faut éviter de généraliser, ce que font certains en permanence.
Réponse de le 05/07/2012 à 16:07 :
Evidemment le pauvre vieux qui a 240 euros sur son livret de la Poste n'est pas un rentier !
Et la Rente avec un grand R c'est vaste : le réseau de Papa qui va pistonner fiston, hasard à la tête de l'EPAD, c'est une forme de rente !
Réponse de le 06/07/2012 à 0:00 :
Les impôts payés se retrouvent dans les prix de vente ou de location. Si les loyers sont insuffisants, on vend et place ailleurs.
a écrit le 05/07/2012 à 11:06 :
Il est scandaleux d'établir un taux ISF maxi à 1,8% quand vous avez une inflation à 2,4% et des rendements nets de l'ordre de 2,5%... résultat, votre patrimoine se dévalorise automatiquement de 1,5 à 2% chaque année sans parler des autres impositions (Csg, IR...)... c'est ce qu'on appelle un impôt confiscatoire !
Réponse de le 05/07/2012 à 17:46 :
Quand aura-t-on une loi pour. Limiter les hausses d,impots et taxes
De tout poil?
a écrit le 05/07/2012 à 10:50 :
Afin d'éviter aux petits patrimoines d'être matraqués en ISF, il faudrait garder les taux de 0,25 et 0,50 jusqu'à 3000000 tels qu'ils sont à ce jour.Plus de problème avec les agriculteurs de l'Ile de Ré et les propriétaires parisiens dont la résidence a pris une forte plus-value.
a écrit le 05/07/2012 à 10:33 :
Les agriculteurs ne peuvent pas quitter leur terre, madame Bettencourt peut quitter la France avec sa fortune et sa participation dans Loréal, fleuront du luxe français, c'est intelligent ça !Quand on gouverne avec des symboles on perd de vue la réalité.
Réponse de le 05/07/2012 à 10:51 :
En quittant la France, on ne paye absolument plus aucun impôt en Fance! Taxe foncière et habitation, TVA sur toute consommation, TIPP, etc... D'ou grosse perte pour le pays.Decidement les socialos sont totalement déconnectés et nuls en économie. Mais est-ce leur problème ? L'idéologie domine tout.
a écrit le 05/07/2012 à 10:33 :
MOUARF !!... Les commentaires des riches "libéraux"me font franchement marrer. Il nous disent que ce sont eux, les riches, qui créent de l'emploi en France, et donc qu'on devrait les remercier plutôt que de les taxer. A ces gens là j'ai trop envie de dire qu'ils arrêtent de nous bassiner avec leurs inepsies à deux balles. Ces mêmes "libéraux" créent en effet bien plus de comptes en banque numérotés en Suisse que de vrais emplois en France. Ces "bons patriotes républicains" n'ont qu'à regarder les statistiques du déficit, de la dette, du chômage, et du commerce extérieur français pour se convaincre eux mêmes que leur vaniteuse argumentation ne tient pas la route une seule seconde. La vérité les concernant est simple : ce sont des traitres affairistes, des spéculateurs prédateurs profiteurs totalement apatrides. Leur seule patrie qu'ils connaissent et revendiquent, c'est leur portefeuille. Dès qu'il s'agit de faire acte de patriotisme républicain et de solidarité nationale, il se barrent tous en courant à l'étranger en criant au scandale. La France pour se reconstruire et se retrouver ne peut plus se permettre d'héberger ces discours de l'argent roi au mépris de tout le reste. Ces "mauvais français" sont les vrais fossoyeurs de la Nation et de la République. OUI, il faut clamer bien haut et fort et tout net qu'il existe de "très mauvais français" bien mafieux (les UMP) qui rêvent d'une France commuée en république bananière, d'un ordre esclavagiste "nouveau", où ils seraient rois de la corruption et des magouilles au mépris du peuple, de la démocratie, et de toutes les valeurs républicaines. On a eu l'exemple parfait de ces dangereuses dérives avec Sarkozy et son UMP. Vis à vis de tous ces escrocs mafieux affairistes et fossoyeurs de la Nation, le peuple, la République Française abusés et spoliés n'ont pas de leçons de morale ni d'économie à recevoir, ni de remerciements à exprimer. Cette "race" de "mauvais français", grands prédateurs du pays et abuseurs du peuple, est à éliminer d'urgence et sans aucun scrupule. L'esclavage est leur devise, l'UMP est leur repaire,nationaliser les dettes et privatiser les profits est leur seul projet de société. La loi de la jungle, le fait du prince, et la raison du plus riche c'est fini en France!... Le peuple majoritaire se réapproprie désormais une France que ces charognards pillaient sans vergogne et avec force de tonitruante propagande mensongère.
Réponse de le 05/07/2012 à 11:03 :
TOUT A FAIT D ACCORD A 200%
Réponse de le 05/07/2012 à 11:34 :
il n'y a pas de libéraux au sens anglo-saxon du terme en France, nous n'avons (maleureusement) que des affairistes apatrides qui refusent de contribuer au fonctionnement de la France, et des héritiers rentiers qui n'ont le plus souvent aucune compétence particulière en affaires. les deux ne veulent que leur plaisir égoïste et se moquent le plus totalement des autres qui n'existent pas pour eux.
Réponse de le 05/07/2012 à 11:37 :
Il y a vraiment en France des gens qui sont nuls en économie, ces propos qui résument la pensée des socialistes montre pourquoi Hollande va échouer, et c'est l'ensemble des français qui paierons la facture.
Réponse de le 05/07/2012 à 12:44 :
Au secours, c'est le retour des communards, les riches à la lanterne et leur tête au bout d'une pique. Quelle discours!!!!! ça fait peur, car ces libérateurs du capitalisme seront demain nos bourreaux voulant à tout prix nous imposer leur modèle communiste.
Réponse de le 05/07/2012 à 13:20 :
Il a raison, Forçons le pays à revenir aux vraie valeurs égalitaires comme en Corée du nord ou à Cuba, avec obligation pour tous d'être heureux en mangeant de la terre. Le communisme a prouvé sa vraie capacité à rendre les peuples heureux et libres après tout !
Réponse de le 05/07/2012 à 13:34 :
Ouais! Tous fonctionnaires, toutes les entreprises transformées en coopératives d'économie mixte, dirigées par les syndicats, le rêve, le succès planétaire assuré!
Réponse de le 05/07/2012 à 15:04 :
@ jlouis, tony et autres; je rigole en vous lisant, visiblement vous avez très peur, ce qui démontre que vous avez beaucoup à perdre..! dommage que dans votre quête de l'argent vous ne vous soyez pas aperçus que de plus en plus de gens eux n'ont rien à perdre... et ceux là n'ont aucune raison de vous faciliter la vie ni de faire en sorte que vous restiez du bon coté.....
Réponse de le 05/07/2012 à 18:22 :
@Vulcan78:Nous savons donc qui sont ces "mauvais français" et pourquoi ils le sont. Qui sont donc les bons? Ceux qui en cohortes executent un travail où leur valeur ajoutée est proche du zéro (d'où les délocalisations)? Ceux qui braillent pour le maintient des droits acquis du moment que quelqu'un d'autre paye? Les pléthores des administrations où il est impossible de rétribuer correctement les gens capables et performants car il y a trop de sangsues jalouses et inutiles? Les petites natures qui sont "usées psychologiquement" par un travail et multiplient les arrêt-maladie pour ensuite prendre des vacances? Qui sont-ils ces bons patriotes français, de façon à ce que l'on puisse faire porter un signe distinctif aux "autres"? Comme au "bon vieux temps" Vulcan78, n'est-ce pas? Quel piètre personnage vous faites!
a écrit le 05/07/2012 à 9:40 :
Conclusion : si vous étes riche ou aisé vendez tout et partez .
Réponse de le 17/01/2013 à 6:37 :
c'est fait !
Rassurez vous, il n'y a vraiment que les derniers qui restent: 90 % des riches sont déjà partis et 100% des grosses entreprises...
vive la France !
a écrit le 05/07/2012 à 9:29 :
La vraie injustice en France n'est pas le riche et le pauvre, mais le fonctionnaire et le privé!
Le premier gagnant en moyenne plus que le second, et ayant la sécurité de l'emploi....
Aucun gouvernement ne veut l'admettre...
La France terre de privilèges
Réponse de le 05/07/2012 à 10:30 :
Disons entre les vieux et les jeunes qui essuient l'addition du confort des premiers...
Réponse de le 17/01/2013 à 6:40 :
vos chiffres sont inexacts les salaires moyens du public sont légèrement inférieurs à ceux du privé
et tous deux sont inférieurs au retraites moyennes...
en conclusion il faut d'abord attaquer les anciens baby boomers qui ont profité de tout, ont tout le patrimoine et ne veulent rien payer...
a écrit le 05/07/2012 à 9:06 :
Quand je pense aux petits retraités qui ont sué pour avoir hérité ou acheté un bien dont le prix a décuplé en même pas 20 ans... J'espère pouvoir vendre un jour un pavillon de banlieue pour 1 000 000 ?
Réponse de le 05/07/2012 à 11:29 :
suer pour heriter ...
le plus dur vous l avez fait en naissant !!
apres il suffit d attendre que papa decede
a écrit le 05/07/2012 à 8:06 :
Le père de Mme Bettencourt à inventé , mis au point des produits qui sont reconnus par le monde entier. Il a eu besoin d'ouvriers pour produire , c'est incontestable. Mais ce ne sont pas ces derniers qui ont fait la richesse . La création prime la production , l'intelligence mérite plus que les exécutants. Pouvez-vous me dire qui est le plus utile dans la vie économique ? Celui réalise un avion ou celui qui pose des rivets dans l'usine.......
Réponse de le 05/07/2012 à 8:33 :
Non les 2 parce que si les rivets sont mal posés votre avion risque l explosion en vol!!
Votre théorie selon laquelle la creation prime la production est d'une stupidité manifeste meme si la creation est nécéssaire l'un ne va pas sans l'autre
Réponse de le 05/07/2012 à 8:37 :
Dites donc vous avez raccroché les gens il y a longtemps vous !
Primo : vous ne connaissez pas l'Oréal et ses milliers de salariés très qualifiés : R&D, marketing etc.
Secundo : l'art du chef d'entreprise c'est de bien s'entourer !

De votre temps peut être que pour boulonner des avions chez Messerschmidt, il fallait avoir juste deux bras et un cerveau en option mais au XXIeme siècle, les patrons ont besoin de salariés compétents et talentueux !
Réponse de le 05/07/2012 à 10:21 :
Raccocher les gants !!!!
Réponse de le 05/07/2012 à 11:25 :
Euh oui les gants
Merci
Satané iPhone (un peu plus c'était ''les glands'')
a écrit le 04/07/2012 à 23:00 :
Hausse des impots : ?? Il y a 50% de Francais qui payent l'impot sur le revenu et ceux qui n'en payent pas.... s'en foutent. Il y a > 5 Millions de fonctionnaires majoritairement à gauche et qui la ferment (depuis peu) .. donc, parmi les 50 % qui en payent, on retire les fonctionnaires.. il reste.... 20% des Francais qui bossent dans le privé qui ne supportent plus le rapt de l'Etat. Ca fait pas lourd dans la balance électorale mais ca pèse lourd dans les *revenus* de l'Etat ! Ceux là on peut les ponctionner un max, ils ne sont pas assez nombreux pour se faire entendre !!
Réponse de le 04/07/2012 à 23:18 :
Mon Troll
Outre que vous êtes fâché avec les chiffres, vous confondez IRPP et impôts.
Votre Napoléon à talonnettes n'a d'ailleurs pas été le dernier en matière d'inventivité fiscale !
a écrit le 04/07/2012 à 20:54 :
C'est bizarre quand même... Quand sarkosy a fait des cadeaux pendant cinq ans aux riches, personne n'a bronché pour dénoncer l'argent public gaspillé dans ces cadeaux en tout genre. Et la, on commence à récupérer du fric et la tout le monde pleure...
C'est n'importe quoi....
Réponse de le 04/07/2012 à 21:13 :
Je fait partie de ceux que vous appelez les riches, et en 5 ans, je n'ai vu que hausses d'impôts! (Impôts locaux, taxe pro remplacée par un CVAE plus lourde me concernant, CSG/prelevements sociaux régulièrement alourdis, etc...). Arrêter de vous gaver avec ces discours d'extrême gauche de président des riches! Sarkozy a plein d'amis très riches, certes, mais faisant partie du 1% des plus riches, qui ont effectivement eu quelques cadeaux. Les classes moyennes supérieures, ou riches inférieures, c'est comme vous voudrez, se sont déjà fait matraquer! Et là, vos copains en rajoutent une couche. Regarder le taux des prelevements obligatoires, il a augmenté sous Sarkozy! Quant aux très hauts revenus, l'incidence sera peanut, ceux qui sont restés ne tarderont pas à partir... Si on me prélève davantage, je bosserai moins, de telle sorte à ce que ma contribution au budget publique, nécessaire, ne change pas. J'estime que je donne assez. C'est mon droit. Et si ça continue, dès que je peux, je me barre aussi.
Réponse de le 04/07/2012 à 21:19 :
Mon Spip : venez par ici que je vous embrasse !
Réponse de le 05/07/2012 à 10:32 :
Arretez donc, je vais pleurer... Vous n'aviez qu'à défiscaliser comme tout le monde (scellier, solaires, etc....)
Réponse de le 05/07/2012 à 11:33 :
Vous faites le malin mais un paquet de gens se sont fait coincer par du Sellier (achat 20% au dessus du marché et location 20% en dessous de ce que disait le promoteur)

Quant aux modules solaires, j'en vois pas mal orientés...au nord !
Sans parler des installateurs incompétents qui saccagent les toits !!!
Réponse de le 05/07/2012 à 13:41 :
Tout à fait, les défiscalisations sont des attrape-nigauds, l'économie fiscale part en fait dans la poche des promoteurs. Et j'y suis de maniere generale opposé, car je ne tiens pas à être un assisté fiscal, et je ne supporte pas qu'on me force la main. Me dire: pour payer moind d'impots, achetez ceci ou cela me donne des boutons. J'achete ce qui me donne envie, et ce que je pense pouvoir revendre facilement. Point. Qu'ils suppriment toutes les niches, fiscales et sociales, et qu'ils baissent en contrepartie, ou presque, les taux d'impôts et de charges de manière uniforme. Au moins, on y verra clair. Le financement de notre système fiscal/social n'est qu'un énorme gruyère!
Réponse de le 05/07/2012 à 14:09 :
@Spip: +1. Sans quoi on construit des usines a gaz impenetrables, et on cree des distorsions dans tous les sens... Moins de niches, diminution uniforme des prelevements (quelque soit le secteur ou la taille de la boite), moins de depenses... Bref, moins d'Etat
Réponse de le 05/07/2012 à 14:19 :
Vous voyez que vous êtes contre la rente aussi !
Ouf !
a écrit le 04/07/2012 à 20:50 :
Les pauvres chéris....Ils ont reçu des chèques pendant cinq ans de la part de l'état; il est normal qu'ils rendent le trop percu...
Réponse de le 05/07/2012 à 8:04 :
Pae pitié arrêtez de dire n importe quoi et mettez le nez dans la fiscalité du particulier vous comprendrez la logique des plafonnements
Réponse de le 05/07/2012 à 10:34 :
Vous me gonflez tous à pleurer sur votre sort... Barrez vous tous et qu'on en parle plus...
Réponse de le 05/07/2012 à 13:42 :
Après vous, ça en fera un de moins à financer!
a écrit le 04/07/2012 à 19:59 :
Jeunes, barrez-vous hors de France ! En France la réussite est prohibée tellement elle est jalousée. Et en plus on a l'ISF comme impôt-punition. Nos élus votent d'autant plus facilement des impôts pour les autres qu'ils n'en paient presque pas eux-mêmes (indemnités non-imposables).
Réponse de le 05/07/2012 à 9:09 :
Les jeunes savant qu'ils ne peuvent plus spéculer sur la pierre donc à moins d'un héritage, il ne paieront jamais d'ISF, créer une boîte avec un taux de croissance nulle, bosser pour 2000 euros avec bac+5 pour en verser la moitié à son proprio...les jeunes sont un électorat perdu pour nous.
a écrit le 04/07/2012 à 19:43 :
le clan hollandais triche lmentablement !
********************************************L/incompétence est flagrante !

Esbroufe continu de Hollande selon méthodes de Mitterrand !
*********************************************************************
a écrit le 04/07/2012 à 18:48 :
Pourquoi vivre en France ? Pour profiter du système éventuellement. Pour ma part je fais tout pour quitter ce pays d'hypocrites qui me dégoûte tous les jours un peu plus. Le socialisme français est une corruption morale. A vomir.....
Réponse de le 04/07/2012 à 19:18 :
C'est sûr qu'à part lorgner sur le porte monnaie/voiture/maison/etc du voisin, et bien sûr râler, une majorité de Francais ne fait pas grand chose ...
Réponse de le 04/07/2012 à 20:11 :
Il n'y a pas grand chose a faire, les député sont favorables au gouvernement Ayrault. Partir semblerai la meilleure chose a faire pour ne pas etre taxé a 120%
a écrit le 04/07/2012 à 18:47 :
C'est un grand soulagement et un grand jour pour nous le "peuple" , enfin taxer le capital et plus seulement le travail !
Réponse de le 04/07/2012 à 19:57 :
vous êtes jalouse de ceux qui ont du pognon, les assistés envient souvent ceux qui ont du pognon par leur travail. Le capital est construit avec des sommes ayant déjà été taxées, bon je vais arrêter car "là je risque de vous instruire" (chacun reconnaîtra les propos). Donc morale de l'histoire allez travailler et n'attendez pas les subsides de l'état.
Réponse de le 04/07/2012 à 20:39 :
Faux et vous le savez !
Ce sont les travailleurs de L'Oréal qui ont constitué la richesse de Bettencourt et ce sont eux dont le travail a été taxé déjà !

Vous êtes 1% et nous sommes 99%, nous ne tolérons plus l'avidité et la corruption
Réponse de le 04/07/2012 à 20:51 :
Cela vous soulage peut-etre mais c'est autant de capitaux qui ne seront pas investit dans des entreprises et donc des emplois. Parce que les taxes ne serviront qu'à maintenir le train de vie d'un etat dispendieux incapable de se reformer en profondeur et de reformer les collectivites publiques. C'est pas les 30% de moins sur les remu des ministres qui suffiront puisque leur nombre a ete multiplie par 2!!
signé: Chef de TPE qui n'a pas envie d'investir et de prendre des risques parce qu'à terme je serais taxé à 75% sur la vente de mon entreprise
Réponse de le 04/07/2012 à 21:05 :
Pour Mamy Gaga, elle a surtout investi sur Basnier !
Pour le reste je suis d'accord : travailler plus pour payer plus, c'est assez bien résumé en ce qui nous concerne vous et moi !
a écrit le 04/07/2012 à 18:37 :
les agriculteurs de l'Ile de Ré ne sont pas concernés puisque les biens professionnels ne sont pas imposés à l'ISF.
Réponse de le 04/07/2012 à 18:43 :
Mais pas les retraités qui ont un petit jardin avec quelques pommiers et qui gagne 600 ? par mois ! Et il y en a !
Réponse de le 04/07/2012 à 18:46 :
Très juste, heureusement pour moi d'ailleurs et il ne manquerait plus que ça ! Ceci étant dit, Flambynou veut aussi taxer les revenus au delà de 1 Million à 75% et comme il n'est pas très clair sur ce qu'il compte faire en cas de revente de biens professionnels (ma boîte par ex) qui génèrerait un revenu exceptionnel ...
Réponse de le 04/07/2012 à 19:36 :
Ben déjà Sarko il l'a fait.
Moi j'ai eu droit à la taxe sur les hauts revenus (c'est clair, tu bosses, style 10 ans pour faire progresser ta boite et quand t'as la mauvaise idée de vendre on te rate pas. et vu le calcul de la taxe sur les hauts revenus ils avaient du arroser copieusement le repas.).
Je pense avoir eu de la chance,
Hollande il va te le faire puissance 10.
Style tu vends = t'es un gros rentier. et oué il faut des cons qui bossent pour entretenir le système.
La plus-value elle va pas être de 19% mais direct sur ta TMI. soit 42% (par ce que je suis sympa) + P sociaux.
Il va vraiment valoir trouver des co... qui veulent encore encore se donner du mal pour investir et surtout travailler ici.
En tout cas pour moi le choix est fait. Je suis trop riche pour rester en France et pas assez pour me barrer.
Alors je reste même si c'est pas mon optique.
En tout cas, un jeune un peu malin, il doit FUIR le système français et migrer dans un autre pays..


Réponse de le 04/07/2012 à 20:14 :
+10 :)
Réponse de le 04/07/2012 à 20:20 :
@ j'aimerai bien tra la la
On connaît ses classiques !
Ce que vous dites, c'est exactement le discours que je tiens à mes enfants : allez voir ailleurs s'il fait meilleur travailler et entreprendre !
Réponse de le 04/07/2012 à 22:37 :
Pareil. Je les encourage à partir, je ne veux pas qu'ils reprennent les affaires familiales ici en France. Je ne veux pas qu'ils fassent la même bêtise que moi...
a écrit le 04/07/2012 à 18:08 :
Avec ce nouvel ISF, le contribuable qui évalue son patrimoine à 1299999 ? ne paye pas d'impôt sur la fortune.
Celui qui l'évalue 1 ? de plus, à 1300000 ?, paye 0,55 % x (1300000 ? 800000) = 2750 ? d'ISF
On passe donc de 0 ? à 2750 ? d'impôt sur la fortune pour avoir déclaré 1 ? de plus.
Avec tel un effet de seuil (qui n'existait pas auparavant), la triche par sous-évaluation est garantie autour de 1,3 M de patrimoine.
Mais, une question se pose.
Le principe de l'égalité devant l'impôt (contribution également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés) est-il assuré entre le premier contribuable et le second contribuable compte tenu d'une différence de patrimoine de 1 ? ?
Qu'en pense le Conseil Constitutionnel ?
Réponse de le 04/07/2012 à 18:20 :
Qu'en pense François Hollande en tant que premier fraudeur de France au titre de l'ISF? Sa déclaration de patrimoine faite lors de son entrée en fonction montre à quel point la pratique du double langage est ancrée. Les valorisations affichées de ses biens sont de la pure escroquerie qui mérite une suite judiciaire.
Réponse de le 05/07/2012 à 8:02 :
La première chose à noter est que si le contribuable qui a évalue son patrimoine à 1299999 l'a volontairement sous-évalué, il est un fraudeur qui risque un redressement. On partira donc de l'idée que les deux contribuables ont correctement évalué leur patrimoine.

Ensuite, l'impôt est progressif et par tranches. Il est donc normal que le passage d'une tranche entraîne un surcroît d'impôt supérieur à la différence de patrimoine. Les deux contribuables n'étant pas dans une situation identique, le second ne peut réclamer un traitement identique au premier. Le principe d'égalité se trouve respecté parce que la différence de traitement s'explique par une différence, quoique minime mais bien réelle, de situation.

Ce que vous contestez est en réalité une progressivité de l'impôt aboutissant à une différence d'imposition de 0,2% entre les deux contribuables. A mon avis, le Conseil Constitutionnel validerait.
Réponse de le 17/01/2013 à 6:45 :
l'ISF est déclaratif et la valeur des biens qui y est mentionné est très souvent totalement risible (CF valeur de la maison de Mougins de notre cher président)
et comme ce n'est pas controlé....
a écrit le 04/07/2012 à 17:53 :
Si vous aimez la politique, n'hésitez pas à visiter mon blog, une politique pour la classe moyenne
http://politiquefutur.canalblog.com/
a écrit le 04/07/2012 à 17:31 :
Pour la gauche, avoir réussi et donc avoir de hauts revenus c'est le mal! Le nivellement par le bas merci Hollande !!
Réponse de le 04/07/2012 à 17:53 :
Il est là votre problème : c'est de rattacher la réussite professionnelle au revenu. Je considère avoir réussi si je fais un métier qui me plais, en adéquation avec mes compétences et mes idées et surtout qui me permet de faire vivre ma petite famille si j'en ai une. Bettencourt, à part hériter de L'Oréal je ne vois pas sa réussite, pas plus celle des grandes familles qui contôlent la majorité des grosses boites en France. On ne parle pas de gens qui touchent 5000 ou 6000 euros par mois mais de millionaires dont les revenus n'ont plus rien de cohérent.
Réponse de le 04/07/2012 à 18:08 :
"Bettencourt, à part hériter de L'Oréal je ne vois pas sa réussite". So what? Serait-il donc plus moral de saisir toute sa fortune parce qu'on estime qu'elle a herite et que quelqu'un d'autre, pas elle, a constitue cette fortune?
Réponse de le 04/07/2012 à 18:27 :
Taxer la rente et l'héritage, ce n'est pas une question de morale, c'est une question d'efficacité économique, n'importe quel libéral à peu près bien constitué vous le dirait et des grands managers et financiers comme Gates et Buffett le disent d'ailleurs !
Après c'est comme tout : il ne faut pas exagérer ni se tromper de cible ...
Réponse de le 04/07/2012 à 18:35 :
@Tyler : c'est effectivement comme cela que ça se passe aux USA dont tu sembles être un fan. là bas les héritiers ils ne leur restent presque rien après le passage de l'IRS. c'est vraiement la réussite par le travail qui est récompensé.
Réponse de le 04/07/2012 à 19:23 :
@PS: 1) Evitons les proces d'intention de bas-etage (cf. "dont tu sembles etre un fan"); essayez de rester focalise sur des elements tangibles...
2) "là bas les héritiers ils ne leur restent presque rien après le passage de l'IRS". C'est faux. Si les impots sur la succession sont sans doute en moyenne un peu plus eleves aux USA, la legislation en la matiere est loin d'etre confiscatoire (un taux federal maximum compris entre 35% et 55% selon les annees), taux maximum de 45% en France. Qques infos supplementaires:

http://vosdroits.service-public.fr/F456.xhtml ; http://en.wikipedia.org/wiki/Estate_tax_in_the_United_States ;
http://www.minefi.gouv.fr/performance/pdf/fiscalite_etats_unis.pdf ;

3) "c'est vraiement la réussite par le travail qui est récompensé." Je me mefie de l'Etat moralisateur qui selon un certain ideal de "justice social" deciderait qui doit etre recompense et qui ne doit pas l'etre, ce qui est noble ou qui ne l'est pas en la matiere... Transmettre une partie de son patrimoine a ses enfants me semble etre un droit inalterable.

@ Henri: Libre a Buffet ou Gates de ne leur transmettre que 5% (ce qui dans ce cas precis devrait malgre tout leur assurer quelques annees confortables...) et de reverser le reste a leur fondations. "ce n'est pas une question de morale, c'est une question d'efficacité économique", demontrez-moi donc cela...
Réponse de le 04/07/2012 à 19:35 :
Vous êtes gentil mon Tyler mais je vais pas vous faire un cours de sociologie, d'anthropologie, d'économie, d'histoire depuis mon iPhone !
Lisez donc les bons auteurs : Tocqueville, Montesquieu, Ricardo etc. (par exemple)

Le fait est que la concentration de richesses extrême produit une inefficacité évidente : pourquoi voulez-vous que me casse le c.l à essayer de m'enrichir avec ma boîte (innovation, competition etc. ) si je suis écrasé d'impôts pour compenser les innombrables niches et échappatoires fiscaux dont bénéficie les rentiers et autres héritiers qui s'enrichissent en bavant ...
Réponse de le 04/07/2012 à 20:03 :
vous avez raison entièrement, par contre pourriez vous nous dire quelles sont ces innombrables niches et échappatoires pour qu'enfin un fonceur, un entrepreneur, créateur puisse nous éclairer. merci de vos lumières adepte de Montesquieu. Au fait Ricardo ? pouvez vous nous narrer un peu car notre culture et de même dans quelel activité o chef d'entreprise vous exercez et le nombre de salariés. re merci.
Réponse de le 04/07/2012 à 20:15 :
Mon trollounet
Je reconnais bien là vos méthodes du 93 Lauriston !
Vous voulez mon CV tant qu'on y est ?

Faites une fois dans votre vie un effort : lisez vous-même !
Réponse de le 04/07/2012 à 22:45 :
@Chich
Lilianne Bettencourt a un mérite que vous feriez bien de ne pas sous estimer.
Jeune héritière, elle a su choisir les bons dirigeants, et faire de ce groupe hérité en 1957, un poids lourd mondial de l'industrie des cosmétiques de 65,000 employés.
Combien de jeunes héritiers ont tout flambé en quelques années?
Combien ont été incapables de s'entourer?
Les attaques contre LB sont donc à la fois fausses et un peu faciles.
Réponse de le 04/07/2012 à 23:02 :
Manquerait plus qu'elle coule la boite de Papa comme ce brave Arnaud (de son prénom).
En France on ne manque pas d'héritiers ni de grosses boîtes pour caser les hauts fonctionnaires, on manque d'entrepreneurs !
Réponse de le 05/07/2012 à 13:24 :
@Henri: "Le fait est que la concentration de richesses extrême produit une inefficacité évidente". Voila une affirmation bien presomptueuse, qui me parait loin d'etre evidente par ailleurs. Gardez vos arguments d'autorite pour vous, et admettez qu'il s'agit la d'une conviction/croyance (tout comme ma conviction ci-dessus, sur laquelle je le concois nous divergeons fortement, i.e. "Transmettre une partie de son patrimoine a ses enfants me semble etre un droit inalterable").
a écrit le 04/07/2012 à 17:16 :
Liliane Bettencourt a de quoi manger ! Il lui en reste...
Réponse de le 04/07/2012 à 17:42 :
Mais il n'y en aura plus pour les autres quand elle aura quitté la France!
Réponse de le 04/07/2012 à 17:50 :
Et puis après tout, habiter en France ne lui coute que 220 000 ? par jour.
Vous à ce prix, vous iriez ailleurs ?
Réponse de le 04/07/2012 à 17:52 :
...des dents !!
Réponse de le 04/07/2012 à 17:54 :
A elle seule, elle paye 3500 chomeurs smicards avec ses impots.
Quand elle sera partie, c'est vous qui allez les nourir ?
Réponse de le 04/07/2012 à 18:42 :
Elle ne paye pas les chômeurs vu que ce sont les cotisations des salariés et des employeurs comme moi, qui financent les indemnités de chômage (plus la dette que souscrit UNEDIC)

Monsieur le responsable de la cellule riposte de l'UMP, si vous pouviez éviter de recruter des moitié d'illettrés pour venir polluer les forums... Merci d'avance !
Réponse de le 04/07/2012 à 21:20 :
Tres juste. Mais elle paye, disons, 1500 fonctionnaires. Qui les paiera si elle se barre? Vous et moi, entre autres....
Réponse de le 04/07/2012 à 22:26 :
Oh ben on est peu de chose : nous aussi nous finirons par partir... Au terminus des prétentieux comme disait Raoul Volfoni !
Blagounette à part : en France on ne manque pas d'héritiers mais d'entrepreneurs !
Réponse de le 04/07/2012 à 22:43 :
Ah oui, mais il faudrait avant tout remettre en avant le goût de l'effort, qui a été patiemment détricoté par l'Education Nationale, mais aussi par les parents sur-couvant leur progéniture. L'envie d'entreprendre, c'est le goût de créer, de travailler, du risque, c'est la satisfaction de contribuer à l'enrichissement de la nation, autant que son propre enrichissement. Et bien sûr, il faut rendre le pays "business friendly", et là, c'est pas gagné!
Réponse de le 04/07/2012 à 23:03 :
100% d'accord
Ceci étant dit, je sens du potentiel chez pas mal de jeunes ...
a écrit le 04/07/2012 à 17:09 :
Je ne comprends même pas ceux qui n'ont pas encore optimisé leurs rentrées légales d'argent !? Peut-être que cela les rend ivre de bonheur de savoir que ce qu'ils gagnent sert à payer l'AME ou l'effacement de la dette de la Côte d'Ivoire ... ? Ou alors, c'est qu'ils n'ont pas encore choisi leur prochaine résidence ?!
Réponse de le 04/07/2012 à 17:29 :
Vous pourriez arreter de mentir 5min, la majeur partie de la dette couvre 3 postes: Les interet de la dite dette, or cette dette sert a financer a 80% un systeme de retraite et de sante desequilibre, il suffit de lire un peu le code du travail ou l article concernant le depart n a jamais ete modifie et c est 65 ans, donc depuis 30 ans et plus on finance 5 ans par salarie a credit.....On parle de la Secu, prenons celle d Alsace-Moselle ou certe les prelevement sont plus eleves, mais cette caisse ne fait pas credit aux E et rembourse mieux que celle des autres regions, bizarrement elle est souvent excedentaire et du cout va financer les autres....... On continue????? Toutes les niches et degrevement faut bien les faire payer a d autres par ailleurs n est ce pas??????

LA REALITE EST LA TOUT LE SYSTEME EST DESEQUILIBRE ET LES PLUS PROFITEURS SONT LOIN D ETRE CEUX QUE VOUS PONTE DU DOIGT CHER BASTIEN ET SONT PLUTOT DE VOTRE COTE ET DU COTE DES ENTREPRISES DU CAC.

On avait un systeme fiscal juste, et progressif.... sauf qu avec tous un tas d artifices fiscaux on l a rendu ineficace et injuste.
Des lors le seul moyen c est de tout foutre a plat et de repartir d un systeme simple, progressif incluant tous les revenus quelqu ils soient. Ca signifie donc a un extreme d inclure APL, CAF..... et de l autre Oeuvre d art, valeur mobilieres...... On aura ainsi 100% de contribuable qui payent l impots en fonction de leurs revenus quelqu'ils soient et plus moins de 50% matraqué pour payer ce que les autres ne payent pas!
Réponse de le 04/07/2012 à 19:10 :
Heu, bin non. Ce que vous appelez les niches fiscales ne sont rien d'autre que des octrois à des particuliers qui se substituent à l'Etat et qui sont pour cela encouragés. L'immobilier locatif par exemple est à très grande majorité détenu par le parc privé. Les aides à domicile ont été mises en place pour lutter contre le travail clandestin, permettant alors de faire profiter des salariés d'une situation ordinaire et ... de faire rentrer l'impôt et les cotisations. Quant à ceux que je pointe du doigt, nous pouvons en parler en effet : 588 millions d'euros pour la seule AME, c'est juste le montant d'une revalorisation annuelle de 0,5 % de la masse salariale de la fonction publique qui, elle, est réinvestie dans l'économie. La Côte d'Ivoire ? 6 milliards d'euros effacés.Les dépenses non provisionnées sur le budget 2012 ? 1,6 milliards ! La charge de la dette ? Bonne remarque ! Mais qui l'a faite cette charge ? Les dirigeants des 40 dernières années ! Les mêmes qui nous sortent la larme à l??il que nous allons devoir connaître du sang et des larmes. Enfin, quand je dis "nous", cela ne les inclut pas bien sûr. Eux continueront de se gaver, soyez sans crainte. Un mauvais jugement et ils filent au Canada. Une mauvaise passe politique, vite, ils se réfugient dans une belle demeure à l'étranger. Quant aux entreprises du CAC, elles ont aussi des comptes à rendre. Mais ce n'est pas possible car elles sont chevilles liées avec nos petits copains que j'évoquais avant. Qui a demandé et obtenu le regroupement familial pour faire baisser les salaires en France en 1976 auprès de son ami politique ? Je vous aide, c'est un ponte du BTP. Entre loups, on ne se mord pas la cuisse.
Quant à notre déficit d'assurance-vieillesse, vous m'avez bien fait rigoler. Vous m'expliquez pourquoi un étranger n'ayant jamais cotisé sur notre sol se voit offrir une retraite supérieure à celle qu'a un commerçant ou un employé qui a travaillé en France toute sa vie ? Vous m'expliquez comment les intermittents du spectacle creusent le régime général ?
Alors, votre remise à plat, je l'appelle de mes v?ux, mais sans rien oublier. Des fois que vous ayez la mémoire courte et orientée, cela s'est déjà vu.
Réponse de le 05/07/2012 à 11:01 :
Vous m'expliquez pourquoi un étranger n'ayant jamais cotisé sur notre sol se voit offrir une retraite supérieure à celle qu'a un commerçant ou un employé qui a travaillé en France toute sa vie ? Rien que ca c est de la desinformation et du mensonge mon cher Bastien...

Arretez avec vos relan aussi raciste que du capitalisme des plus primaires.... Le systeme que vous pronnez c est le systeme anglo-saxon or Angleterre et USA sont dans une situation bien pire....

Quand aux exemple que vous citez c est une goute d eau en comparaison des avantages/ niches et autre cadeaux que vos copains des gouv successifs ont accordé au plus aisés et leur copains....

Vous avez vous la memoire bien courte et vraiment oriente.....
a écrit le 04/07/2012 à 16:49 :
les agriculteurs de l'île de Ré !! héhéhé . Les paysans ne pourront pas payer leurs impôts et vont être obligés de vendre aux bobos parisiens ( de gauche :-)) ... ou comment se procurer une résidence secondaire quand il n'y a plus rien de disponible :-))
Réponse de le 04/07/2012 à 20:21 :
Les biens professionnels ne sont pas imposés à l'ISF ! Le journaliste qui a repris la propagande des députés UMP ne connaît pas la législation en vigueur et pratique ainsi une savante désinformation.
Réponse de le 04/07/2012 à 23:02 :
@François
D'accord avec vous sur l'Ile de Ré.
Il me semble qu'à l'origine, on parlait des paysans retraités vivant sur leur lopin à l'Ile de Ré, et obligés de vendre.
Mais l'exemple est marginal, j'en conviens.
Le mien l'est beaucoup moins.
Membre de la classe moyenne supérieure, je vais me retrouver taxé autour de 80% sur les revenus de mon épargne (60% d'IR + 20% d'équivalent ISF environ).
Et ce avant d'avoir pris en compte l'inflation qui me bouffera amplement les 20% restants.
Donc ça pue, et la question est de savoir, non pas si je m'en vais, mais quand, et où...
En revanche, du coté des milliardaires entrepreneurs, les choses ne vont pas aussi mal, je m'explique :
Lorsque M. X, chef d'entreprise milliardaire reçoit des dividendes de ses filiales à l'étranger, ceux-ci sont taxés à la source au taux étranger (20% dans pas mal de pays), et M. X les rapatrie sans rien payer de plus, car il y a une convention fiscale entre le pays d'origine et la France, qui interdit de retaxer les dividendes.
Et voila pourquoi les milliardaires encore à la tête de leur boite restent résidents, alors que les classes moyennes supérieures dans mon genre n'ont plus qu'à se barrer...
a écrit le 04/07/2012 à 16:37 :
Je croyais que la non-rétroactivité d'une loi était inscrite dans la constitution?
Réponse de le 04/07/2012 à 17:06 :
c'est seulement vrai en matière pénale
a écrit le 04/07/2012 à 16:26 :
Pourquoi un plafonnement de l'impôt s'il n'existe pas un plafonnement du revenu..?? Pardon d'être logique...
Réponse de le 04/07/2012 à 16:45 :
la logique dans les débats entre militants n'est pas une chose très courante....
Réponse de le 04/07/2012 à 16:47 :
+1
Réponse de le 04/07/2012 à 16:49 :
@yvan: Deux rapides commentaires suite a votre reponse:
* Au vu de l'article tout du moins, le plafonnement manquant en question semble etre un plafonnement relatif (ie en % des revenus), et non absolu... i.e. dans le texte: "n'est prévu aucun mécanisme pour limiter cette facture en proportion du revenu". Il n'existe pas plus de plafonnement de l'impot (en terme absolu) qu'il n'existe de plafonnement des revenus...
* Etes-vous serieux quand vous mentionnez cet etrange concept de "plafonnement du revenu"?

Réponse de le 04/07/2012 à 16:52 :
@Yvan: Quel serait votre point de vue si vous deviez commencer l'année en sachant que vous allez perdre de l'argent malgré une année de travail?
Pardon d'ouvrir les yeux...
Réponse de le 04/07/2012 à 18:22 :
Dam, j'aimerais payer plus d'impôts car cela prouverait que je gagne plus. Pardon de vous ouvrir les yeux. Si vous voulez continuer dans votre voie, je vous poserai juste la question : qu'appelez-vous : "perdre de l'argent"..?? Pas en gagner suffisamment à votre goût..??
Réponse de le 04/07/2012 à 19:43 :
Yvan : peine perdue , autant tenter d'expliquer la vertu à un porc !
Il faudra une révolution pour leur faire rendre gorge.
Réponse de le 04/07/2012 à 20:28 :
Quand on est taxé a 150% comme l'est Madame bettencourt et tant d'autre dont on ne parle pas et a qui il manque 2 ou 3 milliards pour etre médiatisés, on perd de l'argent. C'est lorsque vos biens sont si élevés et votre revenu plus "bas" comme une retraite. Vous etes taxés a 150%. 80% sur votre retraite et l'isf vois ratisse sur ce que vous avez. Et cela engendre de grosses pertes vu la genstion du gouvernement Ayrault qui est veritablement catastrophique. Si ca peut vous sortir du reve.
Réponse de le 05/07/2012 à 10:20 :

Nestlé suisse a l'intention de racheter l'Oréal prévu en 2014.....restera-t-il en France? Où en sera la France à ce moment là?
Réponse de le 17/01/2013 à 6:48 :
est ce que la France pourrait être annexée par la Suisse, ou Monaco éventuellement SVP?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :