Un Français sur cinq n'a voté ni à la présidentielle ni aux législatives

 |   |  681  mots
Copyright Reuters
L'Insee a étudié à la loupe les scrutins (présidentielle et législatives) du printemps 2012. 95% des Français étaient inscrits sur les listes électorales mais des différences notables existent selon l'âge, l'origine et la catégorie socio professionnelle. 13% se sont abstenus aux deux tours de la présidentielle et un tiers lors des élections législatives. Au total, un français sur cinq n'a participé à aucun des scrutins.

Qui était inscrit et qui a voté à l'élection présidentielle de 2012 ? L'Insee vient de publier* une note complète sur la question où il apparaît que l'inscription (où la non inscription) sur les listes électorales est marquée par un certain déterminisme (origine, catégorie socio professionnelle, etc.). Ainsi, 93% des Français en âge de voter et résidant en métropole étaient inscrits sur les listes électorales. Et ils sont 13% des inscrits à s'être abstenus lors des deux tours de l'élection. Mais le niveau d'inscription sur les listes diverge selon la population.

Les non diplômés moins inscrits sur les listes électorales

Ainsi, le taux d'inscription des non-diplômés est inférieur de 11 points à celui des diplômés du supérieur (85% contre 96%). Et les ouvriers et les employés sont moins inscrits que les cadres, les chômeurs moins que les personnes qui ont un emploi. Le sentiment de déclassement joue manifestement : les catégories sociales les plus défavorisées délaissent plus souvent que les autres la possibilité de s'exprimer par le vote. La même analyse prévaut pour les Français nés à l'étranger. Parmi les Français en âge de voter, 8% sont nés hors de France, dont la moitié est française dès la naissance et l'autre moitié immigrée. Seuls les trois quart de ces Français venus de l'étranger sont inscrits . Et, parmi eux, les Français immigrés sont moins inscrits que les autres (les deux tiers). Par pays d'origine, les moins souvent inscrits sont les Français nés au Portugal et en Turquie (60%).

13% des électeurs n'ont pas voté à la présidentielle

S'agissant de l'abstentionnisme, l'Insee constate que 5% des électeurs ne votent qu'au premier tour. Sans doute, note l'Institut de la statistique, n'ont-ils pas les mêmes motivations que les autres votants. Les premiers s'expriment sur un programme ou une personne qui disparaît au second tour. Par rapport à la moyenne des électeurs, ces 5% sont plus jeunes, résident plutôt en dehors des pôles urbains, sont plus souvent chômeurs ou ouvriers et employés quand ils travaillent.
Par ailleurs, 6% des électeurs n'ont voté qu'au second tour de la présidentielle. Ils sont également jeunes mais ils résident davantage dans les pôles urbains, en particulier en Ile-de-France, et sont plus souvent cadres. Enfin, 13% des électeurs n'ont pas voté lors des deux tours. Les personnes les plus âgées sont parmi les plus abstentionnistes (25% chez les plus de 75 ans). Mais les jeunes, déjà moins inscrits que les autres, sont aussi nombreux à ne pas voter : 19% des personnes de moins de 25 ans inscrites n'ont pas voté.. Comme les non inscrits, les abstentionnistes à la présidentielle sont le plus souvent inactifs, vivant seuls et peu diplômés. Chez les 30/59 ans, l'effet du diplôme devient prédominant : 23% des abstentionnistes étaient sans aucun diplôme contre 7% qui étaient titulaires d'un diplôme du supérieur. Et parmi les personnes en emploi, les salariés de la fonction publique votent davantage que ceux du secteur privé.
En revanche, contrairement à l'inscription sur les listes électorales, il n'y a pas de différence significative de participation au scrutin présidentiel entre les électeurs nés en France et ceux nés ailleurs.

Les abstentionnistes intermittents et les abstentionnistes systématiques

L'Insee s'est aussi intéresser à comparer les participations entre le scrutin présidentiel et le scrutin aux législatives qui est intervenu quelques semaines plus tard en juin. Un tiers des inscrits n'a voté à aucun des deux tours de l'élection législative. Ces abstentionnistes aux législatives se répartissent en deux catégories : 21% ont voté seulement à la présidentielle, ils sont donc des abstentionnistes intermittents et 12% n'ont voté à aucun scrutin, ce sont les abstentionnistes systématiques. Ils sont en hausse de deux points par rapport à 2007. Au total, compte tenu des non inscrits, un Français sur cinq en âge de voter n'a pas du tout participé aux scrutins nationaux en 2012 !

* Insee Première N°1411, consultable sur www.insee.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/09/2012 à 15:55 :
le respect des citoyens serait déjà de donner les résultats en % des citoyens, à ce titre hollande a été élu avec moins de 40% !! donc le mépris des votes blancs et nuls, le fait de ne pas enquéter pour savoir pourquoi ils ne croient plus au système est choquant. d'autre part, l'impression donnée est qu'une fois qu'on a mis el bulletin dans l'urne, on n'a plus aucun moyen d'agir, le système global entre politiques, administrations, réseaux d'infleunce, syndicats...se referme, travaille en vase clos, sans aucune prise en compte du citoyen, la démocratie dure le temps du marketing commercial politicien, aucun sujet de fond abordés, aucune question des médias sur ces sujets, pas de cahier des charges citoyen, exercice totalement libre !!!!. Donc là aussi , le citoyen est en droit de se demander à quoi ça sert de faire un chèque en blanc à un système qui n'a pas d'obligation de résultats ni de transparence, est ce que la démocratie n'est pas revoir pour lui donner une réalité, une dynamique, une performance, une gestion efficace pour avoir une crédibilité et surtout avoir l'obligation de coller aux problèmes majeurs avec réactivité ?
a écrit le 07/09/2012 à 12:51 :
L'abstention chez les personnes âgées tient peut être de difficulté à se déplacer, comme celles des personnes sans emploi ou peu diplômées est peut être une conséquence du fait qu'on parle peu politique dans leur entourage... bref, tout ça pour dire qu'au final ces résultats semblent assez logiques
a écrit le 07/09/2012 à 12:16 :
Etonnant les vieux semblent se désintéresser de la vie publique? Serait-ce du au montant de leur retraite? Sinon ils étaient bien cajolés par Nicolas.
a écrit le 06/09/2012 à 19:37 :
Et les votes blancs ??? Quel pourcentage ?
a écrit le 06/09/2012 à 17:59 :
Pour mon 1* vote de toute une vie, j'ai tenté d'appuyer l'alternative. Le second tour ne m'ayant pas permis de réitérer, je me suis abstenu comme aux législatives.Je suis certain que l'abstention à été supérieure au 1/5. A ce jour, s'il y avait des élections, nous serions à + de 95% d'abstention, voire d'écoeurés. Autant voter pour Gold.Sachs. Avec eux, nous sommes sûrs de nous confier à des truands patentés...
a écrit le 06/09/2012 à 15:49 :
Vu les guignols de la politique ce n est pas étonnant! Que feriez vous si quelqu un vous promet quelque chose et qu il ne tient pas parole? C est le quotidien de nos politiques! C est de l escroquerie intellectuelle!
a écrit le 06/09/2012 à 15:48 :
Personnellement, j'ai voté blanc au 2e tour au lieu de choisir entre la peste et le choléra. Notre système présente un très gros problème que personne ne veut aborder parce qu'il permet au PS et à l"UMP de régner alternativement. Le problè est que l'élu ne représente jamais qu'environ 25% des voix des inscrits (ce qu'ils enregistrent au 1er tour), soit les voix de leur propre parti, plus celles de quelques hurluberlus qui croient au père noel :-)
a écrit le 06/09/2012 à 15:24 :
Résumé : Le Front National qui représente désormais le seul parti réellement d'opposition n'a pas été capable d'exposer un programme économique crédible en plus de sa capacité de rassembler. La faute en est assurément à sa nouvelle dirigeante qui a voulu inutilement "faire le ménage" mais a surtout étalé le vide sidéral de sa pensée et quelques chimères. Sarkozy a pourtant eut peur, ce reflexe de raidissement l'a peut être perdu. Hollande a rassemblé en cassant heureusement DSK puis en tanguant jusqu'au fascisme d'extrême gauche. Une preuve si ténue de sa capacité à comprendre les français aidé fortement par les dérives d'un Villepin, d'une norvégienne ou d'un Bayrou. Un coup de bol finalement, dont on ne sait s'il est de terre ou de fer. Flanby doit rapidement prouver que la gélatine ne lui a pas atteint la tête, sinon nous aurions perdu 5 ans et le Front National gagné une seconde chance. La première option n'est pas certaine.
a écrit le 06/09/2012 à 15:14 :
Le journaliste qui publie cet article se fou royalement de notre gueule.

En effet, il y a plus de 20% d'abstention aux présidentielles et plus de 40% au législatives; sans compter les personnes en âge de voter mais qui ne sont pas inscrites sur les listes électorales et rajouter à cela les votes blancs, comptabilisés comme nuls mais intégrés dans les chiffres du taux de participation.

Bref c'est une ignominieuse escroquerie intellectuelle de dire qu'un Français sur cinq n'a pas voté. Quelle honte !
Il y a eu 20% d'abstention aux présidentielles et plus de 40% aux législatives. OUVREZ LES YEUX : PLUS PERSONNE NE VA VOTER CAR L'OFFRE POLITIQUE EST MINABLE.

AUCUN PARTI NE REPRÉSENTE RÉELLEMENT LES FRANÇAIS ET CEUX-CI S'EN RENDENT COMPTE DONC NE VONT PLUS VOTER.

VOILA LA RÉALITÉ POLITIQUE FRANÇAISE DE 2012. RIEN D'AUTRE.
Réponse de le 09/09/2012 à 8:38 :
Eh bien présentez vous aux prochaines élections !
a écrit le 06/09/2012 à 13:34 :
Pourquoi voter quand on est pas "client" de nos chers politiques, c'est à dire qu'on est ni retraité, fonctionnaire, rentier immobilier, zyva de banlieue etc. ?
a écrit le 06/09/2012 à 12:24 :
il est bien evident que Mr Hollande n'a pas gagné l'election mais Mr sarkosy à bien était battu grace aux votes blancs et abstentionistes du fait qu'il à déçu beaucoup de monde en allant jusqu'a defaire des lois qu'il avait instauré lui-meme comme en matiere fiscale.
a écrit le 06/09/2012 à 12:20 :
ce phénomène est malheureusement le propre de tous les pays démocrates occidentaux. avec la montée du libéralisme et du libre échange les politiques ont vendu leur âme (leur pouvoir économique) aux multinationales et à leur valets (financiers et avocats internationaux) pour un plat de lentilles (leur rémunérations et avantages divers). les électeurs constatent tous les jours que les politiques n'ont plus de vrais pouvoirs et se plient aux décisions d'organismes type OMC, FMI etc qui n'ont aucune légitimté démocratique.et font toujours appel à la même poignées de prétendus experts formés à l'école néo libérale Comme le dénonce Joseph Stilgitz dans son dernier livre: le prix des inégalités le libéralisme tue à petit feu la démocratie. Le summum de de phénomène d'abstention sera atteint en 2014 avec les élections européennes qui seront malheureusement la caricature de cette destruction de la démocratie avec plus de 50% d'abstention et la montée des partis extrémistes et nationalistes qui seront phagocités par le système. mais tout pendant que les commissaires européens les technocrates de Bruxelles et les parlementaires européens continueront à toucher leurs chères (très chères) rémunérations tout baignera. Et la bonne presse relaiera l'importance de ces prétendues élections démocratiques sans s'inquiéter de la mort à petit feu de la vraie démocratie c.a.d la volonté du peuple. Ainsi va la démocratie. IL est lamentable de la voir réduite à la quantité d'argent obtenue auprès des donateurs pour financer la campagne électorale comme aux USA. L'occident n'a plus à donner de leçon au monde il doit d'abord retrouver la Démocratie.
Réponse de le 06/09/2012 à 14:44 :
je ne suis pas toujours d accord avec vos commentaires (qui sont toutefois bien argumentés) mais sur ce sujet précis je vous suis à 100% Les péres fondateurs de notre révolution et ceux de l indépendance américaine doivent bien être amers dans ils voient ce qu est devenue leur vision Ce n est d ailleurs meme plus du libéralisme que nous vivons pas plus que du capitalisme qui je n en demords pas sont à la bases des systemes sains permetant à ceux qui veulent entreprendre de s enrichir et de developper leur pays La c est une sorte de systeme mutant hors de controle tellement vorace qu il se devore lui même à la fin tout le monde y perdra
Réponse de le 06/09/2012 à 17:44 :
Le système n'est pas mutant : c'est du pur constructivisme, socialisme de connivence qui a été analysé dans son processus et dans ses conséquences il y a plus de 150 ans par des économistes français et par de nombreux auteurs anglo-saxons depuis lors. La précision de leurs anticipations par rapport à ce que nous pouvons observer aujourd'hui est impressionnante. En économie, il n'y a pas de miracle : tout se tient, tout est logique et les idéologies ne résistent pas à la confrontation avec le monde réel.
a écrit le 06/09/2012 à 12:12 :

C est la marque du peu de credibilite faite aux politiques qui sont epargnes de la crise....argent // pouvoir vont de pair
..
a écrit le 06/09/2012 à 11:24 :
20% des Français n'ont pas du tout participé aux scrutins nationaux en 2012 : les abstentionnistes forment le premier parti de France. Mieux : l'actuel président n'a été élu que par un quart du corps électoral. Les politiciens au pouvoir, alternativement droite ou gauche, ont perdu le soutien de la population et les lois qu'ils votent n'ont aucune légitimité démocratique.
a écrit le 06/09/2012 à 11:16 :
Cet article est plein d'optimisme : 25% des français ont confiance en la France et acceptent le vainqueur des élections quel qu'il soit. On pourrait même dire qu'ils votent les yeux fermés au lieu de dire qu'ils s'abstiennent. C'est parfaitement équivalent dans notre système démocratique.
a écrit le 06/09/2012 à 10:45 :
Il serait bon de se poser la question du choix !! Quel choix avions nous ??
Aucun candidat ne voulait réduire fortement les dépenses de l'état et le gaspillage de l'argent public , la majorité des candidats ne savent parler que de prélèvements ou taxes supplémentaires .....Tous ne trouverons un emploi que pour leurs amis dans les commissions les permanences de partis ect...ect... Si nous avions des politiques capables et prêts à montrer l'exemple et retrousser les manches peut être y aurait il davantage d'electeurs dans les isoloires !!!
Réponse de le 06/09/2012 à 11:12 :
c'est un peu trop facile. voter est un DEVOIR!!!! si aucun candidat ne vous plait votez blanc mais votez quand meme. en tout cas que je ne supporte pas ceux qui ne vont pas voter et qui apres ce permettent de critiquer la politique.
Réponse de le 06/09/2012 à 11:12 :
c'est un peu trop facile. voter est un DEVOIR!!!! si aucun candidat ne vous plait votez blanc mais votez quand meme. en tout cas que je ne supporte pas ceux qui ne vont pas voter et qui apres ce permettent de critiquer la politique.
Réponse de le 06/09/2012 à 11:12 :
c'est un peu trop facile. voter est un DEVOIR!!!! si aucun candidat ne vous plait votez blanc mais votez quand meme. en tout cas que je ne supporte pas ceux qui ne vont pas voter et qui apres ce permettent de critiquer la politique.
Réponse de le 06/09/2012 à 12:02 :
@icietla : decidemment vous avez du mal à ne poster qu'un commentaire à la fois!
Réponse de le 06/09/2012 à 12:15 :
si aucun candidat ne vous plait votez blanc mais votez quand meme, - Oui pourquoi aller voter? Pour montrer au monde que nous somme un pays démocratique et on peut changer le monde avec notre vote? Non, merci moi je n'y crois pas et j'ai pas que ça à faire que de remplir les statistiques d'un gouvernement corrompu qui a envoyé tout l'argent des français aux fabriquant des vaccins et des guerres à l'étranger.
Réponse de le 06/09/2012 à 13:58 :
@Chich: oui d'ailleurs si qq'un peut me dire pourquoi ça fait ça.
Réponse de le 06/09/2012 à 14:10 :
"Si aucun candidat ne vous plait votez blanc mais votez quand même" c'est typiquement le genre d'ânerie qu'on entend depuis toujours et qui ne sert à rien plusique le vote blanc n'est pas reconnu.Quand on considerera qu'un scrutin qui comporte 10% de votes blanc doit être annulé on incitera les electeurs à voter et les politiques à plus de serieux.
Réponse de le 06/09/2012 à 17:48 :
Il y avait Bayrou comme en 2007 pour l'effort de rigueur.
Quant au vote blanc, chacun fait ce qu'il veut, mais il contribue à légitimer ces politiques en place. L'abstention a bcp plus de poids, si elle venait à dépasser les 50%, que se passerait-il ?
a écrit le 06/09/2012 à 10:04 :
pourquoi voter UN EXEMPLE;les députés ne votent pas ce que demande les électeurs mais ce que demandent les quelques cadres du parti actuellement, les deux candidat socialistes sont pour l'un condanné à 18 mois avec sursis l'autre deux fois pour des emplois fictifs avons nous quelques chose à envier par rapport aux dictatures ?
Réponse de le 06/09/2012 à 10:20 :
Votre question n'est pas serieuse j'espere ?? Vous osez comparer la France à une dictature, vous vous rendez compte de votre bêtise ? Je suis d'accord avec la première partie de votre commentaire mais ensuite vous vous décridibilisez en force avec une ineptie pareil !!! allez vivre en Chine, en Russie, en Syrie,... tous sont (à des degrés divers) des dictatures et je vous promet que si vous osez ouvrir votre bouche dans ces pays vous regreterez assez vite votre bonne vieille France.
Réponse de le 06/09/2012 à 10:55 :
Helas ... On y va... Tous les pouvoirs dans les mêmes mains .... Voyez comment va se pratiquer le choix du Ps pour le secrétariat de parti ..... Réfléchissez ....
Réponse de le 06/09/2012 à 11:57 :
Mais je fais que ca reflechir ce qui n'est pas le cas de tout le monde ici !! Rendez vous compte de ce que vous dites ! La France n'est pas une dictature et est tres loin de s'en rapprocher ! Il faut vraiment n'avoir aucune conscience pour croire que nous sommes dans la même situation que les pays maghrébins avant les révolutions ou encore que le Vénézuela. Quand au choix du secrétaire général du PS je ne vois pasce qu'il y a de choquant, en tous cas deplus choquant que pour les autres partis.
Réponse de le 06/09/2012 à 13:01 :
C'est vrai qu'un pays qui par referendum demande l'avis de son peuple sur un traité, et qui suite au refus du peuple en question, adopte mot pour mot le meme texte un mois plus tard via un mecanisme moralement tres discutable, est un exemple de démocratie bien placé pour donner des lecons à la Terre entière et meme plus loin si c'est possible... (Pour rappel, ce pays c'est la France et le texte le Traité constitutionnel européen).
Réponse de le 06/09/2012 à 14:51 :
je suis bien d accord avec vous Chich sauf que dans le cas des pays maghrébins les soit disantes révolutions n ont servit à rien juste à mettre de nouveaux dictateurs en place
Réponse de le 06/09/2012 à 15:06 :
@foxy : Le vote du parlement après les élections de 2007 était dans le programme de Sarkozy, alors si vous aviez un problème avec fallait pas voter contre pour après voter pour.
Les élections ca veut pas dire qu'on a le droit de pas lire les programmes pour après se plaindre.
Et quand bien même, il avait prévenu avant.
C'est comme pour l'arret de la fiscalisation des heures sup', si vous etiez pour bin fallait pas voter Hollande.

Les gens ont choisi Sarkozy en 2007, ils ont de fait avalisé le vote du traité par le parlement.
On a les politiques qu'on mérite.
Réponse de le 06/09/2012 à 21:14 :
@bin: je vous rassure j'ai été cohérent, j'ai voté non et je n'adhère pas à la vision de l'UMPS.
Réponse de le 07/09/2012 à 13:47 :
C'était couru d'avance car on savait quel personnage allait sortir du chapeau et qu aller voter ne me paraissait pas etre une faute car la personne qui est a blamer n est pas le PS mais bel et bien MME LEPEN qui voulait faire une crasse a SARKOZY qui ne voulait pas mélanger lU M P et le FN

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :