Bernard Arnault : je serai belge mais continuerai de payer mes impôts en France

 |  | 391 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En réaction aux très nombreuses déclarations qui ont fait suite à son intention d'acquérir la nationalité belge, Bernard Arnault s'est défendu en affirmant vouloir "continuer comme tous les Français à payer ses impôts dans l'Hexagone". Il dément tout geste politique.

 Le patron de LVMH, Bernard Arnault, au coeur d'une polémique après sa demande de double nationalité franco-belge, a réaffirmé dimanche qu'il continuera "comme tous les Français" à payer ses impôts dans l'Hexagone et récusé toute "interprétation politique" à sa démarche. "Je suis et je resterai fiscalement domicilié en France et à ce titre, je remplirai, comme tous les Français, l'ensemble de mes obligations fiscales", a déclaré Bernard Arnault, interrogé par l'AFP, après que la révélation de sa démarche a enflammé le débat sur les projets fiscaux du gouvernement français, au moment où le président de la République a réaffirmé son intention de taxer à 75% les plus hauts revenus. "Notre pays doit compter sur la contribution de chacun pour faire face à une crise économique profonde dans un cadre budgétaire particulièrement contraint", a ajouté le titulaire de la quatrième fortune mondiale et première d'Europe selon le magazine Forbes.

L'acquisition de la nationalité belge justifiée par un "investissement sensible"

Sa demande de double nationalité "sert une démarche personnelle engagée depuis plusieurs mois et ne doit faire l'objet d'aucune interprétation politique", a-t-il poursuivi. Le patron de LVMH  avait déjà démenti la veille tout exil fiscal en Belgique. Une source proche du dossier jointe par l'AFP avait évoqué samedi sans plus de détail un "projet" d'investissement "sensible", "qui serait facilité par le fait que Bernard Arnault ait la nationalité". Egalement interrogé, un fin connaisseur du groupe avait, sous couvert d'anonymat, avancé la piste d'un "lien avec Albert Frère", milliardaire belge ami de Bernard Arnault.

Tollé politique

Dimanche, les réactions politiques se sont encore succédées. A droite, l'ancien ministre UMP des PME, Frédéric Lefebvre, a appelé à ne pas lancer des "anathèmes" contre le patron de LVMH. La présidente du Front National, Marine Le Pen, s'est dite de son côté "très choquée" par la démarche de naturalisation et a estimé qu'elle donnait "un très mauvais exemple". Au PS, le ministre délégué à l'Economie solidaire, Benoît Hamon, a jugé la démarche "pas très patriote" tandis que le porte-parole du parti socialiste, David Assouline, a accusé l'UMP de vouloir "instrumentaliser" l'affaire afin d'"encourager" l'évasion fiscale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/09/2012 à 23:41 :
Et si ma tante était belge une fois elle paierait ses impôts à Monaco !
a écrit le 10/09/2012 à 15:11 :
Pourquoi payer n'importe quoi des impôts pour le gaspillage des élus politiques ? En plus ils si nombreux à l'Assemblée Nationale, le Sénat, des Mairies, l'UE, des Nations Unies?Tous ces gens là, c'est nous des contribuables les paient pour leur vie trop confortable. La crise d'aujourd'hui est la faute de la mal gestion, mais ils sont punis mais c'est nous qui assumons, C'est injuste !!!!
a écrit le 10/09/2012 à 12:02 :
le bourgmestre (maire) de Uccle en belgique confirme que Mr Arnault est venu le trouver fin novembre de l'année derniere pour discuter de son eventuel installation dans cette petite ville.cela prouve bien qu'il n'a pas attendu la nomination de Mr Hollande pour envisager de partir.c'est vrai que Mr Sarkosy envisageait deja de pourchasser le riche contribuable au dela des frontieres de l'hexagone et qu'apres avoir proné pendant 4 ans le bouclier fiscal à 50 pour cent des revenus,il à finit par abroger le plafonnement de l'isf et le bouclier fiscal. entre un president de droite socialisant et un vrai socialiste,la france continuera de faire fuir ses riches.
a écrit le 10/09/2012 à 11:08 :
Tous ces commentaires sont désespérants de bêtise .La Tribune mérite mieux que cette étalage de gens racornis rabâchants les bribes qu'ils ont ,non sans mal, retenus de quelques articles de médias dont la télé Bouygues est le navire amiral.Tous les poncifs s'y retrouvent. Pffff!
a écrit le 10/09/2012 à 10:03 :
Qui peut croire qu'il se fait naturaliser belge sans arrière pensée ?? Je crois plutôt qu'en finale il va dire à Hollande "fume, c'est du belge" :-)
Réponse de le 10/09/2012 à 10:11 :
en effet, les cyclistes connaissent tous le "pot belge".
a écrit le 10/09/2012 à 10:03 :
HOLLANDE détruite le tissus social ( qui va du - riche au + riche ) et il s'étonne que lassés d impôts et de stigmatisation , les riches s en aillent. C est d ailleurs lui qui a dit qu il n'aimait pas les riches et n' est jamais revenu sur cette anerie ( comme sur les autres ).
a écrit le 10/09/2012 à 9:18 :
Mr Arnault, le sesame c'est Singapoure, pas la Belgique.
a écrit le 10/09/2012 à 9:10 :
Les socialos communistes s'offuque que cette personne prenne une double nationalité,mais en france il y a plein de franco algérien,franco marocain,franco sénégalais ect, ect, ect, et la les socialos communistes disent c'est rés bien pour la diversité française,on peut se poser la question les socialos communiste pour qui roul- il,quelle pays,quelle nation?
a écrit le 10/09/2012 à 4:15 :
Une fois la nationalité belge obtenue (sans trop de problème, car la Belgique d?Elio a aussi besoin de capitaux frais), Bernard Arnaud n?aura qu?a renoncer à sa nationalité française (endéans une année selon l?article 23-1 du Code Civil français) pour s?installer comme citoyen belge à Monaco ou son ami le Prince Souverain Albert 2 ne rechignera certainement pas à lui conférer la nationalité monégasque (c?est ça la beauté de la monarchie absolue !). Une fois monégasque, Bernard n?aura plus alors qu?à renoncer à la nationalité belge et, comme sujet (et actionnaire ?) du Prince Albert. C'est tout bénéfice : LVMH (ou BA personnellement) investit en Belgique au côté d?Albert (Frère) puis les deux ensembles, à Monaco par le canal d'une holding luxembourgeoise, aux côtés d?Albert (Grimaldi). C?est simple, mais fallait y penser ! l'Union fait la force comme dit la devise nationale belge.
a écrit le 10/09/2012 à 0:10 :
Merci monsieur François hollande, Grâce à vous, je vais quitter ce beau pays qu'est la France. Du fond du c?ur merci. Veuillez excuser ma franchise mais je ne peux pas apprendre à mes enfants à travailler pour payer 110% d'impôt car vous y êtes arrivé avec votre ISF doublé. À quand la confiscation de nos biens? J'encourage vivement les entrepreneurs Français à quitter le pays.
a écrit le 09/09/2012 à 23:09 :
Eh ben voila, les riches quittent le pays... quid des autres?
a écrit le 09/09/2012 à 21:47 :
le patriotisme en France consiste à donner de l'argent pour engraisser fonctionnaire et politiques, et encore avec le sourire et en se faisant injurier !!!
Réponse de le 09/09/2012 à 22:12 :
Tout a fait d'accord. Si encore ils etaient reconnaissants et ils depensaient sagement l argent des impots au lieu de le dilapider.
Réponse de le 10/09/2012 à 8:32 :
engraisser les fonctionnaire!!!!!!!!!!!!!!!!!!
je suis fonctionnaire mais avec mes 1600 euro j'ai pas l'impression de m'engraisser.
arrêtez de cracher sur les fonctionnaires sans connaitre le font des choses
merci
Réponse de le 10/09/2012 à 10:21 :
A bicounet. Et ca va tu va pas te plaindre quand meme... manquerais plus que ca!
Réponse de le 10/09/2012 à 12:57 :
55% du PIB est d'origine publique, 45% privé.
Le nombre de salariés est en proportion à peu près inverse.
Le secteur public consomme donc plus de la moitié de la richesse du pays produite par plus de la moitié des personnes actives...dans ce secteur public on a 45 jours de congés et la sécurité de l'emploi, et pour l'efficacité j'invite à lire le livre "absolument débordée" qui résume bien ce qui s'y passe.
Sauf que si la toiture (les salariés du public) est porté par de moins en moins de colonnes-cariatides) (les salariés du privé), arrive un moment, ou chaque cariatide ayant trop de charge sur la tête, l'édifice finit par s'effondrer. C'est ce qui est en train de se passer.
Réponse de le 10/09/2012 à 13:09 :
@Picsou: quand c'est gratos, on commande caviar et champagne au lieu de biscuits et café, non :-)
a écrit le 09/09/2012 à 19:04 :
Surtout pas Bernard, quittes ce pays maudit qui cultive la haine des riches!
Mitterrand et sa clique, après avoir creusé les fondations de la ruine, entretenues par le monarque fainéant Chirac et son dauphin agité Sarko, laissent la place au Hollande indécis, qui achèvera la sinistre besogne plus vite qu'il ne faut.
Ainsi la France deviendra le premier exportateur de riches et le premier importateur de pauvres!
Après tout, si c'est la volonté du peuple..!
a écrit le 09/09/2012 à 18:53 :
S'il paie ses impôts en France, c'est bien ! On ne peut pas en dire autant de Yannick Noah...
a écrit le 09/09/2012 à 17:24 :
Il y est bien obligé jusqu'à la fin de 2012. Ensuite ....
a écrit le 09/09/2012 à 17:10 :
Je pense que François Le Normal devrait le condamner à mort pour manque de patriotisme fiscal, le tout mené par un peloton d?exécution au Fort du Mont-Valérien, comme au bon vieux temps ! Non, mais !
Réponse de le 09/09/2012 à 23:12 :
Vous qui parlez de peloton, quelle est votre définition du traitre?
Réponse de le 09/09/2012 à 23:27 :
Le traître est celui qui par son idéologie nihiliste finit par achever ce " grand cadavre à la renverse" comme certains socialistes avaient eux-mêmes qualifié ce qu'était devenu le PS alors qu' Hollande en etait le "1er secrétaire" (ça, ça ne sent pas trop la sueur) et dont l'ombre léthale s'étend maintenant sur la France, pays maudit.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :