La carte des projets cuturels touchés par la crise en Europe

 |   |  203  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Bien que n'ayant pas confirmé la réduction de 3% du budget de la culture, Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture, a annoncé ce matin l'arrêt de plusieurs projets culturels. Jusqu'alors en France, le budget de la culture avait été préservé. Ce qui n'est pas le cas en Europe, à en croire une carte publiée par le site du Guardian.

Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture n'a pas confirmé la baisse de 3% du budget de la culture en 2013 et a conseillé, dans un entretien accordé au Monde daté de mardi, d'attendre la fin des arbitrages avant de tirer des conclusions. Mais elle a tout de même admis que des efforts devront être consentis par les acteurs culturels, car pour elle, "on traverse une crise économique d'une gravité inouïe" et "tout le monde doit être mis à contribution." La ministre a d'ailleurs déjà confirmé l'arrêt de plusieurs projets culturels en cours.

Un mouvement généralisé en Europe

La France ne sera pas la seule à être touchée par les restrictions budgétaires en Europe. Le Guardian a mis en place une carte sur laquelle sont recensés les projets culturels avortés ou dont les budgets ont été amputés pour faire face aux exigences de rigueur budgétaire. Ce recensement fonctionne sur la base de la déclaration et ne saurait être régardé comme étant exhaustif. Mais on constate tout de même que la culture avait tendance à être préservée des effets de la crise par rapport au reste de l'Europe jusqu'alors.

 

(source : Guardian)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/09/2012 à 0:05 :
Et ben moi je comprends pas qu'il faille une contribution de l etat de 12 MEuros pour Lascaux bis vu la frequentation de ce ce site. Il suffit d'avoir un prix d'entree correspondant.
a écrit le 10/09/2012 à 23:03 :
Moi, ce qui me "surprend", c'est que Nico avait validé toutes ces dépenses... Il se foutait completement de d'un hypothétique équilibre budgétaire. A se demander s'il ne faisait pas tout contre !
Réponse de le 11/09/2012 à 0:08 :
Vous vous écoutez trop la propagande socialiste. Arreter ces projets c'est bien en rendre les autres responsables c'est nul. Par ailleurs on en parle pour certains depuis 30 ans.
Réponse de le 11/09/2012 à 0:59 :
;Il est indéniable que la droite a été très laxiste ces 10 dernières années. C'est ce qui rend l'UMP peut crédible lorsque le parti parle de lutter contre les déficits.
Réponse de le 11/09/2012 à 9:22 :
@gwladys : tout à fait, Balladur et son fils spirituel Sarko n'avaient rien à faire du déficit et pour ce dernier pensait même qu'une bonne grosse dette permettrait de libéraliser encore plus la société (Sécu, La poste, retraite, médecine...). Pourquoi croyez vous que Bayrou ait appelé à voter Hollande ! Ou est l'ancienne droite soucieuse des comptes de la nation ?
a écrit le 10/09/2012 à 21:05 :
quand on voit comment ce secteur est subventionné alors qu'il profite pour l'essentiel à une minorité qui a les moyens de payer bien plus cher les places de spectacle et à quelques artistes archi -privilégiés , on se dit qu'il vaudrait mieux transférer l'argent de la culture vers l'enseignement destiné aux enfants des classes sociales les plus modestes, par des cours de soutien à domicile par exemple.
quant aux intermittents du spectacle, je ne vois pas pourquoi leur régime d'indemnistation doit être différent de celui des salairés ordinaires comme les coiffeuses, les électriciens, ou le maçons , d'autant plus qu'ils sont bien mieux payés .
Réponse de le 11/09/2012 à 0:10 :
Tout à fait d'accord. De surcroit, c'est un financement indirect des société productrices, relais permanent de la pensée unique... marre de subventionner des gens qui nous font des leçons de morale qu'ils ne s'appliquent pas à eux-mêmes. Allez donc jeter un oeil sur les pratiques de recrutement dans ce milieu et s'il correspond à une "juste" représentation des composantes de la société ou s'ils se font aux mérites autres que les origines.
Réponse de le 11/09/2012 à 7:18 :
Et oui c'est un domaine ou la droite est trop paralysée par la peur de la pensée unique ppour pouvoir agir. Je suis plutot de droite mais je reconnais là l'effort de ce gouvernement. Sur ce point bravo.
Réponse de le 11/09/2012 à 10:00 :
Pourquoi la culture ne serait pas subventionnée alors que toutes les autres activités le sont (activités sportives, associations). Quel est le substitut à toute la société de consommation et à l'argent roi : la culture qui n'est pas réservée à une minorité aisée (les profs et autres petites classes moyennes). L'éducation ne s'arrête pas à l'école; la culture en est son prolongement !
Réponse de le 11/09/2012 à 10:47 :
la culture et le reste subventionnés avec quoi ? vous n'avez pas encore compris que l'etat francais est en train de crever sur 1700 milliards de dettes accumulées...... donc oui la culture c 'est important mais il va falloir faire avec ce que nous disposons déjà , pour les travaux et développements nouveaux ce sera aprés l'apurement de la dette!
Réponse de le 11/09/2012 à 10:58 :
S'il est vrai que certains grands investissements culturels (grande bibliothèque) sont démesurés compte tenu de nos finances, s'il est vrai que certains artistes contemporains ne méritent ni ce titre (Boulez and co) ni ces aides, l'état se doit d'aider des spectacles très appréciés des français. Allez voir un opéra de Haendel en italien et vous serez convaincu et bouleversé : 50 euros la place contre plus de 300 euros sans subvention. A 300 euros cela serait alors fermé à la classe moyenne.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :