Pub sur France Télévisions : pourquoi Aurélie Filippetti n'écarte pas une marche arrière

 |   |  554  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
La ministre de la culture et de la communication veut aborder« sans tabou » la question d'un éventuel retour de la publicité sur France Télévisions. L'État risque, lui, de devoir rembourser un milliard d'euros si la taxe télécoms censée combler le manque à gagner pour le groupe audiovisuel public est retoquée à Bruxelles.

Surtout être « sans tabou ». Telle a été la position d?Aurélie Filippetti, en évoquant le financement de l?audiovisuel public, le 17 juillet devant la Commission des affaires culturelles du Sénat. La ministre de la Culture et de la communication répondait à une question concernant le rétablissement ou non de la publicité après 20 heures sur les écrans de France Télévisions. La réponse de la ministre fait figure de volte-face par rapport à la position initiale du gouvernement, qui ne souhaitait absolument pas rouvrir les écrans publicitaires.

Retour en arrière

Mais Aurélie Filippetti a-t-elle d?autres choix ? Ce retour en arrière intervient alors que la Commission européenne s?apprête à trancher sur la taxe télécoms instaurée en 2009, censée financer la fin de la publicité après 20 heures. Si le dispositif est retoqué - la probabilité n?est pas négligeable - cela va coûter cher à l?Etat français, en période de disette budgétaire. La commissaire européenne, Viviane Reding, a publiquement considéré que cette taxe était « un très mauvais signal ». «Le problème n?est pas le niveau de la taxe, c?est une question de principe », a-t-elle indiqué aux Echos.

L'Etat devrait accroître sa dotation de 10%

Premièrement, la taxe des opérateurs, qui représente 0,9% du chiffre d?affaires des opérateurs, représentera un manque à gagner de 250 millions d?euros par an. Dans son contrat d?objectif et de moyens, France Télévisions a prévu pour 2012 un budget total d?environ 3 milliards d?euros, dont 425 millions d?euros de recettes publicitaires et 2,5 milliards de dotations publiques. L?Etat devrait donc accroître l?enveloppe de 10% au minimum. Problème : France Télévisions n?échappe pas non plus à la morosité du marché publicitaire. En mai dernier, à l?issue de son conseil d?administration, le groupe a déjà fait remarqué qu?il avait un trou de 35 millions d?euros dans son budget. Pour faire face à ce manque à gagner, France Télévisions a déjà engagé des économies. Mais la situation pourrait se reproduire à nouveau l?an prochain. En effet, compte tenu de la conjoncture, il y a de fortes chances pour que le groupe ait du mal à tenir ses objectifs annuels de croissance des recettes, comme indiqué dans le plan d?affaires. La factures de l?Etat serait alors supérieure à 250 millions d?euros.

Rendre un milliard

Surtout, la mesure de la Bruxelles serait rétroactive. L?Etat devrait donc rembourser 4 années de taxe (2012) compris. Soit un montant total d?environ 950 millions d?euros. Le risque est donc « une véritable épée de Damoclès » pour le gouvernement, ont écrit les sénateurs David Assouline et Jacques Legendre dans le dernier rapport sur le sujet. Pour certains opérateurs, cette taxe n?a pour l?instant pas coûté cher. Selon nos informations, les banques ont d?ores et déjà proposé aux opérateurs de racheter leurs créances à un prix moins élevé. Pour les opérateurs, cela leur permet d?éviter de faire peser la taxe sur le résultat. Pour les banques, qui rachètent ces créances par anticipation, cela leur permet de faire un petit bénéfice au moment du remboursement.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/08/2012 à 15:14 :
Toute cette pub à la télé,cela rend les téléspectateurs moroses,puis hargneux et enfin surtout dépressifs.Ras le bol....franchement.
a écrit le 19/07/2012 à 14:25 :
Faire des économies et suivre les différents rapports sur France Télévision .Ratio CA/ masse salariale 30% chez France Télévision ,15% chez TF1 ,cherchez l'erreur
a écrit le 19/07/2012 à 13:27 :
commençons par faire des économies sur les salaires et indemnités ahurissantes versés !
pas plus de deux fois le smic leur permettrait toujours de venir nous casser les pieds !
a écrit le 19/07/2012 à 12:58 :
Alors en meme temps.... je le reconnais je suis un jeune Geek 30aire plutot fan de Game of Throne ou justified que de l eternel Michel Drucker, et comme beaucoup de ma generation, contrairement a ce que tout le monde pense, horrifie par tout les trucs de tele-réalite qu on nous pond a longueurs d annees.... Quand aux Films apres un enieme rediffusion des Gendarmes et autres poncifs de Louis de Funes, Bourvil et Fernandel...... J ai pas dit que ca n etait pas des classiques mais au moins 2 fois par ans on nous passe tous les gendarmes, fantomas.... quand c est pas Angeliques...... Alors pub ou pas pub tant que les chaines n auront pas compris..... Dans mon cercle d ami on est les 3/4 a n avoir un televiseurs que en support du lecteur DVD ou de ces nouveaux appareil commercialisé par ces memes fabricants de TV et qui nous permettent de mater YouTube et autre site de streaming directement sur le televiseurs, quand elle sert pas evidement d ecran de pc ou de console de jeux.
Pour les programmes et film qu on regarde ca a 2 gros avantages: On commence quand on veut et y a pas de PUB autre avantage et pas des moindres on choisit ce qu on veut regarder.
Réponse de le 19/07/2012 à 13:35 :
+1

Personnellement, le téléviseur sert de plate-forme de diffusion pour les DVD et autres Blue-Ray des enfants.

La pub sous toutes ses formes m'insupporte. Quand j'ai besoin d'info sur un produit, je sais où la chercher et la trouver.
a écrit le 19/07/2012 à 12:52 :
Au lieu de passer leur temps à détricoter tous ce qu'a fait le gouvernement précédent, ce serait bien qu'ils se mettent vraiment à travailler, on n'a jamais vue ça, défaire avec un tel acharnement ce qu'ont fait les prédécesseurs.
Réponse de le 19/07/2012 à 13:23 :
L'action de ce gouvernement est à l'image de son Président :
- Tout est dans l'image, tout se résume à des symboles
- Pas d'action courageuse et décisive pouvant "déplaire"
Rien de neuf sous le soleil, c'est comme ça qu'il a dirigé le PS pendant près de 11 ans... et l'a mis "à la renverse" pour reprendre l'expression de Martine AUBRY.
a écrit le 19/07/2012 à 11:56 :
Ils sont tellement à la recherche de la concrétisation de leurs mensonges qu'ils vont faire pire que la droite !!
a écrit le 19/07/2012 à 11:04 :
les politiques on fait des conn..., ça sera le contribuable qui va payer la facture comme d'ab. De toute façon, sarko s'est fait virer et maintenant il s'en branle il a un poste à vie avec le salaire et les avantages qui vont avec. Le gouvernement actuel, pondra de bêtises comme le précédent, il s s'en branlent car en 2017 ils seront plus là pour les payer.
a écrit le 19/07/2012 à 10:02 :
Je préfère la pub à une augmentation de la redevance. Beaucoup de Français n'en peuvent plus, il faut éviter à tout prix encore des augmentations des charges/taxes/impôts obligatoires.
Réponse de le 19/07/2012 à 10:50 :
+1
Réponse de le 19/07/2012 à 11:11 :
+1, et en plus si la pub pouvait faire baisser la redevance... enfin là je rêve sans doute.
Réponse de le 19/07/2012 à 12:19 :
mais vous aurez les deux:augmentation des taxes et des pubs,cela fait des années que cela se passe comme cela.c'est cela la croissance a la française
a écrit le 19/07/2012 à 9:51 :
Dans la mesure ou les programmes de France 2 ne commencent pas avant 20H50 au lieu de 20H35 comme initialement prévu je ne vois pas pourquoi on ne remettrait pas la pub d'autant qu'il y en a toujours avant et après chaque mini programme d'après 20H30 (météo, loto, promo des émissions du lendemain et de deuxième partie de soirée)
a écrit le 19/07/2012 à 9:18 :
C'est fou. Qui aurait dit il y a encore quelques années que le PS serait pro pub à la télé ! Ils n'ont qu'a aussi faire des coupures pub pendant les pièces de théâtre subventionnées du festival d'Avignon, ça nous coûtera moins cher... Cette opposition systématique à leur prédécesseur est ridicule.
a écrit le 19/07/2012 à 9:13 :
La pub, c'est vous et moi qui la payons avec chaque pot de rillettes ou de lessive que "bidule" vante à'l'écran ! Depuis 20 ans je n'ai pas de télé et je suis fatigué de payer pour cela sans en avoir le choix! Les services payants sont une garantie de liberté. les journaux qu'on vous donne, croyez-vous que ce soit de l'altruisme?
Réponse de le 19/07/2012 à 12:08 :
Quand c'est gratuit, on n'est pas un client, on est le produit !
La télé est obligée de répondre aux demandes de ceux qui la payent. Ce sont donc les marques qui y passent leurs pubs qui ont de facto le pouvoir d'influer sur la programmation.
a écrit le 19/07/2012 à 9:13 :
Ce fut la mesure la plus inutile du précédant gouvernement comme le nouveau veut tout casser qu ils s y attaque plutôt que de faire les apprentis sorciers en économie !
a écrit le 19/07/2012 à 7:02 :
A l'heure de la TNT imposée. Quelle est la mission de service public de l'audiovisuel français pour la France? Est-il bien nécessaire que France Télévisions fasse des programmes de divertissement? Est-ce sa mission que de créer une chaîne pour les jeunes?
Car au final, tout ce qui sort de l'information, et encore, est-il bien une mission de service public? Sinon, on est simplement dans une chaîne (ou un ensemble de chaînes) comme les autres dans un paysage concurrentiel, et alors il convient de libérer totalement l'accès de France Télévisions à la publicité, mais également de cesser tout financement par l'état ou nous.
a écrit le 19/07/2012 à 6:54 :
Où j'apprends incidemment, au moment où on discute intégration fiscale et perte de souveraineté, que contrairement à ce qui est prétendu, la Commission Européenne s'est déjà arrogé le droit d'intervenir dans nos politiques fiscale au travers de ses directives, comme celle mentionnée ici. Je suis sûr que nombre d'entre vous l'avait déjà remarqué, mais je découvre que la Commission peut passer des directives dans lesquelles elle prédétermine le champ des possibles en termes d'impôts et de taxes, contrairement à tout ce qui nous est ressassé dans les médias.
Réponse de le 19/07/2012 à 15:34 :
Vous dites tous et son contraire, dans l esprir L'UE parle justement d un impot injuste, inequitable. Regardez bien le principe pose par la France: 1 je supprime d'autorite sans consulter France Télévision la publicite. 2 pour pallier aux rentrer d argents je taxes tous les autres opérateurs televisuels/internet pour financer France Television.....
Ca ne vous parait pas Abherant?????? Ils est anormal que les chaines prives financent indirectement par ce biais les chaines publics. C est comme si demain L Etat décidait de baisser le prix des Renault, et pour compenser le manque allait taxer Peugeot, BM, Mercedes....
On est bien donc la dans un garde fou... L'europe milite depuis tres longtemps pour plus de concurrence et d integration et uniformisation fiscale....
Le probleme c est que bien souvent ses décisions bonnes pour la concurrence et le consommateur sont freinées par le gouvernement et les lobbys.
a écrit le 19/07/2012 à 6:30 :
Aux USA, les chaînes publiques ne reçoivent pas un Kopeck. Mais il est vrai que les américains les regardent, à la différence de nos chaînes françaises où les "journalistes" passent les plats au pouvoir en place, quel qu'il soit.
a écrit le 19/07/2012 à 6:25 :
l'exemple type de la jeune ministre arrivée par chance aux responsabilités ,et dont le premier réflexe est de répondre positivement au premier lobby qui l'appelle.je crois que je préfère encore sylvia pinel...
a écrit le 18/07/2012 à 21:00 :
Elle va remettre en cause cette loi c'est sur !
Elle vient du gouvernement précédent, elle est donc mauvaise....
Réponse de le 18/07/2012 à 21:55 :
La Loi était bonne en théorie, sauf qu'elle n'a pas été préparée, pensée, anticipée. Elle a laissé un trou de plusieurs millions d'euros dans les caisses de France Télévisions. C'est une Loi sur un coup de tête. Avec des milliers d'emploi en jeu et une somme astronomique à trouver pour la compenser. Il faut regarder les choses d'une manière objective. La réalité, dans ce cas de figure, ce sont les chiffres!
a écrit le 18/07/2012 à 20:50 :
Pub sur les télé publiques. La possible marche arrière du Gouvernement. Rien n'est acquis, rien n'est tranché, rien n'est décidé... Mais.
Sinon, pourquoi est-ce qu'on laisserait simplement pas la télé publique vivre de ce qu'elle sait faire: produire des émissions et en avoir les droits d'exploitation au lieu de les laisser à des sociétés privées?
Les Indignés du PAF

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :