L'inflation repart à la hausse au mois d'août, tirée par les prix pétroliers (Insee)

 |   |  248  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'Insee a annoncé mercredi une reprise à la hausse de l'inflation au mois d'août. Les prix à la consommation ont augmenté de 0,7% au mois d'août et de 2,1% sur un an, contre 1,9% précédemment. En cause selon l'Insee, la hausse des prix pétroliers.

Après une légère embellie au mois de juillet, l'inflation est repartie à la hausse en août, selon les chiffres publiés mercredi par l'Insee. Sur un mois, les prix à la consommation ont augmenté de 0,7%. Tandis que, corrigé des variations saisonnières, la hausse sur un an atteint désormais les 2,1%.

Accélération sur un an

Il s'agit d'une accélération par rapport à l'augmentation annuelle de 1,9% enregistrée le mois précédent, rappelle l'Institut national de la statistique et des études économiques dans un communiqué. Hors tabac, la progression est la même sur un mois et de 2% sur un an.

"Vive" progression des prix pétroliers

"L'augmentation des prix en août s'explique par la hausse des prix de l'énergie, par celle, saisonnière, des produits manufacturés au sortir des soldes estivaux, et par celle de certains services liés au tourisme", explique l'Insee. "Ces hausses sont légèrement atténuées par le repli, également saisonnier, des prix des produits frais", ajoute-t-il.

S'agissant des prix énergétiques, qui progressent de 3,6% en août par rapport à juillet (+6,9% sur un an), ils sont tirés par une "vive hausse" des produits pétroliers. Les combustibles liquides se renchérissent de 6,6% (+13,6% sur un an) et les carburants de 5,3% (+7,8% sur un an).

En outre, les prix de l'électricité et du gaz restent dynamiques, en raison notamment de l'augmentation des tarifs hors taxes: ils augmentent respectivement de 1,2% et 1% (+3,2% et +6,2% sur un an).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/09/2012 à 20:31 :
Oserions nous dire que le livret A va bénéficier prochainement d'une du taux ?
a écrit le 12/09/2012 à 14:15 :
a quoi sert l insée?
ils sont totalement incapable de calculer correctement les %

depuis que le cartel bancaire nous a imposé l eurodette pour tous nos paiements:
l inflation réel est de 15% par ans (regardez le prix des métaux precieux, du petrol, de l immobilier, du café ou du blé... )

il est urgent de stoper cette dictature europeen
a écrit le 12/09/2012 à 12:05 :
Ouf ! je demande encore plus d'inflation pour que chacun ait sa part et "stabiliser" les dépenses. Moi, président de la république, je vous prendrai pour des neuneus ....
a écrit le 12/09/2012 à 11:56 :
heureusement la "baisse" de 6 cts sur l'essence à durée 2 semaines. Je savais que l'on allait bien se marrer avec ça. 300 millions pour tenir une promesse de campagne intenable sa sent vraiment la ligne doctrinaire pure et dure.
a écrit le 12/09/2012 à 10:52 :
Vous prenez une cuillère à soupe d'inflation , une pincée de croissance négative, vous mélangez le tout et vous obtenez une superbe stagflation. A mon avis y en a qui parviennent quand même à se "gaver" dans notre belle société solidaire.
Réponse de le 12/09/2012 à 13:41 :
@ GERARDC27, Bernard et moi on se gave et on reste en Belgique ou a Londres, ca ce Melanchonise grave en France. Il nous ont supprimes le bouclier fiscales. On supporte 60% de l'IR (source Wikipedia) Non Non Vous n'aurez pas nos Euros. Amusez vous bien avec Yanick Noah...Ah non lui aussi est parti. C'est pas grave Il chantera pour les resto du coeur.

a écrit le 12/09/2012 à 9:04 :
0,7% j'aimerais savoir comment l'insee calcule l'inflation. Entre juin et septembre , les pâtes ont pris 20 à 40% comme le riz et d'autres produits alimentaires.
Réponse de le 12/09/2012 à 10:17 :
Le gaz est sensé prendre 7% en France aussi. (vivement que les USA exportent le leur : 2,97USD/Mbtu).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :