Traité européen : qui est pour, qui est contre ?

 |  | 570 mots
Lecture 3 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les discussions vont commencer à l'Assemblée nationale, sur la ratification du Traité sur la coordination et la gouvernance en Europe. Certains députés sont pour, d'autres contre. Revue des forces en présence.

Jean-Marc Ayrault doit prononcer cet après midi un discours à l'Assemblée nationale pour tenter de convaincre sa majorité de voter pour la ratification du traité budgétaire européen. Le traité divise, surtout à gauche mais aussi du côté de la droite souverainiste. Revue des forces en présence.

Le camp du "oui"

? L'UMP aurait bien des difficultés à ne pas valider un accord qui avait initialement été négocié par Nicolas Sarkozy. D'ailleurs, le chef de l'opposition, Jean-François s'en gargarise. Une très grande majorité de députés UMP s'apprête donc à voter comme un seul homme en faveur de la ratification du fameux Traité sur la coordination et la gouvernance en Europe (TSCG). Une dizaine de députés UMP devraient cependant s'opposer à sa ratification donc Jacques Myard et Lionnel Luca

? Le 25 septembre dernier, le bureau national du Parti socialiste a voté à "l'unanimité" des présents une position commune appelant à la ratification du TSCG. Deux membres du bureau et députés se sont abstenus. La tension monte au sein du parti socialiste selon les informations du Parisien, et certains députés évoqueraient même des pressions de la part de l'Élysée. Au PS, on a surtout peur de revivre le duel fratricide entre la gauche du "oui" et celle du "non" au Traité constitutionnel européen.

? Le groupe radical, qui compte 16 députés, devrait lui aussi voter en faveur du traité à une très forte majorité.

? De même que les dix sept députés centristes de l'Union des démocrate et indépendants même si certains d'entre eux auraient voulu que la règle d'or soit d'ordre constitutionnel.

Le camp des indécis

? C'est du côté des écologistes que la position est la moins claire. Si le parti a décidé à l'unanimité (70%) de prendre position pour le non, dans les rangs d'Europe écologie - Les verts, certaines voix divergent. Au moins un des dix-sept députés écologistes, Chrsitophe Cavard, le député du Gard, votera en faveur de la ratification du TSCG. Quatre autres devraient s'abstenir, dont Danielle Auroi, la député du Puy-de-Dôme et présidente de la Commission des affaires européennes.

? Plus compliqué encore, parmis les écologistes, il y a ceux qui voteront "non" au traité et "non" à la loi organique, et ceux qui voteront "oui" aux deux. Mais certains d'entre eux projetteraient de ne voter "oui" qu'à l'un et pas à l'autre. de nombreux écologistes seraient encore indécis.

Le camp du "non"

? Le groupe Gauche démocrate et républicaine, composé notamment des six élus du Front de gauche se positionne contre la ratification du TSCG. Depuis juillet, Front de gauche et communistes défendent l'organisation d'un référendum populaire, dans l'espoir de réitérer le "non" de la population française au Traité constitutionnel européen.

? Enfin, les députés souverainistes se positionnent eux aussi sans surprise contre le TSCG. Parmi eux, Nicolas Dupont-Aignan, député de l'essonne, mais aussi les deux députés FN. En tout, le groupe des non-inscrits compte 7 députés.

 

Pour aller plus loin :

==> Avez-vous lu le traité budgétaire européen ?

==> Traité européen : si on leur demandait leur avis, les Français diraient oui

==> Traité européen : psychodrame chez Europe Ecologie- Les Verts

==> Traité européen : Jean-Marc Ayrault à la recherche du "oui" de gauche

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/10/2012 à 4:45 :
Pour des décisions aussi importantes, je militerais pour un référendum. La catastrophe serait de vouloir décider de l'avenir de la France sans l'assentiment des citoyens Français.
a écrit le 02/10/2012 à 15:56 :
ça sent la poudre... pour une fois qu'il y a de la boxe sur la chaîne parlementaire !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :